J’ai 16 ans, je sais que c’est pas vrai mais…

C’est parait-il une mode dû à la parution d’un livre américain. Des stars se sont livrées à un exercice sympa : écrire à celui qu’ils étaient quand ils avaient 16 ans. Le genre de projet que j’affectionne. J’ai déjà lu les textes de la Défraîchie, de Nathacha Bird et celui de Pingoo. J’avais envie de participer à mon tour. Voici la lettre que j’ai écrit à la fille que j’étais quand j’avais 16 ans.

 

Coucou Cécilou,

Je t’écris à l’encre pixélisée colorée. Oh hey, ça va, rigole pas, vu la tête de tes agendas bariolés, recouverts de citations les plus improbables, je ne pense pas que tu puisses te permettre de commenter, même in petto ^^ ! Je suis largement plus sobre que toi désormais.

Parce que toi, tu as 16 ans dis-donc. Ça me parait bien jeune de là où je suis, mais je sais qu’inversement, tu as l’impression d’être une adulte. Tu te crois plus futée que la moyenne. La preuve, ces grands (garçons bien sûr) de 25 ans te le disent : « Cilou, tu fais tellement plus mûre ». En te regardant dans les seins.

Alors comment te dire… Trouve d’urgence une épingle pour dégonfler ces mollets. Tu as 16 ans et tu es aussi débile que toutes les filles de 16 ans. Pas pire, mais pas mieux.

Tu te promènes niveau scolaire, c’est vrai. Tu verras, pas la peine de t’angoisser sur ton parcours, sur tes études. Tu vas tout réussir. Ça ne te servira pas à grand-chose vu les années de chômage que tu vas te manger, sans parler des salaires de merde, mais au moins, arrête de te ronger les sangs. Détends-toi du bulletin. Tout le monde s’en fout. Ou plutôt les gens ont confiance en toi, alors il serait peut-être temps d’y croire aussi. 
Je sens bien que je t’ai fait peur avec cette histoire de chômage et de salaire. Parce que toi, en ce moment, tu hésites entre une carrière de présidente de la République ou partir creuser des puits dans le Sahel pour soulager un peu l’humanité. Tu as même écrit à des organisations connues pour demander comment rejoindre leurs troupes. Sans se consulter, elles t’ont répondu un truc similaire. En gros, si tu voulais t’engager en proposant le travail de de tes bras et de tes petits muscles, laisse tomber, elles en ont plein sur place. Les ONG recherchent surtout de vraies compétences, donc reviens les voir quand tu seras ingénieure. Ce que tu ne seras jamais, ne te berce pas d’illusions. Je sais que ça ne t’a pas découragée, tu as bien pris note de leurs recommandations et tu te promets d’aider autrement. Là encore, je vais te décevoir, l’adulte que je suis est bien moins altruiste que tu ne l’étais. Ce n’est pas la pièce donnée régulièrement aux SDF qui compensera… Si on compare à ton engagement de l’époque, je suis bien ridicule. Il y a bien longtemps que je n’ai pas été filer un coup de main à une association… C’est nul.

Sinon pour les études, le coup de « je fais la FAC pour ne pas trop bosser » est un bon plan. Tu vas décrocher ton DESS tout en accumulant les jobs d’étudiants et les stages instructifs. C’est la partie chouette car ça va t’aider à trouver ta voie. Oki, ça cache un peu le fait que c’est aussi un choix de fumiste, et que OUI, tu aurais pu te bouger le CUL pour faire Sciences Po ! Mais puisqu’on ne peut pas être et avoir été, sache que le métier que tu fais en ce moment, c’est vraiment le métier qui est fait pour toi.  Pis pour te consoler, ton DESS de littérature ne sert effectivement pas à gagner des milliards ni à changer le monde, mais il te sera utile pour d’autres choses. Tu sauras écrire. Pas parfaitement, pas comme Victor,  pas comme Pablo, mais assez pour intéresser des gens et les faire rire parfois.

Tu souris ? Héhé, je savais que ça te motiverait ça ! Je te connais comme si tu étais moi.

Je me permets un chapitre parents, parce que c’est l’âge où  la seule autorité qu’on combat en frontal, ce sont eux. LAISSE PISSER LE MÉRINOS ! Mais genre abandonne vraiment. Ils ont raison. Basta. Si tu veux arriver à tes fins, joue-la (comme Beckam –> laisse, c’est une blague de 2002) plus fine. Et tu verras qu’on y gagnera tous au change. Pareil pour les petits échauffourées avec les frangins. Tu vas vite te rendre compte qu’ils sont ta plus grande richesse, alors ne perds pas de temps à te comparer, à râler sur les détails. Apprécie juste l’immense joie d’être née dans une famille nombreuse. Gagne du temps. Ce sont tes meilleurs amis.

Ah, tu n’aimes pas ton corps. Comme n’importe quelle fille, tu te trouves trop grosse. Trop grande aussi. La belle affaire. Sache que c’est un combat stupide. Quand on se retourne sur son passé, on regrette toujours le corps qu’on avait avant. Regarde, si je tombe sur les photos de la jeune fille que tu es (bombasse va), je donnerais beaucoup pour être pareille. Avec les mêmes défauts hein, oui oui, tous ces trucs que tu n’aimes pas chez toi. Je les prends en jurant de ne plus jamais me plaindre ensuite. Et tant que j’y suis de mes conseils à la noix, vas-y, tu peux t’acheter des tenues moulantes. Parce que même si tu n’es pas parfaite, tu es très jolie et ça te va très bien. Arrête de t’auto-censurer. Et profite.

Bon. Fais du sport quand même et ralentis la cadence niveau bonbons/saucissons… La vieille molle que je suis te remercie d’avance.

Sinon calmos avec les mecs. Oki, tu as mal démarré dans ta vie amoureuse mais est-ce la peine de faire souffrir tous les autres ? Derrière leurs sourires, leurs lettres à l’encre violette (oui eux aussi), derrière leurs barbes, il y a un cœur. Boris, Eric, Sylvain (j’arrête-là la liste, tu la connais)… ne méritent pas ton nombrilisme. Prends soin d’eux, ne leur promets rien que tu ne sauras respecter. Je sais que tu rêves d’être le centre de leur attention, mais en fait, eux-aussi. Alors sois plus gentille, plus humaine, plus préoccupée. MERCI. Ça fera du bien à ta honte de plus tard.

Et puisqu’on est dans les relations humaines, soigne aussi tes amitiés. Genre avec Marion, tu as agi comme une grosse bouse. Oki, tu as surtout été maladroite, mais à la limite, on s’en fout. Fallait te bouger. Fallait accepter de la partager. Parce que maintenant tu n’as plus rien.
Je me rends compte que je ne te brosse pas un tableau très réjouissant, mais c’est parce que je te chambre un peu, princesse. J’ai envie de t’éviter des écueils inutiles. Mais rassure-toi, tu vas voir, on va rencontrer d’autres nanas exceptionnelles ! Et on va à l’inverse se demander ce qu’on a fait pour mériter de telles amitiés !

Il y a un point où tu vas être encore déçue. Toi, tu veux 5 enfants et si possible chacun avec un père différents. Tu as trop regardé le film de Romuald et Juliette. En fait, tu ne veux pas vraiment de pères. Juste les mômes. Ben c’est raté… Non seulement tu vas devoir rogner sur le nombre, mais en plus, tu les feras tous avec le même papa ! Ouiiii, ça va, ça va, je ne suis pas la punk que tu voulais décidément.  Mais si je te dis que c’est le meilleur papa du monde, ça excuse non ? Pis un vrai amoureux. Même que tu vas l’épouser. Rôôôô, t’arrête, ce n’est pas aussi pourri que tu le crois le mariage !

Je ne te parle pas des enfants, parce qu’en fait, c’est de les découvrir chaque jour un peu plus que tu vas kiffer. Ils sont… ils sont… tellement… mais carrément… oui aussi… bref, je suis croque love. Ils vont te bouleverser, te chambouler, te chahuter, te faire pleurer, te faire rire… ils vont être géniaux. Chiants aussi. Uniques. Parfaits.

Je ne te parle pas non plus de mes blogs. Tu ne sais même pas qu’Internet existe. Ce sera un peu tes cadeau bonus. Eux et tous les gens qui viendront te lire.

Voilà, j’ai fait vaguement le tour de mes petites remarques de vieille. Alors je termine par te dire que je t’envie. Pas l’envie jalousie hein. Parce que si on me proposait de remonter dans le temps, je dirais non. Plutôt l’envie attendrie, mélancolique des souvenirs. J’ai follement aimé être jeune comme toi, tu m’as laissé des tas de chouettes souvenirs. Je ne regrette pas grand-chose finalement, même mes bêtises j’imagine. L’ado bien dans ses baskets que tu  étais a laissé place à une adulte heureuse. C’est toi qui m’as filé ces bases, ces rêves. Alors même si j’ai tout revu à la baisse, je suis contente que tu aies pu les faire vivre à un instant donné.

Profite… Le meilleur est devant.

Des sourires.

Cécile

 

PS : si vous avez envie de vous écrire du courrier, vous venez me le dire que j’aille vous lire ? Ça me ferait plaisir.

Allez, je vous balance aussi les photos. J’aimais déjà les chapeaux…

 



Fashion_728x90

A propos de l'auteur /


63 commentaires

  1. Bougri

    Nan? preum’s?!
    C’est émouvant, cette lettre. Une jolie introspection dans le passé… chais pas comment dire… émouvant, quoi!

  2. Aline B

    Une petite lecture bien agréable entre les fiches de révisions pour le crpe. Merci pour cette jolie parenthèse =)!
    Je trouve le concept très sympa mais du haut de mes 22ans je n’ai pas encore assez de recul par rapport à mes 16ans bien que beaucoup de choses se soient passées… et oui mine de rien en 5 ans une vie se construit pas mal.

    En tout cas très jolie jeune fille, tout à l’image de la femme que tu es aujourd’hui!

  3. saramdam

    🙂 as grand chose à dire; c’est très émouvant, et ça revoie aussi à sa propre histoire… merci!

  4. Ortisse

    ? je n’aime pas trop me retrouver en tête à tête avec mon adolescence. Je n’étais pas mal dans mes baskets mais je n’étais pas spécialement bien non plus. Mais pour mon boulot, j’y replonge régulièrement pour essayer de mieux comprendre ces ados qui parfois me font tourner en bourrique mais que je trouve si attachants en même temps. Souvent je leur dis: « vis ce que tu as à vivre, ne t’inquiète pas, tout ne se détermine pas à 16 ans (enfin évite les conneries quand même!) ».

  5. utopie

    J’aime bcp l’idée, tu m’as volé quelques sourires avec cette lettre.
    (5 enfants avec 5 pères différents …mais pourquoi???)
    Moi, c’est l’inverse que je devrais faire …j’étais bien plus forte, sure de moi, courageuse et exigeante à 16 ans.Perdre certaines personnes proches m’a rendue bien plus vulnérable.J’aimerais recevoir une lettre de cette ancienne Moi , elle me foutrait un coup de pied au cul à n’en point douter ….Bonne nuit Cilou 😉

  6. chouxpatrenet

    merci de nous faire découvrir celle qui a fait que tu es devenu celle que tu es aujourd’hui pour notre plus grand plaisir !
    la lecture de tes post est toujours un moment attendu, et celui ci est est touchant.
    Merci pour ce voyage dans le temps
    Tendresse

  7. Lily

    Super idee! C’est vraiment excellent, tu nous fais rire et pleurer en meme temps avec ta personalite orginiale. Tu as beaucoup de talent. Merci encore de nous faire partager cetains de tes secrets.

  8. ingrid

    Excellent !!! Je crois que je ferai comme toi, et lui remonterai un peu les bretelles à celle-ci avec un regard attendri 🙄 j’ai adoré « je suis croque-love », j’avais oublié cette expression….

  9. coralie

    Emouvant…
    Continue d’écrire Cilou!

  10. marie

    J’adore ce retour dans le passé, je ne sais pas si j’y arriverai. Moi c’était plutôt un mari adoré et 3 enfants avec lui. Aujourd’hui, c est 2 enfants qui n’ ont pas le même papa 😛

  11. Anna

    c’est malin, je chiale….bon pas le temps de plus je pars emmener ma progéniture a l’école….mais si j’écrivais a la Anna de 16 ans….ouh la la…

  12. MHF

    C’est une super belle lettre pleine d’émotion.
    Je vais lire les autres…
    Bises

  13. Jess in Lille

    Très jolie lettre, j’en ai lue quelques unes aussi, et l’exercice me tente bien. Je te donnerai le lien quand ça sera fait…

  14. Callilea

    C’est une sorte de réconciliation et d’apaisement avec soi, hein?… oui, même si tu n’étais pas fâchée avec celle que tu étais à 16 ans…
    Je crois que je vais m’y coller… ca me tente bien…
    Belle idée et merci pour ce bout de mélancolie qui me met malgré tout du baume au coeur…

  15. willow(isa)

    superbe ! on imagine le film de tes 16 ans avec ta voix en fond !
    De mon point de vue , tu as plus réussi que tes rêves. Et tu as la même tête et t’étais bien foutue !!!! 😀
    ça donne envie de se lancer aussi, mais c’est vrai qu’il vaut mieux ne pas te lire avant pour ne pas être trop déboussolée pour ne pas faire similaire

  16. Loulou

    Ta voisine de classe de tes 16 ans confirme… Cecilou & Loulou
    – pour les garcons: un peu plus de gentilesse, moins de relations-Kleenex, il y a vraiment des garcons avec qui on a envie de passer toute sa vie et meme avoir des enfants… si! si !
    – il faut se calmer sur les Kysmach ! 20 ans plus tard ca fait des degats.

    😉

  17. soso

    Tu n’écris peut-être pas comme Hugo ou Pablo, tu écris comme Ciloubidouille et c’est un vrai talent!
    Belle journée!

  18. Scarole

    Oui, c’est une mode je crois, ces lettres à soi-même, et une bonne idée en même temps ! Sur ce blog que j’aime beaucoup, voici une autre version qui vous fera rire, sourire et/ou verser une petite larme : http://4enfants2bras.over-blog.com/article-est-ce-une-bonne-d-ecrire-une-lettre-a-moi-meme-quand-j-avais-16-ans-117679873.html

    Merci Cilou parce que c’est très perso ce que tu (dé)livres là, et chacun(e) d’entre nous y trouvera sans doute un écho de sa propre adolescence, ou en tout cas une invitation à jouer le jeu de l’écriture à son tour !

  19. khazou

    très mignon cette lettre, ce qui m’a fait plaisir de lire c’est le « chiants » des enfants, chez toi aussi, ouf, ça rassure 😀 😀
    merci de t’être livrée 🙂 pas simple à faire

  20. Clo

    2013 est pour ton blog l’année de l’émotion!
    Je n’avais pas entendu parler de ces lettres pour nos années d’ado, mais plutôt des lettres pour l’adulte qu’on sera dans 20 ans.
    Ca te branche??

  21. sippette

    Je ne sais pas si j’aimerai m’écrire ou alors j’écrirai juste « ça va aller, tu vas être heureuse… »
    En tout cas, j’aime toujours ta prose!

  22. marie

    Oh! C’est mignon! Moi aussi je vais m’écrire…et je vais soumettre l’idée a ma frangine, ca lui fera du bien!

  23. Floflo47

    c’est fou cette idée… je me suis replongée dans des souvenirs que je pensais avoir oublié. Par contre le petit coup de pied au c… que je pourrais mettre à la moi de 16 ans aïe aïe aïe
    Merci pour cette belle lettre

  24. barbamaman

    En fait je crois que j’aurais autant aimé la cilou de 16 ans que celle de maintenant. Je ne peux pas dire que nous aurions été amies puique nous n’avons pas eu 16 ans au même moment 😉
    Ma contribution :
    « 16 ans, … je ne veux pas te dire que c’est un belle age vu ce que la vie t’a envoyé cette année la. Tu a encaissé, un peu trop seule avec le recul, il faut savoir dire ce qu’on ressent. Maintenant je le sais, même si je ne sais pas le faire pour les choses vraiment profondes. En fait je ne veux pas te révéler ta vie car tu l’as plutôt bien réussie. Je ne veux pas fire que je referai tout pareil mais au final ce serait en esperant arriver au même point. Essaie juste de tenir un peu plus les avis de ce qui t’aime et continue à leur témoigner ton amour.
    Continue à avoir confiance en toi, tu es sur la bonne voie. Je suis heureuse et selon nos valeurs (toi et moi à des ages différents)je peux dire que nous avobs reussi notre vie.

  25. agnes

    c’est génial !!

    même si je n’ai plus 16 ans, j’aimerai du haut de mes 23 ans pouvoir lire une lettre de celle que je serai dans une vingtaine d’année, histoire de rassurer ou pas mes angoisses…

    en tout cas bravo

  26. camilleb

    Belle rétrospective sur ton ado, je crois que tu as raison, le meilleure reste à vnir et effectivement nos rêves évoluent, changent et certainement s’agrandissent 😉
    Merci pour ce beau partage!

  27. KittyMAC allias malicedle

    Moi aussi j’ai adoré te lire et suis passée du rire aux larmes… Un coup de main aux associations? Avec tous ce que tu apportes à nous lecteurs fidèles de tes idées, anecdotes, trouvailles… Je trouve l’idée de cette lettre très chouette je me disais justement dernièrement qu’il est crié qu’on ne croit pas nos parents a cette âge lorsqu’ils nous font la moral si on le savait on apprécierai certainement plus l’adolescence. Bon pour le cinquième tout est encore possible… Lol
    Allez bye cilou, à bientôt de te lire.

  28. du temps pour moi

    J’ai adoré… C’est étrange comme les gens qu’on ne connait pas nous semblent
    parfois si proches, si intimes. A chaque fois que je te lis, je suis touchée, attendrie, comme si tu étais une amie.

  29. Poopie Louly

    J’ai envie de dire « no comment » comme ces photos que l’on regarde comme une évidence. C’est bizarre comme on se retrouve dans ton portrait… C’est peut-être ça l’humanité ???
    En tout cas, c’est courageux ! Perso j’ai encore le goût amer des dimanches ennuyeux de la mort qui trucide où on a envie d’éclater cette société égoïste, nombrilique… dans laquelle on se noie aujourd’hui !… Je suis un peu plus vieille que toi et me revient en mémoire une chanson de Trust (Quelle horreur !) « Antisocial tu perds ton sang-froid ! » Alors je vais m’arrêter là pour les souvenirs « Fais ta révolution ».
    Pour le DESS de Littérature, t’as eu bien raison parce que : Qu’est-ce que tu écris bien ! C’est un régal de te lire…

  30. Poopie Louly

    Rhhhhhhhh ! j’oubliais… T’en es où de ton bouquin pour ados ?

  31. lolotte

    waouh!! j’ai adoré te lire, j’ai hâte de lire ton livre pour ados-adultes!!
    Merci pour cette belle tranche de vie 🙂

  32. choupie78

    Quelle belle lettre à toi même ! J’ai adoré te lire…
    Je sais pas si j’arriverai cet exercice

  33. Ti Koala

    Quelle belle écriture.
    J’avais déjà écrit à moi à 16 ans dans un commentaire sur un autre blog.
    Mais qu’il est bon de se rendre compte qu’on ne regrette rien et que même si c’était beau d’avoir 16 ans, c’est aussi beau d’en avoir 25, et j’espère que ça sera aussi très beau d’en avoir 30, puis 35.
    A chaque étape ses découvertes, ses joies, ses peines !

  34. machinchoz

    J’avoue que le challenge me tente, va falloir s’allonger sur le divan.

  35. sofy

    tu m’as fait pleurer ma cilou! c’est beau ce que t’écrie. oui tu as une belle plume… continue…
    j’aime ton recul, ton enthousiasme, les mots que tu poses sur ta vision de la vie, sur tes enfants…
    j’ai juste envie de te dire je t’aime. et ça, je le dis qu’à mon fils et mon homme. meme pas à mes parents ou mes freres et sÅ“urs. c’est pour dire!
    je t’admire… 🙂

  36. maui

    émouvant ! bravo ! moi j’aurai pas le cran …

  37. corinne

    En bon sous-marin que je suis, je ne poste pas souvent….
    Mais votre lettre à vos 16 ans m’a tout de suite fait penser à « Camille redouble »….
    Je suis plus âgée que vous, puisque j’ai 50 ans; 3 enfants avec le même papa…
    Confrontée à l’adolescence de mes enfants, je me suis souvent rappelé la mienne pour que la leur soit la plus épanouie possible. Ai-je réussi? Seuls eux pourraient vous répondre…Mais j’ose penser, en entendant les retours de leur entourage que oui…
    Seront-ils des adultes heureux, je le leur souhaite mais il y a tellement de paramètres sur lesquels nous n’avons pas de prise…Toutefois, moi, l’angoissée de service, je veux y croire.

    Bonne journée

  38. josie77

    très belle lettre introspective et émouvante…. tu poses un regard lucide sur toi même, et tu ne regrettes en rien que ta vie ait divergé en devenant adulte; c’est bizarre de te lire, on retrouve quelques bribes de notre propre enfance en fait…. la question qui se pose en lisant tout cela : arrivera-t-on à mieux comprendre ses enfants en période ado si on s’écrit ainsi? arrivera-t-on à les laisser faire leurs propres expériences, sans les sur-couver au risque de les rendre assistés? arrivera-t-on à accepter qu’ils nous traitent de vieux ringards sachant tout ce que l’on a traversé à leur âge?
    par contre arriverai-je à écrire une telle lettre à mon moi? c’est une autre histoire!

  39. stékaché

    C’est une jolie lettre… Je connaissais pas cette nouvelle « tendance » à écrire à la jeune fille qu’on était… J’y réfléchis et non… je crois pas que j’aurais envie de m’y essayer personnellement… Un peu comme si je n’avais pas envie « d’importuner » la nénette que j’étais à 16 ans! Comme toi je n’aimerais pas retourner en arrière, même si c’était un période ni bonne ni mauvaise pour moi… rien de spécial! A bien y penser je crois que j’écrirais plutôt à celle que j’étais juste 2 ans plus tard… le début de ma vie actuelle… ce que j’ai le plus aimé de ma vie je pense, les prémices de ce que je suis maintenant… (oui ok… je suis le résultat de ce que j’ai vécu depuis ma naissance je sais!!! :o)) ).
    Merci pour ce petit moment de « réfléchissement » sur moi-même!!! 😉 :mrgreen:

  40. flore

    vive ce dess qui t’a permis de nous faire plaisir au travers de ces blogs! 😛

  41. Juliette

    Hoooo je toute émuuueeee 😳
    Houla j’aurais du dossier à envoyer moi, ca donnerai un truc un peux comme ca :
    Ju, va falloir mettre au point quelques trucs.
    Deja arrete le body noir sous les débardeurs, c’est moche, non sérieux c’est vraiment moche, et la coupe de cheveux claude francois, aussi. Tu veux les cheveux longs, ben laisse-les pousser, tu vas adorer !
    Bon tu voulais psy-instit-travailler en asso ben raté, mais tu t’épanouira beaucoup dans ta vie perso, plus que pro, alors, t’inquiete pas ! (PS : arrete le rock t’es nulle, à la salsa tu vas cartonner)
    Et laisse tomber Julien (deja le couple Julie-Julien ca fait con….) et fréquente pas le Pascal dans 2 ans, je ne te dirais pas qui tu rencontrera mais tu comprendra beaucoup de choses, il est top, génial, il te fait rire tous les jours, et te fera un beau bébé. Oui là aussi, 6 enfants ca va etre juste, deja je me suis rabattue à 4, et on espere au moins 3, donc 6…. c’est mort…
    Tu vas faire des erreurs, mais je ne te dis pas lesquelles, ca te fera vraiment grandir, tu verras… et prends confiance en toi, t’es canon, super sympa, toujours souriante, intéressante, arrete de sortir avec des cas sociaux, et te laisse pas marcher sur les pieds… Et profite des « 3 petits abdos avant de sortir en boite pour avoir un ventre plat » après ce sera plutot 3 mois d’abdos pour avoir l’ombre d’un ventre plat….
    Arrete de complexer sur tout, tu es comme tu es, tu ne peux pas changer de nez, de grosseur de jambes, alors assume ! tu gagneras du temps.
    Et désolée de te décevoir, mais tu grossira pas, non tu vas galerer encore avec des pantalons trop grands, mal coupés, arrête d’essayer de te gaver pour avoir une silhouette normale, t’es très mince, c’est pas grave, assssuuummmeee !
    Allez biz, faut que j’y aille, je vais etre en retard (non la téléportation ne fonctionne pas encore, désolée !)

    Et une super bonne nouvelle : j’ai un GPS dans mon téléphone ! Yes ! Tu vas arrêter de te perdre !

  42. dadou47

    Et voila’ 😳 je verse des larmes en lisant ton message….
    Tu as le génie de nous faire passer du rire aux larmes dans tes posts et c’est génial
    Continue à nous enchanter et bon courage pour ton déménagement qui dois etre pour trés bientôt si j’ai bien suivie

  43. sisoua

    Mon moi de 16 ans t’aurais détesté (au fait, avec un DESS de littérature tu sais si ça existe le conditionnel passé ?)…t’avais l’air à l’aise, bien dans ta peau… et pour arriver à trouver ma place je ne fréquentais que des coincés, des mal embouchés et des rebelles à la petite semaine… On se serait moqué de toi et de ta bande en vous jalousant secrètement.
    Aujourd’hui je suis sûre qu’on pourrait copiner, j’ai laissé de côté mes catégorisations adolescente et j’ai appris à apprécier les gens appréciés et appréciables !
    Mais, moi aussi je ne regrette pas mon passage par la case 16 ans. Avoir été mal dans ma peau, me donne une certaine empathie pour les coincés… et c’est bien pour eux et pour moi !
    Sans moqueries mais avec une pointe de jalousie, je (nous!) salue(ons) les 2 Cilous.

  44. Malou

    C’est pas un peu skyzo comme démarche ???!!!
    Attention tu vas finir à parler de toi à la 3è personne, comme Alain Delon ^ ^

  45. Anouk

    A part le paragraphe sur les mecs, j’aurais écrit la même chose, j’ai donc pleuré en lisant cette lettre…

  46. Mattim

    Très beau texte comme d’habitude, très émouvant… 😕

  47. vanouillebzh

    et une larme de plus….NON, NON je ne suis pas nostalgique!!!!!
    Bravo! Très belle plume, Madame la Présidente! 😆

  48. Gourmande

    Bravo !.. Franchement j’ai adoré cette lettre !… je l’ai trouvé très émouvante !… L’idée est vraiment sympa !!.. 🙂

  49. MadeinAmandine

    « Pareil pour les petits échauffourées avec les frangins. Tu vas vite te rendre compte qu’ils sont ta plus grande richesse… »

    Merci pour cette phrase. j’ai 2 fois 16 ans mais cette pure vérité me fait monter les larmes.

    Le pire c’est que je le savais, mais que je n’en avais pas conscience.

    c’est beau comme tu parles à ton toi de 16 ans. un grand bravo ! et encore merci

Postez votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Idées de voyages

Séjour à Barcelone
Posted in: Au fil des saisons, Espagne, Eté, Extérieur, Newsletter, Peintures, Sorties, Techniques, Voyages

Un an que je ronge mon frein… Depuis que ma petite sÅ“ur s’est installée à Barcelone pour y ouvrir un espace artistique, je crève d’envie d’y mettre les pieds ! Barcelone, je connais assez bien, c’est la 4ème fois que j’y vais. Mais Susurro, le lieu de ma sÅ“ur, je l’ai découvert cette semaine. J’avais […]

Idées d’anniversaire

Pop corn
Posted in: A côté, Anniversaire, Cuisine, Fêtes

 Petit article rapidos pour parler pop corn… Oui, après le riz soufflé maison, j’enchaine par le pop corn. C’est mon côté psychorigide du machin qui éclate ! Trop fastoche à faire. Un régal pour les bonnes odeurs de la maison et un spectacle fabuleusement hypnotique pour les enfants. Le seul souci c’est qu’après, ces derniers […]

Idées de bricolage