Ciloubidouille
21 octobre 2012

Cultiver des champignons de Paris

Il y a des projets que je traine avec moi depuis longtemps. Je suis capable de retracer l’origine précise où l’envie s’est incrustée puis ne m’a plus lâchée. Ce n’est absolument pas le cas pour ce projet-là… Je n’ai aucune idée de quand ça m’est tombé dessus. Je crois que quelqu’un m’a parlé un jour du fait qu’on pouvait faire pousser ses champignons de Paris chez soi, ce qui m’a interpellé sans doute. Ou alors j’ai lu l’info dans un magazine ? En tout cas, ça a du germer lentement dans mon cerveau jusqu’à ce, que pendant les vacances d’été, ça me revienne brusquement. Et là, l’urgence 😀 ! Je me suis immédiatement rencardée sur la faisabilité de la chose et effectivement, il existe des sites de jardinage qui proposent ce genre d’activité. J’ai dégainé ma carte bleue et j’ai bien précisé que je souhaitais une réception pour septembre.
A la rentrée, j’ai reçu un petit paquet avec ces deux kits de myciculture et je suis lancée dans l’aventure.

Pour info, et parce que je sais qu’on va me le demander dans les commentaires, j’ai acheté ces deux boîtes chez Bakker pour 19€. Je ne les connais pas, je n’ai pas de partenariat avec eux, toussa toussa… Ceci reste purement informatif ;).

Bref, une fois mes paquets déballés, je suis comme une gamine ! J’explique à ElouanPrinceCharmant qui passe par là que je vais me lancer dans la culture des champignons. Je sens à son air horrifié que j’ai atteint les limites de l’amour filial qu’il me porte… Heureusement MaëllePrincesse, qui doit avoir hérité de mon estomac, compense l’enthousiasme dé-bor-dant de son petit frère : « haaaaaan, des champignons de Paris, trop biiien ». [Oui je crois que les lectures effrénées de ma fille n’y changeront rien, elle parle comme une préado de base…). Toutes les deux, on tente de comprendre le modus opérandi qui nous permettra de déguster bientôt de délicieux champipis !

On se trouve face à deux éléments. A gauche, un sac de terre. A droite, un bac contenant un truc trop chelou qui ressemble à de la paille moisie…

Je vous montrerais bien un zoom mais ma photo est floue, comme d’hab. Il s’agit du compost dans lequel se développeront nos délicieuses mycoses… :D.

Première étape indiqué dans le guide fourni, on ne fait rien… Il faut mettre le petit couvercle en plastique, placer le tout au frais (20-25°C) pendant 4/5 jours, jusqu’à ce que le compost soit parsemé d’un voile blanchâtre, le mycélium. Sauf qu’au bout de 5 jours, mon bac n’a pas changé d’un iota. Je décide à l’unanimité avec moi-même que c’est normal, parce que le voile est déjà là, qu’il s’est formé avant d’arriver chez moi. Je passe donc à l’étape suivante.

A ce stade, les consignes sont les suivantes :

Maintenant, faites des trous dans le sachet de substrat : un trou au couteau dans le haut et cinq trous piqués dans le dessous du sachet. Immergez maintenant le sachet dans un ½ L d’eau et laissez-le d’abord tremper pendant 30 minutes puis égoutter pendant une demi-heure. Étalez maintenant la terre humide sur le compost. Fermez le caisson avec le couvercle et gardez-le fermé, pendant 5 à 8 jours, à la température de 20-25 ?C.

Bon je reconnais ne pas avoir vraiment suivie les indications. Moi j’ai pris une fourchette et j’ai fait des dizaines de trous. J’ai mis plus d’eau que prévu parce que je trouvais que ça ne faisait pas beaucoup (oui, j’ai un avis sur tout, même sur la culture de champignons…). Pis j’ai pas du tout attendu que ça égoutte. Pas par esprit de contradiction, mais parce que j’avais paumé le papier avec les indications… J’ai eu la présence d’esprit d’aller voir sur le site où tout est indiqué pas à pas, juste aujourd’hui, en cherchant le lien pour écrire mon article… J’ai fonctionné à la mémoire. Ce qui explique sans doute plein de choses 😀 !

Me voilà à déposer ma terre humide sur mes futurs champignons (cherchez pas, ce n’est pas sexuel) – (ni médical). ^^

Et là, ben… heu… la terre est bien étalée. [Oui, parfois comme vous, je me demande pourquoi je prends autant de photos 😀 !]

Là j’ai refermé le couvercle 😀 !

[voix off de la foule en délire] WaaaaaaaaAAAaaaaa

Heureusement, bandes de veinards, que je n’ai pas pris en photos tous les jours où j’ai attendu que ces satanés champignons poussent…

Ah ben si, je l’ai fait dis-donc… 😳 :mrgreen: Là je suis en mode… « regarde tous ces petits grains blancs – que vous ne voyez pas sur ma photo pourrie, on ne peut pas être un génie de la myciculture et un bon photographe, ça va hein – ce sont de futurs agréments de pizza !

Je vais vous épargner la suite trépidante de « oh, ça ne pousse pas »… « c’est quoi ce kit pourri ? », « je ne dois mettre assez d’eau », « oki, c’est décidé, je ne l’arrose plus pendant 6 jours », « Il fait trop chaud dans la pièce », « PUTAIN je t’ait dit de laisser les fenêtres OUVERTES, ya des champignons qui poussent », « tu crois que c’est moi qui m’y prends mal avec les champignons ? », « j’ai tout gâché » [sanglots]…

Heureusement, au bout de deux bonnes semaines, est apparu ce petit truc là.

Même qu’il avait un pote pas loin…

Pis des tas d’autres micro potes. Je crois ne jamais avoir été aussi contente d’avoir des champignons 😀 !

La bonne nouvelle, c’est que quand ça se décide à pousser, ça ne lésine pas ! En deux jours, voilà le mastodonte qui sort de terre. Celui-là, on se l’est partagé en trois, je ne vous dis pas la dégustation d’anthologie 😀 !

– Mâchez-bien les amis.
– On enlève la peau ?
– Tu déconnes, on mange TOUT !

:mrgreen:

Surtout qu’on a bien dû attendre une semaine pour en avoir un autre. J’avais même un peu oublié mon bac du coup, le champignon en arrivait à soulever la coque plastique. Musculignon ou Champignator, ce fut son surnom !

La classe à Dallas n’empêche. Oki, on était loin de la récolte foisonnante, mais la fierté de l’agriculteur, ça vous sauve une productivité ! Parce que NOUS on fait de beaux produits, monsieur.
Enfin, on en fait un quoi…

MaëllePrincesse, armée d’un vaporisateur et galvanisée par ces récents succès, a repris le flambeau. Et depuis, vous savez quoi… ben ça pousse plus vite 😀 !

On n’en est pas à se faire des salades grecques tous les jours, mais au moins, on peut en manger plusieurs dans le même repas ! Foufou !

C’est rigolo comme petite aventure en fait. Tout le monde s’y intéresse au final. Même ElouanPrinceCharmant, c’est dire.

Alors ça vous tente ?

57 réactions au sujet de « Cultiver des champignons de Paris »

  1. Ouah, juste à temps pour le nouveau post ! Ça me tente bien, ce petit kit à champignons. Avec un gnome de 5 ans 1/2 qui s’extasie déjà devant les différents modèles qui poussent dans le jardin, ce devrait être sympa. Merci pour l’info, Cilou, je note, je note… Et maintenant au lit, on bosse demain !

  2. Ah non Zut de Zut ! Ca me tente mais en même temps j’ai des champi qui poussent dans mon jardins (des coprins chevelus oui Madame) et des cèpes dans les bois autour ! Mais miam trop bon les champipi de Paris !

  3. j’aime bien l’idee mais faut etre patient et ce n’est pas ma qualite premiere 😆 mais comme ca devrait plaire a ma petite famille je vais peu etre me laisser tenter !

  4. Pfff moi j’en avais acheté un genre 19€ chez Botanic et à peine 2 champignons. Mon mari m’a suggéré d’aller acheter direct de la truffe la prochaine fois 😀 Bref, ça n’avait pas très bien marché chez nous… 😀

  5. Testé cet été (cadeau d’annif de ma pomme à tonton) qui a donc fait pousser des champignons …. dans sa chambre !
    Superbe récolte très fournie, et pis d’autres dans la foulée, mais je n’étais plus là pour les voir ni les déguster.
    Pour ma part, kit acheté sur le site de la « Ferme de Ste Marthe », mais je ne me souviens plus de la marque …
    A refaire sans hésiter 😀

  6. Perso je préfère manger les cèpes, les girolles, les coulemelles, les trompettes de la mort… qui foisonnent dans les bois corréziens! Mais je trouve ça rigolo comme tout de faire ses propres champignons maison!
    Une question me taraude, le kit il est ad vitam eternam ou à un moment les champignons ne poussent plus et il faut acheter une nouvelle boite?

  7. Chez nous ça n’avait pas vraiment marché…J’ai même douté de la véracité du truc…Alors j’aimerai bien savoir où tu as trouvé les tiens qu’on puisse mon loustic et moi retenter l’expérience. 😀

  8. En fait, tout le monde a déjà cultivé des champignons 😀 !

    Ortisse : il se renouvelle plusieurs fois selon ce qui est écrit sur la boîte, mais il n’est pas ad vitam eternam. Et sinon, moi aussi je préfère les autres champignons mais ça n’existe pas en kit 😀

    Clatana : j’ai mis le lien il me semble ;)…

    Rose : ah oui, effectivement, c’était des champignons de Rothschild 😀 !

  9. Si si, il existe quand même d’autre variétés de champi en kit à domicile : les pleurotes (jaunes et en forme d’huitres), les Shiit-take et les strophaires 😀
    Mince, là, Cécile, je te vois déjà loucher sur les versions « à chevilles » et empoigner ta perceuse pour dézinguer une souche….. 😆
    Un p’tit lien (je n’ai aucune action dans cette boite au passage) : http://www.fermedesaintemarthe.com/CT-3203-champignons-en-kit.aspx

  10. excellent!! j’adore l’idée , je savais même pas que cela pouvait être possible!!! et pour te rassurer mes 2 pré ados pourtant plus que bouffeuses de livre ont aussi le langage pré ado de base 😉

  11. A la maison, les champignons de Paris sont nos préférés, alors pourquoi pas?! ça doit être sympa comme expérience a faire et les vacances de la Toussaint approchant ça peut être une activité intéressante alors merci pour tes bonnes idées, comme toujours !
    Bises.

  12. C’est super sympa!! M’enfin je suis comme les touts petits enfants, je préfère me dire que la viande ça se ramasse dans les arbres, et que les champignons sont de petit chamallows salés, pour ne pas froisser mon estomac guindé.

  13. Exellente idée !!! merci pour l’info et pour l’histoire de la pousse de champignons qui m’a fait bien rire ^^ je cours acheter un quit pour mes ptits loups

  14. J’adore l’idée, et j’ai bien rigolé toute seule derrière mon ordi grâce à ton texte.
    Merci pour tous ces bons moments, toutes ces découvertes que tu nous fais faire. 😛

  15. Quelle aventure !!
    Comme d’hab on partage tout avec vous, joies & peines, fou-rire & déception … Sauf, comme d’hab, la dégustation … Et c’est vachement frustrant quand même !!

    Bises

  16. Tu me donnes envie de faire pareil dis donc !!!! La grande nouveauté est que je ne savais pas qu’on pouvait le faire chez soi. Il y a quelques années…maintenant :mrgreen: j’avais visité des champignonnières, et j’avais trouvé le truc super intéressant. Bon bein… y a plus qu’à !!! Mes 2 petits monstres devraient être ravis!!!

  17. Chouette ce kit !
    Dans le même registre en plus fastoche et moins onéreux : les endives !
    Bon, d’ac de d’ac, il faut aimer !
    Il suffit d’une poubelle avec couvercle, de sable et d’obscurité et tu tiens une bonne saison !!Tu récupères les carottes (racines, je préfères préciser quitte à paraître désagréable !!) des endives ou chicon, zou, dans le sable humide, zou, couvercle fermé et on surveille de temps à autres, c’est super !
    Nous on utilise la vieille poubelle du tri, on l’a remplie de sable et hop, dans le garage, dans une cave c’est encore mieux !!
    Bises à vous 6 !

  18. Trop coooool !
    Faire pousser des mycoses, pour le plaisir, elle est pas mal celle-là ^^ Enfin, j’ai bien envie d’essayer. Une idée de cadeau de noël ce truc. Merci Cilou 🙂

  19. C’est chouette comme expérience ! Et pour info y a aussi des kits pour voir l’éclosion des papillons et d’autres pour créer une fourmillière. Ca devrait plaire à ta tribu 😉

  20. C’est sympa comme idée ce kit!! J’adore les champignons, ils ont l’air bon ceux la, croquants et tout blancs comme je les aime miam! Enfin là c’est quand même plus pour la science que pour l’assiette! lol

  21. Trop fort, j’adoooore ton kit. Je crois que je vais me laisser tenter. En plus, vu que l’hiver s’est installé pour 8 mois au bas mot, le jardin va dormir et on pourra récolter quand même des trucs. Merci Cilou…

  22. J’adore le « laissez-le d’abord tremper pendant 30 minutes puis égoutter pendant une demi-heure ». 😆 On sent l’écrivaillon à qui on a bien dit et répété qu’il ne fallait pas faire de répétitions, justement !

    (Et dans mon commentaire, on sent l’écrivaillonne qui pinaille sur le choix des mots du mode d’emploi au lieu de commenter la prouesse de la blogueuse ? Ah bon ? :mrgreen: )

  23. annnnnh c’est marrant j’ai vu ce truc ce midi chez Aldi, et je me suis dit, c’est trop bizarre ce truc ! qui oserai acheter ça ils doivent être chimiques ces champignons, (la c’est la fille pleine de préjugés qui parle !) Du coup en faisant un tour du côté de chez Cilou pour voir quoi neuf par là… je vois ton article et hop je me jette dessus.
    Comme d’hab j’adore tes petites anecdotes narratives et je me dis que finalement ils sont beaux ces champignons… Heureusement que tu es là !

  24. Assez tentée je dois dire ! Quand j’étais enfant, mon père était fan de ce genre de bidouille et on en avait fait pousser dans le grenier, parce que -dixit mon père- il ne fallait pas trop de lumière, et le mycellium était dans 2 grandes cagettes de polystyrène, je ne me souviens plus des détails mais la production m’avait parue magique à l’époque, de lire cet article me donne envie de recommencer (mais j’ai pas de grenier utilisable !)

  25. merci pour cette experience, je suis tombee dessus par hasard, et du coup j’ai offert un kit a mon homme pour noel, j’espere qu’on aura aussi de beaux champignons!

  26. Salut!

    Je viens de découvrir ton site et je le trouve géniale. Il est beau, tu prends de belle photo, explique simplement et en plus il est rigolo!
    Hop je le mets dans mon Netvibes.

    Je laisse ce commentaire ici en espérant que tu le verras même si l’article n’est pas récent.

    Je me suis fait une remarque en regardant tes photos du kit champignon, c’est que le baque en plastique du dessus est transparent or les champignon n’aiment pas du tout la lumière! Je suis certaine que tu aurai une récolte plus fructueuse si tu le couvrait avec un couvercle haut en carton percé de trou pour laisser passer de l’air. En cherchant un kit pour moi j’ai vu que les sites précisaient « tant de récolte » sauf qu’un mycélium peut vivre bien plus longtemps que nous. Je pense qu’il s’agit de la durée de vie du substrat qui est du compost tout simple… donc nouveau substrat dessus = champi toute l’année (avec les bonnes conditions)!
    Merci pour ton site très utile, à bientôt.

    Edwige

  27. J’ai suivi la même procédure (il y a 2 – 3 mois) et j’ai obtenu le même résultat. Bref fier de pouvoir manger des champignons maison mais quelle tristesse niveau production. Les kits vendus sont bien trop petits .. J’envisage de multiplier la taille de culture par 10.

    20 € le kit et au vue de la récolte c’est juste intéressant pour l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *