Préparatifs et fête d'Halloween - Ciloubidouille

Préparatifs et fête d’Halloween

C’est ça Halloween, c’est ça Halloween !
Halloween ! Halloween ! Halloween ! Halloween !
C’est la ville de la nuit… Les citrouilles chantent et les chauves sourient !

Je n’en fais pas mystère, j’adore la fête de Halloween, celle avec les monstres bien sûr, pas celle qui ressemble à un gros carnaval. L’année dernière, j’avais rassemblé une belle clique de vampires et de sorcières. Cette année, il n’y avait pas les mêmes forcément, mais je crois que la potion infernale a quand même pris…

Je n’ai pas investi beaucoup dans la déco, pourtant ma maison dégageait un air plus lugubre que d’habitude. Je vous montre les astuces et les bouts de ficelle ?

Pas toujours évident de se renouveler sans risquer le succédané. Du coup,  j’ai fait pas mal participer les enfants, histoire d’apporter à cette année un côté plus accessible. S’ils le font, vous pouvez le faire. Par exemple, j’ai confié à MaëllePrincesse le soin d’ensanglanter les bougies blanches à l’aide des bougies rouges. La cire chaude versée sur les cierges faisait comme des larmes de sang…

Super fastoche à faire, et pour autant, nos bougies sataniques ont été du plus bel effet sur la table du buffet…

Pendant ce temps-là, ErwanouGentilLoup cultivait les citrouilles en papier. Je les avais dessinées et découpées. Lui était chargé de déposer au niveau des expressions une couche de peinture fluo. Vous comprendrez pourquoi plus tard.

On en a disposés un peu partout, pour habiller la pièce.

De notre côté, avec ma sister, on a sacrifié trois belles feuilles de papier noir pour donner à la vie à moult chauves souris et autres sinistres corbeaux… petit budget, maxi effet.

Voilà une partie de la production de nos chiroptères !

Là encore, on s’est amusés à peindre les yeux et parfois les ailes de peinture fluo. Nous on découpait, les enfants peignaient.

Et puis zhom les a accrochées au plafond via un enchevêtrement de fils nylon.

Franchement, ça file tout de suite un air d’Halloween à ta maison. J’ai tellement aimé le résultat, qu’à l’heure où je vous écris et où mon salon a repris sa forme habituelle, les chauves-souris sont toujours au plafond…
J’ai papillonné des yeux en disant à zhom “Alllleeezz on les garde encore un peu”. Je dois être une vraie sorcière, parce qu’il a dit oui.

C’est ça Halloween.

De l’autre côté, autre exemple de déco facile et pas chère : des branches d’arbres morts, coupées au printemps dernier, qui ont bénéficié d’une deuxième vie dans mon salon. Suspendues par les pieds, elles ont soufflé un vent d’automne dans la maison.


Et la nuit venue, on se serait cru dans un conte de fée où la pauvre petite fille coure dans la forêt et où les branchages semblent vouloir l’attraper…

Surtout quand la forêt est habitée de corbeaux noirs aux yeux rouges…

Bon il y avait des oiseaux en papier orange aussi, trop choupis, qui pendaient en guirlande.

J’ai également placé d’autres branchages et d’autres corbeaux sur le buffet… J’ai même laissé le vieux bouquet croupi de la semaine dernière…

Bien sûr, on a customisé des citrouilles. La grosse à droite a été sculptée par ma sœur, je me suis chargée des deux autres.

Cette courge a été taillée au couteau et évidée à l’aide d’un évidoir, tout bêtement. Alors que la citrouille qui ouvre le bal de cet article et qui a des yeux en étoiles, le doit à des emporte-pièces. Et à un marteau pour enfoncer les étoiles métalliques ^^.

Je crois que je pourrais faire ça toutes les semaines. C’est l’activité idéale : tu bidouilles, y a de la lumière, c’est joli et en plus, tu veux faire à manger avec les restes… Limite ça devrait être obligatoire !

Bon, sur cette citrouille, j’ai laissé quelques pépins de ses entrailles pour faire croire qu’elle avait des soucis gastriques ^^

Ma sœur m’a également rapporté un super bouquet de saison. Je fais partie de ces femmes qui adooooooorent les fleurs. Ca aussi, c’est une activité que je pourrais faire tous les jours (–> recevoir des fleurs ^^).

Quelques araignées sur tout cet orange, et hop, là encore c’est Halloween à peu de frais.

Comme l’année dernière, j’ai renouvelé l’opération “plateau de fromages tout moisis”. Mioum…

Enfin, j’ai habillé un mur de noir, à l’aide de nappes en papier et de quelques guirlandes oranges achetées toutes faites chez Zodio.

Je les ai faites tenir grâce à du masking tape. Donc zéro souci pour mon mur.

Et cela, malgré la peinture phosphorescente appliquée ci et là pour figurer des yeux dans la nuit noire… [dans la nuit noire et obscure, obscure et sombre, Isabelle s’est cognée contre les murs, les murs, les murs….] :mrgreen:

On a aussi fabriqué le costume d’ErwanouGentilloup en découpant des bandes dans un tee-shirt noir. Et comme ça s’ouvrait, on a retenu la colonne vertébrale par des épingles à nourrice.

Avant que les invités ne débarquent, j’ai maquillé ma grande selon le modèle choisi sur Pinterest par ses soins. J’ai maquillé SiloëJoliefée et mon neveu également mais pas de photos.

Pis on a fabriqué quelques cocons à araignées… délicieuses barbes à papa !

Y a même les invités qui ont apporté leur touche au décor. Je n’ai pas pris en photos toutes leurs réalisations culinaires (pourtant y avait du lourd) mais je peux déjà vous montrer ce superbe potiron fait par Angé.

C’est beau non ?

Et puis les invités, justement, sont arrivés. On a allumé les lumières noires et le décor s’est animé différemment…

Les dessins se sont faits plus lumineux…

Et les chauves-souris se sont éclairées au niveau des yeux. Vraiment sympa (malgré mes photos pourries) !

Même les citrouilles se sont mises à luire de manière inquiétante…

Cette soirée s’est déroulée au rythme de la sonnette et de toutes les bandes d’enfants qui venaient nous menacer d’un sort si on ne leur donnait pas de bonbons. On a bien rigolé en jouant au Loup-Garou, vu qu’on était super nombreux. Et on n’a pas vu les bougies se consumer furtivement, à la manière des vampires aussi discrets que sanguinaires.

Je crois que tout le monde est repartant pour l’année prochaine…

Et vous ? Il vous aurait plu cet Halloween ?

48 Commentaires

Commenter