Ciloubidouille
26 juillet 2014 Gâteau à la semoule de maïs

Gâteau à la semoule de maïs

Quand je suis en Chine et que je dois faire les courses, je reconnais guetter les produits que je connais. Je me rassure en sélectionnant les choses familières. On est déjà assez dépaysés par ce changement de pays alors la nourriture française, on la traque ^^ ! Néanmoins, à chaque plein, je rapporte des produits chinois inconnus, histoire de les tester et de ne pas passer à côté de pans de la cuisine locale insoupçonnés… ^^ J’avais par exemple rapporté des graines de lotus (pour improviser un houmous de lotus comme montré dans cet article). Il y a quelques mois, j’ai pris de la semoule de maïs. Vous allez me dire, on en trouve partout en France de ce truc ! Oui, mais comme j’en voyais aussi en Chine, je me suis dit « tiens, voyons ce que les chinois cuisinent avec de la semoule de maïs ». Le lendemain, Deng Hong, mon ayi, est venue me voir avec le paquet trouvé dans les étagères. Et elle m’a demandé ce qu’on pouvait fabriquer avec ça… Arf… je ne sais donc toujours pas comment les chinois utilisent la semoule de maïs dans leurs recettes :D.

Du coup, c’est à vous que j’ai réclamé des idées. La première venue (en masse), c’était faire de la polenta. Sauf à cette époque, il faisait très chaud à Wuhan. Alors je me suis rabattue sur un gâteau à la semoule de Maïs, qui a été dévoré au goûter (on a jamais chaud au goûter ^^).

IMG_0001-2

Première étape : cuire légèrement la semoule de maïs. Cette dernière est différente de la semoule de blé qu’un verre d’eau chaude fait gonfler sans problème. Ici, après un verre d’eau brûlante, le changement de condition n’est pas flagrant. Du coup, pendant que je préparais le reste du gâteau, je me suis permise de changer l’eau plusieurs fois pour en remettre à chaque fois de la brûlante. Résultat mitigé, mais c’est aussi ça qui est intéressant, vous allez voir à la fin.

Il y a 150 gr de semoule dans mon saladier.

SiloëjolieFée est venue à rescousse dès que j’ai branché le robot… C’est mouaaaaa qui fais !

Dedans le bol, 300 gr de farine + 300 gr de sucre (roux, c’est meilleur) + un sachet de levure + 4 œufs + 200 gr de beurre salé + deux pots de yaourt nature.

Oui, on part dans du gâteau bien solide ^^. On peut bien sûr diviser les proportions par deux si ça fait beaucoup pour vous.

Du producteur au consommateur…


On rajoute la semoule, non sans l’avoir essorée auparavant. A cette étape, on peut aussi rajouter des pépites de chocolat, des raisins secs (berk ^^), des fruits…

On lèche avec application la feuille du robot pendant que le four chauffe à 180°C.

Une fois le four chaud, on enfourne la préparation pour 50mn (l’astuce de la lame du couteau plongée dans le gâteau et ressortie sèche est toujours un bon indicateur pour savoir où en est la cuisson).

On attend que ça refroidisse avant de démouler et on obtient alors ce beau spécimen, à la croute bien dorée et au fumet appétissant.

La cuisson est parfaite pour moi, j’adore quand les gâteaux ont des rebords bien fermes et que le centre s’est fendillé à la chaleur…  Ils ont la tête des gâteaux de ma mamie.

A l’heure du goûter, on crie « A table » et on attend que tout le monde rapplique.

Si on s’approche du gâteau pour en analyser la texture, on peut voir les graines de semoule de maïs. C’est aussi ce qui apporte le côté croustillant à ce dessert car le maïs ne s’est pas tellement plus ramolli à la cuisson. Ça crispe sous la dent et c’est possible que ça ne plaise pas à tout le monde (les garçons ont détesté, les filles ont adoré). Moi je préfère mille fois cette recette à celle du gâteau au yaourt dont il descend. C’est moelleux à souhait ET croustillant… le genre de dessert parfait pour tartiner des confitures ou des pâtes en tout genre.


La prochaine fois, je tenterais une autre recette. Pas la polenta, ce n’est pas tellement mon truc de toutes les façons, mais peut-être un taboulet ou un risotto. D’autres idées ?
Pis si des cuisinières chinoises ou plus largement asiatiques me lisent et ont des idées d’utilisation de la semoule de maïs, je prends 🙂 !

PS : pour ceux qui vont me demander, mon torchon a été acheté chez Fleux, c’est la marque La Cocotte.

17 réactions au sujet de « Gâteau à la semoule de maïs »

  1. Moi qui en général n’aime pas trop rencontrer des noisettes ou autre dans les gâteaux je pense que je me rangerai du côté des garçons mais en même temps ta recette me rends assez curieuse pour avoir envie d’essayer!
    Profite bien de Barcelone.

  2. Moi j’ai vu plusieurs recettes de pain à la semoule de maïs, entre autres avec du miel. Ça a l’air appétissant aussi.
    Bon séjour à Barcelone et bonjour à Susurro!

  3. J’avoue que le côté « résiste sous la dent » à l’intérieur ne me tente pas trop. Mais on peut sûrement cuire davantage la semoule à la casserole, plutôt que faire comme un couscous. Non ?

  4. Une fois de + tes articles donnent faim !
    – Quand c’est un post cuisine j’ai faim
    – Quand tu parles de l’anniversaire de tes enfants : j’ai envie d’avoir 5 ans !
    – Quand tu bidouilles j’irais bien chercher mes ciseaux, mes trucs et mes bidules
    Bon déménager en Chine non, je suis bien en France 😉

  5. Ben moi je ne cuisine pas à la semoule de mais, alors je ne te donnerai pas d’idées, mais ton gâteau me parait bien appétissant, j’adooore quand ça croustille au milieu d’un gâteau !!
    Bises

  6. Pour ma part je rêverai de poster des articles gâteaux et gourmandises plus souvent seulement voilà… la fée des allergies s’est penchée sur le berceau de mon gars et là c’est tout de suite plus complexe. Cependant je garde entête d’essayer quand il sera parti en camp!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *