Depuis mon arrivée en Bretagne, j’ai lu ces livres. - Les Immortalistes : été 1969, pour tromper l’ennui, 4 enfants d’une fratrie vont voir une voyante qui leur prédit le jour de leur mort. Cet événement les marque à jamais. J’ai aimé ce livre (malgré des longueurs) pour cette relation bien humaine face la destinée ou le libre-arbitre. Moi je déteste vicéralement la notion de destin, de signes, d’ange-gardien, de religion. Et je ne vis que pour l’espoir du libre arbitre. On fait ce qu’on peut, avec ce qu’on a. Les 4 enfants (issus d’une famille juive) ont tous réagi différemment face à l’annonce de leur mort, mais je crois qu’il n’y en a aucun que je n’aurais pas secoué en lui disant soit : « c’est bon, tu te calmes, tu respires par le nez, et tu fais un peu attention aux autres» ou « putain, tu vas te bouger le cul ? »... - Journal d’Irlande : Benoite Groult, journaliste et romancière féministe achete sa 4ème maison en Irlande en 1977 et pendant 20 ans, elle y passera tous ses mois d’aout. Passionnée de pêche, elle tient un journal où elle y raconte ses récoltes de homards et crustacés. Ce qui me saoulait au début (moi la pêche...) devient une articulation entre tout le reste : ses invités prestigieux, ses réflexions mordantes sur la vie, les gens, les enfants, la vieillesse (la sienne et celle des autres), sur l’Irlande. Et puis ses relations avec son mari Paul et son amant Kurt, officiellement installé dans sa vie. J’ai adoré son regard honnête et intéressant, son écriture aussi. Ca m’a donné envie de la lire. Des conseils ? - La saga de Grimr : une BD maintenant. Ca se parle aussi en Irlande, et on ressent là encore la puissance du pays. On suit le géant orphelin Grimr qui construit une Saga de sa vie, malgré lui, sur fond de misère et de mystère. - Rain Man : un manga parapsychologique. Moi je n’ai pas de culture manga mais visiblement l’auteur est un grand. Je ne suis pas sûre d’avoir tout pigé les codes mals sympa à lire. Fantôme et phénomènes paranormaux au programme. On devine qu’il va y avoir 15 tomes en revanche... - Black torch : autre manga mais avec des codes que je maitrise : animaux magiques, pouvoirs, combats... sympa ! #instabook #manga - Ciloubidouille

Depuis mon arrivée en Bretagne, j’ai lu ces livres. – Les Immortalistes : été 1969, pour tromper l’ennui, 4 enfants d’une fratrie vont voir une voyante qui leur prédit le jour de leur mort. Cet événement les marque à jamais. J’ai aimé ce livre (malgré des longueurs) pour cette relation bien humaine face la destinée ou le libre-arbitre. Moi je déteste vicéralement la notion de destin, de signes, d’ange-gardien, de religion. Et je ne vis que pour l’espoir du libre arbitre. On fait ce qu’on peut, avec ce qu’on a. Les 4 enfants (issus d’une famille juive) ont tous réagi différemment face à l’annonce de leur mort, mais je crois qu’il n’y en a aucun que je n’aurais pas secoué en lui disant soit : « c’est bon, tu te calmes, tu respires par le nez, et tu fais un peu attention aux autres» ou « putain, tu vas te bouger le cul ? »… – Journal d’Irlande : Benoite Groult, journaliste et romancière féministe achete sa 4ème maison en Irlande en 1977 et pendant 20 ans, elle y passera tous ses mois d’aout. Passionnée de pêche, elle tient un journal où elle y raconte ses récoltes de homards et crustacés. Ce qui me saoulait au début (moi la pêche…) devient une articulation entre tout le reste : ses invités prestigieux, ses réflexions mordantes sur la vie, les gens, les enfants, la vieillesse (la sienne et celle des autres), sur l’Irlande. Et puis ses relations avec son mari Paul et son amant Kurt, officiellement installé dans sa vie. J’ai adoré son regard honnête et intéressant, son écriture aussi. Ca m’a donné envie de la lire. Des conseils ? – La saga de Grimr : une BD maintenant. Ca se parle aussi en Irlande, et on ressent là encore la puissance du pays. On suit le géant orphelin Grimr qui construit une Saga de sa vie, malgré lui, sur fond de misère et de mystère. – Rain Man : un manga parapsychologique. Moi je n’ai pas de culture manga mais visiblement l’auteur est un grand. Je ne suis pas sûre d’avoir tout pigé les codes mals sympa à lire. Fantôme et phénomènes paranormaux au programme. On devine qu’il va y avoir 15 tomes en revanche… – Black torch : autre manga mais avec des codes que je maitrise : animaux magiques, pouvoirs, combats… sympa ! #instabook #manga

Depuis mon arrivée en Bretagne, j’ai lu ces livres. - Les Immortalistes : été 1969, pour tromper l’ennui, 4 enfants d’une fratrie vont voir une voyante qui leur prédit le jour de leur mort. Cet événement les marque à jamais. J’ai aimé ce livre (malgré des longueurs) pour cette relation bien humaine face la destinée ou le libre-arbitre. Moi je déteste vicéralement la notion de destin, de signes, d’ange-gardien, de religion. Et je ne vis que pour l’espoir du libre arbitre. On fait ce qu’on peut, avec ce qu’on a. Les 4 enfants (issus d’une famille juive) ont tous réagi différemment face à l’annonce de leur mort, mais je crois qu’il n’y en a aucun que je n’aurais pas secoué en lui disant soit : « c’est bon, tu te calmes, tu respires par le nez, et tu fais un peu attention aux autres» ou « putain, tu vas te bouger le cul ? »... - Journal d’Irlande : Benoite Groult, journaliste et romancière féministe achete sa 4ème maison en Irlande en 1977 et pendant 20 ans, elle y passera tous ses mois d’aout. Passionnée de pêche, elle tient un journal où elle y raconte ses récoltes de homards et crustacés. Ce qui me saoulait au début (moi la pêche...) devient une articulation entre tout le reste : ses invités prestigieux, ses réflexions mordantes sur la vie, les gens, les enfants, la vieillesse (la sienne et celle des autres), sur l’Irlande. Et puis ses relations avec son mari Paul et son amant Kurt, officiellement installé dans sa vie. J’ai adoré son regard honnête et intéressant, son écriture aussi. Ca m’a donné envie de la lire. Des conseils ? - La saga de Grimr : une BD maintenant. Ca se parle aussi en Irlande, et on ressent là encore la puissance du pays. On suit le géant orphelin Grimr qui construit une Saga de sa vie, malgré lui, sur fond de misère et de mystère. -  Rain Man : un manga parapsychologique. Moi je n’ai pas de culture manga mais visiblement l’auteur est un grand. Je ne suis pas sûre d’avoir tout pigé les codes mals sympa à lire. Fantôme et phénomènes paranormaux au programme. On devine qu’il va y avoir 15 tomes en revanche... - Black torch : autre manga mais avec des codes que je maitrise : animaux magiques, pouvoirs, combats... sympa ! #instabook #manga

Commenter