Je ne cours plus à cause d’une cheville défaillante. Pendant 5 mois j’ai bien ralenti mon activité sportive dans l’espoir de guérir. Je n’en suis pas là hélas, alors tant pis, je ne cours plus. Je recommence à marcher en revanche. Et j’essaye de retrouver un rythme de sorties similaire à avant, c’est-à-dire trois virées par semaine, dont une sortie longue le dimanche. Je me sens parfois cabossée comme cette carcasse et je repense à la chanson de Anne Sylvestre qui porte le même nom 🙂 et cette constatation : je suis ma meilleure amie. Je vous mets les paroles en commentaire :). - Ciloubidouille

Je ne cours plus à cause d’une cheville défaillante. Pendant 5 mois j’ai bien ralenti mon activité sportive dans l’espoir de guérir. Je n’en suis pas là hélas, alors tant pis, je ne cours plus. Je recommence à marcher en revanche. Et j’essaye de retrouver un rythme de sorties similaire à avant, c’est-à-dire trois virées par semaine, dont une sortie longue le dimanche. Je me sens parfois cabossée comme cette carcasse et je repense à la chanson de Anne Sylvestre qui porte le même nom :) et cette constatation : je suis ma meilleure amie. Je vous mets les paroles en commentaire :).

Je ne cours plus à cause d’une cheville défaillante. Pendant 5 mois j’ai bien ralenti mon activité sportive dans l’espoir de guérir. Je n’en suis pas là hélas, alors tant pis, je ne cours plus. Je recommence à marcher en revanche. Et j’essaye de retrouver un rythme de sorties similaire à avant, c’est-à-dire trois virées par semaine, dont une sortie longue le dimanche. Je me sens parfois cabossée comme cette carcasse et je repense à la chanson de Anne Sylvestre qui porte le même nom :) et cette constatation : je suis ma meilleure amie. Je vous mets les paroles en commentaire :).

Commenter