Ciloubidouille

Se mêler de ses salades. J’écoutais le podcast de @arianegrumbach sur nos motivations pour maigrir. A-t-on de bonnes raisons de vouloir être plus mince que ce que l’on est ? Veux-t-on rentrer dans ses fringues d’avant ? A-t-on envie de correspondre à une silhouette que la société validera davantage ? Souhaite-t-on améliorer sa santé ? Est-on dans une démarche de séduction de l’autre ? Ne serait-il pas plus simple parfois d’apprendre à s’aimer ? Et puis mincir, mais comment ? On le sait maintenant que les régimes ne sont pas la solution. Parfois c’est le psy, le coach, le diététien avisé qui aident. Parfois ça vient d’un cheminement plus personnel. J’essaye d’emprunter cette voie. Ca fait longtemps maintenant que je cuisine plutôt sainement pour ma famille. À 90% des aliments que je transforme, peu de fast food, de plats industriels. Et en dehors de moi, personne n’est en surpoids. Mais je fais partie de ces gens (tout le monde ?) qui mangent leurs émotions. Je suis heureuse, je mange. Je suis triste, je mange. J’ai beau me faire de jolies salades, je finis toujours par tomber dans les fraises Tagada. Mes 4h de sport hebdo ne suffisent pas à compenser. Alors tant pis. Je n’ai pas encore la bonne réponse à la question : pourquoi je veux mincir. Mais je crois que mes kilos supplémentaires et moi, on commence un vrai dialogue et on a plein de choses à se dire :). Et tant pis si je ne mincis pas.

Se mêler de ses salades. J’écoutais le podcast de @arianegrumbach sur nos motivations pour maigrir. A-t-on de bonnes raisons de vouloir être plus mince que ce que l’on est ? Veux-t-on rentrer dans ses fringues d’avant ? A-t-on envie de correspondre à une silhouette que la société validera davantage ? Souhaite-t-on améliorer sa santé ? Est-on dans une démarche de séduction de l’autre ? Ne serait-il pas plus simple parfois d’apprendre à s’aimer ? Et puis mincir, mais comment ? On le sait maintenant que les régimes ne sont pas la solution. Parfois c’est le psy, le coach, le diététien avisé qui aident. Parfois ça vient d’un cheminement plus personnel. J’essaye d’emprunter cette voie. Ca fait longtemps maintenant que je cuisine plutôt sainement pour ma famille. À 90% des aliments que je transforme, peu de fast food, de plats industriels. Et en dehors de moi, personne n’est en surpoids. Mais je fais partie de ces gens (tout le monde ?) qui mangent leurs émotions. Je suis heureuse, je mange. Je suis triste, je mange. J’ai beau me faire de jolies salades, je finis toujours par tomber dans les fraises Tagada. Mes 4h de sport hebdo ne suffisent pas à compenser. Alors tant pis. Je n’ai pas encore la bonne réponse à la question : pourquoi je veux mincir. Mais je crois que mes kilos supplémentaires et moi, on commence un vrai dialogue et on a plein de choses à se dire :). Et tant pis si je ne mincis pas.

Une réaction au sujet de « Se mêler de ses salades. J’écoutais le podcast de @arianegrumbach sur nos motivations pour maigrir. A-t-on de bonnes raisons de vouloir être plus mince que ce que l’on est ? Veux-t-on rentrer dans ses fringues d’avant ? A-t-on envie de correspondre à une silhouette que la société validera davantage ? Souhaite-t-on améliorer sa santé ? Est-on dans une démarche de séduction de l’autre ? Ne serait-il pas plus simple parfois d’apprendre à s’aimer ? Et puis mincir, mais comment ? On le sait maintenant que les régimes ne sont pas la solution. Parfois c’est le psy, le coach, le diététien avisé qui aident. Parfois ça vient d’un cheminement plus personnel. J’essaye d’emprunter cette voie. Ca fait longtemps maintenant que je cuisine plutôt sainement pour ma famille. À 90% des aliments que je transforme, peu de fast food, de plats industriels. Et en dehors de moi, personne n’est en surpoids. Mais je fais partie de ces gens (tout le monde ?) qui mangent leurs émotions. Je suis heureuse, je mange. Je suis triste, je mange. J’ai beau me faire de jolies salades, je finis toujours par tomber dans les fraises Tagada. Mes 4h de sport hebdo ne suffisent pas à compenser. Alors tant pis. Je n’ai pas encore la bonne réponse à la question : pourquoi je veux mincir. Mais je crois que mes kilos supplémentaires et moi, on commence un vrai dialogue et on a plein de choses à se dire :). Et tant pis si je ne mincis pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *