Ciloubidouille

C’est Thanksgiving aujourd’hui. Je n’ai jamais célébré cette fête mais j’ai vu passer des personnes sur Instagram qui profitaient de cette occasion pour exprimer leur gratitude. Je me suis dit que c’était une belle idée.Hier, je suis rentrée vers 20h de ma mission parisienne. J’étais fatiguée du stress de ma journée et de diverses autres émotions. J’ai commencé par râler que le repas n’était pas prêt. Mon mari est en déplacement mais j’ai des enfants qui savent cuisiner et qui ont l’habitude de gérer cet aspect du quotidien. Je finis par comprendre que les deux grands ne sont pas dispo et que les deux plus jeunes ont clairement moins la notion de l’organisation ^^ ! Bref, Siloë se met à la cuisine et les autres gérent le rangement/couverts. Moi je me prépare à repartir à la piscine. Quand je redescends, ils sont en train de s’engueuler. A ce moment précis, j’ai envie de tout sauf de jouer au flic, au juge et toute la clique des gens qui doivent avoir un avis sur un truc qui ne les concerne pas. J’interviens mollement mais rien qui n’arrange la situation. Je finis par repartir à la piscine. J’ai loupé la première demi-heure du cours car je n’ai pas de voiture et que j’y suis allée à pied. Et je ne vais pas exploiter l’heure qui suit car la séance est raccourcie à cause de l’AG de la piscine. Pas grave. Je profite d’être dans l’eau pour me détendre. Au lieu de faire des longueurs, je flotte, je respire doucement, je fais de l’apnée pour profiter du silence aquatique. Je rentre en marchant chez moi, heureuse de ce moment apaisant. Je retrouve mon fils ainé qui vient de rentrer à son tour des cours de soutien qu’il donne. Je lui explique que sa soeur a besoin d’aide. Je le sais fatigué aussi de sa journée mais 10mn plus tard, il a englouti le bol de céréales qui lui a servi de repas et il bosse avec sa soeur. Je les entends qui se chambrent et qui travaillent ensemble. Et je suis infinement heureuse de ce moment. Ma journée n’a pas été rose. Mais si je regarde la ligne de mes attentes de maman (à savoir une fratrie joyeuse), je crois qu’ils y répondent. Oh ça râle, mais ça s’excuse aussi. Ils s’aiment je crois. Et j’ai de la gratitude pour ça.

C’est Thanksgiving aujourd’hui. Je n’ai jamais célébré cette fête mais j’ai vu passer des personnes sur Instagram qui profitaient de cette occasion pour exprimer leur gratitude. Je me suis dit que c’était une belle idée.Hier, je suis rentrée vers 20h de ma mission parisienne. J’étais fatiguée du stress de ma journée et de diverses autres émotions. J’ai commencé par râler que le repas n’était pas prêt. Mon mari est en déplacement mais j’ai des enfants qui savent cuisiner et qui ont l’habitude de gérer cet aspect du quotidien. Je finis par comprendre que les deux grands ne sont pas dispo et que les deux plus jeunes ont clairement moins la notion de l’organisation ^^ ! Bref, Siloë se met à la cuisine et les autres gérent le rangement/couverts. Moi je me prépare à repartir à la piscine. Quand je redescends, ils sont en train de s’engueuler. A ce moment précis, j’ai envie de tout sauf de jouer au flic, au juge et toute la clique des gens qui doivent avoir un avis sur un truc qui ne les concerne pas. J’interviens mollement mais rien qui n’arrange la situation. Je finis par repartir à la piscine. J’ai loupé la première demi-heure du cours car je n’ai pas de voiture et que j’y suis allée à pied. Et je ne vais pas exploiter l’heure qui suit car la séance est raccourcie à cause de l’AG de la piscine. Pas grave. Je profite d’être dans l’eau pour me détendre. Au lieu de faire des longueurs, je flotte, je respire doucement, je fais de l’apnée pour profiter du silence aquatique. Je rentre en marchant chez moi, heureuse de ce moment apaisant. Je retrouve mon fils ainé qui vient de rentrer à son tour des cours de soutien qu’il donne. Je lui explique que sa soeur a besoin d’aide. Je le sais fatigué aussi de sa journée mais 10mn plus tard, il a englouti le bol de céréales qui lui a servi de repas et il bosse avec sa soeur. Je les entends qui se chambrent et qui travaillent ensemble. Et je suis infinement heureuse de ce moment. Ma journée n’a pas été rose. Mais si je regarde la ligne de mes attentes de maman (à savoir une fratrie joyeuse), je crois qu’ils y répondent. Oh ça râle, mais ça s’excuse aussi. Ils s’aiment je crois. Et j’ai de la gratitude pour ça.

Une réaction au sujet de « C’est Thanksgiving aujourd’hui. Je n’ai jamais célébré cette fête mais j’ai vu passer des personnes sur Instagram qui profitaient de cette occasion pour exprimer leur gratitude. Je me suis dit que c’était une belle idée.Hier, je suis rentrée vers 20h de ma mission parisienne. J’étais fatiguée du stress de ma journée et de diverses autres émotions. J’ai commencé par râler que le repas n’était pas prêt. Mon mari est en déplacement mais j’ai des enfants qui savent cuisiner et qui ont l’habitude de gérer cet aspect du quotidien. Je finis par comprendre que les deux grands ne sont pas dispo et que les deux plus jeunes ont clairement moins la notion de l’organisation ^^ ! Bref, Siloë se met à la cuisine et les autres gérent le rangement/couverts. Moi je me prépare à repartir à la piscine. Quand je redescends, ils sont en train de s’engueuler. A ce moment précis, j’ai envie de tout sauf de jouer au flic, au juge et toute la clique des gens qui doivent avoir un avis sur un truc qui ne les concerne pas. J’interviens mollement mais rien qui n’arrange la situation. Je finis par repartir à la piscine. J’ai loupé la première demi-heure du cours car je n’ai pas de voiture et que j’y suis allée à pied. Et je ne vais pas exploiter l’heure qui suit car la séance est raccourcie à cause de l’AG de la piscine. Pas grave. Je profite d’être dans l’eau pour me détendre. Au lieu de faire des longueurs, je flotte, je respire doucement, je fais de l’apnée pour profiter du silence aquatique. Je rentre en marchant chez moi, heureuse de ce moment apaisant. Je retrouve mon fils ainé qui vient de rentrer à son tour des cours de soutien qu’il donne. Je lui explique que sa soeur a besoin d’aide. Je le sais fatigué aussi de sa journée mais 10mn plus tard, il a englouti le bol de céréales qui lui a servi de repas et il bosse avec sa soeur. Je les entends qui se chambrent et qui travaillent ensemble. Et je suis infinement heureuse de ce moment. Ma journée n’a pas été rose. Mais si je regarde la ligne de mes attentes de maman (à savoir une fratrie joyeuse), je crois qu’ils y répondent. Oh ça râle, mais ça s’excuse aussi. Ils s’aiment je crois. Et j’ai de la gratitude pour ça. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *