Fête d'anniversaire - Ciloubidouille

Fête d’anniversaire

6 ans que je suis la maman d’une fille. Une vraie en plus. Du genre à s’entortiller les jambes quand elle joue au UNO, à repousser négligemment ses mèches rebelles en t’expliquant que “Victor il est trop choux”, à soupirer longuement en regardant une vidéo de Youtube sur Machin Maé et à onduler son corps en braillant “j’ai toujours préférééééé aux voisins les voisiiiiines” 😀 ! Oui, on peut avoir 6 ans et garder en soi une âme de midinette… Elle la perdra à l’adolescence de toutes les façons hein.

Bon, maman d’une MaëllePrincesse, ce n’est pas tous les jours facile non plus. On a la pression. Et régulièrement on entend des “Mais tu m’avais promiiiiiis” au sujet d’un truc même pas décelable au carbone 14, puisque qu’il fait partie des limbes chimériques des espoirs de manipulations de ma fille (tout le monde a suivi ??)… M’enfin pour son anniv, elle a su y faire quand même. Et ce WE, c’était un peu son marathon que j’ai couru…

Tout a commencé l’année dernière. A la fin de son anniversaire. Elle m’a demandé quand est-ce qu’elle aurait 6 ans… Ensuite, elle a compté les jours, les nuits, entaillé des écorces d’arbres, arraché les feuilles des calendriers… Miraculeusement, 365 jours plus tard, le manège enchanté a repris du service.

On a d’abord cadré le champ d’action. Combien de monstres débarqueraient à la maison ? Chez nous, la règle est simple. 5 ans, 5 invités. 6 ans, 6 invités. Oui, sauf que MaëllePrincesse a spontanément invité le voisin d’en face d’un tonitruant “Augustiiiiiiiiiiin, tu viens à mon anniversaire”, perchée sur le portail de l’entrée. Et que le dit Augustin a confirmé sa venue sur un ton similairement haut perché. Et moi, bonne mère, bonne poire, je l’aime bien le voisin :)… bref, on s’est attaqué aux invitations, une simple semaine à l’avance.

Je tenais à ce que ce soit ma fille qui les fasse, du coup j’ai cherché un idée assez simple à réaliser pour son niveau de bidouillage.

Je lui a demandé de découper des ronds dans du papier jaune et bleu, à l’aide d’un gabarit maison…

Elle s’est donc attelée à sa tâche avec patience et succès.

MaëllePrincesse, toute sérieuse.

ElouanPrinceCharmant très concentré sur sa partie de UNO.

Voilà le kit de base pour fabriquer une carte.

A ce stade, j’assemble les ronds bleus pour former une sorte de fleur.

Il ne reste qu’à coller le rond jaune au centre, puis à écrire le texte de l’invitation.

MaëllePrincesse reprend ensuite les commandes pour une opération gommettes.

Et voilà les invitations, prêtes à partir.

Des enveloppes colorées, encore des gommettes…

Reste plus qu’à signer au dos.

Dans la semaine, les soirs où on bricole à la cave, j’embarque du travail supplémentaire. Quand je ne suis pas utile à la pose d’une plaque de placo, je fabrique un arbre à bonbons, comme j’en ai vu dans ce forum à gâteaux rigolos. (D’ailleurs allez-y et participez-y, c’est une mine !)

Pour ça, je découpe trois disques dans une plaque de polystyrène.

Je les colle entre eux grâce à du stotch double face puis je retaille l’ensemble au cutter de façon à former une sorte de boule.

Je plante cette dernière dans une branche bien droite.

Et je n’ai plus qu’à placer le tout dans un pot légèrement lesté. Sur la photo je n’avais mis que du polystyrène mais ça ne suffit pas. Cédric a coulé un plâtre dedans mais des cailloux auraient aussi fait l’affaire :).

Pour ne pas que la nourriture soit en contact des boules de plastique, j’enrubanne l’arbre de papier aluminium. Et je convie deux 6 ans à m’aider dans mon bricolage.

J’ai amené des bonbons bien sûr. J’aurais préféré que mes bandes soient vertes mais impossible d’en trouver. Du coup les couleurs de mon arbre seront un peu automnales.

Objectif, recouvrir la boule de bonbons. Il m’en a manqué d’ailleurs mais bon. Je maintiens les éléments grâce à des pics que je couperai à la fin.

En création de bonbons, je fabrique aussi des sucettes de chamalows, comme je les ai vu sur le blog de Zefyr. J’ai juste remplacé la pique par des Mikado, comme ça tout est comestible. Les Smarties tiennent grâce à un poil de miel.

Pour que les enfants repartent avec des bonbons, je bidouille 8 petites pochettes. Un simple morceau de papier roulé en chapeau de fée puis un bout de laine pour refermer le paquet.

Niveau déco, j’ai rajouté une touche de poésie. Un ami m’avait offert un super bouquin sur des créas à base de coeurs et je me suis inspirée de l’idée de la couverture. J’ai pris 6 petits verres, je les ai remplis d’eau et j’ai rajouté dans chacun une goutte de colorant alimentaire, de façon à peindre une sorte d’arc en ciel.

Là c’est la photo de nuit. Si vous aimez le concept, n’hésitez pas à visiter le Blogrimoire. J’adore ses crèmes arc en ciel !

Et hop, la photo à la lumière du jour, avec les petites fleurs en prime. C’est joli non ?

*

Allez, une autre pour la forme :).

Passons à la déco de la pièce en elle-même. Pour des raisons économiques et des soucis d’harmonie, j’ai simplement acheté deux nappes, un rouleau rose et un rouleau vert. Ces deux éléments m’ont quasiment suffit pour tout ce que je voulais faire.

J’ai découpé des rectangles que j’ai pliés en deux pour former des carrés ensuite.

Pareil pour le papier vert.

J’ai demandé (enfin) à zhom de décrocher ma déco du réveillon d’il y a… fiou deux ou trois ans !! Matez la couche de poussière 😀 !

Pendant ce temps là, j’ai bricolé ma guirlande en alternant papier rose et papier vert.

J’ai pris de la laine pour le fil.

Et j’ai relié les guirlandes au centre de la pièce.

Une petite vue d’ensemble. Une table verte pop, des ballons un peu partout, des coeurs à la fenêtre… Je crois qu’on tient quelque chose :).

Un petit zoom sur la table. J’ai placé mon arbre à bonbons, au fond on peut voir aussi toutes les pochettes roses pour les invités. Et devant, j’ai mis le plateau en résine étoilé qui s’est détaché de son support. Finalement, comme ça, ce n’est pas si pire !

Des bonbons… Parce que si on ne peut pas en manger ce jour là… heu… ben on en mange les autres !

Un gros plan sur l’arbre à bonbons. Il a un côté rasta mais il a eu un succès de folie ! Et il a bien résisté à leurs multiples manipulations.

Et voilà… Samedi matin. MaëllePrincesse est prête à recevoir ses amis. Elle guette le ding dong de la sonnette. Une année qu’elle attend le retour des hirondelles. C’est amusant de la voir frétiller calmement.

Quant à moi, je reviens dans quelques jours pour vous raconter la suite de ce WE… Pas le temps d’en dire plus pour le moment :).

49 Commentaires

Commenter