Buffet chic et Strass chez Valrhona - Ciloubidouille

Buffet chic et Strass chez Valrhona

Si vous suivez les petites photos à gauche de mon blog, vous avez du comprendre que j’ai fait un atelier Valrhona il y a un mois environ. Comme je suis en vacances à l’étranger, et que je bénéficie d’une connexion aléatoire, ce n’est pas évident pour moi de rédiger des articles. Du coup, je plonge dans de vieilles photos stockées dans mon ordi. Je vous propose donc une virée au pays du chocolat. Je ne vais pas vous détailler les recettes vu que je ne les ai pas sous le coude, mais j’espère que vous prendrez quand même plaisir à regarder les photos :).

L’atelier durait une journée et le thème était la réalisation d’un buffet sucré chic. Sébastien Curtalin était là pour nous guider :).

Ce que j’aime dans les ateliers de cuisine, c’est que tout est déjà préparé, pesé, emballé, prêt à être utilisé ! Une recette égale un plateau garni ! Le rêve de toutes les cuisinières.


Évidemment, toutes les recettes proposées par l’atelier ont un rapport avec le chocolat. On n’est pas chez Valrhona pour rien :).

On a commencé par la réalisation de mini babas au rhum. Certains étaient tout ronds.

Mais on a cuit le reste de pâte dans des moules plus classiques.

Pendant que les babas cuisaient, on s’est attelés à garnir ces coques de chocolat au lait.

Contrairement à ce qui est écrit sur le post-it, on a préparé une ganache jivara/passion… Je ne vous dis pas l’odeur de la pulpe de passion quand tu ouvres la boîte… On se croirait dans des îles tropicales.

Une fois notre ganache au point, on l’a utilisée pour farcir les coques. Pis on a mis le plateau dans un endroit frais pour que la ganache prenne.

Déjà comme ça, c’est appétissant…

Sauf qu’on avait du pain du la planche, pas de moment de dégustation encore !! La suite des opérations consistait à faire des gâteaux chocolat framboise. C’est là où on a confectionné la ganache à la framboise, celle que vous avez vu sur les photos précédentes. On  a disposé des cercles bien froids (limite congelés) sur une plaque en Silicone (Silpat).

Et on a versé la ganache à l’intérieur, sur une épaisseur d’un bon centimètre environ. Ensuite, zhou, au congel !

On s’est attaqués à la pâte à choux, pour les éclairs au chocolat. J’ai beau être assez bien équipée en robot, je n’ai pas encore ce modèle. Pourtant, il ne coûte pas cher, à peine 2000€. Une paille quoi…  😀

Cela dit, à ce prix, il fait bien son boulot… (Encore heureux :D)


Et voilà le résultat, une pâte parfaite. pour preuve ce beau ruban qui s’écoule lentement :).

On la place dans une poche à douille ronde (10 mm de diamètre de mémoire).

Et on s’entraine à reproduire le geste parfait pour créer ce parfait éclair…

Et autant vous dire que ce n’est pas gagné d’avance…


Il est temps de s’occuper un peu des mini babas pour qu’ils fassent trempette dans un bain d’agrumes légèrement alcoolisé…

Pis comme la ganache a pris, on s’applique au planté de bâtons.


Et vous pouvez voir qu’on ne mollit pas…

Il est temps de commencer les présentations pour notre buffet chic et strass. Les babas sont gorgés à point !

On les place dans des petites verrines, un par un.


Les plus gros sont disposés dans des coupelles.

Dans le fond des verres, en plus du baba, on verse le reste de la marinade dans laquelle on a rajouté quelques feuilles de gélatine pour figer légèrement le jus.

Enfin, on remplit les verrines d’une mousse au chocolat et on décore avec un éclat de chocolat. On réserve au frais.

On peut passer à la trempette des sucettes choco/passion. C’est une activité toujours très gratifiante. C’est rigolo à faire, c’est beau, on a l’impression d’être des magiciens du chocolat.

Une fois qu’on les a déposées sur une feuille pré-imprimée, on n’a plus qu’à attendre quelques minutes que le chocolat recristallise. On obtient alors ces merveilleuses sucettes !

 

Pour ceux qui s’inquiétaient, ayé, les éclairs sont cuits. On les laisse un peu sécher à l’air puis on les garnit d’une mousse au chocolat.

Je sens qu’il va y avoir des volontaires pour lécher le fouet ^^.

Certains sont coupés aux trois quart et décorés d’un zigzag de mousse.

D’autres sont remplis de manière plus traditionnelle, en injectant la mousse à l’intérieur et en les couvrant d’un glaçage au chocolat bien brillant.


Pour le côté chic et strass, on rajoute même des feuilles d’or :).

En dernier lieu, on prépare une pâte à sablée (je vous la fais simple) qu’on étale entre deux feuilles plastiques (les nappes cirées font l’affaire ou le papier sulfurisé). On veille à ce que l’épaisseur soit bien régulière.

On remplit des cercles de pâte en faisant attention que leur diamètre soit supérieur à ceux utilisés pour la ganache à la framboise.

On obtient ces gros sablés après la cuisson. Il ne reste plus poser le cercle de ganache congelé par dessus.

On sort les fruits rouges tout frais.


Et on s’en sert pour décorer notre gâteau, en les disposant sur la mousse au choco.


Chacun y va de son inspiration !


Il est l’heure de dresser la table de notre buffet.

Chose incroyable, tout est comestible, même les éléments de décoration. Les blocs dorés sont en chocolat, les plaques mordorées en caramel… Bienvenue chez Dame Tartine… 🙂


Je vous laisse juge du résultat de notre travail…




 

Petit zoom sur la présentation de mon gâteau.

 

Et voilà… Encore un chouette atelier Valrhona. Il m’en reste encore un à faire et après, je crois que j’aurais fait le tour des activités qui me plaisent sur leur carte.

 

PS : un merci aux deux chevaliers servants venus me dépanner en toute urgence (ils se reconnaitront). J’ai le don pour oublier systématiquement un truc avec mon appareil photo. Ce coup-ci, c’était la carte mémoire pour stocker les photos. Sans eux, il n’y aurait pas eu ce reportage, alors merci !

33 Commentaires

Commenter