Esty craft night de la rentrée - Ciloubidouille

Esty craft night de la rentrée

Fiou, j’ai bien du retard… J’ai participé une fois de plus à une des crafts night organisées par Etsy début septembre et je n’ai toujours pas pris le temps de vous en parler. C’est ballot parce que j’en garde un très bon souvenir, accompagnée que j’étais par mon amie Yoko et une de mes charmantes lectrices Sarah (de mémoire…). Sans parler de la présence toujours un peu intimidante de la Parigote, Vert Cerise, Morning by Foley. Au programme de la cession “rentrée 2011” : la création de petits carnets faits à partir de cartes postales, la fabrication de crayons à papier, de tampon encreur, et la confection d’une trousse. J’ai fait tous les ateliers sauf celui de la trousse.

J’ai aussi fait des meringues arc-en-ciel, tiens…

Je ne vous présente plus Etsy, cette immense place de marché artisanal où des milliers de créateurs exposent leurs œuvres. J’y achète mes collants, des bijoux, mes rouleaux de masking tape, je rêve devant des vases, des luminaires, des vêtements… Je soupire aussi devant le talent de ces personnes si créatives, si douées de leurs mains… L’équipe d’Etsy, en France, en plus de promouvoir leur site, essaye de proposer des instants créatifs via leurs ateliers dits “craft night”.

A chaque fois que je me rends à ces ateliers (gratuits) organisés par la chouette équipe d’Etsy France, je sais déjà que je vais me régaler. Cette fois-ci encore, j’ai passé un très bon moment !

Je vous montre ce que j’ai bricolé ? Commençons par l’atelier “petits carnets”. Pour les réaliser, on partait d’une carte postale vintage. Etsy avait prévu un gros stock pour que chacun y trouve son compte. Sauf moi…


Enfin, soyons juste, Etsy n’y est pour rien ^^. Je savais déjà que ça ne me conviendrait pas. Je n’ai pas de tendresse particulière pour l’esprit vintage, j’aime les choses de mon temps. Les vieilles cartes postales aux couleurs passées, ça ne m’émeut pas… Je sais que je vais à l’envers de la tendance actuelle, mais tant pis. Du coup, j’ai rusé en apportant mes propres cartes, issues d’une série faite par Rebecca Dautremer. J’ai hésité avec celles de Gaëlle Boissonnard, dont j’affectionne également le travail.

J’ai pris des cartes dont le motif pouvait être plié en deux sans perdre de sa force ni de son sens.


J’ai découpé des feuilles de papier au format de cette carte et j’ai perforé l’ensemble à l’aide d’un poinçon initialement prévu pour le cuir. Mais vous pouvez faire les trous avec ce que vous avez sous la main, grosses aiguilles à coudre, à tricoter, perforatrice. La seule consigne à respecter c’est le nombre des trous (trois), bien répartis sur la longueur.


Il ne reste plus qu’un peu de couture pour ficeler le tout. L’aiguille enchâssée d’une jolie ficelle doit partir de l’extérieur du carnet, dans le trou central. Puis elle bifurque vers un des deux trous latéraux pour mieux ressortir vers l’extérieur du carnet. Elle file ensuite à l’opposé pour replonger dans les profondeurs des pages. Enfin, elle ressort à la surface et termine sa boucle par un petit nœud fait avec l’autre extrémité de la ficelle, si possible en coinçant celle du milieu.

Si je ne suis pas claire, et c’est possible au vu du 100ème bâillement qui m’étreint depuis une heure que je tapote sur mon clavier, reportez-vous aux explications d’Etsy, qui a fait un pas à pas en photo plus détaillé que le mien. Mais sinon, voilà ce que ça donne. C’est mignon non ? Z’avez-vu, parfois j’ai utilisé du papier coloré, celui-là même qui sert pour les origamis. Trop choubidoux.


Je vous montre quand même les petits cahiers de Sarah qui sont issus de la collection vintage, parce qu’après tout, il y a de grandes chances pour que vous les appréciez énormément aussi :).

Contentes avec nos nouveaux petits carnets, on a changé d’atelier :).

Nous nous sommes rendues à l’atelier tampon. Le tampon, c’est trop fastoche en le principe. Tu prends une gomme, tu dessines dessus, et tu évides tout ce qui n’est pas ton dessin, histoire de le mettre en avant. Sauf qu’en fait, c’est un beau travail de minutie.

Pour un dessin simple comme une enveloppe, ce n’est pas évident d’obtenir un rendu propre et bien dessiné.

Comme je suis têtue, j’ai réalisé aussi un tampon rigolo, complètement inspiré de celui-ci. J’adore le blog très 150ème degré du Tampographe, j’en avais mm fait un billet ici. Un jour, j’aimerai beaucoup aller visiter son caveau :).

Une fois taillé à la va-vite, ça donne ça : NO FUTURLUTUTU ^^ !

Les copines ont été plus bucoliques :).



Enfin on est parties vers l’atelier “crayons à papier maison”. Là-encore pas de grosses difficultés mais un besoin de pratiquer un peu si on veut éviter la crayon tout moche 😀 !

On prend une feuille de papier journal, des ciseaux et une mine de crayon (se trouve dans les magasins de loisirs créatifs ou dans certaines librairies). On coupe la feuille de papier de façon à ce qu’elle déborde légèrement des deux côtés de la mine.


On englue la mine qu’on place au bord de la feuille. On attend un peu que la colle sèche.

Et on roule la mine sur elle-même avec le papier en rajoutant régulièrement de la colle… Résultat ? On s’en fiche partout, le papier se barre en vrille dès qu’il peut et c’est très difficile de rouler bien serré comme c’est normalement nécessaire 😀 ! Mais on se marre bien, aidés qu’on est par la charmante animatrice :).

Vous pouvez retrouver également un tutoriel plus efficace sur Etsy (et surtout des photos moins pourries que les miennes).

Les crafts nights, c’est aussi l’occasion de bien manger et bien boire :). Tout le monde apporte un petit quelque chose et on se régale.

Cette fois-ci, j’avais embarqué mes meringues arc-en-ciel ! La technique est la même que celle pour faire des meringues rayées sauf qu’au lieu de mettre un simple filet rouge ou bleu, je mets 7 couleurs différentes.

Et ça donne ce joli dégradé. Sympa non ?

Dans cette fournée, les couleurs sont plus franches.

Mais au fur et à mesure, les meringues deviennent plus pastelles.

A la fin, il n’y a plus de colorants dans la poche à douille, mais les résultats sont toujours intéressants non ?Plus pastels…


J’adore faire des meringues, je trouve que c’est une mignardise très poétique 🙂 !

Des petits coeurs…

Voilà pour mon compte rendu de la craft night. On me glisse dans l’oreillette que si on surveille bien le blog Etsy demain, il y a de fortes chances pour qu’une autre Esty craft night soit programmée… Je vous y retrouve ?

By the way, vous pouvez lire le compte-rendu de Yoko également ici.

Je file dormir, je ne peux plus :).

39 Commentaires

Commenter