Pots lumineux pour Halloween - Ciloubidouille

Pots lumineux pour Halloween

Parfois j’ai de vrais problèmes de riche. J’ai des tas de choses à vous montrer, mais je ne sais jamais dans quel ordre m’y prendre. C’est simple, la dernière création me donne toujours envie de passer par dessus les anciennes. Pourtant je reconnais que les anciennes sont quand même sympa et qu’à l’époque, c’était elles qui avaient toutes mes faveurs. Il me faudra aussi un jour prendre le temps de vous les montrer. Pas évident de trancher entre mes envies de spontanéité, mon enthousiasme face au travail effectué et le temps qu’il me faut pour rédiger un article. Sans parler des urgences saisonnières. Je ne suis pas la meilleure à ce jeu-là, ce n’est pas rare que je publie un sujet sur Pâques au mois de mai… Alors que ce n’est pas faute de bricoler largement en avance. C’est pourquoi, aujourd’hui, je ne vous raconte pas mon séjour à Londres, je ne vous parle pas de masking tape, je ne dirai pas non plus un mot sur les nounours à la praline depuis longtemps engloutis… Non, je vais vous expliquer comment réaliser un pot phosphorescent pour Halloween !

C’est vraiment TRES TRES simple à faire, faut juste avoir le bon matos.


Là encore, c’est une idée qu’on voit régulièrement sur la blogosphère américaine et qu’il me fallait tester à tout prix. Voici le matos nécessaire : un bocal, du Venilia noir et des bâtons lumineux, comme ceux qu’on achète dans les fêtes foraines. Vous pouvez en trouver un peu partout maintenant, même au supermarché parfois.

On commence par déguiser le bocal avec le Venilia. On lui fait des yeux et une bouche de monstre !

Ensuite, on casse les bâtons pour qu’ils deviennent lumineux. Déjà, c’est magique… J’en ai pris trois, c’est suffisant pour ce qu’on veut en faire.

On passe à l’étape gore de décapitation. On coupe une extrémité des tubes. Attention, ce n’est pas super bio à l’intérieur, alors n’hésitez pas à vous protéger un peu des éventuelles éclaboussures.

Normalement, le liquide ne s’écoule pas. Il faut pour cela effectuer un appel d’air en décapitant à leurs tours les autres côtés des bâtons.

Vous vous retrouvez avec le liquide phosphorescent au fond du bocal. C’est déjà assez sympa non ?

Vous pouvez décider d’en rester là ou bien comme moi de préférer la version “je renverse et j’en mets partout à l’intérieur du pot” !

Parce que mine de rien, ça donne comme un résultat aussi mirifique que celui-ci… Genre le GROS succès auprès des enfants !

Et bien sûr, rien ne vous empêche de changer de couleurs !

Et voilà, si vous aimez, il ne vous reste plus qu’à trouver des bâtons fluo et le tour est joué. Vous avez de quoi épater vos enfants, qui s’ils sont comme les miens, voudront emporter leurs pots dans leurs chambre. C’est comme si on avait fait rentrer une luciole diabolique par la fenêtre ! Ça fait un peu peur mais c’est tellement grisant…

Allez, je m’en vais effectuer le tirage au sort des lingettes Saforelle 🙂 !

61 Commentaires

Commenter