Fabriquer un arbre à bonbons - Ciloubidouille

Fabriquer un arbre à bonbons

Je ne saurais m’en défendre, j’aime bien acheter des choses. Sans être accro au shopping, j’ai du plaisir à ramener chez moi un coussin, un livre, un bijou, une nouvelle robe… Pis parfois, c’est l’inverse. Je me refuse à acheter un truc, sous le vague prétexte que je pourrais tout aussi bien le réaliser moi-même, ou du moins, le tenter. C’est un peu ce qui m’est arrivé quand j’ai vu dans un magazine cet arbre sublime, conçu par Stéphanie Marin. J’ai totalement craqué sur le concept. Mais au lieu de dégainer ma carte bleue, j’ai été chercher des baguettes en bois dans une boutique de bricolage, j’ai réquisitionné le mari et j’ai finalement obtenu mon “mangier” à moi.

Certes, il n’est pas aussi design que l’original mais c’est le mien :). Et il n’est pas si pire, comme dirait l’autre.

La seule vraie astuce, mais elle est de taille, consiste à avoir une perceuse à colonne. Vous allez me dire, quelle est la différence avec une perceuse tout court ? Et bien sur une perceuse à colonne, le socle où on pose les objets que l’on souhaite trouer est amovible. Cela permet de l’incliner à loisirs. Or, pour faire pousser des branches à mon arbre, j’avais besoin que celles-ci soient inclinée. On pourrait s’en accommoder avec une simple perceuse mais dans ce cas-là, il faudrait avec un bon étau et de la persévérance (la mèche ripe facilement contre la rondeur des baguettes en bois).

La suite ne fut qu’une suite de trous, plus ou moins gros. Des grosses ouvertures pour planter les grosses branches, des moyennes pour les moyennes branches et des toutes petites pour les cures-dents. C’est zhom qui s’en est chargé, car il a plus la patience d’un poinçonneur des Lilas que moi :).

ElouanPrinceCharmant, avec sa coupe de Playmobile, vous présente l’arbre quand il est nu. On peut apercevoir les minis trous où on plantera les cure-dents.

Une fois l’arbre réalisé, il faut accrocher les bonbons, un par un. Voici une première version, utilisée pour l’anniversaire de mes parents, remplie de nougats et de calissons. Un bonbon = un cure-dent.

Les branches se chargent de fruits délicieux…

Et bientôt l’arbre se remplit branche par branche.

Et à la fin, on obtient ce présentoir tout droit sorti d’un conte d’Hansel et Gretel ^^!

Le truc bien, c’est qu’on peut le réutiliser. Ainsi, voici une autre version, avec des bonbons plus chimiques qui fleurent bon le E123 et le E346 😀 !

Il y a des cerises, des fraises… plein de vitamines non ?

Le voilà, planté dans un pot de bonne terre, prêt à nourrir une volées d’hirondelles affamées 🙂 !

On peut imaginer que cet arbre accueille prochainement des chamalows, des fruits pour une fondue, mais il pourrait également porter des fleurs de carottes, de concombre, de radis, de tomates cerise. On encore des mini muffins…

 

Alors, est-ce que comme moi vous craquez pour cet arbre à manger ?

50 Commentaires

Commenter