Fabriquer une toile d'araignée géante - Ciloubidouille

Fabriquer une toile d’araignée géante

Halloween revient comme tous les ans à la même date. J’adore cette fête. Habituellement, fin octobre, ma maison s’apprête à recevoir les copains de France, c’est l’époque où j’ouvre ma porte à une armée de diablotins, sorcières et autres citrouilles lumineuses ! Je me suis demandée que faire cette fois-ci. Je n’ai pas encore eu bien le temps de faire mon trou, mais j’ai vite repéré des tas de gens intéressants, rigolos, gentils, généreux… Alors, je me suis lancée. J’ai proposé l’idée incongrue de remplacer les habituelles lanternes chinoises par des potirons sculptés à quelques familles. Et ils ont accepté de se prêter à cette loufoquerie sans poser trop de questions. Du coup, maintenant, je suis obligée de décorer ma maison… C’est ballot hein ^^!

Je viens d’accrocher une toile d’araignée géante sur mes murs. Je vous la montre ?

J’ai eu cette idée en voyant une immense toile dans un magasin à Wuhan. Les chinois ne fêtent pas Halloween, mais en excellents commerçants qu’ils sont, ils suivent toutes les tendances. J’ai acheté la toile en question mais après je me suis fait la réflexion que j’aurai pu la fabriquer moi-même.

Il suffit d’avoir du ruban (beaucoup en revanche, genre 50 mètres). Le mien n’est pas de bonne qualité, c’est plutôt du bolduc, mais ça fait très bien l’affaire. On a besoin aussi de ciseaux et de masking tape. Bon ça, c’est facultatif, vous pouvez aussi couper avec vos dents et tenir avec vos pieds ^^!

On commence par poser les fondations de la toile. Pour les dimensions, c’est vous qui voyez. Ma toile doit bien faire 3mètres de part en part. Mais ici les plafond sont très hauts.

Le masking tape sert à maintenir les fils en position.

L’idée est de faire se regrouper les fils en un même point. Le mieux est de le nouer d’ailleurs. J’ai essayé sans et c’était plus pénible à gérer.

On voit bien le lien sur cette photo. Ensuite,à l’aide de morceaux de ruban, on tisse lentement la toile, en accrochant des rayons, nœuds par nœuds.

Si on n’a pas assez pris de longueur, pas de souci, on reprend au niveau de la branche où on s’était arrêté.

Voilà ce qu’on obtient au fur-et-à-mesure des cercles concentriques qu’on crée. Attention, on ne fait pas une spirale hein, on ne construit pas un escargot ! A ce stade c’est tout fripé, mais pas d’inquiétude, on tendra tout ça en la positionnant in situ.

Et voilà la toile accrochée au mur (à l’aide de masking tape). Je ne veux pas connaitre la bestiole capable de tisser des pièges aussi grands !!

Ah ben en fait si, je la connais ^^ ! (Ça va Sandrine ?)

Pour que vous vous rendiez mieux compte de la taille, j’ai fait poser ma sorcière à côté !

On dirait qu’elle attend de chopper l’araignée pour la mettre dans sa soupe à la citrouille !

 

Voilà, un petit article rapide pour ceux qui ont envie de faire un petit quelque chose pour Halloween mais qui ne sont toujours pas inspirés. L’avantage de cette toile c’est qu’elle peut tout aussi bien aller à l’extérieur pour décorer un perron. Seuls les plus braves oseront entrer… ^^

Joyeux Halloween à tous !

43 Commentaires

Commenter