Ciloubidouille
28 septembre 2017 La Californie en famille (Los Angeles et Universal Studios) #1

La Californie en famille (Los Angeles et Universal Studios) #1

Le rêve américain n’a jamais été le mien. Mais zhom a toujours été emballé par l’idée d’emmener ses enfants faire un road trip aux États-Unis. Los Angeles, San Francisco, la route 66, les parcs américains, les gros cailloux ocres des canyons et des valleys… Alors on a fait comme d’habitude. Vu que c’était son tour de choisir la destination des vacances, j’ai dit ok, va pour les USA. Mais j’ai imposé quelques conditions : je voulais qu’on fasse du vélo dans une ville, qu’on aille voir Universal Studio (et surtout Harry Potter) et qu’on passe par Antelope Canyon. Pour le reste, il faisait ce qu’il voulait ! On a demandé à des amis si l’aventure les tentait et on s’est retrouvés à 16 ! Deux familles de 4 enfants (dont la nôtre donc) + une famille d’un papa solo et ses 3 enfants.

On a loué deux voitures (une de 7 places et une de douze), on a réservé tous les hôtels à l’avance et on a établi un itinéraire ciselé pour faire un max de choses en 15 jours de vacances. J’écris « on » mais c’est malhonnête. Je n’ai pas jeté un oeil au plan de route. Je me suis laissée porter par ceux qui prenaient du plaisir à fignoler ce voyage, mon mari en tête d’affiche. Gestion d’énergie et bon sens paysan 🙂 !

On a donc pris l’avion de Paris pour atterrir directement à Los Angeles. Même que c’était un peu fatiguant… On a récupéré nos voitures et on a filé à l’hôtel. Je ne vais pas vous donner les noms des hôtels, déjà je ne m’en souviens pas. Pis franchement, on a surtout cherché ceux qui pouvaient recevoir 16 personnes à pas trop cher. Si vous n’êtes que 5, vous pourrez certainement aller ailleurs.

On visait des Motels, vous savez ces hôtels typiquement américains qu’on voit dans les films et où tu peux garer ta voiture (avant que les flics ne débarquent pour trouver un cadavre dans ta baignoire et débuter une série de 10 saisons ^^). En tout cas, les enfants ont bien profité de la piscine après ce long voyage.

Le premier hôtel était dans un quartier résidentiel de Los Angeles, alors pendant mon footing matinal, j’ai pris du plaisir à me promener dans les ruelles avoisinantes. On retrouve des images qu’on connait sans les avoir déjà vues. Le banc balancelle devant la maison, les jardins sans clôture, les drapeaux étoilés qui flottent…

Pis du street-art partout. Partout. Partout.

Première journée à Los Angeles

La Califorrrrrnieeeee, la Californiiiiiie. Et Los Angeles donc… Je ne savais pas trop quoi rêver de cette ville avant de venir trainer mes guêtres là-bas. Je ne sais pas plus quoi en dire maintenant, si ce n’est que je n’ai pas été transportée. Sans doute que je ne suis pas allée aux bons endroits ? Je vous raconte mon petit parcours et vous me direz ce que vous en pensez, ceux qui connaissent. Mais perso, ce n’est pas un gros coup de cœur.

On a commencé par fouler la rue mythique où sont incrustées les étoiles des stars. Elle s’appelle The walk of fame, soit la « promenade de la célébrité ». L’avenue est située sur Hollywood Boulevard dans le quartier d’Hollywood. Il semblerait qu’il y ait presque 2600 étoiles qui parsèment le bitume, dont seulement 20 françaises.


La rue est immense. Le jeu est à la fois de profiter des alentours, des boutiques rigolotes et des street-arts. Mais également de ne pas louper l’étoile au sol qui porte le nom de quelqu’un que tu connais.

Parce qu’autant te prévenir, sauf si tu a toujours ton camembert rempli au Trivial Poursuit, les trois quarts des gens qui ont leurs étoiles, tu ne vois pas du tout qui ils sont. Déjà pour une raison simple, le concept de cette rue date de 1958. Et sur les 2600 étoiles donc, il y en a plus de 1500 qui ont été remplies dans les deux premières années. Autant te dire que ça a brassé large. Les stars de l’époque ne sont plus très connues et encore moins par nous, pauvres français…

Pis, il y a star et star. Comme c’est la Chambre du commerce de Los Angeles qui distribue les récompenses, on trouve beaucoup de noms de gens du milieu, qui sont peut-être célèbres hein, mais surtout auprès de la profession. Bon, il y a quand même l’exemple hexagonal des Frères Lumière, qui ont leur plaque. Mais inversement, les américains doivent se demandent qui sont ces types…

Heureusement, tu en croises des super connus !

Si comme nous, tu te demandes à quoi correspondent les petites icônes de bronze en-dessous des noms, voici la réponse :
Tu peux trouver :

  • une caméra, si tu es une star qui a contribué à l’industrie cinématographique
  • un poste de télévision, si tu étais plus un génie de l’industrie télévisuelle
  • une platine tourne-disque et son bras, si tu voulais être un artiiiiiiiiiiste de l’industrie musicale, et pouvoir faire ton numéroooooo…
  • un microphone, si ton truc c’est la radio
  • une paire de masques antiques, si toi, ton talent pas secret, c’est le théâtre.

Nous, on a eu la chance de croiser les Village People !

Et plein d’autres personnes déguisées en spiderman, chewbacca, Minnie…

Le président actuel des USA, Donald Trump, a eu sa plaque bien avant d’arriver aux fonctions suprêmes. Elle a d’ailleurs été vandalisée en décembre 2016 et on sentait qu’elle était sous surveillance. On pouvait faire les guignols mais pas trop.

Dans l’histoire de ces petites étoiles, il y a eu 4 vols (mais elles ont toutes été retrouvées sauf une). Maintenant, c’est sur video surveillance un peu partout.

Bref, un endroit touristique, rempli de touristes donc. Je suis allée chercher des anecdotes pour rendre votre visite plus agréable (de rien, vous remercierez le guide en commentaires ^^). Alors…

Anecdote n°1 : Si on te désigne comme une star digne d’une étoile, tu as ta petite cérémonie. Et surtout, tu dois payer 30000$ à l’association pour qu’elle puisse s’autofinancer, la pauvrette. En gros tu es consacré et racketté en même temps. C’est dans doute la raison pour laquelle les stars sont étoilées de leur vivant. En vrai, il y a des plaques qui se posent après le décès d’une personne, mais celui-ci doit dater de moins de 5 ans.

Anecdote n°2 : Il n’y a que cinq personnes qui soient présentes deux fois sous une même catégorie (vous savez les petites icônes de bronze) et vous les connaissez. En effet, Michael Jackson, John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr ont une étoile en tant qu’artiste solo et une autre en tant que membre de leur groupe (Jackson Five et Beatles pour ceux qui viendraient de la planète Twix).

On peut même dire que Michael a trois plaques, car un homonyme plus vieux a déjà la sienne. Ça a perturbé les fans au décès du roi du moonwalk qui ont déposé parfois leurs hommages sur la mauvaise étoile.

Harrison Ford a également un homonyme, pas de bol !

Anecdote 3 : Mohamed Ali, qui a obtenu son étoile en 2002, a demandé qu’elle soit apposée sur le mur et non sur le trottoir. Pourquoi ? (Moi je songeais qu’il voulait qu’on soit au bon niveau pour boxer avec lui…). Pas du tout, encore une raison religieuse à la noix (pardon les croyants) : il ne voulait pas que les gens puissent piétiner le nom du Prophète. Soupir. On peut aussi se demander ce qu’il fiche ici, attendu que je n’ai pas beaucoup vu de films avec le monsieur à l’affiche. La justification ? C’est un « live performer »… En gros, quand il boxe, il fait le show. Bien bien bien.

Je n’ai pas trouvé sa plaque, ni le Prophète, du coup, je vous montre les marchands du Temple…

J’aurais peut-être dû suivre les panneaux…

Je termine en vous disant qu’il n’y a pas que des humains à avoir leurs plaques… Trois chiens figurent sur le boulevard et également des personnages fictifs… La Fée Clochette, Mickey Mouse, Bugs Bunny, Godzilla, Donald Duck, Woody Woodpecker, Blanche Neige, Winnie l’Ourson, Shrek, les Razmoket ou encore les Simpsons sont étoilés. Dingue non ?

Voilà, vous savez tout ce que je sais sur cette promenade palpitante ! Heureusement qu’il y a le street-art pour nous agrémenter la promenade !

On a aussi croisé des mains mais pas des masses. Je ne sais pas leurs histoires.

Bref, on a dit au-revoir à nos amis les vedettes et on s’est dirigés vers une librairie, pour faire une surprise d’anniversaire à l’amie AS qui soufflait une bougie de plus à cet instant.

La librairie ne m’a pas emballée mais j’ai bien aimé la boutique d’à-côté, qui proposait des choses originales comme ces horloges ou cette robe en papier.

Au plafond, une fresque dessinée qui a fait tilt dans ma tête. Un truc à adapter dans une chambre je me suis dit !

Des tas de jolis bols, de ceux que je possède déjà chez moi, qui viennent de Chine et que j’ai payé tellement moins cher là-bas… On est repartis avec un kit de laine cardée. Je vous en reparle bientôt car je l’ai déjà réalisé.

Pour poursuivre la promenade, dans le planning prévu par les gentils organisateurs, il y avait cette visite du musée Getty Center. L’entrée est gratuite mais le parking payant (15$).
Le lieu est excentré de Los Angeles, mais il est tellement immense que des gens plus cultivés que moi pourraient y passer la journée sans soucis. Le musée regroupe des sculptures, de l’art classique, de l’art déco, des dessins, des manuscrits, des photos… On peut trouver des tableaux de peintres célèbres, tels que Van Gogh, Cézanne, Rembrandt et Renoir.

Tu as une jolie vue sur Los Angeles car le musée est perché en haut de la colline de Brentwood. Beaucoup de gens viennent ici pour pique-niquer et il y a plein d’espaces prévus pour cela.



Nous on s’est contentés d’arpenter quelques salles et de faire des galipettes dans l’herbe.

Vous pouvez voir les affreux du fond faire leurs roulades.

Le lieu a été superbement structuré. J’adore ces trémies en forme d’arbre qui fleurissent de bougainvilliers.

Il semblerait aussi qu’il y a un parcours musical et végétal à suivre. Nous on s’est contentés d’avancer le nez en l’air. Bref, Getty Center, clairement on ne l’a pas exploité mais sympa de prendre le temps d’une pause verdure. Je ne sais pas bien si c’est un incontournable en revanche…

On l’avait promis, on a tenu notre promesse. Direction la plage de Santa Monica. 6 km de côte de sable fin. Tentant non ?

La plage est vraiment en contrebas de la ville. Les maisons que vous voyez sont le dernier bastion de la civilisation immobilière mais pour accéder au sable, il faut descendre d’une falaise (cachée sur la photo). Pas besoin de faire de varappe les gars hein, il y a des escaliers. Mais c’est géologiquement étonnant.

Vous pouvez les observer au fond de cette photo.
Bon, pour les enfants, l’important c’est la mer. Le reste, les maisons, les falaises, c’est du vent !

Mon ElouanPrinceCharmant, le premier à se jeter dans l’eau.

Suivi de près des copains.

Le tour des filles qui sont enfin crémées.

Et mon ErwanouGentilLoup qui se la joue Baywatch…

Pour être honnête, il n’y a pas grande monde dans l’eau. Je ne sais pas si c’est la température (mais les miens ne se sont pas plains)… en tout cas, les américains, ils sont plutôt à rester habillés sur le sable.

On aperçoit notre première cabane de sauveurs des mers. La fille qui tient le poste ne rigole pas. Elle intervient auprès de plein de gens (même si je n’ai pas toujours compris ce qu’elle leur demandait de faire).

Pendant que les enfants se baignent, avec ma cops on décide d’aller marcher vers le parc d’animation qui trône au milieu de la plage.

En chemin, on croise un mariage. Les mecs ont installé des chaises, une arche et zhou, wedding on the beach. Ca donne envie de faire pareil (mais dans une jolie crique en Bretagne…)


Je ne vais pas vous mentir, l’endroit ne m’a pas emballé non plus. Plus on s’approche du parc, plus il y a du monde, plus la plage est crade… Dans les guides, ils parlent d’un lieu populaire où les américains se retrouvent en famille pour pique-niquer. Ben c’est exactement ça, mais dans ses aspects négatifs. A certains endroits, tu n’as même pas envie de rester pieds-nus.


Je ne suis pas allée faire d’attractions, mais ça semblait être un parc vintage plutôt sympa.

Je n’arrive pas à trouver tout cela joli…C’est sans doute extra et je passe à côté de quelque chose, mais je ne suis pas entrée dans la magie de Santa Monica…

On a remballé pour filer à une autre plage célèbre : Venice beach. On aurait pu y aller à pied, en longeant le Pacific, il faut une heure. Mais avec les mômes, on a fait nos fumistes et on a repris les voitures. Ce qui est quand même une forme de courage, parce que se garer dans le coin, ce n’est pas une sinécure… C’est même compliqué et cher.

Mais avant, on a fait quelques minutes de lèche-vitrine sur la Third Street Promenade, le temps de paumer quelques enfants… (soupir). La Third Street Promenade, c’est LA grosse rue commerçante du coin, avec toutes les enseignes du monde. Plein de spectacles de rue, de la street food… Le tout dans un style plutôt chic.

Nous sommes entrés dans quelques boutiques mais clairement, si on est restés 1h au total dans cette rue, c’est le bout du monde.

Mais il y avait un Antropologie, et moi j’adore trainer dans cette chaine de boutiques. (Je vous ai déjà parlé de celle de Londres, lors de notre séjours de 4 jours en famille ou dans cet article sur le shopping à Londres). A chaque fois, je repère des éléments créatifs de déco qui me plaisent. J’ai depuis longtemps arrêté de penser pouvoir un jour me payer un truc de chez eux, tellement c’est cher. Mais rêver, c’est bien aussi non ? S’inspirer… Comme pour ce plafond de mouettes en papier !

Ou ces compositions… Oserai-je un jour un mur super fleuri ?

Après avoir retrouvé tous nos enfants (11 quand même…), on s’est retrouvé à Venice Beach. Et là, pour le coup, j’ai adoré l’ambiance. Bon déjà, il y a du street-art partout, de super qualité.




Même sur les arbres… Ça s’est moins cool.

Pis il se passe vraiment quelque chose dans ce coin. La zone est dédiée à tous les sports d’extérieur possibles… Rollers, skates, volley, basket, vélos…

La rue archi commerçante n’a pas un grand intérêt, même si je suis bon public pour les boutiques de touristes :). Mais elle est joyeuse et odorante.

Si tu ne viens pas pour te baigner ou surfer, tu peux passer du temps à regarder les mecs qui skatent. Ils sont tous impressionnants.

Ceux qui te bluffent, ce sont les jeunes forcément. Ils ont quoi ? 7 ans pour certains et ils défient l’équilibre avec une folie que je n’ai jamais eue…

 

Nos ados à nous ont réussi à se faire interviewer en chinois par l’équipe de presse chinoise à droite sur la photo :).

On a aussi pris le temps de regarder les mecs qui dansent en roller. Ca, ça m’a fait envie ! C’est plus à ma portée. ^^


A l’heure tardive où nous étions, la plage était totalement vide. Et même si mes photos ne lui rendent pas hommage, le ciel était bien joli.

Il y avait même une cabine de garde-côtes peinte aux couleurs de l’arc-en-ciel gay.

Et comme le Port-Salut, c’était écrit dessus !

Au milieu de la plage, un groupe de musicien hippy et des danseurs en transe ou presque.

On a mangé un truc sur le bord de mer, pas dingue, pis on a filé chauffer nos draps qui se languissaient de nous.

 

Deuxième journée à Los Angeles : Universal Studios, le parc !

Après un bon petit dej, copieux et cher, on était en forme pour débuter notre deuxième journée américaine.

Nous nous sommes envolés vers Universal Studios de Los Angeles, pour passer la journée dans leur parc d’attraction.

Petit point tarif : vous trouverez toutes les infos ici, mais vous pouvez déjà vous dire un truc : c’est cher, très cher !

Je ne vous dis pas la joie des enfants (ni la mienne). Je crois qu’elle est manifeste !

Je me demande qui est le plus minion de tous…

Le principe du parc est d’explorer les univers des films produits par les studios Universal. Donc dans le parc, tu as différents espaces pour Waterworld, les Minions, Shrek, Jurassic Park, Harry Potter, les Simpsons, The Walking dead, La Momie… etc.

Après, c’est un parc hein, avec des petits trains, des animations 3D, des spectacles, des machins qui vont vite et/ou qui font peur…

Le show de Waterworld est sympa par exemple, avec plein de comédiens cascadeurs qui ne doivent pas craindre les mycoses.

Même quand tu n’es pas dans une attraction, il y a toujours un truc à regarder, comme chez Disney ou Astérix.

Pis aussi de quoi te rafraichir, parce que purée, quelle chaleur !
Çà fait du bien, même pour les grands cornichons :);

Si tu veux la douche, il y a l’attraction de Jurassic Parc. On est ressortis trempés !

Mais on a vu plein de dinos !

On était prévenus qu’on entrait dans une zone jurassique non ?

Et comme dans le film, parfois les T-Rex s’échappaient…


L’attraction de la Momie était sympa aussi. Ils ont l’air cool et détendus nos ados mais dans la minute qui a suivi, le Dieu Anubis a poussé un cri et ça a fait flipper tout le monde ^^ !

Dans l’attraction, ça fait les guignols…

La zone des Simpsons est une grande fête foraine. Mais l’attraction a mal vieilli je trouve. Je suis ressortie avec la gerbouille et pas à cause des effets spéciaux…

On a pu assister à un spectacle d’animaux dressés pour le cinéma. Des oiseaux, des chiens, des chats, des rats, des chèvres, des poules… Toute une ménagerie improbable parfois qui impressionne, même quand, comme moi, on n’est clairement pas une grande fan des zoo et de tous ces endroits où on manipule les animaux.


Je ne vous fais plus attendre, l’endroit que j’ai préféré, c’est clairement la zone de Harry Potter. Attention, on est loin loin loin des Studios Harry Potter de Londres. Les décors sont vraiment chouettes mais rien à voir avec ceux du musée londonien. Néanmoins, j’ai adoré être là. Je vais vous inonder de photos, alors si le sorcier vous gonfle, va falloir scroller vers la fin…

Je ne sais pas pourquoi ils ont pris le parti de faire vivre en hiver tout le décor… Du coup, quand tu es en août sous une chaleur de fou, c’est étrange. Surtout que Los Angeles et la Californie en général, ce n’est pas la neige qui les étouffe…

C’est plutôt rigolo au final.

 

Bref… On a quand même la joie de déambuler dans le chemin de Traverse, Pré-au-Lard et les Trois-Balais, ainsi que dans l’intérieur du Poudlard Express.

Sans parler du château qui trône et se voit de loin. Mais qui n’est pas enneigé lui, va comprendre Charles !

Le même mais vu de l’attraction d’en face (on faisait le train de l’Hippogriffe qui est une vraie arnaque en terme de temps d’attraction. Le truc dure moins d’une minute et si tu te tapes deux heures de queue pour ça, c’est grave les bouboules).

On a retrouvé la Ford Anglia d’Arthur Weasley, celle que Ron a piquée à son père… Elle est enchantée et peut voler.

Bref, ils ont quand même mis les moyens…

Les décors sont soignés, c’est plaisant de s’y promener.


Pour parler un peu manège, l’attraction principale est vraiment chouette. De la 4 D. Tu es assis dans une structure qui se fait déambuler dans un circuit où tu rencontres tout l’univers de Harry Potter et pas que les gentils !

Sinon, dans la zone des sorciers, tu peux entrer dans de super boutiques comme celle de Zonko, qui vend des farces et attrapes dans le livre (avant d’être détrônée par celle des frères Weasley). On ne la voit pas bien dans le film mais elle est très détaillée dans les livres.

Tu as un peu envie de tout acheter. Puis tu regardes les étiquettes et hop, comme par magie, tu ne prends rien…

N’empêche que c’est quand même une petite joie d’être là. Comme un plaisir interdit.

MaëllePrincesse en mode GNIIIIII…

Il a beau avoir de la neige, on cherche les coins d’ombre…

En bons touristes, on prend la pose !

Bref, cette parenthèse m’a enchantée.

J’ai déposé mon CV à la poste des sorciers. Moi j’adore le courrier magique.

En plus, ils ont l’air débordé !

J’aime moins l’idée de postuler au Quidditch, je ne suis pas très souafle et autres cognards !

Une chouette idée a été d’animer leurs vitrines. Si tu achetais une baguette spéciale(ment chère), tu pouvais en te plaçant devant les devantures et en l’agitant d’une certaine manière faire bouger les éléments du décor !

Je vous avais fait un petit montage vidéo sur Instagram pour vous le montrer.

Certaines animations, tu n’avais pas besoin de trop les pousser ^^

Au pire, la boutique d’Ollivander était là pour vous aider à trouver la bonne baguette (je vous épargne les blagues graveleuses, je les ai déjà toutes faites). (Pis il y a peut-être des enfants qui me lisent). (Dénoncez-vous les enfants).

Le mershandising est dingue sinon. Quand tu rentres dans les boutiques, tu es forcément tenté par un truc. Moi j’avais un petit faible pour les fringues ou les tasses, le genre de choses qui servent.

La robe d’Hermione ? Ou le pull de Gryffon en or ? Je me demande quand même comment de pulls Slytherin ils vendent en proportion …

Eux, ils m’ont graaaaaaave fait de l’oeil !

Des nimbus grandeur nature et des pins… Va savoir ce qui rentre le mieux dans ta valise de sorcier ?

Bref, j’ai pris ma dose de poudreuse…  Trop chouette ce parc !

On a fini par dire au-revoir aux Studios d’Universal de Los Angeles… SiloëJolieFée est repartie en poney !

Et King Kong nous a salué :).

On a fini la journée en pique-niquant face aux lumières de Los Angeles… Nous sommes allés à l’Observatoire juste avant sa fermeture. Griffith Observatory, de son petit nom.

Les photos ne rendent rien, forcément. Mais bon, vous voyez le genre :).

Et voilà pour les deux premières journées de mon road trip aux USA. Le lendemain, nous sommes allés faire notre footing matinal. Et ensuite, on est montés dans les voitures, direction route 66 ! Mais je vous raconterai ça une autre fois !

Je vous laisse sur cette vidéo de nos enfants faisant les fous à la sortie du parc. Je crois que ça résume bien la journée et leurs personnalités 🙂 !

Pour lire la suite, c’est par ici :

La Californie en famille (Monument valley, Oatman, rainbow bassin, lake powell) #2

Pour lireEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

41 réactions au sujet de « La Californie en famille (Los Angeles et Universal Studios) #1 »

    1. pour les mains c’est -je crois- ?
      devant le parvis du Grauman’s Chinese Theater, construit en 1927, cadre des grandes premières hollywoodiennes. un des cinés les plus célèbres du monde !Les plus grands du cinéma (Marilyn Monroe, John Wayne, Bogart, Johnny Depp…) ont immortalisé l’empreinte de leurs mains ou de leurs pieds.

      (sources guide du routard)

  1. Bonjour!
    Alors moi non plus j ai pas été charmé par los angeles bien au contraire……
    C etait la derniere etape de notre road trip de 3semaines et j étais déçue.
    Mais bravo parceque moi quand ca me plait pas j arrive pas a trouver des points positif mdr ????
    The walk fame: avenue qui pue remplie de touriste avec comme tu l as dit pleins d’etoiles qu pn connait pas lol
    Santa monica: allez j ai qd meme un peu aimé les boutiques mais sinon: bcp de sdf y compris sur la plages!!! C est tres sale la plage fait pas rever…
    Veniche beach: decue aussi…. les skate park c est sympas mais la encore bcp bcp bcp de sdf je n ai pas ete charmée
    Universal studio: il y a deux la zone harry potter allait bientot ouvrir du coup on ne l a ps faite… mais oui c est tres cher et en une matinee a peine tout etait fait………
    Par contre j avais pris en plus (ouille le compte en banque) un bil’et pr les horror nights qui se deroulent de septembre a novembre et la c etait un truc de dingueeeeeeee !!!! Adieu musique « bisounours dans les hauts parleur place au hard rock !! Au revoir les enfants et bonjour a la jeunesse americaine !!! C est du delire !! Si tu aimes avoir peur C est LA qu il faut aller!!!
    Des maison hantees version walking dead, halloween, alien, etc etc des me dans la rue habillés en tueur en serie, psychopathe qui te font hurler ttes les 5min, des mec avec dzs tronconneuses, des cries, une ambiance de dingue jusqu a 2h du mat’
    Bref je retournetais a L.A. Rien que pr ca!
    Hate de lire la suite 😉

  2. Pas vraiment de rêve américain dans la famille mais une cousine installée à Los Angeles alors c’est quand même tentant !
    Je vais montrer ton article à mon zhom, voir si ça l’inspire. Merci de partager avec nous !
    PS : moi aussi je suis super fan d’Harry Potter, bien plus que mes ados !

  3. hâte de lire la suite car très égoïstement on a prévu un road trip nous aussi en californie l été prochain. A Poudlard à Orlando aussi y a la neige ça doit être pour compenser le fait que ni en californie ni en Floride il neige ????????.

  4. Chouette cet article, ça me rappelle des souvenirs d’un voyage qui date un peu (17 ans???!!).
    Universal Studio nous avait vraiment impressionnés notamment l’attraction Jurassic Parc et le spectacle Waterworld!
    En entrant dans l’attraction Jurassic Park on pensait au grand splash du Parc Astérix et on se disait qu’ils étaient vraiment chochottes ces Américains à mettre tous des K-ways avant de monter dans l’attraction… on pensait naïvement ne pas être mouillés vu qu’on était pas tout devant l’attraction… hum, hum…

    Mon mari rêve d’aller aux Etats-Unis et pense qu’on n’y retournera jamais vu que j’y suis déjà allée mais je n’ai clairement pas tout vu et ton article me donne envie d’y retourner!!

  5. Ben moi, ça me fait rêver… J’aime beaucoup les USA et je lis avidement ton voyage car je pense que cela sera notre prochain!
    On a fait Universal à Orlando sur 2 jours et on a clairement adoré…

  6. Merci, merci de nous faire partager tout ça ! Comme toi, les États-Unis ne me font pas spécialement rêver, il y a plein d’autres endroits où j’irais d’abord si j’avais les moyens de partir en vacances sur un autre continent. Mais j’adore tes photos, ton compte-rendu, tes impressions subjectives ; je découvre des tas de choses, et je me rends compte de la somme de travail et du temps que ça représente, donc encore une fois, merci !

  7. Comme chez vous! Un homme inspiré par les USA et moi, beaucoup moins…. Bon, question budget, le question est réglée, pas les moyens d’un voyage pareil! Par contre, on économise comme des fous pour faire Londres et surtout le studio Harry avec nos trois enfants (18, 14 et 11 ans)!! Vraiment un truc qu’on a envie de vivre tous ensemble!
    Pour revenir sur ton compte rendu (toujours très agréable à lire et intéressant) LA ne me fait pas rêver du TOUT….. Je suis allergique aux lieux trop bondés (je sais… Mal barré avec Londres… Mais pas grave, le monde d’Harry Potter sera un excellent antidote), et perso je trouve tout un peu moche quand même….
    Vivement la suite de ton récit!!

  8. Je suis contente! Qué deux jours et je me suis régalée , un récit très personnel et foisonné d’ anecdotes et de photos !
    J’attends la suite avec impatience même si je sais le gros travail que ça représente de nous concocter ce reportage , encore une fois merciiiii

  9. Merci de prendre le temps de partager tout ça.
    La Californie, ce n’est pas ma priorité en terme de voyage mais j’espère quand même un jour y aller. Je viendrai puiser dans tes articles.
    Vivement la suite parce que c’est le reste qui est magique d’après ce que j’ai vu ou entendu de copses qui y soient allés.
    Et c’est dingue de voir tes loulous ! Qu’est ce qu’ils ont grandi, de jeunes adultes ! Belle famille attachante.

  10. Super Cilou, je vous suivais un peu moins depuis la Chine et j’ai plaisir à lire vos nouveaux posts. Merci pour ce post voyage, je suis partie un peu grâce à vous. Bonne suite

  11. Eh eh eh, en plus des infos ecrites et des photos chouettes, moi j’ai l’impression d’avoir entre les oreilles la playlist de ton voyage. Car entre « la californie » de Julien Clerc et « YMCA » des Village People, je crois que je sais deja quelle musique va tourner en boucle dans ma tete pour la journée ^^. merci pour ce CR complet et tres interessant. Hate de voir les parcs car les photos sur instagram etaient incroyables

  12. Quel plaisir de te lire! Ça me rappelle mon séjour avec ma tribu l’été 2015! Je me souviens de ce décalage entre les villas superbes, les boutiques et attractions touristiques, les musées prolifiques et très pédagogiques… et le nombre de SDF qu’on pouvait trouver… Dans tout notre road trip, j’avais été choquée par notre arrivée dans chaque grande ville (et parfois moins grande…) où nous traversions des km de bidonville. Est-ce vraiment le rêve américain? Quelle tristesse pour un pays si riche et si beau de laisser sur le côté de la route autant de malheureux…

  13. Merci pour cet article… toujours aussi bien écrit!
    quand nos filles seront plus grandes..notre prochain voyage sur le continent américain!
    et passage obligé à Universal Studio..
    Comme une autre lectrice, tes enfants ont bien grandi…

  14. Merci Cilou ! J’adore l’ouest américain, pas tellement pour LA mais surtout pour la nature. J’attends avec impatience la suite de votre voyage donc !
    Et chapeau pour le voyage en groupe de 16, ça n’a pas dû être facile tous les jours, quel courage…

  15. merci pour ce partage et le récit super détaillé; Comme toujours, je voyage avec toi et ta tribu. le voyage par procuration, ça fait rêver mais je peux enfin passer à l’action: Je pars faire mon 1er Grand voyage dans 2 jours

  16. encore merci pour ces photos, recits, infos… qui font voyager, rever et on apprend plein de choses sympas, en se faisant plaisir, humour et belles photos…
    bravo encore bravo, quelle energie, je suis epatee.
    bonne continuation et plein de bonheurs a toi qui nous donne par ton blog des moments de partage et de bonheurs
    patsy

  17. Merci pour ces voyages par procuration, toujours plein d’étoiles dans les yeux en te lisant ! Juste une petite question (intéressée !), mais sans polémique, hein : quel budget faut il compter par personne, est-ce que ça revient moins cher de voyager en groupe (partage de certaines dépenses, entrées groupes…) ou pas forcément ? Cela fait longtemps que nous essayons de monter un voyage un peu extraordinaire en famille (3 ados), mais financièrement, bien que nous ne soyons pas à plaindre du tout, nous n’avons jamais pu aller bien loin… est-ce nous qui nous débrouillons mal ???? ?
    En tout cas j’attend la suite pour rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *