Bouteille tirelire

L’année dernière, j’avais proposé à une maîtresse de l’école de mes grands de superviser un atelier bidouillage avec ses élèves. Comme ils travaillaient sur le thème de la jungle, je m’étais dit qu’un tigre tirelire par exemple, ça pouvait être sympa. Ou un éléphant, un rhinoféroce, une panthère… Les déclinaisons sont faciles une fois qu’on a compris le principe. La base de ma tirelire étant une simple bouteille de lait, j’en avais donc stocké une grosse vingtaine pour fournir à chaque élève de quoi fabriquer son objet. Et 25 bouteilles, même vides, ben ça prend de la place. Au cours du rangement de mon atelier, je me suis décidée à tout en jeter quelques une. J’en ai profité pour fabriquer une tirelire cochon pour ma fille, qui m’en réclamait une depuis longtemps.

Résultat, une tirelire sympatoche, faite en deux temps trois mouvements ! J’ai même des témoins !

Alors pour faire une tirelire en forme de cochon, faut d’abord enlever l’emballage marketing. A poil la bouteille ! S’il reste des traces de colle, ne vous excitez pas dessus, vous choisirez ce côté pour mettre les pattes de la bête.

Une fois la bouteille lisse, vous sortez du vernis colle et du papier, et hop, vous collez le second avec le premier. J’ai opté pour du papier rose, à la fois parce que c’est la couleur officielle du cochon mais surtout parce que je suis en panne de papier sympa. Faut que je refasse d’urgence mes stocks. Au secours Obiwan ! Mais pour chez vous, un cochon à pois rouge, tout noir ou à fleurs multicolores, c’est tout à fait envisageable ! Voire même recommandé.

 

Une fois la bouteille entièrement recouverte de rose, je m’attaque aux oreilles. Pour ça, fastoche. Je charge de colle un morceau de papier que je replie sur lui-même de façon à former un triangle. Il ne reste plus qu’à poser ce dernier en le pliant légèrement. Si vous n’êtes pas sûr que ça tienne, vous pouvez rajouter des bandes de papier à la base pour bien coincer l’oreille au séchage. Cette dernière, grâce à la colle, se durcira et deviendra bien rigide.

 

Je vous montre la tête de Peggy, avec ses deux oreilles, ses yeux verts de gomettes, son nez en bouchon servietté avec des narines étoilées. Elle a déjà une bonne tête ma tirelire non ? Dîtes « Grouin » pour me faire plaisir :D !

 

Un cochon qui se respecte a une queue en tirebouchon. Impossible de sortir sans. Pour la fabriquer, j’ai encore enduit un long rectangle de colle et je l’ai roulé sur lui-même de façon à obtenir une sorte de fin boudin. J’ai ensuite enroulé ce boudin autour d’un crayon pour marquer la spirale. J’ai enfin fixé l’extrêmité de la queue aux fesses de mon cochon en la maintenant avec d’autres morceaux de papier collé.

 

Pour les pieds, plein d’options. On peut utiliser des bouchons de liquide vaisselle, de bouteille, des pots de petits suisses, des billes, des cailloux, des bouchons de liège, etc… Soyez créatifs et récups à loisirs ! Moi j’ai choisi des tas de trois cotillons rouges que j’ai fixé grâce à mon pistolet à colle chaude.

 

Et voilà, ma tirelire est finie. Voici Peggy l’économe vue de derrière. Je regrette simplement de ne pas avoir fait attention à l’orientation de la bouteille, ma cochonne a la raie de travers :D !

 

Allez Peggy, dis bonjour à nos lecteurs :). Elle est rigolotte hein ?

 

MaëllePrincesse l’adore et ma création trône sur son bureau. Pour mettre les pièces, rien de plus simple, on dévisse le bouchon. Je pouvais également fendre ce dernier pour en créer l’encoche des tirelires traditionnelles mais bon, ça fonctionne très bien ainsi.

 

Reste à savoir maintenant si ma fille va enfin vouloir se séparer de mes pièces en franc. Pas sûr. J’ai l’impression que la vraie richesse pour elle, c’est la masse des pièces et non leur valeur. Fasse que ça reste longtemps ainsi.

A propos de l'auteur /


59 commentaires

  1. Valy

    Merci pour cette idée !

    Je cherchais à faire une tirelire pour mon fils et le côté récup me plait beaucoup.

    On a donc adapté le modèle pour faire une vache : je colle le papier et il peint dessus.
    Bouteille de lait, petits suisses, papier déco mais pas de vernis colle à la maison alors on a troqué pour une colle vinylique (colle à bois) et ça marche aussi bien.

    Résultat : une tirelire pour pas cher et une bonne occupation pour les vacances ;-)

  2. Kelly

    C’est super cool ta tirelire!!!! j’adore!!!!!

  3. Kelly

    oh la la la la que c’est magnifique!!!

  4. persifleur

    grouiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnn (tu as demandé alors je m’execute et je fais grouin^^)

  5. Oursette

    :lol:
    Excellente initiative.
    Je ne trouvais pas de base pour débuter la tirelire tigre de mon fils, la bouteille de lait va bien m’aider.
    Félicitation !
    ;-)

Postez votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *