Pensées au chocolat

Étrange mois que ce mois de décembre. J’ai beaucoup couru, beaucoup créé, j’ai repris le chemin des fourneaux, je n’ai pas repris de kilos. J’ai parcouru Paris à la recherche d’un magasin enfoui dans des souvenirs d’enfance et je l’ai retrouvé, identique. J’ai pleuré toutes les larmes de mon cœur en accompagnant vers la tombe l’ami Vincent de mon enfance et je ne sais pas quoi faire de toute cette tristesse qui ne s’en va pas. J’ai été bien malade mais moins que ma petite SiloëJolieFée qui a passé une semaine affreuse, à lutter contre une forte fièvre, une toux irritante et tout un tas de crobes répugnants ! J’ai retrouvé le chemin de ses sourires ce matin, et dans la voiture qui nous ramenait des vacances de Noël, j’ai même entendu ma fille rire aux éclats. Je suis retournée sur les terres du Mont St Michel, avec mon amoureux, comme on l’avait fait il y a plus de dix ans maintenant. Tous les deux, mais avec 4 enfants en plus. J’ai regardé, désespérée, mon iPhone rechercher le réseau du fin fond du gite sans jamais le trouver (d’où mon silence sur la toile). J’ai été chouchoutée par ma famille et bercée par la chaleur qu’elle dégage. Quelle chance ai-je d’appartenir à cette joyeuse tribu. J’ai chanté en canon et à deux voix toutes les chansons de mon enfance, et j’ai souri en constatant que mes enfants les chantaient aussi. J’ai contemplé mes 3 grands ouvrir leurs cadeaux et je me suis félicitée d’avoir déniché des présents qui leur convenaient. J’ai ouvert les miens et j’ai rougi de tant de superbes attentions. J’ai regardé décembre, puis l’année 2010. J’y ai vu de la douleur, mais aussi de la vie, comme celle de ma petite luciole venue mettre autour de nos cous ses bras en collier. J’ai vu mes amis, aussi fidèles et facétieux que l’ombre de Peter Pan. J’ai recroisé le travail et mon ami Stéphane. J’ai vu des milliers de messages échangés sur les forums où je papote, des centaines de mails échangés avec de plus ou moins grands inconnus. J’ai regardé ce blog, ses 544 articles et ses 24 300 commentaires, et j’ai trouvé ça énorme.

Je me sens un peu lasse, un peu folle, un peu floue…

Je me sens pleine de projets, pleine d’envies et pleine de vie…

Ça vaut bien un petit article sur du chocolat non ?

Je n’ai pas tellement le coeur de vous raconter un pas à pas sur la réalisation de ses chocolats. Pis ça n’aurait pas forcément d’intérêt. Sachez simplement que j’ai pris beaucoup de plaisir à les confectionner, seule ou en famille.

Ces trois tablettes de chocolat ont été créées et offertes par mes enfants à leurs instits. Ça ne rigole pas avec les quantités de noisettes par chez nous :D !

Ces chocolats ont été moulés dans un des derniers moules offerts par mon ami Stéphane. Merci de m’aider à compléter cette interminable collection.

J’ai testé les petits messages rigolos et ça a fait mouche.

On a croqué dans ces jolies noisettes pendant toutes les vacances. Un vrai délice.

Quoique les éclats d’amande, ce n’est pas mal non plus…

J’ai même pris le temps de rater quelques moulages, pour pouvoir progresser encore plus l’année prochaine ;) !

Je n’ai pas pris les photos d’autres séries où on s’est lancé dans la fabrication de Michoko maison, ou de ganache pralinée… Dommage parce que c’était aussi joli que bon.

J’en profite pour vous proposer une petite interview. Je l’ai dans mes tiroirs depuis un petit bout mais je n’avais pas réussi à retrouver un créneau pour vous la faire lire. Il s’agit de l’interview de Sébastien Curtalin, le super maitre chocolatier (chais pas son titre exacte, mais c’est pas grave, il mérite bien celui-ci) qui m’a enseigné plein de choses lors de mon atelier Valrhona. Je l’ai un peu harcelé pour qu’il réponde à mes petites questions. J’espère que vous aurez plaisir à découvrir ses réponses.

- Bonjour Sébastien :). De mémoire, tu as un parcours professionnel un peu atypique. Il me semble que tu as commencé par une carrière de musicien avant de bifurquer vers la gastronomie. Tu peux nous en dire plus ?

Rigueur, précision, sens artistique, créativité résonnent aujourd’hui en continuité de mon expérience de musicien. Il y a beaucoup de liens entre art et pâtisserie….

- Parlons un peu chocolat. Comment es-tu tombé dans la marmite ? Ca représente quoi pour toi le chocolat ?

Chocolat depuis toujours…depuis tout petit… il y a toujours eu du chocolat à la maison. Le chocolat représente la gourmandise associée au plaisir, à la délicatesse. C’est également une matière merveilleuse à travailler puisqu’on peut tout faire : le modeler, le mouler, faire des pièces artistiques, des robes (Frédéric Bau en a réalisé une pour le dernier Salon du Chocolat), et le déguster évidement !

-Valrhona est une prestigieuse « chocolaterie ». Je ne suis pas forcément une experte, mais pour moi, y a pas mieux. Tu connaissais déjà cette marque avant d’y mettre les pieds ? Est-ce que tu peux nous parler un peu de cette alléchante société ?

Je connais le chocolat Valrhona depuis longtemps puisque le pâtissier dans la ville où j’habitais avec mes parents était partenaire du Grand Chocolat Valrhona…

Quelques mots sur Valrhona qui est une entreprise française. Tout d’abord quelques dates : la chocolaterie date de 1922, la marque Valrhona apparaît en 1947 (qui est la contraction de vallée du Rhône), le premier Grand Cru Guanaja est créé en 1986, l’Ecole en 1989 par Frédéric Bau. Aujourd’hui il existe trois Ecoles Valrhona dans le monde : Tain l’Hermitage, Tokyo, Paris Versailles. Toute la production est faite à Tain l’Hermitage et expédiée ensuite dans le monde entier.

Le chocolat Valrhona est (et ce n’est pas orgueilleux de le dire) le meilleur chocolat du monde parce que choisi par les grands chefs et les meilleurs pâtissiers et chocolatiers internationaux (Hermé, Ducasse, Robuchon, Pic, Hévin, Aoki, Boulud, Patrick Roger, La Maison du chocolat,…) Nous veillons également à avoir la plus haute exigence de qualité, d’origine et de traitement par la maitrise des filières, ou encore avec un jury cacaothèque qui goûte et évalue les échantillons 225 jours par an. C’est aussi l’excellence professionnelle à la portée de tous, tout simplement dans votre cuisine pour des desserts très chocolat à l’arôme incomparable ou bien à croquer pour un moment privilégié. C’est également la transmission du savoir et la formation avec l’Ecole du Grand Chocolat, aussi bien professionnelle que gourmet, aboutissant cette année à la parution de l’Encyclopédie du Chocolat.

- Tu animes donc des ateliers pour des amateurs plus ou moins éclairés. Le contact avec ce public a de bons et de mauvais côtés je suppose. Tu peux nous dire ton ressenti là-dessus ?

Le contact avec les gens est primordial, essentiel. C’est le plaisir de transmettre un savoir, de montrer un geste, de donner un truc, une astuce… En tout cas le moment du stage doit être convivial, absolument pas « prise de tête », sans pour autant faire l’économie d’un grand professionnalisme. Les personnes doivent se faire plaisir pour à leur tour donner du plaisir aux amis, à la famille… La générosité, la passion sont au cœur de notre métier de formateur.

- Travailler presque exclusivement sur le chocolat, est-ce lassant au bout du compte ? Tu ne rêves pas de bosser pour une société au spectre alimentaire plus large ? Genre chez Haribo :p ?

Comme je l’ai dit, le chocolat est une matière noble, polymorphe, très intéressante à travailler, donc je compte bien rester de nombreuses années à explorer cet univers… Certaines personnes sont là depuis plus de vingt ans et mangent toujours du chocolat !

Lors du stage, je t’ai entendu dire plusieurs fois que la restauration était un rude métier (même si très beau). Tu veux bien développer ? As-tu déjà eu ton propre restau ? Est-ce une idée que tu caresses ?

Travailler en restaurant est certainement l’un des plus beaux et l’un des plus rudes. Je n’ai jamais eu mon restaurant et ce n’est pas dans mes projets.

- Et la question à trois euros… : ce sera quoi ton dessert à Noël ?

Certainement une recette de l’Encyclopédie du Chocolat !

Pour info, l’Encyclopédie du Chocolat dont Sébastien parle, je l’ai achetée. Et je l’ai également offerte tellement je trouve cet ouvrage extra !! J’ai déjà suivi de nombreuses recettes et je suis épatée par les résultats obtenus. Si vous êtes un amoureux du chocolat, je ne vois pas comment vous pourriez vous passer de cet ouvrage. Il fait beaucoup d’ombre à tous ceux que j’ai déjà sur le même thème. Pour moi, il va vite devenir un Must Have !

Voilà pour aujourd’hui. J’ai plein d’articles sur mes réalisations de Noël dans les brouillons de ce blog (genre mes sapins). Je ne sais pas trop quoi en faire du coup, je ne vais plus être de saison :) ! D’un autre côté, si je les garde, je serai super méga en avance pour Noël 2011…

Je ne sais pas si je repasserai par ici avant l’année prochaine, alors prenez soin de vous les copains :) ! Et à très vite.

PS : pensez à fabriquer vos moufles pour le concours Gratte-Givre :) ! Il y a déjà quelques participations très chouettes :) !

A propos de l'auteur /


68 commentaires

  1. titemaman

    que dire :…………. wahou !
    c’est comme prendre une claque, ton commentaire est scotché dans les mots, la tendresse avec laquelle tu décris cette année passée, c’est clair qu’en allant toujours trop vite on passe @ coté de pleins de choses…
    continues @ nous étonner chaque jour !
    merci @ toi

  2. drine

    TOUCHANT
    … ET GOURMAND CE POST!
    BONNE ANNéE à TOUS!

  3. caroline

    Et bien tu viens de me donner la chair de poule grâce à ces quelques lignes…

    Joyeuse Année 2011.

    amitiés caroline

  4. mamou

    C’est si bien dit…c’est si beau ….c’est la vie!
    et le chocolat …c’est si bon!
    Très belle année à venir…. à toi et ta tribu!
    et à tout le monde…

  5. cécile

    bonne année à toi et à toute ta tribu
    je passe souvent par ici oui tu es dans mes favoris mais ne laisse pas de trace
    bonne continuation pour 2011 et super article sur le chocolat

  6. maui

    Comme toujours tendresse, humour et gourmandise. Merci Cilou pour ce partage. Que 2011 sourit à toi et toute ta famille !

  7. stephaniebricole

    si touchante …
    j’espère que la chaleur de ta famille et la douceur du chocolat te font tout le bien que tu mérites …

    bises

    PS : ma moufle est presque finie !

  8. trifaze

    J’aime le chocolat, et j’aime beaucoup ton blog que j’ai découvert il y a un peu plus d’un an. En fait je n’en connais pas d’aussi chouette!
    Merci Cilou pour toutes ces trouvailles partagées, ces émotions, ces rigolades, ces bidouilles …
    C’est à chaque fois un bonheur de découvrir un nouvel article.
    Grâce à toi j’arrive à me lâcher sur mes activités créatives, tout cela dans la bonne humeur et l’envie de faire plaisir.
    Alors merci, merci et bien sûr bonne année.
    Et puis comme disait Prévert:  » de deux choses l’une, l’autre c’est le soleil ». Bises à tous ;-)

  9. Flo Makanai

    Je découvre cet univers ce matin (grâce à Twitter ;)), en coup de vent car je devrais faire tant d’autres choses, et je suis illico séduite par sa poésie, sa sincérité, sa vie. Je reviendrai, c’est sûr, je m’en régale par avance. Merci et meilleurs voeux pour une année 2011!

  10. catherine

    Je suis émue par l’introduction de cet article… tant de sincérité est rare et c’est un joli cadeau que tu nous fais là… que 2011 soit une très belle année pour toi et que ta tristesse s’efface vite pour laisser juste vivre dans ton coeur les jolis souvenirs de ton ami disparu…

  11. Annema

    Bonjour!

    J’ai découvert ce site il y a peu. Je suis impressionnée par les idées et la créativité.
    J’ai juste une question, comment faites-vous pour écrire en blanc dans le chocolat? et où avez-vous des moules pareils? et les recettes des plaques de chocolat avec les noisettes offertes aux institutrices?
    Il faut dire que je suis belge, vivant dans la partie germanophone du pays.

  12. mercotte

    ;-) Hi c’est drôle, tout d’abord bravo pour ce travail sur le chocolat et puis je suis ravie que tu aies interviewé Sébastien, que je connais depuis son arrivée chez valrhona, voire même avant puisque c’était le voisin d’un de mes fils ! il a bien trouvé sa place à l’école et c’est tant mieux car comme tu le soulignes il a un parcours pour le moins atypique !

  13. papoumpapoum

    Je n’ai qu’une chose à dire :
    Vive la vie et vive le chocolat !
    Heureusement qu’il est là, sa douceur, son odeur…. rien de tel pour se donner du baume au cœur.
    J’ai piqué ta super idée de sapin en papier pour décorer ma table de Noël, je mettrai bientôt sur mon blog. (enfin c’est vite dit, la vie est trop petite pour que je puisse m’y arreter autant que je voudrais !)

  14. krisross

    question où peut on retrouver tous ces petits moules que tu utilises?
    c’est génial ;-)

  15. Magalou

    C’est très certainement l’article qui m’a le plus touché, très émouvant par tant de toi … et puis peut-etre que j’ai aussi été très touchée car j’ai retrouvé un peu de mon année dans beaucoup de tes lignes…

    J’espère que ces quelques lignes t’apporteront autant de douceur que ton blog m’en apporte… je passe régulièrement depuis à peine 2 mois… mais je te remercie grandement de ta bonne humeur et de ta générosité!
    Ca m’a redonné envie de me bouger , de faire pleins de choses… (et je vais avoir laaaaaargement matière à :mrgreen: )

    Je te souhaite donc à toi et à ta famille tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année…. remplie encore de tes bonnes idées, tes articles et de ta bonne humeur!!!! :grin:

  16. Les irlandais en belgique

    Qu’est ce que tu ecrit bien! C’est vrai, c’est toujours sincere, plein de tendresse sans faire culcul ou gnan gnan. C’est souvent drole sans tomber dans la blague a deux balles. C’est comme je reve de pouvoir ecrire….En tout ca, ca me touche, ca fait mouche a chaque fois. Bonne Annee 2011

Postez votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *