Porte bijoux - Ciloubidouille

Porte bijoux

Un soir de juin, j’ai reçu un texto provenant de ma petite soeur Armelle. Il y avait écrit “j’ai une commande, j’aimerais bien un panneau où je pourrais accrocher mes bijoux. Je paye le matos et je ne suis pas pressée”… Un porte bijoux ? Un nouvel univers s’ouvrait à moi. Par chance, son anniversaire tombait deux semaines plus tard. J’ai donc fait la morte et je me suis attelée en secret à mon nouveau projet…

Ma soeur regorge de bijoux. Je me devais de trouver un système permettant d’accrocher une profusion de colliers, boucles d’oreilles et autres colifichets… En musardant sur le Net, je suis tombée sur un pêle-mêle de ce type :

 

Et c’est ainsi que j’ai eu le déclic ! Je n’allais pas lui offrir un panneau mais plusieurs… A vrai dire, autant qu’il y a de lettres dans le mot BIJOUX…

J’ai donc acheté une planche de contreplaqué et j’ai ressorti ma scie à chantourner. J’ai écris le B, le I, le J… etc…

Je les ai ensuite découpées :

 

J’ai ébarbé chaque lettre :

pour que ça donne ça : (houuuu que ma peau est douce depuis que j’utilise mon super savon…)

 Auparavant, j’étais allée acheter de la ouate pour rembourrer les couvertures. J’ai légèrement détourné son utilisation pour donner du volume et du moelleux à mes lettres. Chacune a eu son petit coussin ajusté à ses coubes…

 

 

Pour le tissu, j’ai opté pour un beau rouge/bordeau, bien dense car ma soeur a une chambre dans ces tons. J’ai découpé de larges portions de tissus pour bien recouvrir les lettres :

 

Joli sandwich :

 

Et hop, un petit cadeau bien emballé grâce à l’agrapheuse murale de zhom !

 

De l’autre côté, ça donne un aspect redondi et propre.

 

Puis, j’ai pioché dans tous mes morceaux de rubans de quoi servir de “fil à bijoux”. Je les ai accroché bien fixement pour qu’ils supportent du poids. D’ailleurs, sur la photo suivante, mes agraphes n’étaient pas bien positionnées. Elles auraient été plus efficaces parallèles au ruban, au milieu de celui-ci ;). Ca a été rectifié par la suite.

 

Et voilà le résultat :

 

Le même, avec des bijoux et porté (gigoté) par ma fille…

 

J’ai procédé de la même manière pour les autres lettres, en variant simplement la texture des rubans .

 

Certains rubans n’ont pas été agraphés afin de permettre le passage des bagues :

 

Le tout rassemblé :

 

Conclusion : des panneaux faits en moins de trois heures, un travail plaisant et qui avance bien, une idée que je trouve originale.

Ma soeur viendra certainement vous dire ce qu’elle en a pensé, en bien ou en mal 😉 !

40 Commentaires

Commenter