Ciloubidouille
25 mai 2008 Ballons magiques

Ballons magiques

Corneille disait qu’aux plus belles choses, le temps se plait à faire un affront, qu’il saura fâner nos roses comme il a ridé son front. Je sais déjà que viendra vite le moment où ma fille me regardera comme si j’étais une grosse relou (surtout relou j’espère, parce que grosse je préfèrerais éviter si possible). En attendant je profite de ses yeux écarquillés et admiratifs qui me fixent quand je lui explique qu’on va faire une expérience magique. Et oui, grâce à nos pouvoirs, nous allons être capables de pourfendre un ballon baudruche à l’aide d’une aiguiller à tricoter sans faire exploser celui-ci ! Le truc de ouf !

L’expérience vient toujours du magazine Science et Vie Découvertes, comme celle de l’oeuf incassable, celle des bactéries ou celle de l’oeuf mou !

L’idée de réaliser cette expérience m’est venue en décrochant enfin les ballons gonflés à l’occasion de l’anniversaire de ma fille. Il en restait quelques uns encore valides !

J’ai filé à MaëllePotter une baguette magique à tricoter ! Ca lui semble assez impressionnant pour qu’elle doute du succès de notre expérience. Mais bon, ma fille aime sa mère et l’amour passe souvent par la confiance à cet âge là. Donc elle a quand même envie d’y croire…

Je lui confie également la poudre de perlinpinpin qui est la clé du tour de main : du produit vaisselle ! Oui, oui… chez nous, on a cédé au charme du packaging de Mir. Mais bon c’est déjà péniblos le nettoyage, alors ce petit bonhomme rose au chapeau vert, perso, il me le fallait !

MaëllePrincesse pose une noisette du produit et l’étale tout le long de la baguette avec des petits doigts. C’est une étape importante pour éviter la future fuite d’air :).

Ensuite, la tauromachie commence, en moins barbare ! Il faut planter l’aiguille le plus près possible du noeud, car à cet endroit la peau du ballon n’est pas trop tendue. Elle glisse et se referme autour de l’aiguille sans laisser échapper de l’air.

Mêmes consignes de l’autre côté. Il faut faire sortir la pique à l’endroit où le plastique est plus dense.

Et c’est le mimi, c’est le rara, c’est le miracle ! MaëllePrincesse est fière comme une bretonne qui aurait inventé une nouvelle recette de crèpe !

Ca fait son petit effet non ?

Du coup, elle retente l’expérience avec fougue et dynamisme et réussi magistralement à exploser le ballon violet 😀 ! Ben vi, faut quand même y aller mollo…

Elle a bien retenu la leçon et voici le troisième ballon percé, devant les yeux de son grand frère et des petits voisins. La classe internationale quoi…

Quand l’expérience se termine par une phrase qui ressemble à « Maman, on refait une autre magie, alllez, dis ouiiiiiii ? », c’est que j’ai réussi à repousser d’un peu le moment où je serai fatalement une grosse relou… 😉

Du coup, mon vieux Corneille, j’ai bien envie de te répondre comme la marquise de Brassens :

Marquise, si mon visage
A quelques traits un peu vieux,
Souvenez-vous qu’à mon âge
Vous ne vaudrez guère mieux.
{2x}
Le temps aux plus belles choses
Se plaîst à faire un affront
Et saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front.
{2x}

Le mesme cours des planètes
Règle nos jours et nos nuits
On m’a vu ce que vous estes;
Vous serez ce que je suis.
{2x}

Peut-être que je serai vieille,
Répond Marquise, cependant
J’ai vingt-six ans, mon vieux Corneille,
Et je t’emmerde en attendant.
{2x}

Et na 😀 !

30 réactions au sujet de « Ballons magiques »

  1. Je connaissais mais en mettant au préalable (avant de le gonfler) un morceau de scotch dans le ballon ; puis il faut piquer dans le scotch 😉

  2. oh dis donc ça fait beaucoup réfléchir toute ces savantes ritournelles de bon matin !!!

    Je tenterai bien l’expérience ballon mais j’ai horreur des ballons qui pètent et puis mettre une aiguille à tricoter entre les mains des loustics ça risque de se finir aux urgences :)))

    Par contre c’est vrai que c’est bleuffant !!!

  3. Très chouette expérience! Ca n’a rien à voir avec les ballons, mais… j’étais moi aussi samedi soir au Zénith! Quelle soirée!

  4. sitot lu sitot essayé … mais alors l’aiguille à tricoter, pas très concluant. En fait le bout n’est pas assez pointu, du coup il faut beaucoup appuyer, tourner, pousser … et finalement le liquide vaisselle ne colmate pas assez pour garder l’air. Du coup la ballon se dégongle, lentement.

  5. Testé mercredi … et impossible de transpercer complètement le ballon : no problemo du côté du noeud mais impossible de ressortir l’aiguille de l’autre côté sans que ça éclate !
    Mais c’est loin d’être grave, l’expérience magique a une un succès fou malgré tout ! Merci Cilou !

  6. je comprends que maëlle était un peu sceptique au départ!!va falloir que je teste aussi, histoire d’épater nathan lol(mais reste à trouver une aiguille!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *