Ciloubidouille
26 mai 2009

Verrine chocolat pamplemousse

Le chocolat, étrangement, ce n’est pas ma grande passion. Mais ce que je trouve chouette chez lui c’est qu’il est compatible avec un tas d’alliances gustatives, ce qui n’est pas donné à tous les aliments. Un WE de fête où il faisait super beau, j’ai testé la verrine de mousse au chocolat à la gelée de pamplemousse. Ben c’était une bonne idée car le mélange des deux fonctionne bien !

Reste à régler deux ou trois détails mais pour ça, je compte sur vos compétences :).

Alors, avant de commencer, un petit cours d’épluchage d’agrumes. Ceux qui savent déjà comment on pèle à vif les pamplemousses et autres oranges peuvent descendre plus bas dans l’article. Pour les autres, je fais dans le détail, car franchement, avant d’apprendre la bonne technique, je perdais un temps fou.

Avant, quand j’étais jeune, triste et laide, j’enlevais la peau de mes pamplemousses à la bonne franquette, genre, je plante le couteau et je tire (phrase tirée du film Basic Instinct non ? 😀 )

Ca donnait un résultat comme ça : un pamplemousse encore couvert de sa blanche peau. Pas de chance, c’est précisément cette peau qui donne l’amertume aux agrumes. En cuisine, il est souvent recommandé de la supprimer pour éviter de gâcher l’ensemble du dessert.

On peut néanmoins s’en sortir en plantant le couteau le long d’un quartier de pamplemousse.

Ensuite, on le fait remonter le long de l’autre quartier en veillant à contourner le pamplemousse himself. Ce n’est pas extra mais bon, l’homme de bonne volonté y parvient.

Maintenant que je suis vieille, riche et veuve, la vraie technique, je la connais. Première étape, tu prends ton pamplemousse et tu lui tailles la tête et les pieds.

Tu le poses sur une planche et ensuite, à l’aide d’un couteau bien fin, tu supprimes la peau, quitte à mordre sur la chaire du pamplemousse. Tu suis bien les courbes voluptueuses du pomelos (et non de la Pamela).

Tu obtiens un pamplemousse (ou une orange) pelé(e) à vif. Tu peux virer les parties blanches par la suite au couteau également.

Ca donne grosso modo cela (et y a encore du boulot normalement, mais moi je suis une feignasse).

Ensuite, même technique que plus haut ou presque. Tu plantes ton couteau en suivant une arrête de quartier.

Tu ressors ta lame et tu recommences de l’autre côté du quartier. Et hop, tu peux récupérer ton morceau de pamplemousse.

Et tu te retrouves avec une jolie salade d’agrumes :). La classe non ? Oki à mon avis, tout le monde savait comment procéder mais bon, pour les deux ou trois au fond de la classe qui ne suivaient pas, la messe est dite !!

Ma première idée a été de remplir des bacs à glaçon de pamplemousse pour faire des cubes de gelée à déguster au dessert ou à l’apértif, selon comment je les aromatisais (sucré, poivré…). Je trouvais le principe rafraichissant et original.

Pis j’ai changé d’envie et je suis partie sur les verrines. J’ai placé mes agrumes au fond de verres à vin.

Ensuite, j’ai versé tout le jus récupéré au cours de mon épluchage de quartier. J’ai pressé tout ce que je pouvais histoire d’amasser des hectolitres de pamplemousse. J’ai rajouté un peu de sirop de fraise à dose pifométrique… Ca fonctionne aussi avec la grenadine ou pourquoi la menthe tiens :). Et hop, à feu doux pendant quelques minutes.

Pour la gelée, j’ai rajouté deux ou trois feuilles de gélatine (vous pouvez mettre de l’agar agar si vous préférez).

Enfin, l’astuce que je croyais mirifique, au dernier moment, j’ai rajouté une dose de Perrier. Mais pourquoi donc ? Et bien parce que mon grand frère préféré m’avait filé cette astuce en me disant qu’il avait essayé et qu’ensuite, quand tu croquais dans la gelée, il y avait plein de petites bulles. C’était joli et rigolo. Et moi, il ne m’en faut pas plus pour décoler. J’ai donc testé à mon tour en versant les 25ml de la canette.

La dernière étape a consisté à remplir les verres de la gélee encore liquide. Et zhou, au frigo.

Une heure plus tard, j’ai rajouté une couche de mousse au chocolat.

Et le lendemain, j’ai obtenu cette composition sympathique… Un bâton de pain d’épice a fini la déco.

Mes impressions : c’est frais et plutôt léger pour un dessert au chocolat. Perso, je ne suis pas une grande fan de la gelée, mais celle-ci était assez rafraichissante du fait de la présence des pamplemouses.

Mon souci, c’est que je n’ai pas réussi mon astuce Perrier. Zéro bulle ou presque à l’horizon. Ni à l’oeil, ni dans la bouche. Des idées pour que ça fonctionne la prochaine fois ? Comment pourrais-je obtenir une gelée qui pétille. Dans un autre style, je me disais que je pourrais ajouter de l’acide citrique ou je ne sais plus son nom, vous savez le machin qui fait pétiller les bonbons. Je suis certaine que ça doit se vendre cette poudre non ?

J’veux ma gélée qui pétille !!!

Bon, z’avez vu, je me rattrape niveau rythme d’articles ;).

De votre côté, n’oubiez pas le swap breton pour ceux qui sont dans le coin et disponible :).

40 réactions au sujet de « Verrine chocolat pamplemousse »

  1. Elle est toute chouette cette recette. Le duo chocolat-pamplemousse doit vraiment être sympatoche.
    Est-ce que tu te rappelles les sachets de poudre que tu as certainement mangé étant enfant à la sortie de l’école : la poudre pétillait sur la langue. Un truc bien chimique mais peut-être que c’est ce principe qui ferait une gelée rigolote ?

  2. Et bah c’est une super bonne idée de recette ça… Ça me donne l’eau à la bouche.
    Par contre je ne suis décidément pas douée avec les desserts, donc aucune chance que je le réussisse 😀

  3. Je reviens d’un cours de cuisine à montpellier sur les verrines sucrées. On a utilisé beaucoup de gelée pour que les diverses couches tiennent. Nous n’avons pas fait de gelée qui pétille, donc je ne te donnerai aucun conseil pour cela. par contre si tu n’aimes pas trop la gelée je te conseille de mettre plus de fruits. Lors de ce cours nous avons fait trois verrines, je suis en train de les mettre sur mon blog ( mais je tape très lentement ) donc si tu veux te relancer le we prochain tu peux piocher dans ces trois recettes très fraiches et sympas.Tiens nous au courant de tes tests culinaire pour la gelée qui pétille. Bonne semaine.

  4. Kwwaaa!…comment!qu’est-ce-que j’apprends!…Ciloubidouille, j’veux dire MA Ciloubidouille n’éprouve pas une grande passion pour le chocolat noir!

  5. ça a l’air chouette mais j’ai un peu de mal à imaginer le goût en fait, donc je crois que le seul moyen sera de tester la recette ^^, problème : à la maison on raffole pas vraiment du pamplemousse ^^

  6. ah bah oui, ça devait être bon ! Sauf que moi, je préfère le chocolat nature… Suis de celle qui n’aime pas trop quand on le mélange aux fruits… Ceci dit, dans ta recette, ce qui est chouette, c’est que c’est « étager », donc pas vraiment mélanger !

  7. Bon, et bien moi je suis contente parce que je faisais partie des 2 qui sont auprès du radiateur , parce que je connaissais pas la recette pour peler un agrume à vif. Alors merci Cilou.

    Sinon ton dessert me parait très bien pour l’été, car frais. Et puis je pense qu’on peut le décliner avec une orange, un citron…

    Pour ce qui du rythme de tes articles, j’apprécie beaucoup 😉

  8. Alors pour moi ce sera une version chocolat et …orange!
    Miam Miam!
    Et… oui… effectivement, la fréquence des articles n’est pas pour déplaire aux droguées de Ciloubidouille que nous sommes!
    Je ne dirai plus qu’1 mot: MERCI!

  9. Du chocolat et du pamplemousse… j’imagine même pas comment ça doit être trop bon… Je crois que je vais essayer, mais sans le perrier, car les bulles, j’aime pô.

    @ bientôt.

  10. rhooo, ben la cruchasse que je suis (je devais être trop près du radiateur du fond de la classe pendant le cours d’épluchage de pamplemousse), maintenant je saurais. pis je vais gagner du temps.
    la gelée au champagne avec les agrumes, c’est super bon aussi (mais ça pétille moyen). en général, j’associe avec un petit fondant au chocolat, mais les 2 saveurs superposées, je pense que je vais tester.

  11. ça doit être une chouette association en effet!! moi par contre, je suis 400% chocolat. si ya pas de chocolat, j’aime pô. bon, je mange quand même hein… mais je préfère avec. donc les petites recettes comme ça avec des jolis mélanges… tu as testé aussi chocolat avec citron?? c’est top!!

  12. Ah, sympa l’histoire des bulles dans la gelée… ça doit ajouter au côté léger du dessert. Mais… ça serait pas parce que tu as versé le perrier dans ta préparation CHAUDE que les bulles s’en sont allées ? ? ?Je suis pas chimiste mais il se pourrait bien qu’il y ait un lien entre la température et l’état du gaz, non? 😉

  13. Bonsoir Cilou, pour une fois que je peux apporter ma pierre à tes expériences extraordinaires!!!
    La poudre qui pétille de notre enfance : le frizzi pazzi!

  14. oui c’était cool ça le frizzi pazzi mais il me semble que ça devenait un chewing gum 🙁

    sinon pour les verrines de mousse au chocolat dans les miennes je mets des morceaux de poires au sirop : un régal, je vais essayer avec la variante gelée pour tester…

    la fréquence de tes articles est bien en ce moment bien qu’étant une accro à ton blog j’en voudrais un tous les jours si ça serait possible, un vrai drogue dure cette Cilou !!!! hélas pour nous tu as une vie aussi…

  15. Mmmmmmmm, ça avait l’air tellement bon que j’ai piqué l’idée et que j’ai fait une adaptation avec des fruits de la passion. Dé-li-cieux !

    Merci encore pour ces bonnes idées qui élargissent nos pratiques culinaires et cette fréquence d’articles qui n’est pas pour me déplaire.

    Merci aussi pour le cours de découpage du pamplemousse parce que j’avais adoré le goût de la tarte aux agrumes que tu avais proposéee il y a peu mais par contre la préparation des fruites ! what a galère ! Allez, ça me motive pour en refaire une.

  16. Bonsoir Cilou,
    Je viens de rire grave grace a toi et tes 2 petites anneries !!!!
    Je voulais te dire que j ‘ aime vraiment ce blog et je voudrais te remercier pour toutes les recettes partagees. Ce soir nous nous sommes regales de crevettes croustillantes !!!(pate kadaif )mes garcons ont trouve ca trop peu.
    Merci encore et a demain sur ton blog !!
    Amicalement

    Isabelle

  17. Après diverses recherches sur le net, les peta zetas peuvent se trouver chez métro (le grossiste) mais en assez grosse quantité genre 1kg.
    Et pour le pamplemousse hip hip hip hourra parce que autant le chocolat c’est bon mais sans plus autant le pamplemousse, j’en fais de la confiture et c’est trooooop bon

    Encore bravo pour ces idées qui donnent envie de passer encore plus de temps à tester des choses en cuisine et ailleurs.

  18. Moi je pense tout simplement que ça pétillait plus parce que tu avais fait ta préparation la veille (bah oui c’est comme le coca si tu le laisse une nuit dans un verre bah le lendemain c’est dégueu y a plus de gaz !!!)
    Sinon c’est salivant rien qu’à les regarder tes verrines.

  19. Hé hé pour une fois que j’ai la solution, je bombe le torse 🙂 !!!
    Après des semaines, que dis-je des mois de recherch, j’ai trouvé le « pétillant ».
    Je suis allée il y a quelques temps dans un resto où comme mise en bouche j’ai eu dans une cuillère de présentation du taboulé. Du taboulé? ben quoi rien d’exceptionnel… sauf que la cuillère à peine mise dans la bouche plein de petites bulles crépitaient dans ma tite bouche à moi. J’ai trouvé cela GENIAL, et donc je me suis dit il faut que je trouve cetruc qui pétille pour le faire à la maison. Et voilà j’ai trouvé… sur ce site http://www.bienmanger.com/1F3148_Eclats_Sucre_Petillant_Nature.html
    seul bémol cela ne se vend qu’en grosse quantité (1kg) et coûte relativement cher (environ 30 €). Il existe également en version chocolat. Mais ne dit-on pas que quand on aime on ne compte pas… alors j’ai commandé les deux !
    Effet garanti, et je me lasse pas de regarder la tête de mes invités au moment où cela fait un feu d’artifice dans la bouche. Par contre faut le cacher… parce que mon fils a lui aussi trouvé cela génial, et dès qu’il peut il va en chipper un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *