Petits pains à la pistache et au chèvre - Ciloubidouille

Petits pains à la pistache et au chèvre

Noël est arrivé à la vitesse de mes manquements. Plus j’étais à la bourre, plus vite il s’est rapproché ! J’ai noté mes lacunes, j’en ai comblé certaines, je me suis assise sur les autres. Noël est tout sauf une fête spontanée et finalement, je crois que j’ai des problèmes avec les fêtes trop organisées 😀 ! Heureusement que j’ai pu faire des pauses pour profiter simplement des bonnes odeurs de ma maison ! J’ai pu notamment tester une recette, vaguement issue d’un très chouette livre de cuisine entièrement consacrée à la pistache. Bon, moi je respecte rarement l’entièreté des consignes mais j’aime les idées qui méritent d’être exploitées.

Enfin, si j’ai bien respecté une consigne, c’était celle d’utiliser de la pistache ! J’adoooore ce fruit, tout comme je raffole des amandes, des noisettes, des noix… J’ai du être un écureuil dans une vie antérieure :).  J’ai concasé trois grosses poignées de pistaches non salées.

J”utilise mon pilon comme arme de destruction massive mais on doit pouvoir s’en passer aisément avec un bon rouleau à pâtisserie ou une bouteille en verre vide.

La recette indiquait un chèvre je crois (je n’en suis plus sûre, je vous écris – difficilement – du fin fond du 57 et je n’ai pas le livre sous les yeux). J’ai opté pour cette brique lambda mais c’est comme pour tout, plus vous mettez de bons ingrédients, meilleur est le résultat. Il n’y a pas de mystère ! Surtout pas en cuisine.

Je l’ai faite chauffer quelques secondes au micro-onde pour bien la ramollir.

Et j’ai rajouté les pistaches. J’ai salé, poivré, remué. Ca donne une pâte pas forcément ragoûtante à observer mais qui offre de belles perspectives gustatives.

Pendant que je m’activais sur ma farce, mon pain gonflait paisiblement dans ma MAP. Une MAP, c’est une Machine A Pain, pour ceux et celles qui n’ont toujours pas eu ce présent sous le sapin ! C’est encombrant mais fort utile. Enfin, moi, je suis une grande pratiquante. Mon pain du jour était composé d’environ 500gr de farine aux céréales, de 280 ml d’eau, d’un sachet de levure de boulanger et de sel (un bon peu, parce que le pain pas salé, c’est erk…).

J’ai tronçonné mon pâton en dizaines de boulettes et j’ai déposé au centré une grosse noisette de farce à la pistache. J’ai humidifié les bords de la pâte pour bien refermer celle-ci sur elle-même. L’objectif était de rendre la boule de pâte hermétique pour éviter les fuites en cours de cuisson.

J’ai laissé gonfler mes petits pains sur ma plaque de cuisson le temps que mon four atteigne sa température de 230°C. Et je les ai glissés ensuite rapidement au chaud pour 15 bonnes minutes, en n’oubliant pas de jeter un petit verre d’eau au fond du four (si mon zhom lit cet article, je vais me faire truicider, il prétend que ça bousille le four… Je ne nie pas le problème, c’est juste que c’est la seule méthode que j’ai trouvée pour obtenir du pain bien croustillant… des idées sinon ?). La vapeur dégagée apporte au pain moelleux, brillance et croustillance (oui, c’est un nouveau mot).

Regardez ces merveilles, ils donnent faim non ?

On a l’impression de petits pains tout classiques, et déjà, on est content.

Mais quand on l’ouvre en deux… mazette, en voilà une jolie surprise !! Il y a l’odeur de la pistache puis une farce croquante au joli camaïeu de vert. Les papilles sont au garde à vous pour plus d’aventure.

Et quand on croque dedans, on sent le goût du chèvre qui se rajoute à la danse… trop du bonheur !!

L’idée des pains surprise fonctionne très bien dans les repas de fête, Noël, jour de l’an, anniversaire, St Valentin. Vous pouvez bien entendu inventer votre propre farce : on pourrait remplacer les pistaches par des olives ou par des tomates confites, mettre des noix et de la fourme d’ambert, déposer de la féta et une petite cuillère de miel… Bref, à vous d’imaginer la farce qui saura accompagner votre repas !

Je vous mets l’ouvrage qui m’a inspirée en avant. D’ailleurs, ça me fait penser que j’ai prévu dans mes futurs articles 2010 de vous présenter mes livres de cuisine. Je ne suis pas une immense collectionneuse mais je dois en avoir quand même plus de cent. Et certains valent le détour selon moi !

Passez un joyeux réveillon. On se revoit l’année prochaine, pour mon plus grand plaisir et j’espère le vôtre ! Ne soyez pas trop sage, on n’a qu’une vie !

31 Commentaires

  • Mmmmmmmmmm, je vais voir comment bidouiller cette recette parce que je n’ai pas de MAP !

    Je te souhaite à toi et ta famille plein plein de bonnes choses pour l’année 2 010.

  • Avec une figue moelleuse à l’intérieur, vous croyez que ça peut le faire ?
    Pour le croustillant, je mets un ramequin d’eau sur la plaque de cuisson . N’ayant jamais essayé la méthode radicale du lancer d’eau, je ne sais pas si il y a une différence.
    Ce n’est aujourd’hui que je m’y mettrais, le père noël m’a offert un joli mini four pour palier à mes problèmes de cuisson avec ma cuisinière plus vieille que moi (je suis née en 1978 !!!) ?
    Bonne journée à tous, meilleurs voeux pour cette nouvelle année et plein de bonheur.

  • Ces pains m’ont l’air délicieux, parfaits pour un repas de fête!

    Pour réduire (mais pas supprimer, malheureusement) l’impact de l’eau sur mon four quand je fais du pain, je mets un grand moule à tarte (vieux et tout tordu de préférence) en métal au fond du four quand je l’allume. Et au moment ou j’enfourne mon pain, je verse mon eau dedans.
    Le coup de buée est là, mais le bas du four n’en souffre pas.

    Bonnes fêtes de fin d’année, et bon départ dans la suivante!

  • Fabuleuse cette idée de pains surprise.
    Quant au “coup de buée”, j’ai abîmé à vie mon four tout neuf en lui jetant de l’eau dans le fond! Mieux vaut prévoir un récipient, à mon avis.
    Bonnes fêtes à tous.

  • Bonjour Cilou
    par rapport à ton histoire de jet d’eau dans le four (pour avoir du pain effectivement croustillant), je confirme les peurs de ton Zhom…. moi j’ai carrément fait éclater la porte vitrée du four à cause de quelques gouttes tombées dessus!!!! y’en avait à 10 m à la ronde et heureusement que mes filles n’étaient pas dans les parages…. j’utilise maintenant la technique du ramequin en céramique rempli d’eau que je mets dans le four dès le préchauffage (ça marche, mais ça ne vaut pas le lancer de verre d’eau!)
    Tu es dans le département 57 pour les fêtes?
    Bonne continuation!

  • vraiment sympa !
    en effet, sans prévenir, l’invité s’attend un pain classique et là “oh surprise” !
    nous présenter ta bibliothèque de livres de cuisine ? j’attends cet article avec impatience …
    Bon réveillon !

  • ca m’a l’air délicieux…

    ici je mets un bol d’eau dans le four c’est peut etre moins mauvais non??je sais pas si c’est aussi efficace par contre mais ca marche pas mal…

  • mmm une délicieuse idée, moi aussi je suis vraiment impatient de voir cette article sur tes livres de cuisine, en attendant, je te souhaite une belle année 2010, généreuse en bonnes idées.

  • miam que ca al ‘air appaetissant !!!!!!!!
    je te souhaite une merveilleuse année 2010, avec plein plein de beaux projets, des passages télés lol !!! et surtout un zoli petit bébé !!!!
    continue a nous ballader culinairement, creativement ……………….. j’adoreeeeeeeeeeeee !!!

  • Pour le coup de buée, je verse pour ma part, de l’eau bouillante dans la lèchefritte, au-dessus de laquelle j’ai installé ma plaque et mon pain… ça fait tout l’effet désiré !

  • Pour le pain aucune idée, je n’en fait jamais…manque de temps et surtout de motivation !
    Enfin c’est pas pour ça que j’écris, je voulais “juste” te souhaiter une bonne et heureuse année 2010, pleine de joie, de bonheur et de créations, à commencer par la plus belle qu’une femme puisse faire : un zoli bébé 😉

  • Moi aussi, c’est lèche fritte posé en bas du four. Comme ça je bousille ma lèche fritte et pas le four… Enfin, aujourd’hui, j’ai une cuisine et un four tout neuf, et j’ose même pas tenter de jeter quoi que ce soit dedans! Je pose tout très délicatement… J’ai pas encore repris le pain…
    Par contre, pour le coté très levé et croute fine croustillante, rien ne vaut la cuisson en cocotte. Et ça ne bousille pas le four!

  • Tu vis dangereusement ! Jeter un verre d’eau dans le four ! Heureusement que Zhom a l’air plus calme, ça doit faire un équilibre …

    57, c’est la Moselle ? Meurthe et Moselle ? Autre chose ?

  • Zhom n’est pas calme… zhom est la prudence incarnée… 😀

    le 57, c’est la moselle je crois ? J’y étais quelques jours voir de la famille et on s’est bien marrés :).

    Merci pour vos astuces pour éviter de griller mon four. Je retiens l’idée du plat qui sert de fusible…

  • Mhhh, ça a l’air super bon, mais ce mélange pistache-fromage de chèvre doit être vraiment spécial!!! je pense bien que je me régalerais, ce qui n’est pas le cas de mon “Schätzi” qui n’aime pas le chèvre! lol
    Merci pour la bonne idée recette!

    Et aussi une toute bonne et heureuse année 2010

  • miam miam ! le plus dur c’est d’ouvrir puis de concasser les pistaches. Ca le ferait dans mon babycook? (je les sors d’abord de leur coquille bien sûr)

    pour le coup d’eau, pareil, j’utilise un ramequin. Mais moi qui voudrais remplacer mon four (plus vieux que moi aussi, à mon avis), je devrais peut-être tenter le coup pour le bousiller (smiley siffleur….)

  • petite astuce, un vaporisateur d’eau pour les plantes d’intérieur, de temps en temps directement sur le pain mais pas trop sinon ça ramollit, cela évite de toucher au four !

Commenter