Calendrier de l'avent Père Noël - Ciloubidouille

Calendrier de l’avent Père Noël

Avant dernier article sur les calendriers de l’avent, après je passe à autre chose. Je me force à accélérer la cadence, même si je ne vous cache pas que ce sont mes heures de sommeil qui morflent, les pauvrettes. Ça doit être ça l’esprit de Noël 🙂 !
Aujourd’hui, je vous propose un calendrier 100% sorti de ma tête. Zéro inspiration extérieure. Je réfléchissais à comment utiliser la forme ronde des Kinder quand j’ai eu l’idée d’en faire des ballons !

On dit que le Père Noël arpente le ciel dans son traineau, filant à la vitesse du galops magique de ses rennes, mais moi je crois qu’il utilise plutôt des ballons gonflés au souffle de lutins. C’est plus discret que le bruit des sabots non ?

Pour commencer ce calendrier de l’avent, j’ai sorti un reste de planche, de celle dont on fabrique les plans de travail Ikéa. Même si en vrai, n’importe quelle planche convient :).

Je dispose mes 24 Kinder, sous l’œil intéressé et gourmand de ma SiloëJolieFée. Je reconnais être moyennement confiante, car je sais que si elle se décide à en chopper un le temps que je prenne mes photos, elle sera plus rapide que le Cobra 😀 !

Je sors le vernis colle et le papier crépon. Je découpe des bandes pas trop larges dedans. C’est parti pour une séance de momification ! Une bande vernis-collée dans un sens…

Une bande dans l’autre… on en met autant qu’on a envie que ça tienne 🙂 ! Pas la peine de charger la mule non plus, ce n’est pas très lourd un Kinder !

A la fin, on obtient un joli emballage comme ça ! Je suis certaine que j’ai raté une carrière de thanatopracteur ^^ !!

SiloëJolieFée, quant à elle, ne rate rien du tout, pas même l’occasion d’aller fouiller discrétos dans les placards à la recherche d’un petit gâteau…

Je m’occupe donc de son goûter et de celui des autres le temps que mes petits œufs sèchent. Ça va assez vite. Vos yeux de sioux ont pu constater que mes bandes de papier ne sont pas collées uniformément. C’est fait exprès, parce qué yé souis oune arrrtiste ! Z’allez voir qu’après, ça rend pas mal…

Avant que la nuit ne tombe complètement, je bombe l’ensemble de ma planche, œufs inclus, avec une peinture argentée. Je saupoudre immédiatement de paillettes. Et dès que l’ensemble est sec, ce qui va vite aussi, je dessine à main levée un Père Noël. Pareil, cherchez pas le modèle, il sort tout droit de mon cerveau embrumé. On ne critique pas mes talents de dessinatrice, je fais ce que je peux 😀 !

Un peu de peintulure pour lui donner un meilleur aspect :).

Et hop, le voilà prêt à s’envoler !! J’ai relié tous les œufs par un fil et le Père Noël peut ainsi tenir fermement tous ses ballons (décorés au masking tape pour faire joli).


Un petit lutin qui passait par-là, a reconnu un confrère 😀 !

Une petite pause imposée par môman devant le calendrier de son grand-frère, histoire que vous puissiez juger de la taille du machin. Ça porterait presque un ElouanPrinceCharmant jusqu’aux nues, comme le papi dans Là-haut !

ErwanouGentilLoup est RAVI ! Déjà parce qu’il trouve son modèle plutôt rigolo. Pis parce que tous les matins, il a le droit de déchirer un des œufs pour le retirer de la planche. Et ça, croyez-moi, ça fait bien 50% du plaisir de la journée !

Pour ceux que ça inquièterait (et je sais qu’il y a des anxieux parmi vous), NON, les Kinder n’ont subi aucun mauvais traitements pendant l’atelier ! Ils sont parfaitement consommables, emballés hermétiquement qu’ils sont.

Et sinon, vous le trouvez comment ce calendrier de l’avent gonflé à l’hélium ?

Enregistrer

92 Commentaires

Commenter