Sucette de foie-gras Père Noël - Ciloubidouille

Sucette de foie-gras Père Noël

Il y a quelques temps sur Twitter, j’ai vu un lien passer annonçant un concours de sucettes salées. Intriguée, j’ai cliqué et j’ai découvert le blog de Marcia Tack. Déjà, le nom m’a fait sourire, je ne sais pas si c’est fait exprès, mais en grande fan de Tim Burton, forcément, j’apprécie:D ! Pis ensuite, j’ai passé un moment à regarder ses recettes, parfaitement adaptées à ce que j’aime faire : des plats simples, accessibles, et plutôt mignons dans leur présentation. Ça fait 6 ans qu’elle blogue, ce qui nous fait un point commun :). Bref, prise d’un élan d’affection par procuration, je me suis lancée dans son concours.

Comme on est en plein décembre, et que mon cerveau est shooté à Noël, forcément, j’ai cédé à la tentation… J’ai fait des sucettes pour le Père Noël !

Pour confectionner ces bouchées apéritives, il faut du foie-gras. L’idéal est de le faire soi-même (deux recettes ici), mais vous pouvez aussi l’acheter tout fait, c’est parfois tout aussi bon. Faut simplement veiller à ce qu’il soit bien assaisonné.

Une fois sorti de son bocal, arrive un moment assez dur psychologiquement. Celui où il faut carrément manquer de respect au mi-cuit et le massacrer avec régularité ! On n’a pas l’habitude de maltraiter ainsi ce genre de produit mais c’est pour la bonne cause !

Objectif boulette ! Enfin triangle pour former une sorte de bonnet de lutin ! On prend une cuillère de foie dans sa main (je recommande +++ les gants), on forme dans un premier temps une boule. On remet au frais 15 minutes, on ressort le tout et on façonne des petits cônes.

[Cône, boulette… je me demande quel public je vais encore attirer moi…^^]

Pendant que mes bouchées de foie gras prennent de nouveau le frais, je m’occupe de la gelée. L’idée de base était de recréer la gelée qu’on mange parfois avec le foie-gras, découpée en cube dans l’assiette. Sauf que là, comme dans une recette vue dans le dernier Thuriès, la gelée enrobe carrément le bonbon de foie-gras.

Pour la gelée au vin, il faut 500gr de vin (moi j’ai pris un Pouilly, mais ça doit être pas mal avec du Madère, du Porto, ou même du Guignolet) + 125gr d’eau + du colorant rouge alimentaire. Dès que ce mélange bout, rajoutez 25 gr d’Agar Agar, ce gélifiant aux algues dont j’ai parlé déjà sur cet article (attention, si il y en a qui rigolent, je boude :D).

Ensuite, ce n’est que de la patience. Vous prenez une boîte à chaussure, et avec des pics en bois, vous pré-percez le carton pour préparer les pistes d’atterrissage des sucettes entre deux trempages.

Au bout de trois passages (la chance c’est que l’agar agar gélifie vite), vous obtenez un petit chapeau rouge ! Il ne reste plus qu’à tremper le bas dans de la poudre de noisettes concassées et salées/poivrées, puis de déposer au sommet une noisette entière.

Votre Père Noël pourra enfin bien se couvrir car dehors, il fait vraiment très froid (et c’est un peu à cause de moiiiiiiii) 😀 ! C’est choux non ?

EDIT : J’ai oublié de le préciser, mais forcément, si je publie la recette, c’est que je l’aime bien :). M’enfin je le dis ouvertement : C’EST BON (mangez-en) 😀 !

Voilà pour la recette. Seulement, Marcia, dans son concours, elle précise bien que la créativité de la photo sera également prise en compte. Or moi, en photo, je suis une grosse guichasse ! Me voilà partie dans une séance photo pour tenter de mettre en avant mes sucettes apéritives au foie-gras.

Idée 1 : et si je cadrais mal à la photo sur la gauche sans m’en rendre compte ?

Idée 2 : C’est dommage, on ne lit pas bien le mot Noël sur la bougie, mais sinon j’aime bien.

Idée 3 : Là j’aime bien le rendu final, mais je ne sais pas si c’est la photo la plus appétissante de la série quand même…

Idée 4 : Les sucettes, juste dans un joli pot. Celle de gauche est volontairement de travers, ce que je préfère, mais celle de droit est mieux équilibré niveau couleur.

Idée 5 : une variante, avec un petit élément de décor. J’aime bien aussi, ça change !

Idée 6 : Ma photo chouchoutte parce que je la trouve originale, pis parce qu’elle est assez représentative de ce que je fais (de la cuisine rigolote et décalée). Mais est-ce qu’elle cadrerait bien dans un concours de cuisine ?

Alors, vous ne pensez quoi ? Je propose laquelle pour le concours ?

Sinon, comme il se termine le 15 décembre, vous avez encore le temps d’y participer à votre tour. Il y a un Délicook à gagner. Je reconnais ne pas savoir à quoi ça sert, mais tout le monde a l’air de trouver ça cool 😀 !

 

Edit : allez, je coupe la poire en deux, je joue avec la n°5 :).

Et je ne triche même pas en rectifiant la photo avec Photosphop 🙂 ! Brute de pomme.

99 Commentaires

Commenter