Vacherin en bonhomme de neige. - Ciloubidouille

Vacherin en bonhomme de neige.

J’aurais dû publier ce billet samedi dernier mais le rythme cadencé de Noël a eu raison de moi :). J’ai fini par lever le pied et profiter des événements au lieu de vouloir à tout prix les devancer. Moyennant quoi, j’ai passé un très joli réveillon de Noël, en Lorraine, au sein de ma belle famille, toujours si accueillante. Pis ce n’est pas si grave car cette recette est encore réalisable pour le réveillon. C’est toujours pareil, une fois que vous tenez l’idée, il ne tient qu’à vous de la décliner 🙂

Alors, qui veut manger un vacherin en bonhomme de neige ?


Ah les vacherins… je crois qu’on peut rajouter cette douceur dans le panthéon de mes (nombreuses) madeleines de Proust. Quand ma mère rapportait un vacherin de chez Picard, c’était la fête !! Déjà parce que c’était très rare d’avoir le droit à des desserts industriels alors forcément, en bonne enfant pénible (qui a dit “pléonasme ?”), j’adorais quand on pouvait manger plein de cochonneries avec du E112 et BS45-12 😀 ! Pis parce que le mélange glace + meringue surprise, c’est quand même merveilleux non ?
Car l’intérêt du Vacherin, ça pourrait se résumer à la meringue cachée à l’intérieur de la glace (à la framboise si possible). Du coup, j’ai voulu revisiter le truc mais en faisant l’inverse, soit la glace à l’intérieur de la meringue. Et comme c’est Noël, je me suis donnée comme challenge de les réaliser en bonhomme de neige.
Je parle de challenge, parce que l’air de rien, faire des boules en meringue, ce n’est pas si trivial. En général, une fois la recette réalisée, on remplit une douille de meringue et on fait des petits pâtés ou je ne sais quelle autre forme. Sauf que forcément, la partie sur la plaque reste plate (houlà, faut pas le dire trop vite ça “lapartiesurlaplaqueresteplate” :D). Or une boule, c’est sphérique (just call me Einstein)… Ben va faire des boules en meringue, juste à la force de ta cuillère…

J’ai tenté l’astuce du saupoudrage de sucre glace et ça a fonctionné. J’ai mis un tas de meringue sur mon plan de travail, je l’ai recouvert de sucre glace, uniformément, puis je l’ai roulé dans ma paume pour former la boule.

Le résultat, au sortir du four, est satisfaisant au niveau de la forme, on obtient bien une boule. En revanche, la roulade dans le sucre glace laisse des traces. Voici la version saupoudrée :

Versus la version laborieusement sculptée à la cuillère, bien plus lisse :). Mais bon, pour un futur bonhomme de neige, ce n’est pas si grave que ça, ça fait “je me suis roulée dans la poudreuse” 😀 ! J’ai donc formé 3 boules x 2 pour composer mes bonshommes de neige (deux grosses boules pour le corps et une plus petite pour la tête).

J’ai profité du reste de la meringue pour la colorier en vert et bidouiller des sapins.

Et hop, voici ma forêt. Il y en a de toutes les tailles :).

J’ai aussi préparé des noisettes caramélisées pour le nez des bonshommes.

Passons au montage les amis :). Je récupère une boule et je découpe délicatement un petit trou en dessous. Pour la vider (si elle n’est pas déjà naturellement creusée), il suffit d’un truc pur faire des billes de melon (chais plus le nom).

Reste plus qu’à la farcir de glace à la framboise… Miam miam ! Tant que le dessert n’est pas prêt à être servi, zhou, au congel.

Mais une fois le moment du sucré arrivé, on dégaine le plateau et on installe les bonshommes de neige. On positionne les boules les unes sur les autres. La glace bien froide aide à maintenir la pyramide. Ne pas hésiter à en remettre un peu au besoin, comme colle. On peut aussi décorer de petites billes pour faire les boutons (via du caramel, du chocolat, de la glace, ou tout simplement en les enfonçant dans la meringue). J’ai positionné le nez de noisette. Pour l’écharpe, un Carambar légèrement réchauffé puis étendu fait l’affaire.

Et hop, je vous présente Blanco 🙂

Et voilà sa copine Typex :).

Petit zoom sur les yeux langoureux de Typex 😀 !

Et voilà mes vacherins remplis de glace à la framboise, au milieu de leur forêt de sapins.

Et les petits sapins en question qui ne sont pas vu mourir..

 

Et voilà pour mon idée. Elle n’est pas parfaitement réalisée, je pense que si je devais la refaire maintenant, je serai plus efficace, mais au niveau de l’effet sur les invités, c’est parfait. Personne ne s’attend à manger de la glace et on peut distribuer une boules de neige par convive :). D’ailleurs, si réaliser un bonhomme de neige ne vous emballe pas plus que ça, vous pouvez opter plus simplement pour une tas de boules de neige, prêtes à servir à une grande bataille… gastronomique 😀 !

 

Ça vous plait ?

33 Commentaires

Commenter