Journée shopping à Londres

Je dis souvent qu’on a les enfants qu’on mérite. Et à chaque fois, une de mes lectrices râle gentiment sur cette expression qu’elle trouve fausse ou pour le moins maladroite. Et je comprends son point de vue, vraiment. Quand je dis qu’on a les enfants qu’on mérite, je ne veux pas dire qu’on porte une croix, ou que nos enfants sont le reflet de notre valeur humaine. Genre plus ils sont beaux, grands, intelligents et forts, plus notre âme de parent est géniale ! Non, je pourrais peut-être dire autrement les choses : « on recueille ce que l’on sème », dans le sens, si je gueule tout le temps, il y a des chances pour que mes enfants pensent qu’il s’agit d’une façon de réagir normale. Pareil pour tous mes excès. J’ai l’impression que si je n’étais que patience, justice, compréhension et tolérance, ma progéniture bénéficierait d’une éducation par l’exemple bien plus chouette que celle que je leur offre actuellement, moi qui râle, qui les dépêche constamment, qui ai plus souvent le nez plongé dans mon iPhone que dans les histoires qu’ils s’inventent… Pis si on y réfléchit, heureusement que nos actes de parents ont des répercutions. Parfois c’est dommageable mais dans l’ensemble, ça s’appelle l’éducation non ?
Dans ma tête, le parallèle avec l’amitié se fait naturellement. On a les amis qu’on mérite non ? Sauf qu’en vrai, vu les amis que j’ai, ce serait présomptueux d’imaginer une quelconque réciprocité. Je n’ai pas du tout l’impression de mériter mes amis. Il y a les Marie que vous connaissez bien maintenant. Difficile de comprendre pourquoi notre quatuor fonctionne aussi bien par exemple ?? Le mystère le plus grand étant de percevoir ce qu’elles me trouvent (et je suis certaine qu’elles se posent la même question chaque de leur côté). Mais je pense aussi à mes autres ami(e)s, comme Pouce, Sandrine, Elsa, Angé, Stéphane, Ophélie, Fred, Mélanie, Maud, Céline… la liste est longue, incomplète, et encore plus si je dois rajouter toutes les relations qui se tissent via Internet, via mon blog, Facebook, Twitter, Instagram… Pourquoi on s’entend bien ? Pourquoi on s’est choisit ? Pourquoi malgré la distance, les relations en pointillé, les absences, les différences de points de vue, les différences de modes de vie, on finit toujours par se retrouver, par apprécier d’être ensemble, par se pardonner, par se comprendre ???

Il y a pas de réponses à ces questions. Et quelque part, je suppose qu’il n’y en a pas. Alors du coup, j’ai pris le parti inverse de profiter de cette chance inouïe d’être si bien entourée. Sans creuser. Juste apprécier. Ça me change.

Si je vous racontais ma dernière virée à Londres du coup ? Celle que les Marie m’ont offerte pour mon anniversaire justement…

Aux alentours du 23 avril, les Marie se sont réunies pour m’offrir mon cadeau d’anniversaire. Une petite enveloppe. Comme je n’ai plus l’âge de recevoir un petit billet de la part de ma grand-mère, je me suis doutée qu’il y avait un truc intéressant dedans. Mais pour être honnête, j’y ai surtout trouvé un message intriguant ! Le petit mot disait « Réserve ta journée du 4 juillet, poste-toi devant ton portail à 6h du matin, n’emporte rien d’autre que tes papiers et ta carte bleue« . Un truc comme ça. Alors déjà, les copines, elles me connaissent bien. Parce qu’il y a une chose que j’aime par dessus tout (même par dessus les cadeaux), ce sont les surprises. Quand j’étais ado, je lisais souvent « Les frustrés » de Claire Brétécher. Dans une des planches, il y avait une nana qui tannait son mec pour avoir un cadeau. A la fin, il finissait par céder et lui demandait : « oki, tu veux quoi comme cadeau ? ». Elle répondait dans un sourire béat : « une surprise »… –> Moi. ^^

Du coup, j’ai rangé précieusement mon petit papier et comme les enfants, j’ai compté les jours jusqu’au fameux 4 juillet. A 6h pétante, j’étais devant ma porte, laissant ma famille endormie aux bons soins de zhom, toujours prêt à prendre le relai. Il manquait une Marie qui est arrivée un peu en retard. On est parties à la cool, Marie-Golote au volant, moi à sa droite, en papotant dans la voiture qui me menait je ne sais où. Sauf qu’à un moment, je me suis rendue compte qu’à l’arrière, MHF et Marie-Laure avaient l’air bien moins détendues que Marie-Golote. J’ai demandé s’il y avait un souci et MHF m’a répondu qu’on était grave en retard, voire qu’on allait louper le train. Premier indice : on allait prendre le train ! Deuxième indice : on n’allait peut-être PAS prendre le train. Marie-Golote, étonnée, a dit « mais ce n’est pas à 8h le train ? » « Heu non, c’est à 7h30« …

Les choses se sont alors brusquement accélérées, on s’est garées dans le premier parking venu, on a couru comme des dératées vers le hall de la gare du nord… On a laissé passer le quai du Thalys (on ne va pas en Belgique alors ?) et on s’est précipités vers la douane de l’Eurostar !!

[On allait donc à Londres !!! Gniiiiiiii]

Je vous la fais courte, mais pour la petite histoire, on venait de trouver nos sièges quand on a entendu une voix suave nous murmurer « Fermeture des portes, le train va partir« … heu… comment dire… Fiouuuuuuuuu…

Mais bon, au bout de quelques heures et pas mal de fous rires, nous sommes arrivées à London baby ^^ ! Avec le rappel des JO dans la gare de St Pancrass en guise de bienvenue…

Alors, je préviens tout de suite. Ceux et celles qui attendent de cet article un récit détaillé des meilleurs plans de Londres, avec les adresses de folie, les lieux incontournables, vous pouvez déjà passer votre chemin. Je ne connais pas Londres comme ma poche, et les copines non plus. On y est allé au feeling et à l’improvisation. Je vais quand même vous raconter ce qui m’a plu, bien sûr, mais rien d’académique. En gros, en une journée, on a sillonné ces trois zones : le quartier de Portobello, la rue commerçante « Oxford Street » pis bien sûr, Camben Market. Les trois ont leurs intérêts mais moi, si je ne devais faire qu’une seule chose, je crois que je prendrais Camben Market. Sachant que ces trois sites sont essentiellement axés shopping. Si vous voulez découvrir le Londres culturel, ce n’est pas dans cet article que vous aurez les bonnes infos non plus. So sorry dude !

Nous ne nous sommes déplacées qu’à pied ou en taxi. Il pleuviotait un peu mais rien de bien méchant. On a même vite oublié les parapluies dès l’après-midi, parce que le soleil a pointé le bout de son nez !

On a commencé notre journée marathon par Portobello. En gros, c’est le quartier des antiquaires. Alors moi, je ne suis pas experte en antiquité, j’ai même un peu de mal avec la notion de vintage et du « c’était-mieux-avant-regarde-le-jeu-en-plastique-de-quand-j’étais-petiiiiiiit »… J’aime trop le présent pour me faire suer à ressusciter le passé. Mais heureusement, il y a plein d’autres choses là-bas qui sont rigolotes. Déjà le quartier est joli. On sent que les gens ont des sous dans le coin. Y a des baraques qui valent le détours et qui font rêver. Là, par exemple, c’est la devanture d’un coiffeur. Genre c’est la classe à Dallas.

On a pris cette photo-là juste parce que c’était la « Holland Street » et que ça nous a fait rigoler. On est bon public hein (surtout en sortir d’élection)^^.

Le quartier de Portobello est connu pour ses maisons aux façades colorées. C’est vrai que c’est joli. Je ne sais pas pourquoi en France c’est si compliqué de pouvoir mettre un peu de couleur sur les murs, parce que ça fait tout de suite plus joyeux !

Niveau shopping, on peut acheter des tas de trucs typiquement anglais (enfin, j’imagine, parce que c’est en motif fleuri ou que ça reprend l’Union Jack… mais si ça se trouve, les anglais détestent ^^).

Ils vendent aussi des tas d’affiches célèbres ou encore des déclinaisons de la célèbres maximes « Keep Calm and Carry On ». D’ailleurs, si quelqu’un sait d’où elle sort celle-là et pourquoi elle est connue, je veux bien l’explication. En attendant je me régale des variantes (j’ai acheté un tee-shirt à mon neveu « Keep calm and ask mum »^^).

A ce moment de la promenade, la faim s’est fait sentir. Enfin, surtout chez moi. Une énorme envie de scônes. Le Dieu de la Nourriture a dû m’entendre car à cet instant, il s’est mis à pleuvoir en foule. La seule grosse averse qu’on a du affronter d’ailleurs. On est rentrées rapidement dans le premier salon de thé du coin et on a commandé un tas de cochoncetés locales. On a parlé anglais du mieux qu’on pouvait et finalement, le vendeur nous a répondu en français, en bon parisien qu’il était ^^. Il faut le savoir, il y a des tas de français à Londres, alors pas la peine de ricaner comme des idiots en pensant que personne ne nous comprend, c’est souvent faux… ;). Et irrespectueux accessoirement…

Dans cette rue, il y a un magasin à la devanture étonnante, composée de vieilles machines à coudre (Singer pour la plupart). Cette marque de fringues est connue, même si je ne sais plus son nom, j’en ai déjà vu à Barcelone, à NY, à Orlando… Pour le coup, je trouve que qu’ils vendent très cher et pas du tout à mon goût (trop vintage encore ^^, ou alors trop mou, j’ai du mal avec les fringues qui ne se tiennent pas). Mais les locaux valent le détour :).

Avec les Marie, on a quand même été faire un tour pour voir si les soldes étaient intéressantes. On a le sens du métier de blogueuse mode…

Sinon, je ne sais pas si ça fait le même effet au touriste qui débarque à Paris, mais je trouve qu’à Londres, les commerçants sont très patriotiques. Y a du drapeau anglais à tout va, jusque dans les merceries ^^ ! Je n’ai pas l’impression qu’on voit autant de BleuBlancRouge en France. A la limite, nos régions sont bien plus dans le fond de commerce du drapeau local (breton, basque, corse, alsace…) que notre pays.

On s’est arrêtées dans la célèbre librairie de Nothing Hill, là où le film avec Hugh Grant et Julia Roberts a été tourné. En face, il y a une autre librairie dédiée à la cuisine. Que des livres (anglais) de cuisine ! Rigolo. Et sur la gauche de cette librairie, il y a un beau magasin de déco assez porté sur la cuisine aussi où j’aurais bien dépensé plus de sous si je n’avais pas songé qu’il fallait aussi que je me trimballe mes paquets toute la journée ^^ !

Et puis on les a vus. Qui ? Les magasins de chaussures. Et là… au-secours… j’aurais bien acheté des toooooonnnnnes de shoes. Heureusement, ça reste un peu cher (comptez 80 livres minimum, hors soldes), ça limite la frénésie. Pis à titre personnel, on trouve rarement du 42, ce qui limite encore plus la folie dispendieuse.

MHF a craqué pour ces étranges plateform shoes (enfin une paire du même genre). Aussi improbable qu’on puisse le penser, on peut marcher avec !

Mais sinon, si vous aimez les formes plus classiques avec un look déjanté, vous êtes dans le bon royaume !

Moi j’aime beaucoup les Union Jack, mais je ne serais pas contre porter un peu de Liberty.

A moins que je ne me laisse tenter par la version infernale (ne rigolez pas, moi j’adore !) ?

Je ne vous mets pas toutes les photos, vous allez partir en courant ^^. Rassurez-vous, on trouve des choses bien plus classiques comme de jolies maisons de poupées, par exemple.

Cette boutique m’a fait rire parce que ses murs étaient décorés de fleurs en bolduc, de celles qu’on utilise pour les paquets cadeau !

Déjà, à ce stade, on était déjà bien contentes ^^.

Puis on a filé dans la rue hyper commerçante d’Oxford Street où on trouve tous les mêmes magasins qu’à Paris ^^. Mais c’est toujours un plaisir de regarder les vitrines loufoques de certaines enseignes.

C’est sans doute cliché de dire ça, mais j’ai quand même trouvé que les anglais osent bien plus que nous… Vous la voyez aux Galeries Lafayette la Mamie avachie devant ses gâteaux ?

J’ai bien aimé les pompes de cette vitrine-là (même si j’ai du mal avec les bas chaussettes).

Ensuite, si on laisse de côté l’extravagance, on peut toujours se laisser inspirer par des détails, des harmonies…

Décidément, j’adore les tableaux végétaux.

On a fini par changer de rue, au niveau de Regent Street parce qu’on avait envie de rentrer dans deux magasins tendance, pour ne pas dire mythiques : Liberty et Anthropologie.

Liberty, comme son nom l’indique, c’est le temps des petites fleurs. Alors, là encore, je ne suis pas experte alors si j’en crois Wikipédia :

Liberty & Co est un grand magasin de Londres fondé par Arthur Lasenby Liberty en 1875, grâce à un emprunt de 2 000 livres sterling que lui avait accordé son futur beau-père. Au début, l’endroit propose des articles importés de l’Empire britannique (soieries, porcelaines japonaises). Liberty avait le souci de concilier l’art artisanal avec les goûts modernes des futurs acheteurs. Ainsi, le magasin faisait venir des céramiques d’Allemagne, de Hongrie, commercialisait des faïences Wedgwood et Poole. Grâce notamment au designer Archibald Knox, le magasin surfa sur le succès de l’Art nouveau jusqu’à son déclin lors de la déclaration de la Première Guerre mondiale en 1914. Depuis, les bijoux et autres accessoires ont été confectionnés dans un esprit de défense des traditions artisanales.
Le magasin occupe de nos jours les numéros 214-220 Regent Street. La façade Tudor (1924) dessinée par Edwin T et Stanley Hall et donnant sur Great Marlborough Street a été conservée. Elle est construite en teck et en chêne provenant des deux dernières goélettes de la Royal Navy.

Reste que c’est un endroit vraiment beau, d’un point de vue architectural. Les vitrines sont souvent très originales également, et le Liberty y est à l’honneur.

On a fait quelques emplettes en papeterie mais pas trop, vu les prix prohibitifs…

M’enfin, ça vaut quand même le détour je pense.

Quant à Anthropologie, situé 158 Regent Street, c’est un peu le Merci de Londres (même si à mon avis, ce doit être le contraire…). Le lieu est superbe, là encore, j’y mettrais bien mon loft… ^^ Et les meubles/objets souvent intéressants. En revanche, là-encore, c’est très cher. Chez Merci, tu peux repartir avec un petit quelque chose. Ici, c’est vite du n’importe quoi.

Reste le plaisir des yeux.

Les Marie en plein « virtual shopping » devant le beau mur végétal…

Est-ce que Marie-Golote craquera sur la robe qui lui allait si bien ? A 200 livres, elle l’a reposée…

Le genre du coin, c’est bobo, bohème, recyclage, design, à la cool mais très cher quand même… ^^

Y a celles qui ont vite fait le tour et celles qui tournent et retournent…

Celles qui aiment bien dans la boutique mais qui ne sauraient pas quoi en faire chez soi.

Celles qui se disent que dans une grande cuisine, un meuble de rangement de la sorte, ce ne serait pas une si mauvaise idée.

Celles qui analysent si la reproduction d’une telle table basse serait à leur portée afin de ne pas dépenser les 450 livres demandées…

Celles qui admirent ces peintures collées sur des assiettes et qui se disent que c’est plutôt malin pour filer du peps à une déco un peu… vintage ^^.

Pis y a celles qui admirent les mises en scène assez poétiques et recherchées.

Celles qui se disent que des appartements comme ça sont incompatibles avec la notion d’enfants.

Celles qui admirent les détails de la boutique avec ces crochets dans les structures métalliques.

Bref, on est reparties sans rien acheter mais contentes d’êtres passées voir ce qui se faisait chez les bobos anglais. Et on a terminé la journée à Camden Market. Je n’ai pas chargé les photos des façades en relief et j’ai la flemme de les uploader maintenant. Si j’ai le courage, je le ferai dans la semaine. Au pire, ça vous fera une jolie surprise !

A camden Market, on trouve de tout ou presque. C’est hautement touristique, on sent que beaucoup de boutiques vendent les mêmes choses mais en prenant son temps, on arrive à faire des bonnes affaires. C’est un peu les Puces de Londres, mais en version biiiiiien plus chic ! Surtout que les halles ont été complètement réhabilitées ces dernières années. Même si vous n’aimez pas le shopping, il ne faut pas hésiter à vous plonger dans l’endroit, visuellement, ça faut le détour !!

Je trouve celles-ci très « Ingalls » mais c’est marrant pour l’été non ?

Nous, on a vraiment apprécié déambuler dans ce quartier à la fois populaire et commercial.

C’est même dans ce coin que nos mains se sont brusquement chargées de paquets…

Petit clin d’œil connu : les fameux demi-scooters qui servent de siège pour grignoter de la street food vendue pas loin.

Pis, on retrouve nos amies les chaussures déjantées !

MHF en essaye quelques unes…

Le genre de pompes qu’elle affectionne :).

Je trouve celles-ci très « Ingalls » mais c’est marrant pour l’été non ?

Mais en vrai, celles qui m’ont fait craquer, ce sont celles-ci… La marque Pisaverde ne propose que des chaussures uniques. Chaque modèle que vous voyez a été fait en une taille. Donc pas besoin d’aller demander : « vous avez celui-ci dans ma taille ». Il faut plutôt réclamer les modèles dans votre taille. C’est coloré, c’est super bien fini, c’est original… (et c’est cher, 140 livres la paire de pompe).

J’ai regardé, c’est compliqué de commander en ligne en plus… Mais je ne désespère pas, un jour, peut-être je verrais des jolies chaussures de ce style sur mon 42 fillette…

Je vais terminer ainsi cette parenthèse londonienne. J’espère qu’elle vous aura donné envie de franchir la Manche. Oki, faut parler un peu anglais, mais franchement, les anglais sont très gentils et prévenants :). Courage, vous ne le regrettez pas !

Encore merci les Marie pour ce merveilleux cadeau !!!! Je ne vous mérite pas mais c’est pas grave, j’apprécie d’autant plus :).

A très vite les zamis, moi je file au dodo, les vacances sont finies, y a école demain !!

 

 *********

Autres articles sur Londres :

Visite des Studios Harry Potter
Une journée à Londres
Un séjour à Londres en famille
Roadtrip en Angleterre et en Écosse

Similar Posts:



Fashion_728x90

Tagged with:    

A propos de l'auteur /


44 commentaires

  1. solN

    Preum’s … depuis le tps que je l’attendais !!!
    Allez maintenant je file lire l’article !! 😉

  2. Natti

    Sympa le cadeau et ton article donne vraiment envie d’y faire un tour 😛

  3. Elsa

    Alors déjà, je suis heureuse de te compter parmi mes amies… et c’est toujours un plaisir de te lire même si j’avais déjà eu le compte rendu en live 🙂

    Deuxio, il y a un intrus dans ton article et je l’ai trouvé 😆 (tu aimes vraiment laura ingalls toi 😛 )

    bizzz

  4. fred

    Hiiiiiiiii y a mon nom dedans !
    Bon, trêve de rigolade, j’aime bien cet article justement parce que j’ai beau avoir pas mal parcouru l’Europe, je n’ai jamais mis les pieds à Londres et je n’ai donc pas d’idée préconçue de ce que j’aimerais y voir si j’y allais. Je pense que je chercherais à flâner au gré des rues et j’ai l’impression qu’il y a de toute façon toujours quelque chose à voir là-bas, dans la moindre vitrine, sur la moindre façade de maison. Les Anglais semblent effectivement beaucoup plus audacieux que les Français, plus excentriques, d’une façon qui me plaît, cette touche de folie qui rend la vie plus marrante. Merci Cilou !

  5. Noémie

    sympa comme cadeau, vivement que j’aille faire une virée à Londres 🙂

    • Ciloubidouille

      Willow : ah ben voilà ! Toutes les photos y sont !! Les gens, faut cliquer sur le lien de Willow si vous voulez vous plonger dans Camben !

  6. Pozzynette

    Et alors tu as craqué pour quoi copine 🙂 ???

  7. Eulalie

    Merci, il faut absolument que j’y emmène mon amoureux.
    Petite pensée empruntée à Françoise Dolto: « chaque enfant a les parents dont il a besoin ». Pas de mérite la dedans, nous sommes justes les meilleurs parents pour nos enfants. C’est peu être la même chose pour les amis?

    • Ciloubidouille

      Eulalie : c’est joli aussi et pour le coup, ce serait merveilleux si c’était vrai ! Plus d’enfants maltraités, que des petits loups chéris par leurs progrniteurs.

      Elsa : moi c’esg Docteur Quinn Femme Médecin mon kiff ^^

  8. sylvie la GB

    chouette cadeau !! j’y ai vecu pendant des années, tu m’as donné envie d’y retourner, tiens ! :o)
    Sylvie

  9. MHF

    Très chouette ton article, j’ai eu l’impression d’y repasser un moment…
    C’était trop sympa, on a eu une vraiment bonne idée 🙂

    Bonne rentrée d’école ! Bises

  10. Anna

    super surprise!!!

    et moi aussi j’ai adoré camben market…

  11. ktlin

    Superbe journée… j’en rêve de London entre copines!
    Cela fait 2 ans que l’on en parle avec mes cops, mais d’Aix en Provence pour le coup, il faut l’envisager sur un week-end et en l’avion …
    Merci de nous faire partager…

  12. Elsa

    La photo en double est toujours là 😉

  13. Sego3879

    Super sympa, cela me donne encore plus envie d’y refaire un petit tour en février prochain, je suis nul. En anglais mais j’adore ce pays 😉 mais d’abord ce week-end entre montage de meubles et rangement chez mon frérot j’espère savoir le temps de visiter notre capitale avec mes 4 belettes 🙄
    Bon retour dans ton chez toi,

  14. Barbara

    Pour y avoir vécu pendant 2 ans, je retrouve bien dans ton texte et tes photos, l’ambiance de Londres. Avec les JO, ton article me donne encore plus envie d’y retourner.
    Merci de ton partage.
    Et toi, tu as ramené quoi?

  15. Doowam

    Que ça donne envie d’y retourner! Avec le budget qui va bien 😉 !
    Sinon, qui est dyslexique dans l’histoire? J’étais persuadée que c’était CamDen Market… 😯 Me trompe-je??
    Pour le Keep calm…, ça vient de la seconde guerre mondiale quand le gouvernement anglais exhortait les Londonniens à montrer l’exemple (comme la famille royale) et continuer à vivre normalement malgré les bombes…

  16. natmum02

    merci aux Marie d’exister !! et merci de nous faire partager vos jolis moments !!

  17. Val Elle Rit

    Alors, déjà que j’avais très envie d’aller un jour à Londres, mais là, limite je réserverai mon billet de train pour demain !!! Ton article donne vraiment envie d’aller flaner dans les boutiques anglaises.

  18. Mélanie

    Et c’est qui cette Mélanie d’abord ? (si c’est pas moi zeuboude) (bon, non, t’as le droit d’avoir d’autres zamiesMélanies).
    J’adore Londres, je n’y connais rien, et je n’y vais pas souvent mais c’est un grand plaisir pour moi alors merci pour cette petite virée proche de ce que je pourrais faire si un jour j’avais la bonne idée de partir avec des cop’s plutôt qu’avec mon mec (brillantes, les Marie, sur ce coup-là comme souvent !!) Trop trop fan des surprises 🙂 J’aime bien en faire aussi…

  19. trifaze

    Ah, Londres…tu me tentes là…2 ans que l’on se doit on va y aller!!
    Merci pour la piqûre de rappel 😉
    Et puis : Keep Calm and Carry On (en français, « Restez calme et continuez ») était une affiche produite par le gouvernement britannique en 1939 au début de la Seconde Guerre mondiale, destinée à relever le moral de l’opinion publique britannique en cas d’invasion.(cf wikipédia)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Keep_Calm_and_Carry_On
    Bises

  20. Cath

    Une petite rue piétonne aux couleurs très anglaises à Paris: la rue Crémieux dans le 12ème, près de la gare de Lyon.
    Quant au magasin aux machines à coudre, il y en a un au croisement des rues Etienne Marcel et Hérold (2ème) (si je ne me trompe pas).
    Je sais, cela ne remplace pas Londres!

    Et dans le 18ème, au 64 rue d’Orsel, une petite épicerie de produits bretons nommée Ty miam goz (sur facebook aussi) que j’ai découverte récemment (ouverte depuis 4 mois) et qui dit Bretagne, dit Cilou dans ma tête.

  21. Béatrice

    J’ai été touchée par ton laïus de départ sur l’amitié, c’est bébête, hein, mais je trouve que tu as bien résumé l’essentiel : on en profite, dans le sens noble du terme et pis voilà.
    Merci pour ce joli article 🙂

  22. @ngé

    D’abord, je suis très flattée de voir mon prénom figurer dans ta liste d’amis. Et oui, l’amitié, comme l’amour,est une alchimie indescriptible. En tout cas, je suis vraiment contente de te connaître et comme tu le dis, avec les filles du forum, je suis toujours heureuse de vous revoir.

    Londres, j’y suis allée il y longtemps. Nous y étions allés faire les soldes en janvier, grâce à un week-end organisé par le CE du job de mon papa. C’était très chouette !
    J’ai très envie de retourner dans cette capitale, mais avec mes enfants. A méditer.

    Bisous

  23. Cathichou

    😆 Super article sur une ville qui fait toujours réver!
    Mais je confirme, c’est Cam-Den Market (mais c’est pas très grave! 😉

    Cathichou aka The English Teacher!

  24. Yokoflo

    Ah London… sera toujours London, même pour une journée qui a l’air trop extra 😉 .

  25. Jessica

    Que de souvenirs de Londres! Une ville extraordinaire!! Tout en décalage! J’adore! On y retournera l’année prochaine! en attendant, ton article me renvoie quelques mois en arrière et c’est bien agréable!

  26. maui

    voyage à travers l’écran coloré et excentrique, très sympa,
    merci de le partager avec nous.
    tes réflexions au début sont intéressantes, j’arrive assez bien à voir
    avec les enfants mais avec les amis …
    j’attends la suite des aventures 🙂

  27. Ti Koala

    Hello !
    Alors juste une petite précision, si je ne me trompe pas c’est « Camden » et pas « Camben » 🙂
    J’ai aussi adoré ce marché même si j’ai rarement acheté quoi que ce soit, la simple visite vaut le détour.

    J’adoooore les surprises, je trouve que c’est vraiment une superbe idée que t’ont fait les Marie.

    Et enfin, je fais du 42 et mon dieu qu’est-ce que je te comprends !

  28. Valérie

    Je te kiffe !!! j’ai adoré cet article!!! Depuis le temps que j’ai envie d’y aller faire ce shopping à London!!! Merci merci merci. Tu donnes vraiment envie 😆

  29. O. dans la lune

    Pisaverde. Je suis faite pour ces chaussures. Dommage que mon compte en banque ne soit pas fait pour elles, lui…
    Jolie virée. Pour moi qui ne suis JAMAIS allée à Londres (ou alors au collège, et j’ai oublié…), ça donne vraiment envie d’aller y faire un tour un de ces jours.
    Et tu sais quoi ? Moi aussi j’adore les surprises, mais je n’ai pas la chance d’être entourée de personnes qui l’ont compris et savent me les faire… Dommage pour moi, mais chouette pour toi !!

  30. Marion Etsy

    Article très sympa et comme toi j’ai eu un coup de coeur pour les chaussures pisaverde 😉

  31. Henansal

    Moi aussi j’adore Londres, si proche et pourtant si dépaysante…
    JE suis aussi tombée sur la boutique de machines à coudre la dernière fois (y 2 ans si je ne me trompe), et j’ai été très déçue de voir que c’était des fringues et pas de la couture, bricolage, recup comme je l’ai immédiatement espéré !;-)
    Et j’ai pas montré la photo à ma mère qui se sert toujours de la sienne, ça le ferait hurler…
    Eh les filles, ya des A/R à 69 € à la sncf en ce moment… 😯

  32. agathagwen

    tes articles me plaisent beaucoup.
    mais bien sur que tu mérites tes amies mais c’est joi de douter.
    une petite phrase sur l’amitié dit « un ami c’est quelqu’un qui vous connait bien mais qui vous aime quand même. »
    bonne soirée.
    tu m’as donné envie de retourner à Londres avec des amies.
    encore merci pour ta plume, à quand un livre? mais siiiii tu as le temps de le faire….

  33. Carine_07

    Je pense que c’est camDen market et non camBen

  34. audrey

    Coucou Cilou
    Je viens de réserver mon 1er WE à londres pour mai… Et 1ER réflexe : « il me semble bien que cilou avait fait un petit article sur des virées londonnienne. Donc je pioche je pioche…
    Et à cette occasion j’ai absolument craqué sur les chaussures pisaverde… a priori introuvable en France. Donc la question à 1000 euros … te souviens tu de la boutique où tu as pris cette photo ??? Bon j’imagine que c’est bien loin mais sait on jamais …
    En tous cas merci pour tous tes articles qui sont une vrai mine !!!
    J’espère que le retour des philippines n’est pas trop dur…

  35. perret marie-pierre

    bonjour
    je viens de découvrir ton blog …je pars dans 3 semaines à londres …vu tes photos …je suis impatiente d’y aller merciii pour cette découverte

  36. ISABELLE JOLLY

    trop sympa vôtre reportage, ca donne envie d’y retourner, j’avais tapé pisaverde et je suis tombée sur votre reportage, merci

Postez votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *