Sapin de sucettes - Ciloubidouille

Sapin de sucettes

Si vous me suivez sur Facebook, vous devez le savoir, il y a quelques temps j’ai fait un marché de Noël. Allez comprendre ce qui a bien pu se passer dans nos têtes le jour on s’est dit “mais oui, tenir un chalet à un marché de Noël, quelle bonne idée”… Parce que bonjour le bazar l’organisation de ce projet ! Avec mes sœurs, mon petit frère, ma BS, mon BF et zhom, on s’est vraiment décarcassés, réussissant l’exploit de dégager des secondes de nos emplois du temps déjà bien remplis afin de fabriquer des objets à vendre. Parmi nos bricoles, il y avait ce sapin. Je l’avais vu dans le commerce ici. Je l’ai bien observé et je me suis dit “ça on peut le faire nous-même” ! J’ai confié cette tâche aux garçons de la bande (et pas parce que ce sont des garçons hein, c’est juste que ça les gonflait de faire des bijoux en Fimo ^^).

Du coup, je n’ai pas énormément de photos des étapes de la construction mais je suis certaine que vous allez tout comprendre néanmoins, car vous êtes des champions !

Parlons matos. Contrairement à la grande majorité des projets présentés ici, réaliser ce projet n’est pas gratuit. Il faut acheter du bois et cette matière se vend de plus en plus chère, hélas. Vous allez avoir besoin d’un socle pour le pied (ici un long morceau de bois rectangulaire coupé en tranches), de 12 pièces en bois, découpées dans une baguette assez fine, d’une tige ronde et d’une planche pas trop épaisse.

La tige servira de colonne vertébrale au sapin et la planche permettra de découper les étoiles.

Le montage n’est composé que de petits trous, pas besoin de colle. Une fois que vous avez découpé vos 12 morceaux de façon à former le triangle magique du sapin, il ne reste plus qu’à sortir la perceuse. Trois trous sont nécessaires : à la fois sur chaque côté des 12 branches du sapin, mais également au centre, afin de laisser passer la tige en bois. Vous avez vu, nous on a fait l’effort de poncer les angles afin d’arrondir la structure et vendre un produit plus “fini”. Mais si vous préférez laisser le bois brut, ça fonctionne aussi.

Enfin, le plus rigolo, on place les sucettes dans chacun des 24 trous… soit 24 sucettes. Tiens c’est pas mal pour un calendrier de l’avent non… ? ^^

Deux présentations sont possibles. Voilà ce que ça donne si on s’amuse à positionner les morceaux de bois en escalier. On obtient un arbre plutôt design.

Et voici la version plus Noël… Il suffit de faire tourner les branches dans toutes les directions.

Dans tous les cas, ce sapin a remporté beaucoup de succès. Il nous en reste seulement 6 je crois (on les vendait 30€).

La fan numéro UN, ce fut SiloëJolieFée… L’année prochaine, je crois que je ne me fatigue pas, je lui en fais un juste pour elle.

 

Idées de variantes :

– Possibilité de peindre le bois évidemment !
– On peut décorer chaque étage avec du masking tape, ou avec du papier en les serviettant.
– Pour ceux qui manient le pyrograveur, y a moyen de faire un truc très sympa.
– On peut fabriquer soi-même les sucettes.
– On peut suspendre autre chose (un sachet de thé, un petit message, une décoration de Noël, des tiges d’encens ou même… des bougies ??)
– Si on se fiche du calendrier de l’avent, on peut aussi augmenter la taille du sapin.
– Si on veut un sapin plus aérien, il est possible de glisser un petit carré de bois, percé, entre chaque étage, afin de décoller chaque niveau de quelques millimètres.

Alors, est-ce que ça vous tente ? Ça a l’air un peu compliqué peut-être mais franchement, ce n’est pas si difficile que ça. Il faut néanmoins avoir du matos (perceuse et scie sauteuse au minimum, ponceuse appréciée ^^). Mais ensuite, ça reste accessible !

Vous le notez dans vos tablettes ? Surtout qu’une fois réalisé, il est réutilisable tous les ans ! Appréciable non ?

50 Commentaires

Commenter