Tête de lit de poupée - Ciloubidouille

Tête de lit de poupée

Vous connaissez verbaudet pour ses vêtements grossesse, pour ses ensembles bébé, mais avez-vous déjà acheté des produits déco chez eux ? A une époque pas si lointaine, j’ai eu un gros coup de cœur pour un tour de lit composé de plein de maisons. C’est lui qui m’a inspiré le bricolage suivant.
Je m’étais jurée de m’en bricoler un à ma sauce (parce que le lit bébé de mes enfants ne s’adapte pas au système d’attache des tours de lit classiques), mais je n’ai jamais pris le temps de m’y atteler. Entre temps, une autre idée a germé en moi et voici ma version. Il ne s’agit plus vraiment d’un tour de lit, mais plutôt d’une tête de lit. Je vous explique ?

Comme dans tous les projets couture, ça commence par la sélection des tissus. J’ai opté pour du rose parce qu’au final, c’est la couleur qui ressortait le plus souvent de mon stock (mais pourquoi ???). Pis parce que les teintes de ce tour de lit iront parfaitement dans la chambre de ma filleule.

Je vais tenter de vous décrire la façon dont j’ai procédé, mais une fois encore, dès qu’il s’agit de couture, je fonctionne de manière très empirique, très instinctive. On est loin du patron à suivre. Si vous êtes couturière, vous vous en sortirez très bien juste en voyant la photo finale ^^ ! Et si vous n’êtes pas couturière, faudra peut-être demander de l’aide à un ami de Jean-Pierre (encore que, ce n’est pas non plus suuuuper compliqué non plus de coudre des rectangles de tissus).

On commence donc par une mini housse de couette (cousue à l’envers donc, rubans compris). Cette partie correspond au matelas des deux lits jumeaux (vous allez comprendre ensuite).

MaëllePrincesse se charge de découper un morceau de bourre synthétique à la taille du rectangle puis de le fourrer à l’intérieur de la housse.

Je taille ensuite au pifomètre la longueur de la couette. L’idée est d’avoir assez de tissu pour obtenir un repli plus tard, tout en n’empiétant pas trop sur l’espace des futurs coussins.

Au dessus un tissu aux motifs de papillons et en dessous un tissu rouge carmin. J’apprends au passage à MaëllePrincesse à aplatir les coutures au fer à repasser (je suis les conseils de ma tante couturière adorée et émérite).

Je ne suis pas bien sûre d’avoir la bonne technique d’ailleurs, mais au final, on obtient un truc comme ça. Les tissus sont à l’envers et on a écrasé la couture afin que quand on retourne l’ensemble, la structure se tienne mieux et fasse plus propre.

Les coutures en question sont faites par ErwanouGentilLoup qui a voulu tester la machine à coudre. Mine de rien, c’est assez drôle pour un gamin comme expérimentation.

Quelques bobines de fil plus loin, voici ce que j’ai obtenu : 2 mini parures.

Petit zoom sur les tissus choisis.

SiloëJolieFée a vite compris l’intérêt de mon atelier couture…

La version moins chevelue…

Mais ça ne s’arrête pas là, sinon on sera loin du tour de lit… J’attache le bas de mes couettes au bas du matelas à la machine.

Je fais blouser les deux housses pour faire ressortir l’envers du tissu. Et je fixe également les bords extérieurs à la couture.

J’utilise le point zigzag et malgré les différentes épaisseurs, ma machine avance sans broncher !

J’en profite pour continuer le zigzag jusqu’en haut afin de délimiter les deux lits.

Et voilà le résultat avec les deux copines.

Depuis cet atelier couture, mon cadeau trône au sommet de du lit de ma filleule préférée et il a été largement plébiscité par sa propriétaire. A l’usage, ma filleule a dédié un lit pour ses poupées et l’autre lit pour ses livres (ce qu’on ne voit pas sur les photos hein).
(D’ailleurs, merci à mon gentil beau-frère pour les super clichés !).


Alors qui sait, peut-être que dans quelques années, on retrouvera un produit similaire dans le catalogue de verbaudet… ^^ Comment je serais trop fière…

31 Commentaires

Commenter