Ciloubidouille
12 novembre 2013 Soirée Halloween

Soirée Halloween

Je ne sais pas si on peut parler de tradition, mais on va dire que ces dernières années, fin octobre, une troupe d’amis débarquait chez moi pour fêter Halloween. J’en ai déjà parlé lors de mon article sur la fabrication d’une toile d’araignée géante, mais en fait j’ai caché l’essentiel de mon ressenti à ce sujet. Cette fête anodine a remué plein de choses en moi. J’ai beau être bardé de défauts, je suis fidèle en amitié. Et quand je suis partie en Chine, m’éloigner de mes amis a été vraiment douloureux. Depuis que je suis à Wuhan, j’ai souvent du mal à savoir comment me comporter. L’animal social que je suis s’est immédiatement mis en quête de jolies personnalités, mais à chaque fois, avec hésitation et sans doute maladresse. Ai-je le droit de me faire de nouveaux amis ? Et si je m’en fais ici, est-ce que c’est trahir ceux de France ? Est-ce que recréer une fête d’Halloween à Wuhan signifie que mes amis sont finalement interchangeables ? Et ces nouveaux amis, ont-ils réellement envie d’entrer dans ma danse et de valser au rythme de mon ancienne vie parisienne ? Faut-il créer quelque chose qui n’appartient qu’à Wuhan. Et si oui, rebelote, est-ce que recréer quelque chose n’est pas renier un peu l’Avant Wuhan ? Je suppose que ces questions vous semblent vaines, mais encore maintenant, je n’ai pas tranché. J’avance vers les gens, parce que je ne sais faire que ça, mais j’ai peur que mon passé s’étiole, qu’il se détache de moi, qu’il change… Je suis heureuse de rencontrer d’autres gens, mais j’ai peur que mes amis de France se sentent délaissés, étrangers à ma vie oisive et futile d’expatriée… Ce n’est vraiment pas simple dans ma tête. Et en même temps, je ne conçois pas d’être à moitié moi-même, parce que je me suis extraite de France trois ans. Si je développe de nouvelles amitiés, ne me dois-je pas d’être entière pour elles-aussi  ? Je vous assure, tout ça me turlupine.

J’arrête de vous barber avec mes questions sentimentales. Quitte à exprimer les horreurs qui se trament dans ma tête, autant vous parler de cette fameuse soirée d’Halloween ^^ !

Tout d’abord, un petit cliché de mon salon, qui évolue doucement. La couleur est apparue sur les murs. Du bleu à gauche (celui de la chambre de MaëllePrincesse), du gris vert au fond (à la base je voulais du gris souris en fait, mais on n’a pas dû bien se comprendre avec le monsieur chinois… Tant pis).
J’ai gardé les fauteuils en cuir de la dotation, mais je compte sérieusement les faire évacuer. Ils ne vont absolument pas avec mon nouveau canap ^^. La table de basse a migré dans la chambre de Siloë depuis cette photo et a été remplacée par une nouvelle, plus sobre.

Mais pour Halloween, il a subi quelques modifications… La nouvelle table basse, sans doute ^^ ! J’ai acheté moult décos toute faites (c’est tellement pas cher ici que ce serait vraiment du luxe que de vouloir les fabriquer soi-même…)

Du coup, on en a mis partout !!

Forcément, les enfants ont bien participé ^^ !

J’ai suspendu une sorcière (un parapluie, un leggins rembourré et des bottes en papier).

J’ai accroché des lampions, des toiles d’araignées… Comme l’année dernière, j’ai découpé plein de chauve-souris que j’ai accrochées au mur avec de la patafix.

Je n’ai pas fabriqué grand chose je me rends compte, j’ai juste bricolé un « BOOO ! » au masking tape sur un mur.

(Comme la question m’est posée très souvent, j’ai acheté mes coussins sur une boutique chinoise d’Etsy. Depuis elle a fermé et rouvert sur ebay car les règles de ventes d’Etsy ne leur convenaient pas. Les gens sont très réactifs et vraiment gentils. Ils parlent anglais)

Et voilà le BOOO d’un peu plus près :).

Truc étrange, il n’est pas si évident de trouver des fleurs fraîches en Chine. Ils sont plutôt plantes vertes ou fleurs artificielles. Du coup, j’en ai fabriqué plein avec des caissettes en papier à gâteau, que j’ai froissées puis assemblées.

Elles ont servi à fleurir mes pierres tombales en carton 🙂 !

J’ai également réalisé une sorte de citrouille avec ces mêmes caissettes plantées sur une boule de polystyrène. Et laissé mon bouquet un peu fané, (offert une semaine auparavant par une gentille maman suite à un atelier organisé pour les ados de notre village).

Une fois la déco mise en place, on s’est attaqué aux citrouilles !  On les a déposées dehors.

Comme tous les enfants du village devaient venir frapper aux portes, je n’ai pas négligé l’entrée ! Une immense toile d’araignée, un montre à l’entrée, une main ensanglantée sur la porte… Pis les citrouilles !

La nuit est tombée, on a pu illuminer les citrouilles.


Bref… Halloween quoi ^^ !

Les invités sont arrivés, super bien déguisés, même certains adultes !

Niveau nourriture, tout le monde a joué le joué, c’était génial. J’ai fait une tourte au saumon en forme de crâne.

Les copains ont apporté ce pain Frankenstein super chouette. En prime, le couteau planté dedans était un cadeau ! Ben vi, parce qu’en Chine, dénicher des couteaux à dents pour le pain, c’est mission impossible. Du coup, ils l’ont fait venir de France ! Si ce n’est pas adorable ça ???

Voici une salade de légumes d’Halloween !

Un squelette aux légumes !

Un cheesecake à la toile d’araignée !

Des yeux… enfin des œufs… ^^

Une soupe aux œufs de lapins albinos… (du sirop de fraise en bille).

Des petites tulles et au fond des citrouilles garnies de bonbons…

Des œufs de 100 ans customisés au feutre alimentaire.

Des châtaignes… heu… délicieuses ^^ !

De diaboliques cannelés !

Des cotons-tiges de Trolls usagés…

Bref, la régalade !! Et encore, je n’ai pas tout pris en photo !

Voilà pour Halloween. Je reçois plein de mails me disant qu’il est temps de passer à Noël. J’ai encore un article ou deux en stock avant de vriller sur la pente neigeuse du Père Noël…
Pis jeudi, je pars quelques jours à Pékin en famille. Alors ne m’en veuillez pas si je ne suis pas dans le rythme. Je vous assure que je fais ce que je peux. Et je ne parle pas du réseau hein… Quel réseau d’ailleurs… Arf…

Prenez soin de vous les Zamis. Ceux de France. Ceux d’ici. Tout ceux qui sont dans ma vie et qui la rendent si jolie, vous compris.

 

88 réactions au sujet de « Soirée Halloween »

  1. zut … deu’s
    j’ai du trop rire sur une des photos et passer mon tour de preum’s…
    c’est vrai j’oubliais deja bientôt noel …
    merci des futures bidouilles a venir…
    bonnes vacances a pékin
    et n’oubliez pas … des photos svp… faites nous rêver « encore et encore c’est que le début d’accord d’accord ??? »
    bises froides françaises

  2. Wahou, super déco !!!
    Tu vis une nouvelle et belle expérience, je suis sûre que tes amis se rendent compte de ça. Alors vis la sans te poser toutes ces questions, tout va se mettre en place petit à petit et tu vas trouver ton rythme …

    Bonne continuation et vivement les articles sur Noël !! 😛

  3. 😈 Superbe halloween!!! Ca fait envie!!!
    Tout comme ta nouvelle vie en Chine qui nous semble super riche et délicieusement oisive!!! Mais qui ne doit pas être si simple!!
    Quant aux amis, l’avantage des sentiments comme l’amour et l’amitié, ça ne se partage pas en fonction du nombre (d’amis, d’enfants et pourquoi pas d’amoureux…) ça se multiplie… Donc, plus tu as d’amis, plus tu les aimes…tous!!
    Bisous à toi!

  4. les amis, c’est comme pour les enfants : les nouveaux ne prennent pas la place des anciens, le coeur s’agrandit !!! Aimes-tu moins Maëlle depuis la naissance de ses frères et de Siloë ?

    Et les vrais amis doivent se réjouir de te voir nouer de nouvelles relations dans ta nouvelles vie !!!

  5. Ah j’adore cette débandade d’imagination pour les plats du buffet. Fan du pain, et des cotons tiges de troll usagés (trop drôle). Du fin fond de ma Bretagne, ça me fait bien plaisir de retrouver ces idées Ciloubidouille pour chaque fête. Et ce serait plutôt inquiétant si tu t’isolais sans nouveaux amis dans ta vie chinoise ! Même si tu manques sûrement à tes amis français, ils doivent être contents que tu t’intègres bien. Ce dont je ne doutais pas 😉

  6. Je pense qu’il te faut vivre cette expérience amicale pendant 3 ans à fond, profiter de la moindre amitié, les alimenter pendant 3 ans.
    Les vrais ami(e)s peuvent être loin du coeur et quand on se revoit c’est comme si on s’était quitté la veille.
    « Tes ami(e)s de France » les vrais seront là et ceux d’ici garderont contact avec toi aussi..;à l’heure actuel c’est facile!
    encore un super article.

  7. Ma soeur est partie trois ans en Nouvelle-Calédonie, pour le boulot, et elle s’est également posée ce genre de questions au début.
    Au final, nous arrivons bientôt au terme de la troisième année et elle dit être vraiment ravie de cette expérience, qu’elle a pris cela comme un enrichissement personnel, fait de nouvelles cultures et de nouvelles rencontres. Elle n’a plus le sentiment d’avoir délaissé sa famille et ses amis et elle considère que son coeur est bien assez grand pour que chacun y est sa place !
    C’est fou, mais je dirais que cette absence de 3 ans nous aura même tous rapproché.
    Grâce à Skype, tout le monde a pu garder contact facilement avec elle et certains de ses amis ont même pu venir lui rendre visite sur place. Et même si bien sûr, ça ne parait jamais assez suffisant, les vrais amis comprennent tout cela 🙂
    Du côté de ma famille, on avait aussi instauré l’envoi d’un colis tous les deux mois, pour se faire plaisir et se surprendre. Ce genre de petites intentions aident à mieux appréhender la distance et puis, c’est aussi notre rôle à nous, famille et amis, de tout faire pour qu’elle se sente bien dans son choix professionnel et qu’elle profite au max de cette expérience.
    Perso, on était tous ravis qu’elle se fasse de nouveaux amis, et pas du tout jaloux, parce que notre plus grande crainte était de la voir un jour malheureuse.. Ca me fait plaisir de savoir qu’elle a là-bas d’autres personnes sur qui elle peut compter.

  8. bon je te dirai bien passe le moment présent, ne te pose pas de questions tout va bien et ira bien mais comme je suis du genre a me poser tout a fait ce même genre de questions ben j’dis rien 😉

    sinon moi j’adore la sorcière accrochée a son parapluie!! pis le reste aussi sympa tous ces plats!

  9. Oh là là mais c’est Halloween dans le cerveau de Ciloubidouille : tu te tortures bien trop l’esprit !!!
    Si ce sont des vrais amis, ils seront contents pour toi que tu fasses de nouvelles rencontres… Ces 3 ans vont être un vrai enrichissement pour toi et ta famille.
    Et retient ma devise, que j’essaye d’appliquer le plus possible (pas tous les jours facile de le faire!), : Nous n’avons qu’une vie, elle est courte alors profite à fond même si il y a des moments de doutes…..
    Et merci de nous faire partager ces chouettes expériences.
    Signée : Une fan du Morbihan

  10. Et oui Cilou, toi qui sembles si généreuse et tournée vers les autres, n’oublie pas que l’amour et l’amitié se multiplient, et que le coeur s’agrandit pour faire de la place pour tous…
    Ta vie actuelle ne remplacera jamais celle d’avant ni celle d’après, c’est une étape, alors profites en bien, et laisse parler ton coeur vers les gens que tu sens bien… et tout se fera bien naturellement!
    Super soirée d’Halloween en tous cas!!! et si les invités ont bien joué le jeu, c’est qu’ils apprécient!

  11. Oh quelle jolie fête ça a du être !
    Courage pour ces questionnements … je suppose que ça fait parti du jeu ?
    Dis toi que tu n’es pas obligée de choisir, que nouer des amitiés n’est pas renier celles qui comptent déjà ….
    Enfin bon, c’est facile depuis chez moi quoi !

    C’est chouette que tu aies le droit de repeindre les murs ! L’erreur de couleur est finalement pas si mal !

    Prends soin de toi !
    Bises.

  12. super appétissant tout ça …bien que la nourriture , comme ma vie , et bien d’autres choses semblent prendre une autre tournure avec autant de martèlements en tête que toi … 🙄 Pour les amis, je comprends tes questions, mais je pense que tu dois passer un cap de la culpabilité : personne ne doit rien à personne … il faut prendre les bons moments comme ils se présentent, il faut prendre les virages comme ils se présentent aussi, aimer les gens comme ils sont et te laisser être aimée comme tu es … te connaissant un peu , il est certain que tu garderas et élargiras le cercle de tes amis, et alors, où est le blême ?….et s’il y en a qui s’éloigneront, mais par la force des choses, la distance ou l’éloignement ou les les aléas de la vie tout simplement , ce n’est pas grave, ils garderont le meilleur de toi, et toi d’eux… celui qui nous construit positivement …. certainement pas par ingratitude parce que sinon dans ce cas, c’est que la relation était « intéressée » (pas forcément matériellement , mais pour un manque à combler ou un excès d’ego …et je crois pas que ce soit le cas pour les tiens !) …. je pars du principe qu’un ami peut être passager ou éternel ou durant une période, c’est celui avec qui je « fusionne » (sauf pour crac crac bien entendu) mais qui ne me doit rien et à qui je ne dois rien … une sorte de complément ou de double instinctif qui accompagne de façon constructive un moment de ta vie et vice versa.L’éloignement ne m’a pas fait perdre mes amis, même ceux que je ne vois plus, je sais qu’ils sont toujours là malgré tout.

  13. encore une super déco !! et les plats sont tous plus beaux les uns que les autres !!

    Bon sejour à Pekin !

    J’espère que tu trouveras des réponses à tes questions , en tout cas courage

    bises ensoleillées du Sud 😉

  14. encore une super déco !! et les plats sont tous plus beaux les uns que les autres !!

    Bon sejour à Pekin !

    J’espère que tu trouveras des réponses à tes questions , en tout cas courage

    bises ensoleillées du Sud 😉

  15. je suis étonnée de voir comme tu arrives à rassembler les gens autour de toi ( en si peu de temps) , ce n’est pas qque chose de facile en ce qui me concerne , je pense que c’est une de tes grandes qualités, et je pense que famille et amis seraient bien triste de vous voir seuls et tristes à vous ennuyer pdt 3 ans en chine …alors profite , et je pense que cette expatriation sera également enrichissante pour les gens restés à paris , en tout cas , moi je me nourris de tes récits , et ça fait du bien…. 😉

    1. Est-ce que j’arrive à rassembler les gens ? Je les ai invités, ils sont venus. Après, il y a une marge entre accepter une invitation et avoir envie de devenir amie avec moi. Disons que je me donne les moyens d’aller au devant des gens qui me plaisent. Après, s’ils se mettent en retrait ou simplement me trouvent trop intrusive, je ne sais pas bien gérer :). Je n’ai pas encore trouvé la recette pour forcer les gens à m’apprécier ^^ !

  16. Je rebondis sur cette histoire d’amitié et je comprends très bien tes questions. Moi la fille du sud qui ai quitté toute ma famille et mes amies d’enfance pour suivre un vrai parisien qui m’a vite entraînée 4 ans en Guyane, 3 à Paris puis 3 à Tokyo avant de revenir 3 ans à Paris pour ensuite repartir vers Londres où nous vivons depuis 14 mois…Le côté positif est que je continue de recevoir chez moi des amis rencontrés en Guyane, à Tokyo, à Paris ou dans le village où j’ai passé mon enfance…De vraies amitiés peuvent naître et grandir à l’endroit où tu poses tes valises, ne serait-ce qu’un temps. Les bonnes surprises sont monnaie courante. On rencontre des gens qu’on n’aurait jamais rencontrés ailleurs ou jamais pris le temps de connaitre…Au-delà de cet enrichissement, effectivement, le plus difficile est je crois de garder les « mêmes » relations avec les amitiés de longue date…Oui, un fossé se crée parfois, un décalage entre les différents modes de vie se fait sentir et de l’incompréhension générale peut s’installer. L’expatriation est une expérience enrichissante mais elle fait forcément évoluer les relations…finalement comme d’autres épreuves dans la vie…accepter cette idée c’est déjà mieux la vivre…

  17. les amis, les vrais, les bons, ils restent et seront toujours la, quelles que soient les circonstances ! meme si les choses changent, meem si les relations evoluent (mais pas forcement en mal,et pis elles auraient evolué de toute facon meme en restant en france !), avoir de nouveaux amis ne signifie pas renier les anciens…. Alors profite !!
    et on attend noel avec impatience ici aussi ! :o)
    des bises
    Sylvie

  18. Ouahouou !!! Alors moi, ceux que je préfère, ce sont les coton-tiges de trolls usagés, trop beurk et super ! Ca plairait à mon grand fils !!!
    Je rejoins Silve dans les comms, ton coeur est bien assez grand pour accueillir de nouveaux amis !? C’est une riche expérience et les vrais ami(e)s savent partagé ! 😉

  19. Bonjour à toi d’ici. Comme je comprends tous tes états d’âme… Mais je pense que personne ne s’offusquera que tu cherches à nouer de nouvelles amitiés là bas sans pour autant renier celles d’ici. Cependant tu as trouvé la parade: le partage et la convivialité, ta fête d’halloween a vraiment l’air mortelle! Et puis dernière chose: moi j’adore la couleur de ton nouveau salon. Voilàààààà! A bientôt

  20. Merci pour cet article pleins de bonnes idees simples et rapides! J’adore la sorcière!
    Ton article me touche car souvent je pense à toi (bizarre car on ne se connaît pas mais bon…je te suis et tu fais partie d’un petit bout de ma vie finalement! )
    Et je me dit que cela ne doit pas être evident de tout changer, de créer de nouveaux liens, garder les anciens et surtout ne pas tout dire/montrer aux enfants!
    Bon courage, et garde le cap, cest super!!

  21. Est-ce que quand tu as agrandi ta famille, tu as partagé ton amour entre tes enfants? Non, bien sûr, tu l’as multiplié!

    Bin en amitié c’est pareil, et tes vrais amis d’ici et de là-bas ne se poseront même pas la question de se sentir reniés ou mis de côté, ils seront contents de te découvrir pour les uns, et de te retrouver pleine de nouvelles expériences pour les autres.

    allez, je t’envoie un camion de bonnes zondes!

  22. C’est pas si simple d’être expat…et c’est surtout après qu’on se red compte de la chance qu’on a eu. Ces questions font écho à mon avis à tout ceux qui ont à un moment donné quitté leurs amis.

    il n’y a pas de vrai réponse à part être soit même. et ces questions, tu te les poseras quand tu reviendras à Paris. Elles sont la pour longtemps maintenant!

    En tout cas plein de belles idées pour cette fête 🙂 Nous on fête thanksgiving depuis mon retour du Canada (7 ans déja?). C’est pas pareil que la bas, ce ne sont pas les mêmes amis, mais c’est toujours différent et toujours bien…
    Bonne journée

    1. Non pas si simple. Au quotidien, tout le monde pense que tu es au Club Med (et il y a de ça), mais du coup, on t’accorde assez peu le bénéfice de pouvoir se plaindre.
      C’est chouette de savoir qu’il en reste des choses, même 7 après !

  23. Bonjour Cilou,pour les amis loin des yeux mais pas du coeur, profites de ces trois années afin de rapporter de bons souvenirs inoubliables que tu pourras partager avec tes amis de France… et surtout n’oublie pas d’acheter une malle supplémentaire pour ramener tout ton barda de déco… c’est vraiment très très chouette ta déco, le repas, et surtout le fait que tu partages tout cela avec les personnes autour de toi … Tu en sortira encore plus riche en émotion, en amitié et en amour… et aussi pour tes enfants c’est très important qu’ils puissent vivre toutes ces choses qui les aideront à grandir eux aussi… bonne continuation et profites bien de ton périple…

  24. Ciloubidouille en France
    Ciloubidouille en Chiné
    ciloubidouille part en vacances
    Ciloubidouille fête halloween…
    Ben moi j’aime bien ce que tu publies, ce que tu inventes
    Je m en inspire et je fais partager
    Alors continue à être toi même
    Dans l article ou tu annonçais ton départ en Chine, tu avais 2000 projets, dont celui de prendre du temps pour toi… Ta nouvelle vie est ainsi, profites en, je suis certaine que c est ce que souhaitent tes amis français !
    Et vivement le retour de ciloubidouille à pékin, ciloubidouille fête noel… !!!
    PS : quand j’achète un magazine je me demande toujours si je ne vais pas trouver une de tes bidouilles !

  25. Tu te demandes ce que « eux » (parisiens, français non-expat) vont ressentir mais finalement tu sais ils te croiront sur parole, c’est ça les zamis : Si tu leur dis que tu fêtes certes Halloween comme à Paris mais qu’ils te manquent et sont dans ton coeur bien au chaud, il n’y a pas de raison pour qu’ils en doutent et en soient peiné.
    Quand on part loin on a besoin de repères, qq similitudes avec la vie qu’on a laissé, et si les tiens sont dans la fête et la réunion d’amis quels qu’ils soient alors quel est le problème ?
    Et puis les nouvelles rencontres, même si elles peuvent un peu effrayer « ceux qui restent », finalement ça ne serait pas TOI si tu n’en faisais pas, et ils n’aimeraient pas que tu ne sois plus TOI… <3

    😉

  26. Encore une super fête chez Ciloubidouille!
    Perso j’aime beaucoup le gris vert du salon, comme toi je me serai surement dirigée vers un gris souris mais au final ça rend super bien, ton canapé ressort c’est chouette. Je craque aussi sur les coussins, du coup je vais aller voir cette boutique et les frais de port qu’elle pratique ^^.

    Pour finir, un petit mot sur les amis, je me suis expatriée un an aux USA, au départ je n’avais pas spécialement l’intention de me faire de nouveaux amis puisque ceux de France me suffisaient amplement. Et puis j’ai rencontré 3 filles extra qui partageaient la même expérience que moi.
    En rentrant, j’ai retrouvé avec grand plaisir mes copains français, ça fait bizarre de savoir qu’ils ont fait des fêtes, qu’ils ont vécus des choses sans nous et eux ne pouvaient pas toujours comprendre ce que j’avais vécu là-bas mais c’est pas grave tout ça a aussi enrichi notre relation et n’a en rien été un frein puisque qu’aujourd’hui 10 ans plus tard les liens qui nous soudent sont toujours aussi fort.
    Quand à mes copines rencontrées aux USA, je pensais tranquillement les perdre de vue et c’est plus ou moins ce qui s’est passé avant l’arrivée de Facebook (dire que j’ai vécu sans FB, j’en reviens pas parfois!), nous nous sommes retrouvées et revues comme si nous nous étions quittées la veille pourtant nos vies ont bien changé.
    Et aujourd’hui, je sais que c’est rassurant d’avoir quelque part des gens qui m’ont connu à cette période de ma vie, qui ont partagé mes doutes, qui connaissent les étapes par lesquelles je suis passée à cette période de ma vie et qui ont aussi les mêmes références que moi quand je parle des USA et cette relation un peu différente que j’ai avec elles n’entame en rien celle que j’ai avec mes copines de toujours.

    L’amitié c’est un peu comme quand on a un autre enfant, le coeur ne se divise pas pour donner de l’amour au nouveau, il s’agrandit!
    Bise Cilou

    1. Oui c’est vrai, tu touches du doigt d’autres sentiments. Une sorte de jalousie de savoir que eux-aussi continuent leur vie sans toi, font des fêtes, des restaus, du shopping sans toi. Peut-être que le problème ne vient que de moi et que je fais un gros transferts en fait ^^ !

  27. Moi qui suis sur les routes et n’ai pas fêté Hallowe’en du tout, cet article me console un peu et me donne de bonnes idées pour l’années prochaines (la tourte saumon du cri ou du crâne, et of course, les coton-tiges de troll usagés !)

    Je comprends le mélange de sentiments. J’avais un peu vécu la même chose à une autre échelle quand j’avais passé un an à Madagascar avec une très bonne amie. Ni ma famille, ni mes amis, ni mon amoureux de l’époque n’était venu me rendre visite, et internet n’était pas disponible. Le courrier (lettre et colis remplis de haribo) était le véritable lien qui me permettait de garder le contact avec la France. Nous étions deux, mais la vie continuait sans nous. Les enfants grandissaient, les couples se faisaient et se séparaient. Nos amis faisaient des choix d’orientation et de vie qui les éloignaient de nous.
    Au retour, j’ai vite dû accepter que je ne retrouverai jamais les gens et les choses comme je les avais laissés… J’ai fait mon deuil, et j’ai repris mon chemin.

    Et comme nous étions au fin fond de la brousse, nous n’avions pas de communauté d’expats sous la main. Profite de chaque rencontre que la vie te propose, je pense que si tu arrives à rassembler aussi facilement les gens après ton arrivée, tu n’auras aucun mal à créer des amitiés durables, juste en restant toi. Mais je n’en ai jamais douté Cécile !

  28. Moi, j’aime pas Halloween mais les fêtes d’amis, j’en suis FAN !!! Alors, j’aurais bien participé…
    T’inquiête pour les amis… Ils le restent dans tous les cas et ils ne t’en voudront jamais d’être heureuse ! tu leur manques sûrement autant qu’ils te manquent – c’est tout ! 🙁 Imagine un peu ce qu’aurait été ta vie d’expat avant internet… ça rassure non ?!
    J’ai une réponse à tes questions : tu réunis tout le monde dès que tu en as l’occasion..

  29. J’aime beaucoup ton article. Moi ça me fait plaisir de voir que justement tu ne changes pas et vas vers les autres. La vie est faite de nombreuses rencontres, ici ou ailleurs.
    J’espère te revoir bientôt en tout cas. En attendant, je pense fort à toi et te lis, tout simplement.
    Gros bisous

  30. Ah… Comment se positionner dans la vie? Je dirai profite! Les nouveaux amis ne remplacent pas les anciens et pourquoi se garder de faire de nouvelles rencontres? Il est vrai que cela renvoie à l.image qu’on laisse aussi aux autres. En tout cas, c’était une belle fête avec 1 chouette déco et un super buffet et que tes précédents articles halloweenesques m’ont donne envie de faire une fête et c’était très chouette grâce à toi. Et vivement les prochains articles quels qu’ils soient!

  31. Parfois qqs amis se perdent en chemin, mais heureusement on en gagne aussi ! Peu importe les distances, la vie est faite de rencontres ici, ailleurs… et pour les belles personnes, elle sait en mettre sur n’importe quelle route ! Bon courage Biz

  32. J’adore ta deco d’halloween et surtout tu me touches beaucoup sur tes questionnements, tes amis resteront tes amis même si tu changes et eux aussi et même à quelques milliers de km… L’amitié est plus forte que la distance et même parfois elle renforce les liens et je sais de quoi je parle! Bon courage bises

  33. Superbe tous ces plats ! C’est sympa de voir que tout le monde a joué le jeu !
    Moi je suis allée ce midi acheter de quoi faire un calendrier de l’avent  » tisane gourmande » à mon chéri…. inspiration vintage-Cilou d’il y a 3 ou 4 ans !

  34. Encore une super soirée ! Quel talent ! Je suis très touchée par ton texte mais aussi par tous ces messages que je viens de lire. Quand on est capable de créer une communauté virtuelle comme cela, c’est que tu es vraiment formidable. Après, toutes tes interrogations ne viennent-elles pas aussi que c’est peut-être la première fois que tu as vraiment du temps pour toi ? Donc, du temps pour les questions ? C’est très certainement une chance. En tout cas, encore merci pour tous tes partages. Je file sur la page pinterest de ton copain ! Bizzz

  35. Belle fête 😉
    Te casse pas la tête , il faut vivre l’instant présent. Ici nous sommes contente que tu ailles bien, que tu t’amuses, que tu sois toi-même… On sait que tu vas revenir avec plein de nouvelles idées… Et on t’attend mais nous aussi on aura fait pas mal de choses (en pensant à toi 😉 )…
    Plein de bises et bonne journée ….

  36. Je suis heureuse d’avoir rencontré Cilou une jeune femme souriante , généreuse, hyper- active , touche à tout. Qui semble avoir peur de rien , et de partager quelques nouvelles tranches de vie avec sa jolie famille et d’autres nouveaux arrivant en Chine. En partant ,nous avons tous laissé une grande partie de nous ( famille ,très bons amis ,maison ,vie organisée…) mais nous devons continuer à vivre et rester qui nous sommes… essayer de recréer ce qui nous fait avancer. Nous sommes très différents et c’est ce qui nous rend intéressants.
    C’était une belle soirée Cilou !!!! Encore merci.
    Bon séjour à Beijing. En plus vous verrez le bleu du ciel !!!
    Bisou.

  37. je comprend cette masturbation intellectuelle, pas facile de ne pas être nostalgique…mon doudou zhom m’a embarqué dans ses valises pour son île natale qui lui manquait…ça va faire 10 ans le 31 décembre…soleil et chaleur toute l’année…et pourtant il m’arrive souvent d’avoir envie de crachin breton..d’être en manque grave de ma famille de métropole…pour moi pas de date de retour (hormis pour des vacances) c’est toujours trop court…mais si je revenais vivre en métropole, la Martinique, ma nouvelle famille et mes amis d’ici me manqueraient aussi…je le prend comme un apprentissage d’aimer toujours même au loin car un jour peut être mes enfants iront vivre sous d’autres tropiques, et de toujours voir le verre à moitié plein 😉
    Bravo pour cette super sorcière, j’adore!

  38. J’ai lu l’article hier soir, et j’ai réfléchis en me disant que laisser un avis sur ce que tu ressens dans ton coeur était culotté de ma part, quand meme 🙄 Mais ce matin, je me dis que, d’une certaine façon, si tu partages un questionnement aussi intime avec tes lecteurs, c’est que peut-etre tu traverses des instants difficiles ou tu te sens triste et un peu désemparée/culpabilisée (?) 🙁
    Vous aviez, en Famille, l’occasion de vivre une expérience hors du commun, vous l’avez saisie et c’est tout à votre Honneur, car comme tout choix, Mr De Lapalisse aurait dit qu’il implique des renoncements…Il se peut que l’on mesure assez facilement les +évidents, comme le changement de quotidien ( adieu la maison, les commodités et la routine quotidienne dans ce qu’elles ont de pratique et de rassurant).Les changements + subtils, qui qq fois sont les plus durs, ne prendront tte leur ampleur qu’une fois sur place. La séparation d’avec les Etres Aimés comme Amis et Famille prend alors tout son sens. Heureusement qu’on ne peut la ressentir avant de partir, sinon on ne ferait pas grand chose 🙄 Il est normal de remettre alors en cause sa façon de vivre le quotidien et de chercher à lier de nouvelles connaissances 😉 Le contraire serait inquiétant, et signifierait que tu commences une déprime, ou que tu te replies sur ta FiveMembersTribu ce qui ne serait pas bon signe non plus compte tenu de ta personnalité tournée vers autrui…Se concentrer sur le positif à tirer de cette expérience, s’ouvrir aux belles rencontres qu’elle peut amener, vivre intensément chaque instant ne nécessite pas de renoncer ni à qui l’on est vraiment, ni à d’ou l’on vient ou à ce qu’on a vécu jusque là…et encore moins à ceux que l’on aime 😉 Nous avons la chance, en 2013, de posséder Skype, le web, et des tonnes de moyens de communication + élaborés les uns que les autres pour garder le contact 😉 Alors profite, joli papillon 😀 tes expériences profitent aussi, par la magie de l’Amour et de l’Amitié, à ceux que tu aimes!
    Ceci dit, lampions magnifiques ( Bravo Seb!) et cotons-tiges hilarants! 😀 Une question me taraude: les oeufs de 100ans , quelqu’un les a mangés? je repense à l’article ou tu parlais de ton expérience culinaire avec eux! :mrgreen: Ici c’est l’heure du café, et mon estomac n’est pas d’accord! Gros muxu du Pays Basque et hauts les Coeurs! 😳 😎

  39. Bonjour,
    Bravo pour toutes les avancées depuis août: maisons, relations qui évolueront ou non vers des amitiés. Même en restant dans la même ville les amitiés changent, de nouveaux amis apparaissent, d’anciens s’éloignent ou dis paraissent.
    Fille de militaires, nous avons toujours bougé et je n’ai pas vraiment d’amis d’enfance, par contre j’ai toujours mes amis de fac qui sont disséminés dans la France entière; mon petit frère vit à pékin depuis 7 ans.
    Les liens sont toujours aussi puissants et nous nous retrouvons tous avec plaisir, enrichis des nouveaux amis.
    Mes parents ont créé les liens les plus forts hors de la métropole: Madagascar, Guadeloupe.
    Alors, oui c’est normal après si peu de temps après le départ de se poser toutes ces questions. Oui, il y aura des amis qui se transformeront en connaissances, mais ils auront de toute façon évolué de cette façon. Oui il y aura de nouveaux amis de Chine.
    Oui, certains de France viendront vous voir en Chine.
    La grande chance, c’est l’ordi que ce soit Skype ou le blog. Les échanges sont possibles très vite.
    Et votre malle alors ?
    Avez vous retrouvé toutes vos affaires en bon état ?

  40. Coucou Cécile !
    Génial ce que tu fais avec 3 fois rien … j’ai suivi avec grand intérêt ta fête d’Halloween du bout du monde, d’une parce que ce que tu arrives à réaliser, transmettre et partager me laisse rêveuse (et m’inspire aussi :mrgreen: ) mais surtout aussi, je dois l’avouer, parce que ma Christine adorée que j’aime y était conviée !!!
    Alors là en lisant tes doutes, tes interrogations …. en lisant toutes ces réponses, ses avis …. et bien mes larmes coulent parce que moi aussi je me suis torturée la tête et le coeur avec ces doutes et ces craintes ….. j’ai peur de devenir tellement moins intéressante, tellement fade, tellement « moins et pas assez » pour ma Christine qui est en train de vivre des choses extraordinaires tout là-bas et de cotoyer des gens aussi incroyables que toi 😉 …. et en fait je réalise que ce que je prenais pour de la jalousie (lâchons le mot 😳 ) et en fait l’expression du cruel manque qu’elle a laissé dans ma vie ….. mais je suis réellement heureuse pour elle, je suis heureuse qu’elle puisse assouvir son envie de voyage et de rencontre lointaine, de retrouver un peu (avec nostalgie je pense) ce goût de l’expat’ qu’elle a connu toute jeune …. je suis heureuse qu’elle puisse s’épanouir !!
    Alors oui, nous les amis, restés ici en France, nous avons aussi des craintes mais tout ce qu’on veut au fond nous, c’est vous savoir heureux de vivre votre expérience à fond là-bas, d’être intégralement vous-mêmes et ne vous priver de rien par crainte de nos ressentis …. on vous aime et pis c’est tout !!! 😉 😉 😉 😉
    On vous attend, on vous espère, on vit à travers vous votre chouette expérience … et merci de nous la faire partager de manière aussi riche et vivante ;o) …. on rit, on pleure un peu aussi, on a un peu peur, on se rassure …. mais finalement comme dans toute relation amicale forte et sincère, qu’elle soit à 2, 10 ou 8000 km !
    Vala , vala … je m’excuse un peu quand même d’avoir pris ton blog en otage durant ces quelques lignes où je me suis un peu étalée personnellement 🙄 …. mais j’avais besoin je crois de réagir à tout ça … merci Madame Cilou (et fais donc un néééénorme bisou à ma copine adorée, un vrai qui claque sur la joue 😆 ).

    1. J’ai les larmes aux yeux ma Flo ….merci pour ce joli message mais sache que je ne t’oublie pas que tu es dans mon cœur et avec moi tous les jours depuis que nous sommes en Chine. Notre amitié est trop forte .Je sais que notre départ à été difficile pour toi mais il a été aussi un déchirement pour moi mais pudeur oblige !!!J’ai toujours du mal a exprimer mes sentiments tu le sais .Moi aussi je t’aime .Nos petites heures passées sur Skype sont précieux .
      Bisou ma Flo et à toi aussi Cilou

  41. Il y a quelques temps, après mon divorce, j’ai décidé de venir faire un remplacement à La Réunion, et là, ce fut la révélation! Moi qui avais eu envie de partir en expat’ (chose qui ne s’était jamais faite lorsque j’étais avec mon mari), je pouvais, à 38 ans, enfin réaliser ce rêve : partir à l’autre bout du monde. Alors, je suis revenue de mon remplacement et je me suis donné un an pour préparer mon départ. J’ai annoncé ma décision à mes amis, à ma famille. Tous m’ont immédiatement et inconditionnellement soutenus dans ce choix. J’ai vendu ma maison (en la vidant, je me suis d’ailleurs demandé, comment tu aurais géré ça, et c’est avec un grand étonnement sur les hasards de la vie que j’ai lu ton annonce de départ pour la Chine, à un mois d’écart avec mon propre départ !!!), mis tous mes meubles dans un garde-meuble, fais partir ma voiture en bateau, acheté deux allers simples pour Saint Denis, rempli trois valises, pris ma fille de 10 ans sous le bras, et nous voilà…
    Alors, tes doutes, tes craintes, tes interrogations me parlent et résonnent étrangement en moi quand je te lis. Par rapport aux amis, j’ai la crainte de « perdre en chemin » ceux que j’ai laissé derrière moi et peur aussi de ne pas m’investir suffisamment ici parce que j’ai le sentiment que je ne suis « que de passage »… Mais comme l’ont déjà dit certains lecteurs du blog, le fait d’être parti n’est qu’un accélérateur : tu perdras peut être des amis, que tu aurais perdus de vue de toute façon (moins rapidement, peut être, certes) mais les « vrais » resteront… Cela fait trois mois et demi que nous sommes là et je crois que je suis en train de lâcher prise : prendre cette décision, c’était aussi accepter de prendre ce risque.
    Accepter de partir, c’est accepter de changer, et surtout accepter cette chance énorme qui nous est offerte à nous et à nos enfants… La vie est une évolution et une adaptation constante. Alors, vas-y, fonce, profite. Gère ce qu’il y a à gérer maintenant, tu gèreras la suite plus tard (ou pas…).
    Je change, je me vois changer, ça me fait peur, mais c’est ce que je cherchais aussi, alors, carpe diem, et pour la suite, on verra !!!
    Je finis ce long message en te remerciant : tu as été mon fil rouge pendant toutes mes années de galère… Merci pour ton implication dans ton blog, merci de nous faire partager tes idées, mais aussi de nous donner des « bouts » de toi, merci pour ta générosité, tout simplement. Je te souhaite la plus belle des expériences à Wuhan.

  42. Bonjour,
    Je crois que cet article nous aura tous fait réagir! Il nous aura tous toucher! Qui ne connaît pas qqs qui est parti? Qui n’a pas ressenti ce dont tu parles? Ici, c’est moi qui part… En mer, souvent, loin, longtemps… Alors, même si je reste persuader de faire le plus beau métier du monde, je pars sans les miens, sans ceux qui me sont chers… Les phases les plus difficiles: les fêtes de famille (Noël ou autres événements…) et les retours! Parce qu’en 4 mois ou plus d’absence la vie a changé… Les enfants ont grandi, les dents ont poussé, et… le sel n’est plus rangé au même endroit! Ça peut sembler anecdotique, mais ça résume bien la situation… Dur dur de retrouver sa place… Dur dur de ne pas culpabiliser d’avoir été absente…
    Je me dis souvent que la vie est faite de choix! Le plus difficile n’est pas de les faire, c’est de les assumer et de ne rien regretter! Alors je suis certaine que vous « retrouverez la salière » même si elle a changé de place!

    Merci pour tout en passant! Ce blog est un moment de pause… Les 15 min qu’on prend pour soi, où l’on se déconnecte… Et où l’on pense à la prochaine bidouille qu’on fera, une fois rentré, pour partager avec ceux qu’on aime et qui sont loin!

    Haut les cœurs, bon vent,
    Add

  43. tu sais, vu ce que les gens t’ont amené et vu qu’ils se sont tous déguisés, je pense qu’ils attendaient quelqu’un de doucement fou comme toi 🙂 les voyages ça sert à faire des amis, ça veut pas dire que tu aimeras moins les précédents, ça veut juste dire que pendant ton court séjour là bas, tu dois en profiter et en faire profiter ceux qui sont sympas avec toi; ne te pose pas de question ciloubidouille, fonce c’est ce qui fait ton charme!
    pour la fête, mamma mia! c’est mieux qu’en France! j’ai adoré ta tourte en masque de scary movie, je vais noter pour la faire un jour! ici ça s’étiole; cette année il n’y a pas eu beaucoup de visites-bonbons….. donc tu vois, tu arrives à créer une ambiance encore plus cozy et sympa, peu importe l’endroit où tu te trouves, c’est ça qui est magique; quand je vois la transformation de ta maison en une cilou-home, ça fait plaisir, ça veut dire que tu prends tesmarques et que tu vas nous dégoter une nouvelle super idée! et je crois que tu vas sortir de leur léthargie tes voisins apparemment endormis; n’oublie pas qu’en chaque adulte, il y a toujours un enfant qui sommeille….. bravo ciloubidouille!!
    demain je vais au salon des loisirs créatifs, alors je vais penser à toi très fort!!! dommage qu’on ne puisse pas t’envoyer des trucs à bidouiller, ça serait chouette que tu reçoives pleins de surprises de tes blogfans!

  44. Beaucoup de personnes qui vous « connaissent » à travers votre blog et vous apprécient (il faut dire que vous êtes attachante …) restent attachés à vous et viennent vous rendre visite sur le net … Alors imaginez combien ceux qui vous sont proches, doivent penser à vous ! Vos amis seront toujours là pour vous; et votre coeur immense sait ce qu’il doit faire… Si! si! au fond de vous , vous savez ce qui est juste et bon pour vous et ceux que vous aimez.
    Je vous souhaite encore et encore plein de belles choses avec vos enfants, votre mari et vos nouveaux amis …

  45. Super! déjà la toile géante je trouvais ça cool, là c’est…super! La fête a dû être sympa, même si un petit coup de mal du pays est passé par là. Ce sont ceux qui étaient déjà là-bas qui doivent être contents de t’avoir comme voisine (moi j’adorerais…)! Les liens sociaux sont super importants pour garder le moral et je ne pense pas que tu aies un nombre de places limité qui t’obligerai à « effacer » certains amis pour t’en faire d’autres! Et ça te fera une excellente raison de correspondre avec la Chine quand tu seras revenue…L’autre option c’est de mettre des baricades à l’entrée de la maison, de fermer les volets et de vivre en hermite jusqu’à votre retour…bof! En tous cas il y a plein d’idées que je vais piquer pour l’an prochain. Maintenant j’attend avec impatience tes idées pour Noël, jai hâte parce que j’adore cette période de l’année (en + pour une fois je suis pas à la bourre, calendrier:bouclé!). En attendant, bon voyage (photos!?!) et prenez soin de vous. bises

  46. Souvent, par curiosité, je lis les commentaires précédents avant d’écrire le mien, même s’il y en a déjà parfois une bonne centaine en stock. Histoire de ne pas être redondante, histoire que ma contribution apporte quelque chose, histoire de savoir ce qui fait réagir les autres.

    Mais cette fois, non ! En réponse à tes interrogations existentielles bien légitimes, cet article aura sans doute déclenché des tonnes de messages chaleureux comme tout. Ils te réchaufferont le coeur dans les moments de doute que tu peux traverser. Je n’ai pas envie de les lire, préservant un peu ton jardin secret.

    Alors je risque d’écrire la même chose que tout le monde, mais pour l’avoir expérimenté en étant expatriée, j’en suis convaincue : tes amis, les vrais, tu les garderas quoi qu’il arrive. Et ce n’est pas les trahir que de faire en sorte d’avoir une belle vie sociale, là où tu résides, qui te correspond, riche de rencontres, d’investissement personnel, de sincérité dans tes relations, de don de soi. Comment faire autrement ? Surtout quand on est Ciloubidouille et qu’on aime tellement faire plaisir à son entourage, créer, bidouiller pour les autres, trouver des occasions de faire la fête et de se réjouir ? Tu seras pour certains une piqûre d’adrénaline, de fantaisie, de bonne humeur. Wuhan a bien de la chance !!!

  47. vu les relations que vous avez nouées, je ne doute pas que tes amis d’ici te resteront fidèles quoi qu’il en soit ! alors profite de ta nouvelle vie !
    c’est encore une chouette déco que tu as fait là, et la fête a du battre son plein !

  48. moi je propose une sorte de « cousinade » à ton retour avec toutes les personnes qui te lisent!! ça te fera du bien (à nous aussi) mais bon vu le monde faudrait réserver Versailles rapidement 😉

  49. Effectivement… Comment ne pas être touché par ton introduction et comment ne pas y réagir… Toutes ces questions, comme elles sont au cœur de nos préoccupations à nous tous qui sommes « partis »!
    Avec un petit peu de temps, je me suis dit que la première des fidélités que l’on doit à ceux qu’on aime, c’est d’être fidèle à soi-même, à celui ou celle qu’on est. Et puis finalement cela fait du bien aussi à ceux qui nous aiment de nous reconnaître dans nos actes et nos pensées, même quand nous sommes « loin des yeux » ! Même quand ils n’en sont pas les premiers bénéficiaires…
    Nos familles se sont agrandies, d’enfant en enfant, chacun apportant sa touche et sa présence à une même entité familiale. Peut-être en est-il ainsi de nos cercles amicaux, qui s’enrichissent au fil des rencontres et des possibles, qui se croisent ou pas, mais qui, au demeurant, tissent la toile de notre « humain ».
    A tout moment, qu’on parte ou pas, on change. L’éloignement hâte juste les processus. Notre vrai job de « femmes oisives », c’est de savoir où est notre essentiel et de ne pas en perdre le cap…

  50. Tes questions dans ta tête bah … ça me parle. Savoir que je suis peut-etre aussi une petite goutte d’eau qui contribue à rendre ta vie jolie me donne le sourire.
    Et pour halloween, j’adore cet article plus axé culinaire et cela me donne envie d’essayer une année, la prochaine ?
    Et alors comment ont réagit les Zamis (ceux de chair et d’os) : ceux en Chine à la soirée et ceux en France qui ont du être tout émus par tes mots et en m^me temps triste de ne pas t’avoir auprès d’eux ? Bisouilles

  51. Je vous écrit de l’Espagne, depuis deux ans je suis votre blog. J’admire votre générosité, votre imagination, votre capacité de déclencher en nous -lectrices/lecteurs- un bonheur et une énergie spéciaux. Avant j’aimais faire plein de choses pour les enfants, peu à peu cet envie s’est perdue. Toute? Non: quand je vous lis je la retrouve. Votre créativité, votre capacité d’imaginer, de penser à ce qui ferait plaisir aux autres, de vous mettre au boulot, me admire, me fait du bien, et me fait retrouver une partie de moi que je croyais perdue. C’est vrai que depuis votre voyage vous semblez plus triste, mais l’ADN de Ciloubidouille continue à être là. Le partager en France, en Chine ou à travers la web, c’est une merveille qui vous rend encore plus grande. Merci. Bon courage!

  52. Quelle soirée ! Les nouveaux copains ont du adorer et les anciens nont pas dû être content de ne pouvoir être là . Tu ne perdras jamais tes vraies amies certes elles vivent des choses sans toi mais imagine les longues soirées « thé » pour rattraper ces 3 ans à ton retour ????

  53. Quelle soirée ! Les nouveaux copains ont du adorer et les anciens nont pas dû être content de ne pouvoir être là . Tu ne perdras jamais tes vraies amies certes elles vivent des choses sans toi mais imagine les longues soirées « thé » pour rattraper ces 3 ans à ton retour ????

  54. Bon ben ça y est : j’ai enfin pris le temps qu’il fallait pour parcourir tranquiiiiilement l’article Halloween, et tant qu’à faire, vos pérégrinations à Wuhan (mandarines included). C’est vrai que c’est agréable de te lire.
    Dis-donc, elle est plus tourmentée qu’il n’y paraît, la Ciloubidouille?… Mais continue à être toi-même ; où qu’on soit, il y a de très belles rencontres à faire, et je suis bien heureux que la famille V soit arrivée à Wuhan!

    Signé Mr Frankenstein…

  55. J’ai lu ton post avec émotion…
    Je n’ai pas encore eu le temps de lire tous les commentaires, alors désolée si je réitère certains propos…
    Je ne fais pas partie de tes amis « proches » (même si ça me dirais hachement bien 😉 ) mais étant moi aussi maman de 4 enfants, qui travaille, avec une maison en travaux, une famille de fous, un ours pour mari 😆 , je suis tes péripéties depuis 3ans environ et tu est devenue un soutien tout particulier…
    Tes aventures, tes essais, ton écriture,tes joies, ta famille, tout me donne du peps dès que j’en ai besoin…
    Et je ne suis pas la seule…
    Alors oui, tu vas perdre des « amis », mais ce sont ceux qui seraient sortis de ta vie de toutes façons…
    Oui, tu vas te faire de nouveaux amis, à qui tu apporteras enormément de bonheur, et qui souffriront de ton départ…
    Oui, tes vrais amis attendront ton retour avec impatience, et les autres (les « comme moi ») aussi…
    Mais il semble que tu oublies une chose avec tes turlupinages, c’est qu’ils sont le reflet de ce que tu es, de ce qui attire les gens autour de toi :
    TU ES UNE BELLE PERSONNE!!! tu es de ces êtres qui enchantent ceux qui ont le bonheur de les approcher!!!
    Alors rassure toi, ceux avec qui tu partage la magie de ton coeur ne t’accuseront jamais de trahison, ils savent trop l’importance de ton attraction :mrgreen:
    Et si tu es prête à ecouter le conseil d’une maman débordée mais heureuse, qui n’hésite pas à venir piocher dans ton univers pour enchanter ceux qu’elle aime, PROFITE et VIS chaque instant à fond comme tu sais si bien le faire!!!
    Pleins de pensées pour ta jolie tribu et au merveilleux plaisir de te lire…

  56. Toi qui es maman, tu sais que quand vient un nouvel enfant, tu ne vas pas retirer un peu de la place des précédents dans ton coeur pour lui en faire une. C’est pareil pour les nouveaux amis. Tu as le pouvoir d’en rajouter autant que tu le désireras pour peu que tu partage plein de bonnes choses avec eux, ce qui pour te suivre depuis longtemps, ne fait aucun doute pour moi. Alors, tout simplement, PROFITE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *