Vacances en Thaïlande - Phuket #2 - Ciloubidouille

Vacances en Thaïlande – Phuket #2

Pour des raisons de longueurs d’articles, qui deviennent illisibles chez certaines personnes, j’ai coupé ce récit de vacances en deux. Voici donc la suite de ce premier billet de nos vacances en famille sur l’île de Phuket.

*****

Le lendemain, on fait route jusqu’à l’embarcadère de Thanaporn (rien de sexuel, l’endroit est même assez peu sexy…). On n’a rien réservé, on est venus, on a demandé un bateau et on est partis ^^ !

Le truc chouette du coup, c’est qu’on étaient les seuls dans le long boat. Ça laisse présager un peu moins de monde. Ouf…

On circule au milieu de la mangrove, la végétation baigne dans l’eau.

Au loin, on observe des ilots embrumés. La photo ne rend pas bien, mais c’est magnifique !

Au fur et à mesure qu’on avance, on aperçoit des habitations flottant sur l’eau. C’est assez fantomatique comme apparition.

Il s’agit de Koh Pannyi (surnommée aussi l’île des Gitans de la Mer). Ce village lacustre est vraiment joli avec toutes ses maisons bâties sur pilotis et protégé par un majestueux rocher monolithique.

Voici ce que j’ai trouvé sur le site d’ Yann Artus Bertrand :

La baie de Phang Nga est issue de la fonte des glaces survenue il y a 18 000 ans. La montée des eaux submergea alors d’arides montagnes calcaires pour n’en laisser apparaître que les sommets, désormais couverts de végétation tropicale. Devenue parc marin en 1981, la baie abrite le village sur pilotis de Koh Pannyi qui fut bâti il y a deux siècles par des pêcheurs musulmans d’origine malaise. À l’activité traditionnelle de la pêche s’ajoute le tourisme. Le village est une escale recherchée par les touristes. Jusqu’à 3 000 personnes y débarquent chaque jour à l’heure du déjeuner. Le soir, restaurants et boutiques de souvenirs ferment et le village de pêcheurs retrouve sa tranquillité.

On peut apercevoir les tours dorées de la Mosquée. A la lumière, elle resplendit de loin.

Notre bateau dépasse le village pour continuer vers d’autres îlots.

Là encore, difficile de bien rendre la beauté du paysage, mais il faut s’imaginer au milieu d’un lac immense, bordé de massifs montagneux miniatures.

La végétation s’y accroche tant bien que mal, ou alors pousse carrément à coté !

Première étape, où on retrouve tous nos copains les touristes… ^^ Ces gros bateaux chargent des canoës pour que les touristes puissent pagayer à côté des îlots.

C’est une chouette option, car ce doit être chouette de pouvoir s’approcher de toutes ces petites cavités.

Notre bateau à nous ne s’encombre pas d’autant de poésie. Il file avec son gros moteur au milieu de tout ce petit monde pour nous faire passer sous une grotte/tunnel. La honte…

Notre destination finale est en vue… Est-ce que vous le reconnaissez cet îlot ?

Allez on s’approche… Alors ?

Oui, c’est lui, c’est le rocher de James Bond, dans le film L’homme au pistolet d’or. Quelques recherches sur Google ne manqueront pas de vous rafraichir la mémoire, si vous ne voyez pas de quoi je parle.

Depuis la sortie du film, les touristes y abondent. D’ailleurs, l’île est devenue payante. Du coup, vu le nombre, on s’est abstenus. Certes on a loupé notre photo à la façon de James, mais tant pis, on s’en est remis depuis ^^ !

Time to eat ! On retourne vers le village de Koh Pannyi, qui est en même temps la seule zone habitée du coin ^^ !


Le village est donc entièrement monté sur pilotis. Et tout le monde a son bateau pour circuler.

Tout est construit de bric et de broc. C’est étonnant d’ailleurs, parce qu’au final, c’est très beau. Un ami expat d’ici me parlait d’esthétique de la misère, ce qui est un paradoxe en soi. Des gens vivent précairement et nous on y trouve du charme, de la beauté. Je suppose que les autochtones ne comprennent pas ce qui nous plait dans leurs habitations. Un peu comme mon ayi Deng Hong. J’ai acheté une poupée chinoise à SiloëJolieFée. Ben Deng Hong m’a demandé pourquoi j’avais acheté la poupée moche et pourquoi je n’avais pas pris la jolie poupée blonde européenne…

Enfin, je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça très poétique. J’adore cette photo.

Les gens vivent vraiment dans ce village, ce n’est pas simplement un endroit pour touriste. D’ailleurs ces derniers n’y viennent que pour manger.


Les habitants ont installé devant leurs maisons des stands pour vendre des babioles.

Ce chat a l’air heureux… ^^

Un truc qu’on voit partout en Thaïlande (et en Chine d’ailleurs), ce sont des oiseaux en cage. Je suppose que ça doit porter chance ou un truc comme ça, parce que ça semble être aussi commun qu’un pot de fleurs. Beaucoup de chats aussi donc.

N’empêche, misère ou pas misère, quelle vue tous les matins…

Les frangins copains.

Une fois l’excursion terminée, on termine la journée à la plage. On a trouvé cette dernière un peu par hasard. On s’est arrêtés au bord de la route, on a suivi un chemin entre deux maisons et hop, la plage au bout… Le genre de chose que tu peux faire si tu as ton propre véhicule.

Personne à gauche…

Personne à droite. Plage juste pour nous ou presque !

Ma tribu…



Bref… un chouette moment !

On rentre à l’hôtel, en s’arrêtant régulièrement faire des pauses photo et profiter de la nuit tombant sur les différentes baies qui mènent vers Patong.


On a fini la soirée au spectacle, à l’est de Hat Kamala. On a acheté des tickets pour Fantasea, pour un show façon LasVegas, son et lumière, avec 30 éléphants sur scène et des décors grandeur nature ! En fait, plus que Las Vegas, c’est plutôt Bollywood ! Des centaines de gens sur scène, en costume, qui retracent une histoire d’amour un brin kitsch ^^ !

Je n’ai pas de photos du spectacle parce qu’ils fouillent tous les sas pour les interdire. Mais c’était vraiment pas mal. En revanche, c’est cher. Il faut compter 1500 bahts par personne et 400 bahts de plus si on prend le repas (on l’a fait, franchement, là, ça ne vaut pas le coût/coup).

Le théâtre est au milieu d’une sorte de parc, façon Disney en Thaïlande, sauf qu’il n’y a pas d’attractions (ou alors payantes) et plein de boutiques.

*****

Pour notre dernier jours sur l’île de Phuket, on décide de pousser loin la balade. On file jusqu’au parc national de Khao Sok, à presque deux heures de voiture. La route est longue mais c’est chouette aussi de prendre le temps de traverser un bout de pays.

Je vous copie ce qui est indiqué sur le site du routard sur cette partie de la Thaïlande :

Situé au sud de la Thaïlande, entre l’île de Phuket et Surat Thani, le Parc national de Khao Sok est l’un des joyaux naturels de la Thaïlande. Pas facile d’accès et relativement méconnu, Khao Sok déploie de saisissants paysages de matin du monde. En y arrivant, on se dit que l’endroit n’a pas dû changer depuis des millions d’années…

Et c’est vrai. On est loin de la Thaïlande bling bling. Là on côtoie la nature, que dis-je, la jungle. Du coup, on a un peu galéré pour trouver l’endroit où on voulait aller :D. Surtout que les panneaux ne parlent pas anglais eux ! Pire, ils utilisent un alphabet différent (joli hein… mais incompréhensible ^^) !


Nous, on veut se rendre au lac de Chiew Larn qui est surnommé ici le « Guilin thaïlandais » en référence à la célèbre région chinoise. Il parait que ça fait aussi penser à Phang Nga ou à la baie d’Along. Je cite encore le guide du routard :

Impossible de venir à Khao Sok sans faire une excursion au lac de Chiew Larn, à 65 km de l’entrée du parc. Cette vaste étendue d’eau s’est formée lors de la construction du barrage de Rachabrapha Dam, qui noya 170 km2 de la réserve de Khao Sok. Un étonnant paysage lacustre d’où émergent des pitons karstiques, des milliers de pinacles et des fantomatiques cimes d’arbres engloutis par les eaux.

Donc première nouvelle : cette immense étendue d’eau date de 1982. Genre je suis plus vieille qu’elle. Ce qui est fou, car tout semble ici naturel, millénaire, éternel…

Un embarcadère attend les touristes et déjà on sait qu’on sera moins nombreux qu’à Ko Phi-Phi ^^ !

On déjeune dans LE restaurant du coin. Ce n’est pas foufou mais les gens sont adorables !

Sprite, Coca et Ice Tea Pêche thaïlandais ^^

Pour tout ceux qui pensent que c’est Disney dans ma famille et que les enfants ne pleurent jamais, SiloëJolieFée se dévoue pour vous montrer les deux tendances fortes de cette année…

Nous, on se situe au niveau des croix à la droite du poignet d’ElouanPrinceCharmant et on va en bateau jusqu’à l’endroit qu’il nous indique (une heure de bateau). Regardez au passage l’étendue du lac… Dire que tout ça est artificiel et qu’avant, il n’y avait pas d’eau !

On monte sur le long-boat à la grande joie de ma petite pénible.

Mes 4 merveilles <3

Et les autres merveilles aux alentours… Parce que mes amis, quel spectacle ! Si je dois garder un seul souvenir de mes vacances en Thaïlande, c’est cette journée ! J’ai adoré ! C’était sublime.



Je n’ai jamais fait autant de panoramas de ma vie. J’avais envie d’emporter cet endroit dans ma poche pour l’admirer souvent une fois revenue dans mes pénates.

Tout le monde était bien, il faisait beau, chaud, on était au paradis !


Après une heure de bateau, on est arrivés devant ce village sur pilotis. C’est en fait un hôtel, parce que personne n’y vit.

On peut louer ces bungalows (très sommaires) pour la nuit. A 22h, l’électricité est stoppée et tu te retrouves seul au milieu de la nature. Ca doit faire un bien fou… Pas d’autres bruits que ceux du lac… et la vue à ton réveil… mon Dieu, la vue…

Nous voilà sur l’embarcadère. Vous voyez de quoi je parle pour la vue ?


Niveau ambiance, je crois qu’on n’a pas tellement besoin de plus !


Et les poissons, je vous ai parlé des poissons ?

Pendant qu’on profite de la Nature, notre guide vend ses stock-options à New-York ^^ !

A un moment, il a fallu repartir, mais personne n’était pressé. C’est rigolo, même les enfants ont bien perçu le côté magique et exceptionnel de cette excursion. C’était la belle vie et ils le savaient.


I’m the Queeeeeeen of this looong-boat !!

And so we are ^^ !

Salut Chiew Larn, on a adoré faire ta connaissance et on va te garder longtemps dans nos mémoires.

 

Petites photos prises sur le trajet retour, une famille au top de la sécurité 🙂 !


Pour notre dernière soirée dans ce coin de la Thaïlande, on s’est arrêtés sur une plage moins touristique pour prendre des photos.



Moi, j’ai trouvé des similitudes avec ma jolie Bretagne.

Pour se baigner, on est retournés à Hat Nai Han, vous savez, pour les couchés de soleil…


Et voilà… Prochain article, on file vers l’île de Ko Pha-Ngan ! Vous venez aussi ?

 

38 Commentaires

Commenter