Ciloubidouille
30 août 2014 Fabriquer un dragon chinois

Fabriquer un dragon chinois

Vous avez dû voir passer l’info mais une de mes sœurs s’installe à Pékin pour trois ans. Et oui, les filles ont la bougeotte par chez nous car si mes deux frères sont en France (et se lancent dans d’autres aventures personnelles également), vous savez déjà que mon autre sœur est à Barcelone. Je suppose qu’un œil extérieur pourrait tirer des conclusions sur les expatriées que nous sommes (en fuite, instabilité, œdipe, parano, insatisfaction, anorexie (ah, on me glisse dans l’oreille que ça, personne n’y pense…), bref, j’en passe et des plus créatifs), mais pour ma part, je crois simplement à notre faculté de prendre la balle au bond. Ces déménagements loin des nôtres nous coûtent. Aucune de nous n’est heureuse loin de notre famille, personne ne se satisfait de voir grandir les neveux loin de nos regards fraternels, ni elles, ni moi aimons manquer les anniversaires, les hivers, les étés, les printemps… et encore moins les automnes devant la cheminée de nos parents. Mais parce que nous avons grandi dans une famille aimante, parce qu’on nous a mis de la joie de vivre dans nos biberons, parce qu’ils nous ont appris à croire en nous avec autant de puissance que le vent de Bretagne (et tant pis si parfois, c’est pétole), parce que l’autre, le différent, l’étrange, n’a jamais été un problème, parce qu’on deviner que rater les choses est moins grave que de ne pas les tester, parce qu’on sait qu’ils sont là et qu’ils nous attendent… alors on peut s’éloigner. Avec de la peine mais aussi avec de la confiance. Ça aide à mieux respirer.

Et comme souvent chez nous, avant de partir… on fait des fêtes ! Ici le thème de la Chine était tout trouvé, alors j’ai fabriqué un dragon pour décorer la salle où ma frangine a rassemblé ses amis et notre famille. L’idée de la fabrication m’est venue en regardant une vitrine… à Barcelone ! Il y avait un dragon en papier qui arpentait tout le plafond et j’ai trouvé malin la façon dont le corps avait été réalisé.

Avec MaëllePrincesse, on a commencé à découper des ronds de la taille d’un bol renversé ^^ !

On a opté pour du papier rouge tout bête, mais vous pouvez évidemment varier les plaisirs 🙂

Ensuite, on a collé des bâtons en bois (ici des piques pour barbes à papa, mais un pique à brochette fera très bien l’affaire).

A chaque extrémité, on a collé (au pistolet à colle, comme toujours) des plumes. Là encore, vous pouvez vous lâcher en couleur et en quantité ! Plus c’est long, plus c’est bon (attention, cette expression ne s’applique pas à tout).

Il ne reste plus qu’à les assembler pour composer le corps longiligne des dragons de Chine (les nôtres sont plus trapus, genre gros poulets, les leurs sont tout en longueur, genre anguilles. Ce qui tombe bien, les dragons en Chine sont des animaux sans ailes dont la divinité est souvent associée aux phénomènes aquatiques (chutes d’eau, rivières et mers) et détermine les sécheresses ou les inondations. Et si ils volent, c’est grâce à leurs pouvoirs mâââgiques).
Tout ça pour dire qu’on prend du raphia, de la ficelle, du bolduc, bref, du fil, et on attache un par un les bâtons au ras des ronds rouges. On se fait toute la rangée et on recommence de l’autre côté.

[Minute amuse-ton-public ON ] Essaye de dire très vite plein de fois « les bâtons au ras des ronds rouges » très vite… pas facile hein ^^ [Minute amuse-ton-public OFF]

Ce truc-là fait un peu indien à cette étape, à cause des plumes. Mais chais pas trop comment le réutiliser dans un costume ou une déco indienne… ? Des idées ?

Reste à lui faire une tête à ce dragon. Normalement, dans la vie rêvée des anges et de Ciloubidouille, j’aurais eu le temps d’en faire une en papier mâché. Même qu’elle aurait soublîîîîîme, ma chérie. Sauf qu’avec mon été de touriste expatriée qui voulait tout voir, tout faire, tout bisouter, ben je n’ai pas eu le temps. Alors je l’ai joué comme Beckam qui serait manuel… Je suis allée chez Loisir et Création, et j’ai acheté cette tête de vache.

La même, de profil…

Je lui ai ouvert la bouche et coupé les oreilles (tout ça sans rentrer dans une arène). On a des convictions ou on n’en a pas.

Et puis j’ai tout servietté. Comme mon dictionnaire intégré ne connait pas le mot servietté et me le souligne en zigzags rouges, je lui explique. Il s’agit d’un art ancestral qui date de pas longtemps, qui consiste à coller des papiers très fins sur à peu près tout ce qu’on veut.

Ça convient donc aux têtes de vaches amputées. Et ce n’est pas le dragon qui va râler, puisqu’il est lui-même une sorte d’hybride de plein d’animaux (4 de mémoire dont… le chameau !!). Quitte à aller dans le bizarre, j’ai même planté une des oreilles de la vache dans le crâne du dragon.

Et pour rajouter un peu de relief, j’ai fait des excroissances arcadières à l’aide de papier alu, que j’ai ensuite recouvertes de papier fin à l’aide de colle (servietté, qu’on vous dit).

Pas de photo des étapes suivantes hélas. J’avais les mains dans la colle.

Voilà voilà la bête une fois rattachée à son corps de serpent (un peu de bolduc là-encore). Des papiers fantaisies, des flammes de plumes, des dents redessinées, des yeux exorbités… c’est ainsi qu’on fabrique une chimère non ?

Petit zoom sur son corps de chenille (il aurait été plus dragonnable de l’accrocher à plusieurs points pour faire des petits ponts, mais on ne fait pas ce qu’on veut dans les salles de location ^^).

Et voilà, dîtes coucou à Longwang, le roi dragon, seigneur des quatre mers…

Puisses-tu veiller sur ma sœur et sur les siens. Puisses-tu les guider vers des chemins chaleureux, prospères et épanouissants.

Parce que bon… Ma petite sœur s’embarque à son tour dans une jolie aventure, certes, mais moi je m’inquiète pour elle. Je la trouve bien trop petite pour ça, pensez, elle vient juste d’avoir 34 ans. Et puis, qui va la regarder grandir et progresser de loin ? Qui lui dira qu’elle est drôlement vive, elle porte la tête divinement haute et qu’elle est merveilleusement éveillée pour son âge ? Qui va la protéger dans cette grande ville ? (Et surtout, qui va protéger les chinois de ce tourbillon de bonne humeur, de personnalité et d’enthousiasme qui déferle sur leur ville ^^ ? Ils n’ont jamais vu ça eux, une telle nana). Heureusement, son super mari, ses trois fantastiques roudoudous sont du voyage! Tout un chacun va devoir trouver sa place et son équilibre chinois. J’ai de l’appréhension, parce que je les aime, mais j’ai aussi une confiance immense en ce qu’ils sont. Et je mets déjà des sous de côté pour aller les voir autant que possible ! 1000 km nous séparent encore, mais on s’est drôlement rapprochés !

Je suis vraiment heureuse que cette année chinoise commence par cette fenêtre de bonheur à venir, pour eux et pour nous. Vive les aventuriers. Courage (?? – jia you). Force et honneur (là je ne sais pas le traduire ^^)

« Le premier pas est toujours le plus difficile… » (?) — Proverbe chinois

« Une petite étincelle peut allumer un grand feu… » (?????????) — Proverbe chinois

Voilà, j’ai tout donné ^^

 *******

PS : pas plus de trois ans hein, sinon je sors la poupée vaudou.

PPS : pour ceux qui aiment les dragons, j’en avais déjà fabriqué un pour ma fête du nouvel an chinois.

J’avais aussi réalisé des dragons en carton pour une classe de primaire.


Et bien sûr, je ne présente plus l’anniversaire de dragonnier d’ElouanPrinceCharmant qui avait eu son petit succès :).

Les préparatifs (clic sur la photo)

La fête (clic sur la photo)

29 réactions au sujet de « Fabriquer un dragon chinois »

  1. quelles émotions à te lire…
    bonne route à ta soeur et sa tribu ! j’aime beaucoup ce que tu as écrit, y glissant tout un sac de compliments au milieu de tes inquiétudes!
    et bien joli dragon… qui pourrait servir de totem pour l’anniv’ de mon troize !

  2. C’est vraiment très sympa mais le plus beau ce sont tes commentaires et tous les sentiments que l’on ressent à la lecture de ton article. Merci de nous faire partager tout ça ! Je crois que lire tous ces bons sentiments me donne l’envie d’exprimer un peu plus les miens et de partager plus de moments merveilleux avec ma famille et mes amis. Tu en as de l’influence sur ma petite vie ! Merci 🙂

  3. C’est toujours un grand plaisir.
    On ressent beaucoup d’amour , d’émotion vis à vis de ta famille et ami(e)s dans cet article.
    Je te tire mon chapeau car ton imagination n’a pas de limite et je suis sûre que la relève est assurée.
    Le dragon est magnifique et me semble à la portée de mes mains peu habiles.
    Hâte de lire tes prochaines aventures 🙂

  4. Moi, je dis : quelle chance de pouvoir partir à l’aventure comme ça, même si j’entends bien les tristesses et les émotions liées à l’éloignement familial, ça me donne envie, vraiment. Alors merci de nous faire parvenir un échantillon d’expatriation!

  5. Je croyais que ce dragon était arrivé de Wuhan avec toi dans tes valises. Alors bravo, belle réalisation !

    Quelle belle déclaration d’amour fraternelle pour ta frangine.

    Plein de bonnes choses pour vous tous là-bas au pays du soleil levant 😀

    Des bisous

  6. A chaque fois je suis épatée! Par la création évidemment. Mais aussi par l’amour qui uni ta famille. Par cette capacité à l’écrire dans de si jolis mots! Bravo. et merci pour le partage.

  7. Je ne suis pas 100 % convaincue par le corps du dragon (je n’aurais pas mieux fait, hein !) mais la tête est géniale !
    J’espère que tu as eu un retour en Chine agréable.
    Plein de bons voeux aux aventuriers !

  8. vos parents ne vous pas appris que la joie mais aussi l’amour des autres! c’est ce qui rend tes articles si attachants! et mine de rien, la famille ciloubidouille se déplace vers la Chine, voilà la deuz! un post très émouvant! j’aime bien les fabrications pour l’anniversaire d’elouanprince charmant, quel oeuf du tonnerre!

  9. fantastique changer une vache en dragon si c’est pas de l’amour fraternel ça ;o)

    et comme toujours articles plein de clins d’oeil d’allusions trop :o)

    merci et bon vent à toutes les 2 (et famille associée)

  10. Encore un tres bel article, je trouve que vous avez un courage et une chance extraordinaire toi et ta famille de vivre tout ca, meme si c est loin des siens. Je crois que personnellement je ne pourrais pas le faire(il devait manquer l ingrédient confiance en soi dans mes biberons!!), mais l occasion ne s est pas presentée non plus.
    En tout cas je vous souhaite d autres aventures magnifiques comme ca on peu en profiter aussi!

  11. Hello bonjour,
    Tout un article qui tient en haleine… Moi, c’est mes enfants qui sont loin des yeux, mais toujours dans le coeur !
    Bravo pour cette super réalisation, tout a fait magnifique et extraordinaire.
    Extra le partage et les commentaires personnels fort amusants, émaillant la réalisation.
    Merci beaucoup !
    Marie

  12. J’adore ce moment, quand je découvre un nouvel article de ma blogueuse préférée! J’adore te lire, m’imprégner de tes mots qui virevoltent entre humour, partage et émotions.. L’amour que tu as pour les tiens est tout simplement formidable.. Tes chroniques quotidiennes sont des bouffées d’oxygène et de belles découvertes.. Tu es « vraie » et ça se ressent dans tes récits! Bref, au cas où tu n’aurai pas compris : vivement ton prochain article! Et bonne aventure à ta soeur! Biz

  13. Ce que c’est beau quand tu écris sur tes proches ! Tes enfants, ton mari, tes parents, tes frères et soeurs, oncles tantes et autres….. Ils ont tous droit à leur quart d’heure poésique (si j’veux) et tes mots sont d’une douceur et d’une justesse… On le sent, l’amour dans le biberon !! Et surtout on sent que tu transmets tout ça à tes propres enfants ! Quelle chance !! bonne route à ta soeur et bravo à vous toutes d’oser !!

  14. quelle belle émotion dans l’écriture de ce joli message pour ta soeur et ta famille…quelle belle famille qui a su tisser de tels liens, même si les kms séparent les sentiments sont là, forts et doux. Merci Cilou de nous montrer que la famille est importante dans nos vies et qu’il faut en prendre soin.

  15. C’est sûr le dragon gradé est impressionnant mais les mots tendres et vrais qui l’accompagnent sont puissants, touchants et inspirants.. Je vois que tu as glissé quelques unes de ces plumes dans ton sac et que tu nous montres ainsi ta très belle plume. Courage pour la séparation et pour tes projets littéraires, je les espère, égoïstement, fructueux.

  16. Le plus beau cadeau qu’un parent fait a son enfant est d’en faire un être libre.
    Mission accomplie pour tes parents, ils peuvent être fiers.
    Bon envol a ta sœur 😉
    « Seul on va plus vite, a plusieurs on va plus loin »

  17. Ben dis donc, vous avez vraiment la bougeotte chez vous ! Je ne peux qu’être émerveillée, moi qui serai une vraie chochotte si je devais quitter la france !
    En tout cas très joli dragon, même si je te l’avoue, je ne voyais pas trop quel pourrait être le résultat avec la tête de vache !!

    Bises

  18. Il est splendide ce dragon et je pense que mes filles seront ravies de tenter d’en faire un. Moi je me contenterai de superviser de loin, je suis bien trop maladroite avec mes dix doigts ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *