Ciloubidouille
11 mai 2016 Edamame ou Mao Dou, recette de haricot poilu

Edamame ou Mao Dou, recette de haricot poilu

Une petite recette, ça vous dit ? Ça fait longtemps que je n’ai pas publié un article cuisine. Oki oki… un article tout court aussi… un point pour vous ^^ ! Ne vous emballez pas trop pour autant, ce n’est pas un plat facile à reproduire. Rien de compliqué techniquement, c’est même archi simple à préparer. La seule difficulté réside dans l’achat des ingrédients asiatiques en France, où c’est plus compliqué qu’ici. D’abord, il faut dénicher les fameux haricots poilus. Chez nous, on les appelle Edamame, qui malgré son air de nom de fromage hollandais est le mot japonais pour les désigner. Je ne sais pas s’ils sont très populaires au Japon, mais la Chine est un des principaux producteurs de haricots poilus sur la planète. C’est simple, c’est un plat froid incontournable qui est proposé dans tous les restaurants ou presque. J’en raffole !

Cru, ça ressemble à des haricots assez classiques non ? Ou à des petits pois ? Bref, ça ressemble à quelque chose de connu.

Sauf que sur la surface de la gousse, il y a des petits poils, d’où son nom de haricot poilu. Chose que je ne savais pas, ce légume est en fait du soja, la plante qui sert notamment à fabriquer le tofu (ou le lait de soja). Tel que vous le voyez, c’est-à-dire bien vert, il correspond à une cueillette avant maturité. C’est-à-dire que normalement, le stade de cueillette est plus tardif (les haricots ont une couleur plus sombre). Et c’est délicieux !

Le nom chinois est [máodòu], ce qui signifie « amande de haricot poilu ».  Si vous allez dans un restaurant chinois et que vous souhaitez manger ce plat, il faut commander des [Liang Ban Máo Dòu] : chinois

Passons à la recette. Vous lavez les haricots et vous mettez de l’eau salée à bouillir. Ensuite vous plongez les haricots dans l’eau et vous les laissez cuire 10 min.

Pour la cuisson, il n’y a rien d’autre à faire. Ce qui donne le goût au plat, c’est son assaisonnement. Et là, ça se corse aussi niveau trouvaille d’ingrédients ! On commence par le facile : deux gousses d’ail broyées et une belle cuillère à café de sel. Mon ayi rajoute du bouillon de poule en poudre mais je n’en ai jamais vu sous cette forme en France. Nous on a des cubes uniquement non ? En Chine, ça se vend sous forme de poudre granuleuse et perso, je trouve ça bien plus pratique ! Niveau quantité, partez sur une belle cuillère à café aussi.

Gros plan sur le bouillon de poule en grain ^^ ! Vous rajoutez ensuite le poivre, à votre convenance, et une cuillère à soupe de sucre.

Maintenant, on passe à la partie liquide.
Une cuillère à café de vinaigre de riz [Mi Cu]. Je vous montre à chaque fois la bouteille chinoise, histoire que quand vous vous retrouverez chez les frères Tang, vous puissiez vous repérer. Ce n’est pas toujours facile… Mon ayi en met de manière pifométrique mais je dirais une cuillère à soupe, à peu près.

On rajoute ensuite une cuillère à soupe d’huile de sésame [zhima you].

Et enfin, la dose de soja. Deng Hong, mon ayi, me précise bien que la sauce soja, c’est comme le fromage en France, il y a plein de variétés et que là, il faut prendre le [sun chou]. Ne me demandez pas à quoi ça correspond ni quels sont les différents types de sauce soja, j’en sais rien…

Et quand je dis, elle met la dose, c’est qu’elle remplit le fond du plat. On mélange le tout pour que la sauce soit homogène et on rajoute les haricots poilus cuits.

Et voilààààà… Z’avez vu, techniquement rien de compliqué. Il faut maintenant laisser refroidir. Tout peut se manger chaud, évidemment, mais pour que les saveurs aient bien le temps de s’imprégner, c’est mieux de laisser reposer au frais. Un petit cellophane et zhou, une bonne heure au frigo minimum.

C’est un plat qui se mange avec les doigts. On prend un haricot et on l’ouvre pour récupérer les pois à l’intérieur. La cosse ne se consomme pas. Mais comme l’extraction se fait dans la bouche (on place le haricot entre les dents et on le fait glisser pour presser les pois vers la sortie ^^), on peut récupérer le bon goût de la sauce !

Petite photo scientifique ^^ ! A gauche tu jettes, à droite tu manges !

Et voilà pour la recette de mon plat préféré de Chine. Simple mais délicieux. Je pourrais en manger tous les jours. Pour ceux qui le souhaitent, l’ajout de piment est certainement possible ;).

* * * *

Je reçois plein de questions concernant mon retour en France. Je prendrai peut-être le temps de raconter mes impressions du moment à l’occasion, mais là je vais répondre juste rapidement aux interrogations qui reviennent super souvent.

  • Oui, on rentre définitivement début juillet en France. Zhom rentre fin août lui.
  • Non, on ne repart pas ailleurs. Ce n’est pas du tout au programme pour le moment.
  • Je ne peux pas dire que ça soit passé vite pour ma part, mais au vu de tous vos commentaires qui disent « trois ans, déjààààà ??? », je suppose que oui, ça n’a pas été si long… pour vous 😉 .
  • Nos affaires rentrent par container, en bateau. Je suis en pleine période de tri…
  • Les enfants retournent dans les établissements qu’ils avaient quittés trois ans plus tôt. ErwanouGentilLoup sera en première, MaëllePrincesse en 3ème, ElouanPrinceCharmant en 6ème et SiloëJolieFée en CE1.
  • Le moral de tout le monde est bon, on est contents de retrouver notre chez nous et de revoir la famille, les amis, la France.
  • Oui, on est aussi tristes de quitter Wuhan et les nouveaux amis. Pis également de déposer un au-revoir à Deng Hong qui ressemble à un adieu…
  • Une nouvelle expatriation nous semble possible (enfin en vrai, tout nous semble possible dans la vie), mais elle n’est pas à l’ordre du jour.
  • La Chine va tous nous manquer immensément. Nous sommes ravis d’avoir vécu ici trois ans. Mes deux grands souhaitent continuer leur apprentissage de la langue d’ailleurs.
  • Je ne sais pas quel est mon voyage préféré… Sachant que je ne vous ai pas tout raconté de nos excursions… :).

Des sourires. Bon réveil la France. Passez une belle journée.

 

38 réactions au sujet de « Edamame ou Mao Dou, recette de haricot poilu »

  1. C’est marrant, moi qui faisait un rejet du soja, ça m’a tout de suite l’air plus sympathique ! On dirait des haricots en grains tout bêtes !
    Bons préparatifs de retour

  2. Aaah, des edaname! j’adore ça! J’adore tellement ça que… j’attends pas de les assaisonner et je les mange aussitôt cuits XD
    On en trouve dans les épiceries asiatiques, le bouillon de poule en poudre aussi (je crois que j’avais découvert ça dans un ancien article à toi, peut-être pour les jyaozi?) et j’en ai cherché longtemps. 🙂
    merci pour la recette d’assaisonnement, je testerai… si les haricots survivent suffisamment longtemps XD

  3. Merci pour ces tranches de vie en direct de Wuhan, du Hubei et au-delà!
    Heureusement, vous n’avez pas eu à bénéficier de Zhongnan et de ses services francophones! Si vous voulez garder le contact avec Wuhan, nous poursuivons la curation des informations sur Wuhan à l’adresse http://www.scoop.it/t/wuhan
    Bonne réintégration

  4. merci pour la recette ! ça ressemble à des fèves je trouve 😉 pour le bouillon de poule en poudre tu peux en trouver en pot avec les fonds de sauce au rayon épices 😉 bon courage pour le tri et le déménagement, perso je déteste ça 😉 et peut être que tu nous raconteras vos derniers voyages ? j’aime beaucoup tes articles

  5. Ahhhh ! Mais moi je les retirais de la cosse avec les doigts ! Pas une fois dans la bouche ! Un monde nouveau s’ouvre a moi !
    Merci pour ce pas à pas !

  6. J’avoue que de mon écran, 3 ans me semble si vite passé. Je n’ai pas toujours commenté mais je t’ai presque toujours lu et suivi ta petite vie via Instagram.
    Je ne pense pas que j’aurai eu le courage de faire cela donc respect à toi et ta tribu. En attendant c’est énormément de souvenirs, de découvertes aussi. C’est génial au final.
    Alors bon retour en France et j’espère que la rentrée des enfants se passera bien.
    Pour la recette, je ne connaissais pas, c’est assez tentant.
    Bises

  7. Héhé, pas besoin d’aller bien loin, on en trouve chez picard, avec une super sauce soja ail gingembre 😉
    C’est vrai que c’est trop trop bon!

  8. Hey!
    j’apprécie tjs autant ton super humour mêlé à cette recette très appétissante!!!
    Merci pour l’agenda de retour en France; la nostalgie d’un ailleurs reviendra en son temps, à n’en pas douter!!

  9. Merci pour la recette ça donne envie de tester ( reste à savoir si je vais trouver les fameux haricots poilus)
    Bon retour en France courage pour le tri et les « au revoir  » merci pour les réponses à nos questions

  10. « Mais si vous m’attendez au tournant de ces 3 ans en me disant « Alors ? Tu en es où ? », il est possible que ça me motive », disais-tu au sujet de ton désir d’écrire un roman.

    Je me dévoue donc : alors ? Tu en es où ?

    (Pour l’autre objectif, faire du sport, je sais que c’est bon, bravo !)

  11. J’ai découvert les haricots poilus au Japon, que j’adore aussi. Les japonais en mettent quasi systématiquement dans leur bento. En France, du moins à Paris, tu en trouves facilement dès que tu cherches un peu…même chez Picard!
    Voilà une page qui se tourne pour vous. Prenez le temps des au revoir: personnes, lieux, choses…et des larmes…pour mieux apprécier votre retour et continuer votre chemin le coeur un peu plus léger et de beaux souvenirs plein la tête. Du courage et des bises à toute la Cilou family 🙂

  12. Vies parallèles… C’est le sentiment que j’ai souvent qd je te lis… Pas le même pays, pas la même expatriation…. Mais tant de points communs. Départ début juillet pour nous et fin août pour monsieur également.
    Je pense comprendre ce que tu décris et plus encore… Bien que pour nous l’école ne soit pas aussi simple !
    Bon courage pour ces moments intenses. Et merci pour l’article.

  13. Merci pour cet article … Comme je le lisais un peu plus haut … Et toi tu vas faire quoi à la rentrée ??? Peut être nous régaler de tes articles …????.

  14. Bonjour Cilou
    Merci pour cette recette qui nous fait voyager : je partirais bien à la découverte des Edamame ! Je regarderai de plus près les variétés de haricots, car je pense que cela risque d’être l’ingrédient le plus dur à trouver dans ma région…
    Et bon courage pour les préparatifs du retour !

  15. Depuis le temps que je me dis qu’il faut que j’aille chez Tang Frères! En plus, à part les haricots, j’ai tout!Ça a l’air délicieux! Merci pour le partage et bons cartons!!!

  16. merci cilou pour tou 🙂
    merci cilou pour toust çà 🙂
    merci cilou
    bon courage pour le tri …pour ce nouveau départ 🙂
    et pour ce retour en france !
    à bientôt de vous lire !
    babeth

  17. Miam, ça donne envie !
    On est dans les starting blocks pour le retour aussi, après 4 ans en Italie… moins loin, certes, mais on s’attache toujours à notre terre d’accueil et la séparation sera difficile ! Ce sont de belles expériences, uniques et précieuses !
    SiloëJolieFée entrera au CE1 ? Elle a sauté une classe ?
    Bons préparatifs, bons cartons ! Ecris-nous encore quelques articles si tu en trouves le temps !!! Merci !!! On attend d’ailleurs le débriefing de la fête des 6 ans qui doit avoir lieu d’ici très peu de temps si mon petit doigt ne se trompe pas 😉

  18. Bravo pour ce blog. Je l’ai trouvé en cherchant des infos pour notre voyage en Thaïlande et Cambodge avec 4 enfants… Parce que j’ai aussi 4 enfants de 4 à 17 ans, et un seul mari !
    J’aime le ton « cash » employé et aussi la sincérité. Dans beaucoup de blog, on lit « voici notre voyage, c’était génial, on est arrivé, il y avait personne, patati, patata » et rarement les côtés « loupés » ou « et oui, on est des touristes, on préfèrerait visiter seuls mais la réalité c’est qu’on est tous comme ça… ». Bref, merci pour l’authenticité et courage pour le retour en France.

  19. J’adore votre blog et vos recettes qui nous font voyager. Comme tu le dis c’est toujours un peu difficile d’avoir tous les ingredients asiatiques pour réaliser la recette comme si on y était 🙁

  20. Tout ça m’a l’air bien délicieux, mais tu as raison en ce qui concerne les ingrédients. Mais je ne m’avoue pas vaincue parce que j’aimerai bien découvrir ce plat d’ailleurs. Merci pour la recette.

  21. Salut,
    Cette recette est super intéressante, j’aimerai bien l’essayer à la maison pour ma famille. De plus, j’adore la cuisine asiatique ! J’espère que ce sera aussi bon que ça en l’air. Merci pour ce partage.

  22. Merci pour cette recette que je reproduirai ce week-end ! Ton article m’a beaucoup fait rire, et j’aurais peut-être mieux fait de le lire avant d’aller au Japon. Pour la petite anecdote, c’est chez un maître sushi que j’en ai mangé la première fois, et je ne savais pas comment on mangeait les edamame alors je me suis bien évidemment et j’ai tenté de manger la cosse poilue… Ce qui a valu au maître sushi un joli fou rire. Alors tu fais bien de préciser hahaha !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *