Ciloubidouille
28 décembre 2016 Dessin sur porte-document

Dessin sur porte-document

Je ne sais pas si vous avez vu passer la photo ci-dessous via Instagram, Facebook, etc. C’était ce dessin fait en réunion, lui-même inspiré de ce dessin de Pinterest. Je l’ai trouvé simple et plein de possibilités. Des carrés et plein de petits gribouillis possibles. C’est l’idéal pour réfléchir à ce qui se raconte tout en continuant de griffonner. (Et oui, pour répondre aux questions que l’on m’a posées, c’est possible de dessiner en réunion chez moi, mais uniquement parce que visiblement, ça n’influe en rien sur les interventions que j’ai à faire). (Et non, dessiner n’est pas mon métier, même s’il m’est arrivé de dessiner dans le cadre de mon métier ^^).

En rentrant à la maison, mon cerveau a fait la connexion entre ce dessin et un autre projet que j’avais en cours. Pour le Noël de ma maman, je lui ai acheté un immense porte-document. J’avais noté son besoin (elle fait de l’encadrement et doit ranger les feuilles qu’elle achète bien à plat). Mais ça m’embêtait de le lui offrir tel quel. J’avais donc décidé de dessiner quelque chose dessus avant de le glisser sous le sapin. Depuis, j’arpentais Pinterest pour trouver de l’inspiration. Je ne voulais pas de trucs trop gniangnian et j’avais du mal à savoir quoi gribouiller.

Donc… facile de deviner la transition. J’ai finalement songé à mon dessin et je me suis dit que j’allais le reproduire grandeur nature. Et plus cool encore, j’allais demander aux enfants de participer !

Même qu’on allait vivre tous ensemble un vrai moment Kinder, où on rigole, on crée de la valeur familiale, on déborde de sucreries et de bisous qui collent…

Ben c’était sans compter mon petit côté psychorigide du zentangle… Ahem…

Comprenez-moi. Je rassemble mes korrigans,je leur explique le principe : je dessine les carrés en noir, ils les remplissent avec les Posca en rouge en suivant des exemples de zentangles que je leur montre préalablement. Le cahier des charges est clair, le matos est là, les inspirations sous la main via la tablette branchée sur Pinterest.

SiloëJolieFée est malade, je n’ai que les grands avec moi. Mais pas grave !
On va se le faire ce moment Kinder bueno les enfants ! Branchez la musique Hollywood chewing gum et les sourires Colgate !

ElouanPrinceCharmant, suuuuuper enthousiaste sur le projet, se lance. Il se met à dessiner des sortes de fleurs.

Moi : « Mais non mon bisounoursroudoudou, tu n’as pas bien compris le principe du zentangle voyons… Il faut faire des motifs plus géométriques, plus répétitifs… »

Lui : « Ben oui, je sais, d’ailleurs mes fleurs sont en trait comme sur ce dessin de Pinterest »

Moi : « Pas du tout, mon ange d’amour, là tu fais un petit n’importe quoi. Concentre-toi et fais des traits droits… »

Lui : « Mais on s’en fiche, on remplit les cases, c’est joli regarde« .

Moi : « Tu crois que les deux escargots que tu viens de pondre vont être validés par la police jedi des Zentangles ?? JE NE CROIS PAS (mon petit prince gnagnagna)…Et qui a mis cette musique de dingue qui me casse la tête ? MOI ? Ben je regrette !  »

Bref… je vous la fais courte, en deux minutes chrono, j’avais réussi l’exploit de m’énerver toute seule et de lui ruiner sa confiance créative. Bravo le veau.

Pire… Tout en débitant mes petites phrases agacées (où vous pouvez virer tous les pseudos dégoulinants, je ne m’exprime jamais ainsi), je voyais bien que je ne me comportais pas vraiment comme si je sortais d’une conférence de Dolto en plein festival Montessori, après un vote d’interdiction de la fessée par des chantres de l’éducation positive…
Je le SAVAIS que je râlais sans raison. Mais à ce moment-là, je voulais faire un truc joli pour ma maman, et c’était un peu la seule ligne qui se diffusait dans le cerveau binaire de ma matrix. Et mon ElouanPrinceCharmant ne rentrait pas dans la jolie case de mon super projet instagramable.

Pis il a eu les larmes aux bords des yeux. Et là, je me suis dit mince… Non seulement je n’ai pas vraiment créé un moment Nutella, mais en plus je me comporte comme une conne. Alors, péniblement, je l’ai fait à l’envers. Je dis péniblement, parce que j’ai un peu ramé. J’ai dû le consoler en profondeur, avec de la sincérité et des excuses qui racontent quelque chose de juste. J’ai dû faire le deuil de mon projet parfait. Et même si on a conscience que c’est le chemin à suivre, ça ne le rend pas forcément plus facile à emprunter. C’est bête, on est d’accord. Mais c’est ainsi que le cerveau fonctionne. La fonction ON/OFF est rarement active, il faut du temps, même quand la décision est prise, même quand on l’a validée pour faire retomber la pression. Faire s’évanouir l’énervement. Relancer une énergie nouvelle. Pas si simple.

C’est un exercice de démêlage de pelote de laine pleine de nœuds. Va le réussir quand tu es toi-même énervé.

Je me suis dit que ma mère n’en avait pas grand chose à faire de la perfection de mon projet. Si je lui offrais une « œuvre » réalisée par ses 4 petits enfants, forcément, elle serait ravie. Qui récupère un dessin d’enfants et dit « hum… tu n’as pas encore le niveau pour que je le garde » ? Personne (qui possède palpitant humain en état de marche).

En plus, c’était plus sympa que ça reflète ce qu’ils savaient vraiment faire, ce qu’ils avaient envie de donner. Parce que malgré la cornichonnitude de sa mère, mon ElouanPrinceCharmant, il n’a jamais perdu son envie de participer. Il a bien dû avoir les boules de mes réflexions agacées, mais jamais il a lâché son crayon. Pareil pour les deux autres que j’ai dû passablement gonfler…

Alors le moment Kinder, il n’a pas eu lieu, c’est vrai. Et je suis responsable de cela. Mais quand je regarde ces photos, où je les vois souriants, appliqués, dans l’énergie de ce projet, je me dis qu’on a surtout vécu un moment Ciloubidouille. Un truc bricolé, plein de défauts, réalisé avec les moyens du bord… un truc souriant, engagé et finalement bienveillant. Parce que moi, j’ai progressé dans mon apprentissage de maman. Parce qu’ils étaient contents d’eux à la fin. Parce qu’on a parlé de mon attitude pas très encourageante et qu’ils savent que je me suis trompée. Ce n’était pas Kinder, ce n’était pas Disney. Mais c’était vrai. Imparfaitement vrai.

Et j’ai l’espoir qu’à leur tour, quand ils reliront cet article, ils se marreront en songeant à leur folle de mère qui voulait absolument des zentangles parfaits ! Le genre d’histoire qu’on se raconte longtemps après, quand on parle de son enfance.

« Tu te souviens de ton escargot qui avait fait pété une durite à maman ? »

« Putain, tellement. Elle était hystérique »

(Oui bon… hystérique… on exagère toujours les moments Kinder, des années plus tard ^^).

Pour ceux qui s’interrogent, on a laissé des carrés vides pour SiloëJolieFée, afin qu’elle participe à son tour.

Le lendemain, moins fiévreuse, elle s’est lancée avec enthousiame. Je n’ai pas râlé. Je l’ai laissée faire ses carrés sans intervenir autrement qu’en lui proposant mon aide, au besoin.

Elle a pigé le principe des Zentangles et je crois que ça lui a même plu. Des traits, c’est quelque chose de rassurant.

Je vous montre le travail mais pas fini. Je n’ai pas de photo du porte-document terminé. En même temps, pas sûre que ce soit le genre de tuto qui vous serve, la proportion des gens qui offrent des porte-documents doit être assez faible ^^ ! Mais qui sait, sur un projet équivalent où on peut dessiner, c’est éventuellement une inspiration.

Pour finir, je ne suis pas dans un des clans de la blogosphère maman. Je n’ai pas envie d’être une maman parfaite ni une mère indigne, et encore moins de faire de la morale. Si je vous raconte ça, c’est que parfois, malgré mon envie de bien faire (+++) , malgré mon manque de discernement (—), le résultat n’est pas tranché. Il évolue, il a sa vie autonome. A moi de faire en sorte, en me le réappropriant, qu’il se transforme en quelque chose qui me ressemble. C’est ca que je lègue à mes enfants. Ma capacité à me planter, à le reconnaitre et sans pouvoir changer le cours du temps, à l’assumer. La prochaine fois, les chances que je m’énerve sont réelles, mais j’espère qu’elles seront quand même moindres ! On y croit… (c’est Noël). 

Peu de chance que je revienne publier quelque chose avant le réveillon, alors je vous souhaite une belle année 2017, qui rime avec fête, galipette, follette, guillerette, mignonnette, risette et raclette ! C’est sûr : elle a un sacré potentiel !

Plein d’amour sur vous !


Enregistrer
Ps : en parlant de dessin, et sans m’énerver (^^), je vous rappelle que vous pouvez toujours m’envoyer une paréidolie ! J’en ai déjà reçues et j’ai adoré !!

Je vais les rajouter dans la journée directement dans l’article tiens :). 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

44 réactions au sujet de « Dessin sur porte-document »

  1. C’est une très belle réalisation, et surtout un très chouette article. Je m’y reconnais tellement… Aie, aie, aie!
    Je t’admire de nous raconter l’envers du décor, et de ne pas te limiter aux photos Kinder comme c’est souvent le cas sur les blogs et comptes bien léchés!
    Je te souhaite de belles aventures en 2017, ainsi qu’aux tiens.

  2. Et oui, c’est cela être humain et c’est ce que j’essaie de faire avec mon fils…Tout le monde peut se tromper, faire des erreurs; il faut savoir les reconnaître, s’excuser quand cela est nécessaire et surtout réparer. Il m’est arrivé de m’énerver contre lui, parce que fatiguée, stressée … Mais j’ai toujours fait la démarche de m’excuser et de lui expliquer… On apprend tous les jours !!
    Très belle réalisation et très bonne, heureuse, merveilleuse année à la famille Cilou !!

    1. J adore l idée de la pochette personnalisée et pour l énervement idiot, je comprends tout à fait pourquoi et pourquoi c’est idiot
      … je fais la même. … mais avec le temps l important c est de garder l esprit de famille.
      Merci Cilou pour tes articles qui respirent la fraîcheur et la vraie vie, tu me réconcilies avec internet ????????

    2. J adore l idée de la pochette personnalisée et pour l énervement idiot, je comprends tout à fait pourquoi et pourquoi c’est idiot
      … je fais la même erreur parfois. … mais avec le temps l important c est de garder l esprit de famille.
      Merci Cilou pour tes articles qui respirent la fraîcheur et la vraie vie, tu me réconcilies avec internet .

  3. Ah ca m’arrive souvent avec mon fils, je suis rassurée… il fait comme il le sent et je crise… un peu trop contrôlante que je suis…
    Difficile de penser que c’est le geste qui compte, là… alors que si!
    Belles fêtes à toi et ta famille !

  4. Bravo pour la description de ce moment si humain. A vouloir tout bien faire, on se met des œillères et heureusement, nos enfants sont là pour nous les enlever avec leurs larmes aux yeux . Au final, les rectangles finissent en zentangles parce que chacun y met du sien et que même les mamans savent s’excuser <3. Je crois que je vais récupérer cette idée (je ne connaissais pas…) et l'utiliser en réunion et avec les enfants (les miens et ceux des autres)… Merci pour ce partage.
    Joyeuse fin d'année.

  5. Mon dieu que j’ai ris tellement cet article est criant de vérité, loin de la perfection (mensongère) d’internet. Merci de te montrer tel que tu es dans ton rôle de maman je pense qu’on et nombreuses à vouloir tout contrôler comme ça avant de se rendre compte parfois qu’il faut lâcher prise pour que tout le monde puisse profiter du moment. Je te souhaite une merveilleuse année à toi et ta petite famille, toujours plus de bonheur, de créativité et de partage

  6. Bravo cécile, tu as fais du joli boulot, et tu peux être fière du boulot accompli « sur » tes gamins, je parle bien sur de ton attitude et de ta capacité à tout remettre à l’endroit quand t’as tout foulé du pied… C’est pas donné à tout le monde.
    Et sinon leurs zentangles ils sont superbes!
    Bonne année !

  7. ah la la les moments kinder qui se transforment en pas kinder du tout . c est exactement ca!!! ceci étant j aime beaucoup l idée et je vais faire min instant kinder ( j adore l expression) à moi toute seule!! na
    je te souhaite une excellente fin d année.

  8. Pas facile, d’être une maman, hein ?
    Moi je sais que ce n’est pas la perfection de notre comportement bienveillant qui compte, mais la prise de conscience qu’on a fait un truc de traviole, qu’on a blessé notre enfant, et la capacité à le reconnaître devant lui. C’est ça qui fait toute la différence. Et clairement, je fais ça tous les jours, parce que je me plante plus souvent que je le voudrais, parce que je suis fatiguée aussi, et un peu seule à porter beaucoup de trucs en ce moment.
    Hier soir j’ai blessé mes enfants parce qu’ils se disputaient, et que je ne le supporte pas ces jours-ci, et que je ne peux pas m’empêcher de les réconforter en pointant du doigt qu’ils sont aussi responsables de la dispute et qu’ils auraient pu faire autrement pour éviter qu’on en arrive là. C’est vexant, c’et moralisateur, et ça ne les fait pas progresser. Ça leur montre que c’est trop dur, c’est tout.
    J’ai un gros travail à faire là-dessus, mais je suis contente d’avoir pu le leur dire, même si c’était au milieu de « et vous, vous voulez bien faire un effort aussi ? ».
    Plein de bonnes choses à toi pour l’année qui vient !
    J’apprécie toujours autant tes jolis messages et vos réalisations familiales pétillantes.
    Bon vent et à bientôt !

  9. Joli l’effet reproduction en masse…Merci pour ce kid-atelier, tes enfants sont toujours partant pour tout, comme ça? Mais alors, tu a gagné la méga-bannière de la maman la plus chouettos de l’année et tes enfants ne me contrediront pas…Biz

  10. Quel bel article. Effectivement la proportion d’offrir un porte document est faible, quoi que ma nièce fait des études d’architecture…moi l’idée me plait bien (à mettre dans les projets futurs à faire une fois….)l’escargot m’a bien faire rire, tellement vrai. C’est beau comme tes enfants sont toujours prêts à participer, belles fêtes à toi

  11. Coucou … que c’est rassurant de lire ton article … je ne suis pas seule à vouloir « ma » perfection quand je sollicite mes enfants pour un projet… j’ai eu aussi les larmes aux bords des yeux .. et à ce moment là, je me suis dit que ma réaction était démesurée par rapport à l’enjeu du projet.au final qu’est ce qui compte … ton fils est fier de sa création , vous avez eu un projet commun , ta mère a certainement été ravie de voir que les petits enfants c’étaient réunis pour elle …. dernière chose … tu partages pour nous tellement de jolies creations , de super moments de ta vie ,merci de partager aussi tes remises en question qui me font dire que tu es humaine comme nous !!! ????… Je crains toujours le moment ou tu nous diras que tu arrêtes ton blog car je sens tellement d’amour et de générosité derrière l’écran … ca me fait du bien …. je te souhaite avant l’heure une excellente année 2017 pleine d’amour et de créations .

  12. Non mais en même temps, les « vrais » adeptes du zentangle sont quand même sacrément coincés du *u*, non?!?Tu as vu leurs règles: carrés de 9×9 cm de côté (pas un mm de trop…), formes réglementées (chacune portant un nom), profs certifiés de zentangle (sans certification, tu n’as pas le droit de prêcher la bonne parole zentangle), vente de kit de zentangle (c’est vrai qu’il FAUT un papier particulier, avec un crayon particulier!) bref… bonjour la spontanéité!!
    Du coup je préfère dire que je zendoodle!!
    Et il est superbe, votre porte-document!

  13. Quand j’ai vu le début de l’article, je ne me suis pas sentie trop intéressée, car ce type de dessin ne me passionne pas plus que ça…
    Puis, quand j’ai progressé dans la lecture de l’article, qu’il a été agréable de lire tes mots de maman, j’en ai même été émue…
    Je trouve tes mots justes, la facilité que tu as à exprimer des émotions, tes erreurs, le rapport avec tes enfants vraiment admirable, et ta remise en question tout à fait honorable.
    Une belle leçon pour nous toutes , les mamans imparfaites !
    Finalement, cet article, il m’a vraiment vraiment beaucoup plu !

  14. Merci pour cette petite mise en perspective de la famille idéale que vous représentez pour moi, ça fait décomplexer. Merci pour les idées de décor, que je reprendrais bien pour les murs vides et les portes de mon nouvel appart. Merci pour les rimes en 2017, que je vais utiliser pour mes voeux de nouvelle année. Bref, merci pour cet article et tous les autres de ce joli blog.

  15. Bienvenue dans le monde des mamans parfoites …

    Les mamans parfaites mais pas tout le temps 😉

    Et tu sais quoi, vais me resservir de cette idée pour un porte-document A4 a mon grand. Sauf que je vais laisser les carres vides … Au lieu de gribouiller dans ses cahiers en s ennuyant a l ecole, ca le canalisera peut être et qui sait ???? Peut être même retiendra t il ce qui a été dit en classe !!!

  16. J’adore autant l’idée que le fond de l’article en lui-même. Merci de décrire ces petits trucs qui nous font culpabiliser, après nous avoir énervé, j’aime bien ton analyse et de mon côté de lectrice ça me décomplexe parce que parfois je n’ose pas me lancer avec les enfants, justement par peur que ce ne soit pas un moment Kinder… Mais je sais que ton credo c’est ne pas avoir peur, se lancer, tu nous le dis assez souvent! alors merci de partager ça avec nous. Bonn réveillon de nouvel an à toi et à ta jolie famille !

  17. L’important pour une mère parfaite c’est justement de montrer comment faire quand on n’est pas parfaite !
    Donner des idées sur comment procéder lorsqu’on a blessé quelqu’un… c’est aussi un des apprentissages importants, tu l’as fait aussitôt, bravo, et tu nous as le coeur de partager ce moment avec nous, double bravo !!!

    Passe une belle fin d’année et rendez-vous en 2017

  18. Est ce que tu connais le blackwork en broderie? Tes rectangles m ont immédiatement fait penser à ça.
    Mes enfants sont encore petits ( 2ans et 1 mois) mais je suis sûr que j aurai quelques moments de  » création-petage de plomb » avec eux quand leurs envies-projets-possibilités seront trop éloignés des miens.
    En même temps qd je bricole toute seule ( moi c est plutôt l art du fil ma came) je n arrive pas toujours où j avais prévu d atterrir ????

  19. T’es une super maman, avec ses forces et see faiblesses. Et c’est important de dire aux enfants quand on a mal reagi, quand on s’est enerve un peu trop fort.
    Je le fais aussi et ca fait du bien a tout le monde. Les enfants se rendent compte qu’on a le droit de se tromper, de surreagir mais surtout de le reconnaitre et de s’excuser. C’est respecter ses enfants en tant qu’etre humain. C’est sain et plein d’amour maternel.
    Et bravo pour le porte-document. Meme imparfait, je suis sure qu’il a ete tres apprecie !

  20. Bonjour Ciloubidouille,
    C’est une très belle réalisation, dans toute son imperfection. En plus de l’effet visuel réussi (tout escargot inclus ;)), il porte aussi une symbolique forte sur la transmission. Non, la perfection n’existe pas, oui, on apprend ensemble quelque chose et on en ressort un peu plus fort, un peu plus grand. La fin d’année 2016 est difficile, vive 2017 !!! Paillettes et bullettes pour tout le monde, et des bisous par milliers…

  21. oh! super ! J’ai fait plein de choses aussi avec mes deux fils lorsqu’ils étaient petits pour leur donner goût aux arts quels qu’ils soient et maintenant je réalise plein de choses aussi avec mes petits-enfants : peinture sur toile, graphisme…. etc . Je me revois en toi lorsque j’étais jeune maman. Continuez surtout à vous faire plaisir, c’est tellement enrichissant , et de plus les enfants se souviennent lorsqu’ils grandissent de ces moments de bonheur intense !

  22. Merci pour tes jolis mots.
    Actuellement je fulmine de notre matinée chaotique qui ne s’est pas déroulé selon MES plans… Ton article tombe donc à pique ! Non je ne suis pas une mère moisie quand je me le répète en boucle quand je suis en colère. Je suis une mère normale qui essaye comme les autres.
    Vraiment merci !
    Ps: il est encore temps pour le dessin? J’ai un souci de wifi/tablette mais le dessin est prêt

  23. Extra, le résultat et surtout ce que tu racontes autour, premier article que je lis ici On dirait moi, psycho-rigide des activités manuelles avec les enfants… donc je choisis des réalisations « freestyle » pour pas que ça parte justement en freestyle 😉

  24. c’est fou mais tu me rassures avec ce post… comme nous toutes tu es une maman imparfaite et c’est ça qui fait aussi de nous des êtres humains.
    Parfois ma puce a envie de cuisiner avec moi mais je suis une grosse pénible du nettoyage des plans de travail. Du coup il m’arrive de l’envoyer bouler et je m’en veux pas mal après.
    Heureusement mon compagnon est beaucoup beaucoup plus patient avec eux et le top c’est ma belle mère.

  25. Merci pour cet article, c’est réconfortant de savoir qu’on est tous « imparfaits » dans nos rôles de parents, et c’est plutôt rare de l’avouer ainsi sur le net.
    Ta maman a du adorer son cadeau !

  26. Merci de partager ce moment un peu fragile avec nous. J’admire tout ce que tu fais et entreprendre avec tes enfants. Je suis persuadée qu’être parent c’est aussi se remettre en question, accepter d’avoir tort, écouter les enfants
    Ma fille m’a rapporte une phrase que je lui avais assénee et dont j’ai encore honte quand j’y pense, d’autant plus qu’elles ne reflétait en rien l’immense amour que j’ai pour elle
    Mais je lui ai dit que j’avais été nulle et ça nous a finalement rapprochées encore un peu si c’est possible
    Je t’embrasse

  27. J’ai adoré cet article. En fait tu te la joues jamais mère parfaite même si les articles sont souvent géniaux. On sent que t’es quelqu’un de sincère et la preuve : cet article avec un grand couac que t’as essayé de rattraper sans minimiser. Cela me rappelle un moment mère/fille que j’ai fait foirer parce que je peux être très con. Et je me suis beaucoup excusée. Et ma fille m’a pardonnée. Plein de bisous

  28. Les grands on voit bien qu’ils ont eu chaud aussi, y en a un qui a fini torse nu quand même !

    Je n’ai pas détectée de paréidolies (mais j’ai appris un nouveau mot trop mignon!)… elles sont planquées où?

    Bonne et heureuse année à toute la ciloubidouillosphère!

  29. Je me reconnais tellement dans cette aventure intérieure … même perfectionnisme, même prise de conscience, même évolution… Finalement, ce qui compte c’est être ensemble, partager, se tromper, corriger, recommencer, grandir… ensemble, avec bienveillance. Merci pour ce don de toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *