Fabriquer des plantes en papier (cactus et succulente) - Ciloubidouille

Fabriquer des plantes en papier (cactus et succulente)

Ca fait longtemps que j’avais envie de me lancer dans la fabrication de plantes en papier. Et un déménagement d’amis m’a donné une occasion : si j’offrais de vraies fausses plantes en guise de bienvenue ? J’ai commencé par un projet simple : un petit cactus.

J’ai découpé la silhouette typique du cactus américain, un peu cartoon, dans une feuille de papier vert au grammage conséquent (120gr). Si votre papier est trop fin, le cactus ne tiendra pas.

Ensuite, j’utilise cette silhouette pour découper trois autres éléments qui serviront à donner du relief aux trois zones du cactus ! Je trace les contours et ensuite j’arrondis la partie basse.

Je fendille par le haut d’un coup de ciseau les trois têtes de mon cactus et je fais l’inverse (fente par le bas) pour les trois éléments que j’ai découpés par la suite. J’en profite pour décorer de petits traits blancs à l’aide d’un Posca et enfin, j’assemble le tout.

Et le voilà : un cactus réalisé en papier ! Rigolo non ? Et super rapide à faire. Pour le pot, je vous montre plus bas comment je me suis débrouillée.

* * * * * *

J’enchaine par une deuxième création : un pot de succulente en papier. On les appelle aussi plantes grasses, mais succulentes, c’est quand même plus mignon.

J’ai cherché le nom botanique de cette plante, c’est une joubarbe des toits. Ça m’a amusé de lire “des toits” alors j’ai poussé mes investigations. Il semblerait qu’elle porte cette appellation car cette plante était perçue comme une protection contre la foudre car elle poussait souvent sur les toits mousseux des anciennes masures. Au passage, j’ai lu que ses feuilles fraiches soignaient la gangrène (bon, c’est pas une utilisation quotidienne) mais aussi les piqures d’abeille. Bon à savoir non ?

J’ai commencé par découper les feuilles de la plante en faisant 4 lots de taille. Entre 4 et 5 feuilles par lot. J’ai pris un papier de couleur verte mais plus pâle que le vert du cactus précédent.


Je les ai ensuite décorées une par une en mélangeant deux couleurs. D’abord une sorte de jaune puis du violet pour souligner les contours. J’ai même passé du crayon violet sur la tranche du papier.

Et voilà le résultat de la mise en couleur. Pas évident à prendre en photo

Pour faire le montage, je roule une bande du même papier de façon à ce que ça fasse un petit tourbillon pour former le cœur de la plante. Puis à l’aide d’un pistolet à colle, je commence à coller les feuilles à la base de la “tige” (en partant par le bas donc).

Je fais mon montage. Je plie les petites languettes en papier pour y déposer la colle et je monte le tout en corolle.

Je vous ai pris une photo latérale pour voir mieux la méthode :). On dirait un artichaut non ?

Et une vue aérienne. J’aurais pu rajouter des mini-feuilles encore mais j’avais peur qu’on ne voit plus du tout le cœur de la plante.

Je vous montre la méthode pour la création du pot. Je n’avais rien sous le coude alors j’ai utilisé un simple gobelet en plastique. Je l’ai recouvert d’un joli papier. Et je l’ai bourré de mes chûtes de papier pour qu’il prenne un peu de poids. Enfin, j’ai finalisé le tout en recouvrant d’un rond en papier pour cacher la misère.

Et voilà… Il ne restait plus qu’à coller la succulente de papier au centre du pot et faire des tas de photos !

Autant j’aime le côté design du cactus qui assume totalement d’être une représentation symbolique plutôt qu’une exacte copie, autant j’adore la petite illusion que donne cette succulente. On sait que c’est une fausse mais elle joue bien le jeu, un peu comme un bon déguisement.

J’ai beaucoup aimé me lancer dans ce projet, à plus d’un titre. D’ailleurs, j’ai réalisé une troisième plante que vous verrez dans un prochain article (lundi vraisemblablement).

Et vous ? Ça vous plait ?

Si oui, vous pouvez aussi regarder mon tuto vidéo pour faire cette autre plante en papier.

32 Commentaires

Commenter