Fabriquer un Pilea en papier - Ciloubidouille

Fabriquer un Pilea en papier

Je vous ai montré comment j’avais réalisé un cactus et une succulente en papier, alors maintenant comme promis, voici un second article sur comment fabriquer un pilea peperomioides… Je me la pète avec le nom latin que j’aurai oublié à la fin de cet article (encore que je cogite sur un moyen mnémotechnique qui combine pépé et hémorroïdes…). J’ai lu aussi que cette plante était plus connue sous le nom de « chinese money plants », nom qui ne me dit pas plus à moi. En revanche, si je découvre aujourd’hui comment elle s’appelle, ça fait plusieurs mois/années que je lorgne dessus à chaque fois que je la vois au détours d’une photo sur Instagram ou Pinterest. Je trouve cette plante magnifique avec ces belles feuilles rondes, ses longues tiges fines. Je n’ai pas la main verte mais c’est dommage !

Du coup, je vous propose la version papier. C’est moins périssable et ça reste très gracieux aussi.

Il vous faut du papier vert, un peu foncé, des morceaux de fils de fer, du masking tape et puis bien-sûr un pistolet à colle, des ciseaux, etc…

A l’aide de ma tasse à thé, j’ai tracé des cercles que j’ai découpés. J’ai ensuite donné un coup de ciseau sur un rayon de chaque cercle.

Ce qui m’a permis de former une sorte de cône. J’ai simplement replié le papier sur-lui-même. Pas trop non plus, je dirais un centimètre de recouvrement.

Ça se voit mieux sur cette photo je pense. J’ai fixé la superposition à l’aide du pistolet à colle et j’ai réitéré l’opération pour chacun des ronds de papier.

C’est de cette façon que j’ai formé les feuilles de mon Pilea. Sur Pinterest, j’ai vu passer des modèles avec des dessins par-dessus pour figurer les fibres de la plante (exemple ici). J’ai préféré m’en passer mais c’est personnel.

Pour créer les tiges, rien de bien compliqué. Il faut donc des morceaux de fil de fer souple, de tailles variées. Ensuite on les recouvre à l’aide d’un masking tape de couleur verte.

Il ne reste plus qu’à fixer les tiges aux feuilles à l’aide du pistolet à colle (sans qui, il n’y aurait pas de vie sur Terre je pense. Bon… de vie créative tout du moins ^^).

J’ai refait des photos plus sobre niveau décor pour que vous puissiez mieux analyser la façon dont c’est fabriqué. Perso, c’est mon préféré. J’adore la succulente en papier que je vous ai déjà montrée, et j’aime bien aussi le cactus, qui me fait sourire. Mais ce Piléa, chais pas, il me plait beaucoup. Je le trouve poétique. Pis il me fait penser à la Chine, aux feuilles de lotus (qui pourtant n’ont rien à voir, mais chais pas, mon cerveau fait le lien).

Tiens revoilà copain Cactus en papier, dont j’ai présenté le tutoriel dans l’article précédent.

Voilà, j’espère que ça vous plait :). Mais c’est pas très grave si vous n’aimez pas ^^ ! Plein de bisous, à vous qui me lisez des quatre coins de France et parfois de plus loin.

34 Commentaires

Commenter