Un WE à Venise en amoureux

Pour mes 40 ans, zhom m’a fait la surprise d’un week-end à Venise ! Je n’avais jamais mis les pieds en Italie. Dans la liste de mes envies les plus urgentes, je n’étais pas spécialement attirée par les villes italiennes, que soit Rome, Naples, Milan ou Venise… Je n’avais rien contre y mettre les pieds (ils ne sont pas nombreux les endroits qui me rebutent), mais dans mes priorités de voyageuse, Venise ne figurait pas dans mes plans immédiats.

Et puis un matin, mon amoureux m’a emmené par des chemins très détournés à l’aéroport. C’est rigolo, jusqu’au bout, je n’ai pas imaginé que la surprise était une virée. Pour moi, on allait aller manger chez Ladurée (qui tient un restaurant dans l’aéroport). Je trouvais ça déjà assez fou. Pis quand je l’ai vu sortir une valise du coffre de la voiture, je me suis dit que ça n’allait pas être pratique à gérer au restau ^^ ! J’ai regardé le panneau d’affichage des départs et j’ai parié pour Venise ! Bingo !

Quelques heures plus tard, nous étions tous les deux sur l’île la plus connue de la planète, sous la pluie, heureux.

Pour rejoindre l’île à partir de l’aéroport, il y a plusieurs moyens (le taxi, le bus ou le bateau). On a opté pour le bateau et c’était clairement une folie car moi, je suis du genre à avoir la gerbe en piscine… Mais j’ai tenu bon, j’ai résisté à la pression de mes boyaux durant l’heure qu’a duré la traversée. Notre hôtel était dans le sud de l’île mais j’ai négocié avec l’amoureux qu’on débarque au nord, au premier arrêt du bateau. Burp…


Dans les faits, super bonne idée. Quand tu accostes côté nord, tu es clairement dans une zone moins touristique. Du coup, ça donne l’impression que l’île est à toi. C’est agréable, tu croises les gens qui habitent-là, tu vois le linge qui sèche. En l’occurrence, on est arrivés en même temps qu’un petit crachin, et j’aurais bien sonné à la porte pour leur dire de rentrer le linge…

En ce moment, on a des projets d’extension de maison. On ne sait pas encore si ça va se réaliser mais justement on est dans une phase un peu onirique, où tout est possible, tout est envisageable… Et la première chose qu’on a aimé à Venise, ce sont les briques des maisons. Je vous épargne les photos, mais j’ai mitraillé dans tous les sens pour trouver la brique idéale pour recouvrir notre extension !

En gros, ça oscille du rouge, à l’ocre, en passant par une sorte de vieux rose… Pis il y a une patine très jolie, les briques ne sont pas lisses et j’adore ça. Si vous avez des plans pour des briques de ce style en France, je prends !

 


Le second truc qui nous a plu, ce sont les sonnettes ! J’aime comme un détail architectural minime peut donner du caractère et une identité à un endroit. Le diable est dans les détails il parait, mais la beauté aussi. Ces sonnettes, creusées en rond, avec leur téton métallique, on va les associer longtemps à cet endroit :).

Évidemment, le truc un poil plus caractéristique, ce sont les canaux. Je m’attendais à une forte odeur, car j’imaginais une eau plus stagnante, mais non, rien de particulier. Que de jolis chemins aquatiques dans lesquels baignent des maisons tout aussi charmantes.

Je ne vais pas faire le guide touristique, je suis bien incapable de vous situer précisément ces lieux maintenant. On a suivi les conseils que vous m’avez donnés quand je suis partie : se perdre dans les ruelles ! Quel plaisir de déambuler sans but ! Pis, de nos jours, avec un téléphone, c’est compliqué de se perdre. Il ne reste que la joie des hésitations : gauche ? droite ? J’ai adoré !


Tu enjambes des ponts…

Tu traverses des places. Tu ne sais absolument pas où tu es, tu ne sais pas ce qu’il faut regarder dans les guides, tu ne connais rien de l’histoire des lieux. Mais tu es bien.

La fille de la ville que je suis est souvent en pâmoison face aux trois bouts de verdure qu’elle croise.

A Venise, les voitures sont interdites. A vrai dire, tout ce qui a des roues est interdit, donc pareil pour le vélo, la patinette, les rollers… Tout le monde marche et c’est hyper plaisant. Je suppose qu’au quotidien ça demande une petite organisation, mais le temps d’un WE, c’est le pied !

Bien-sûr, l’autre grand moyen de locomotion, c’est le bateau.

Un petit point graffiti. Pas de grande pioche ! Je suppose que Venise est une ville protégée et que ces dessins seraient considérés comme une dégradation et je peux le comprendre mais bien encadré, le street-art peut aussi apporter beaucoup à une ville.

Point Capitaine Haddock : (qui se demande s’il met sa barbe en-dessous ou au-dessus du drap)… Le plus dur à Venise, c’est de savoir de quel côté prendre ta photo !

A droite? A gauche ? Avec le bateau ?

Point mode… Heu… On a telllllement hésité entre le caleçon et la robe à trucs plastiques pour les étiquettes… Du coup, on n’a rien pris !

Point bouffe : du sucre en pâtisserie un peu partout et des glaces à foison !

Point déco : rien à dire, c’est sobre, discret… On en aurait bien rempli nos deux valises. Surtout qu’on n’avait pas de valise. Bad Karma…

J’ai même résisté à la licorne !

Point artisanat : le verre est à la fête… Ce n’est pas mon goût, loin s’en faut, mais il y a un côté sympa à admirer ces verroteries. Comme dirait Diams, c’est coloré, c’est jovial ! #paietesrefs

Point météo : c’est simple, on a eu de l’eau tout le samedi et du soleil tout le dimanche ! On a pu admirer la ville sous toutes ses lumières !

Même les gondoles étaient toute emmaillotées.

Aucune idée si ce temps était de saison, mais on a trouvé que tout était bien vert et bien humide… Et comme on a fui toutes les ruelles avec du monde, on s’est senti dans une chouette ambiance, douce et cotonneuse.


Point culture : Quand tu te balades, tu t’aperçois vite que les numéros des maisons ont une logique qui t’échappe. Déjà les chiffres sont énormes, toujours à 4 numéros ! On a fini par se renseigner. En fait, Venise est divisée en 6 quartiers et les numéros ne suivent pas par rue mais par quartier. Donc en gros, les numéros n’ont rien à voir avec la rue. Je n’ose pas imaginer le boulot du facteur… En gros, pour te déplacer, il faut compter sur le nom de la rue ou du quartier.

Sur la photo à droite, il est écrit « 2559, dernier numéro du quartier de S. Crose ».

Ces deux portes sont du quartier n°1 par exemple.

Là on est dans le quartier n°3. Elles sont jolies ces portes usées non ?

Parfois les maisons ont deux numéros et ils ne se suivent pas. Normal.

On a laissé la nuit tomber sur Venise et on s’est mis en quête d’un restaurant. Les prix montent vite, beaucoup d’endroits ne sont faits que pour les touristes, surtout que nous, on voulait un truc vaguement italien, tant qu’à faire.


 

On a atterri dans un restau pas si pire. Ce qu’on a mangé était plutôt correct, rien d’original mais bon. Surtout, ce qui m’a plu, c’est qu’on était à l’extérieur, chauffés par un parasol électrique, sous un store, pendant que la pluie tombait cette fois-ci à verse. J’aime tellement ce contraste d’être au sec, au chaud mais à quelques centimètres d’une averse torrentielle ! Ça vous parle ?

 

On est rentrés tranquille, en passant par le pont Di Rialto, qui est LE pont central de l’île, hyper touristique et large comme une route ! Son nom vient du latin Rivus altus, qui signifie Rivière profonde, car à cet endroit, l’eau a toujours été plus profonde qu’ailleurs. Le quartier porte le nom du pont, Rialto, et il a toujours été le quartier du commerce, des banques et des administrations, dés le XIIIe siècle. Ici se croisaient les vénitiens et les étrangers. Le pont est à 5/10 minutes de la place San Marco.

On a retrouvé des coins plus touristiques, en se dirigeant vers notre hôtel (je ne vous file pas l’adresse de ce dernier, ce n’était pas l’affaire du siècle).

Dans ce restau à nappes en carreau, on se serait attendus à voir la Belle et le Clochard en train d’aspirer amoureusement des spaghettis non ?

Et voici la place San Marco, qui est l’endroit le plus couru de Venise je pense. Nous on y est passés très vite. C’est le centre historique de la ville.

On a préféré regarder la mer et le flux des bateaux. Là, ce sont des gondoles donc, mais la baie est très naviguée. On a vu un paquebot de croisière immmmmmmmense ! C’était impressionnant.

Le lendemain, soleil ! Ça change la ville (et la vie). Re la place San Marco, avec plus de monde.


En avançant vers le centre, on a croisé des gondoles de compet ! Je ne sais pas si tous ces hommes et ces femmes se rendaient à une fête ou si c’était une sortie dominicale classique, genre d’entrainement par exemple, mais c’était chouette à voir.


Nous on se rendait à un marché qu’on nous avait recommandé mais qui s’est trouvé fermé le dimanche !


On a flâné un peu sur le grand canal, qui est comme une autoroute à bateaux.

Et puis on est retourné arpenter les ruelles, en fuyant les touristes (ce qui est carrément possible, vu qu’ils ne bougent pas des coins très connus).

On a suivi une procession de sortie de messe. C’est bien catho à Venise :).

Avec le soleil, Venise est encore plus belle !

Parlons un peu gondole ! Évidement, on en voit partout, c’est un moyen de déplacement qui date des débuts de l’histoire de Venise. Tout le monde circulait déjà sur l’eau il y a des siècles, pauvres et riches. Les plus riches se faisaient conduire et c’est ainsi que le métier est né. Au fil du temps, le gondolier est devenu un homme de main, un homme de confiance, un homme de confidence, rattaché à chaque famille.

Niveau esthétique, visiblement, à un moment ils se sont tellement lâchés dans les couleurs et les décos qu’un décret a ordonné que les barques deviennent exclusivement noires et c’est encore respecté de nos jours.

Pour la tenue des gondoliers (environ 400 de nos jours), c’est pantalon noir, chemise blanche ou tee-shirt rayé. Avant ils portaient un chapeau en feutre, maintenant, ils sont au canotier en paille bien serrée, qui flotte davantage s’il tombe à l’eau.

Si on s’approche des gondoles, on peut observer deux éléments caractéristiques : de chaque côté, il y a des enluminures en métal. Celles de l’arrière sont plutôt petites. Elles servent à protéger le bois du bateau quand la barque doit passer sous des ponts et que ça racle. C’est plus simple d’user le métal que de voir son bateau se raboter.

 

Inversement, à l’avant, la proue est en fer et a belle allure. Son poids sert à contrebalancer le poids du rameur à l’arrière de l’embarcation. Sa forme est hyper symbolique, un peu comme un blason, tout signifie quelque chose… (Mais je ne sais plus quoi).

Cette partie du bateau fait la fierté du gondolier et elle parfois décorée par le fabricant ou gravée au nom du propriétaire.


Point mystère… Venise, c’est en Italie non ? Alors c’est quoi leur problème avec les chiffres romains ? Sur cette horloge, ils écrivent le 4 comme ça IIII alors que dans mes souvenirs c’était IV. Les règles ont changé au fil du temps ?

Nous étions à Venise en juin et comme je le disais plus haut, je n’ai pas croisé des milliers de touristes comme je le craignais. Déjà parce que l’immense majorité des touristes ne s’aventurent pas très loin. Et puis parce que la population de Venise ne fait que descendre. Il y a un problème de démographie visiblement, les habitants du lieu quittent l’île, car c’est difficile de vivre dans un lieu si prisé du grand public mondial.

Ce pont est le seul pont de Venise à ne pas avoir de balustrade…

L’agent tout risque… ^^

On aurait pu faire un tour de gondole, comme beaucoup de gens de passage. On a vite été refroidis par les prix. 80€ la balade de moins d’une heure, c’est sympa mais bon… Mais on est tombé sur une bonne idée en cherchant sur Internet et on ne l’a pas regrettée.


Dans un quartier calme et populaire du nord de Venise, vers l’église Madonna dell’Orto, existe une association qui propose d’apprendre aux touristes à piloter une gondole ! Pour le même prix, tu passes 2h dans un coin tranquille, à tenter de pagayer du mieux que tu peux ! Il s’agit de RowVenice.

Une super nana (qui parlait français) est venue nous dispenser son savoir (bien plus complexe qu’on imagine, ce n’est pas évident à manipuler ces grandes rames). On a passé un moment extra !

Une promenade pas banale dans les eaux calmes de Venise, avec une guide qui saluait tous les passants, car elle était chez elle.

Une Venise plus pauvre mais bourrée de charme.

Dès qu’on délaisse le centre, les gondoles se transforment en bateau plus classique. La mer est proche et ceux-là sortent plus loin que les canaux de la ville.

Jour du noir pour la lessive ! ^^

Et du blanc ! Sinon, on s’est demandés comment les vénitiens font pour récupérer leurs bateaux parfois. Quand il y a une porte ou un rebord, oki, facile. Mais des fois, le bateau est le long d’un mur, tout seul, sans autre bateau autour sur lequel on pourrait marcher. Le pire, c’est que ce n’était pas rare.

Quand on croise un pont, le gondolier doit crier un « hého » pour avertir de sa présence et éviter les tamponnages.

On est souvent photographiés aussi ^^ !

Bref, une super balade, un peu physique mais la dame a été plus efficace que nous ! Et l’impression de faire un tour en gondole un peu plus malin que celui qu’on propose au centre.

On a croisé des kayakistes et on s’est dit que c’était aussi une bonne idée. J’ai regardé les tarifs, on tourne autour de 50€ les deux heures. Ça va encore quand tu es deux mais à 6, tu oublies…

Bref, on est ressortis heureux de notre activité nautique.


On est repartis à pieds vers un autre quartier où on avait lu que se trouvait le meilleur glacier de Venise.

Mais avant on a fait une pause pour manger des pâtes à l’encre de sèches et des carbonaras pour l’homme. Ca m’a bien plu d’ailleurs.

Je suis incapable de vous situer tout cela, mais on s’en fout non ? C’est joli, c’est une chouette ambiance. Si vous voulez en savoir plus, faudra louer un guide (et venir me raconter !!).

On a fini par tomber sur le glacier (Gelati Nico). Chais pas si c’est le meilleur mais la glace était bonne. Après, je ne suis pas une experte non plus… et le chemin pour s’y rendre nous a beaucoup plu également, peu fréquenté qu’il était.


Voilà, c’était mon WE en amoureux à Venise. Ca nous a donné hyper envie d’y retourner avec les enfants, en guettant une promo ou sur un coup de tête de folie !
Une ville entièrement piétonne où personne n’a envie de tenir un plan, tu n’as qu’à déambuler et papoter, en guettant les trucs bons à manger… C’est un peu les vacances non ? Je suis désolée, je n’ai pas de bonnes adresses à vous filer, si ce n’est Venise toute entière !


Si la visite vous a plu, n’hésitez pas à laisser un petit mot au guide ^^ !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Similar Posts:

A propos de l'auteur /


38 commentaires

  1. Emma

    He bien ! Voilà qui donne envie de partir à la découverte de Venise, que nous ne connaissons pas encore… Chez nous aussi, on fuit les touristes et se laisse guider par les curiosités et beautés au coin des rues. Un bien beau voyage, merci !

  2. Camille :)

    Ohhhh que c’est beau ! Cette ville qui a les pieds dans l’eau m’a toujours fascinée, ces jolies photos et ce récit ne change pas mon avis, au contraire !! J’attends de trouver l’amoureux qui m’y emmènera hahah????

    • Barbara

      moi j’étais pas tentée quoi que si on me fait la même surprise hein je prends ?

      j’ai trouvé ça WAOUHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
      désormais ?? merci

  3. Barbara

    ben dis donc EXTRA fantastique méga beau cadeau surprise ça
    félicitations à Mr!

    quant à toi merci+++++++++++++++ pour ces photos plus magnifiques les unes que le autres et le récit tout aussi intéressant
    vraiment

  4. Cécile

    Que de beaux souvenirs! On y a été en famille et tout le monde avait adoré! Même au mois d’août il y a des ruelles désertes.

  5. Yen l’indienne

    J’adore toujours autant Venise… même en photos. Etant une fille hyper originale j’avais suggéré qu’on y aille en voyage de noces il y a donc 16 ans. J’avais adoré, chéri moins car il était attristé de la saleté et du mauvais état de certaines façades. Mais après avoir vécu en Inde il trouverait ça probablement hyper propre aujourd’hui ! Nous y sommes retournés avec les enfants car c’était le point de départ d’un énorme bateau de croisière comme celui que tu décris (on avait pris un train de nuit ce qui diminue déjà bien le budget voyage). Je crois bien que ça fait partie des villes dont je ne me lasse pas à cause de cette omniprésence de l’eau.
    En tout cas super idée l’amoureux !

  6. Anne

    Ah super! Ce qui est drôle, c’est que ce matin, j’ai sur mon flux ton article et en même temps les photos d’une copine qui vient d’y passer le week end avec son homme pour leurs 10 ans de mariage. J’y vois comme un signe m’invitant à y aller 😉
    Je suis allée plein de fois en Italie, mais jamais à Venise, craignant le côté trop touristique. Tes photos semblent me prouver qu’on peut trouver des coins plus tranquilles, voilà qui me plait bien!

  7. sophive

    moi aussi je suis comme toi j’essaie de fuir les lieux trop touristique pour voir des allées que personne ne fréquente. c’est quand même dingue cette ville au milieu de l’eau.

  8. chocoplume

    Chouettes photos d’une Venise que l’on sait pauvre à certains endroits; perso, je regrette l’absence des détails historiques car c’est bien ce qui fait de cette ville son envoûtement allié à son architecture; mais l’idée du mari devrait en inspirer beaucoup d’autres, souvenir irremplaçable pour cet anniversaire!

  9. Isa

    Super visite, et Venise est une si jolie ville, j’adore! Nous y sommes allés en amoureux et avons fait pareil, des km dans les ruelles, les ponts loin de la foule….il faut vraiment éviter le monde, c’est une ville magique.

  10. Sippette

    C’est un rêve Venise… comme toute l’Italie. Merci pour ce joli article hors des sentiers battus.

  11. Marine

    Merci pour ces couleurs, cette atmosphère retrouvées ! J’aime énormément Venise. J’y suis allée une première fois il y a 40 ans avec mes parents, je devais avoir une dizaine d’années et c’était déjà un peu la folie… Mais la foule était supportable et j’en ai gardé un joli souvenir. J’y suis retourné avec mon amoureux, il y a 14 ans, en retrouvant exactement les mêmes impressions de calme et d’atmosphère ouatée et surannée, mais à condition de se perdre dans le dédale des rues et canaux. Sinon, je te le confirme, l’odeur est juste infecte dès qu’il fait chaud !!!! Venise est une ville à savourer en hiver 🙂 Merci encore pour tes images !

  12. Melant

    Merci de me faire découvrir cette ville! Et d’avoir cassé un préjugé: j’imaginais un mon fou, une marée de touristes, ce que je n’apprécie pas particulièrement. Lorsque j’ai été à Pompéi, il y avait tellement de monde qu’il n’y avait plus de « charme ». Ça reste un très bel endroit à voir, mais hors saison.

  13. 100drine

    Chouette cette escapade !
    Mes parents ayant déménagé à Milan, des voyages en Italie sont au programme maintenant…
    Venise ne m’attirait pas plus que ça mais ton compte rendu et mes parents revenus enchantés… cela change la donne !

  14. Claire S

    Merci pour ton résumé de voyage. Si ça pouvait donner des idées à mon homme pour mon anniversaire ;0)
    Je note dans un coin l’idée de la leçon de gondole !

  15. Swiixou

    Hello !
    C’est toujours un kiff de voyager avec toi ! Merci pour cette jolie escapade, ça donne super envie… un jour j’irai à Venise moi aussi 🙂
    Bon et donc quels sont les prochains plans voyages au programme ? Hâte de vous suivre dans les prochaines aventures… par ici rien de foufou cette année, avec notre pitchounette de 2 mois ?

    • Swiixou

      Ah ben c’était pas un ? mais un <3
      Raté !

  16. cathy

    merci pour cette balade, ça donne bien envie d’y faire un tour….

  17. Tinou

    Merci beaucoup le guide pour la visite !
    C’est super de faire la surprise, le resto qui se transforme en départ en avion ! J’adore ! Bravo Zhom ! Tes photos donnent envie de découvrir cette ville que je ne connais pas contrairement à d’autres régions de l’Italie qui est un pays que j’adore. Très bel été à toute la Ciloufamily !

  18. papelhilo

    belle ambiance que tu retranscris ! on a découvert cette ville en amoureux il y a 2 ans, je n’avais jamais été tentée plus que ça non plus (le gros cliché du touriste !!) mais c’est un des endroits qui m’a laissé le souvenir le plus fascinant … parce que, comme tu dis, ce qui compte ce n’est pas tant de collectionner les visites d’églises et musées (même s’ils sont beaux) que de se perdre et rêver aux vies qui se cachent derrière les murs, dans les cours cachées, imaginer le passé tout en étant totalement hors du temps dans cette atmosphère magique. On y était en plein hiver et comme toi, bcp de touristes aux 2 points les plus connus (pont Rialto et place St Marc) puis ailleurs, c’était assez authentique. Par contre, notre « hôtel » était sympa, pas donné mais en plein centre et une sorte d’appart’hotel (donc économies sur la bouffe si tu veux parfois te cuisiner tes pâtes italiennes toi même !) https://www.tripadvisor.fr/Hotel_Review-g187870-d484679-Reviews-Palazzo_Contarini_della_Porta_di_Ferro-Venice_Veneto.html

  19. Delphine

    le IIII, c’est pour pas confondre le IV du VI ! C’est pareil sur d’anciennes horloges ou c’est écrit en chiffre romain !

  20. Ketty

    Ahh Venise,
    Merci pour ton post, je m y revois, j y étais en mars et nous avons eu un super temps.
    Pour la gondole, on trouvait ca un peu cher également, mais en deambulant dans les ruelles, nous nous sommes fait accosté par un gondolier qui s ennuyait visiblement, il nous a proposé un tour pour 60e nous etions 4, et je crois que l on peut aller jusqu à 6 dedans. Du coup c etait plus raisonable et nous avons vu venise depuis l eau avec un guide qui parlait francais.
    Nous avons croisé un bateau de demenagement, un bateau ambulance, un bateau Dhl…
    Ciao!

  21. fredie

    Merci pour cette superbe escapade ! Cela confirme mon envie d’y aller , je vais prévoir cela . Merci encore.

  22. vero81

    Merci Cilou pour le voyage,
    Nous sommes allé une semaine avec les enfants à Venise il y a qq années, je te donne mes bons plans :
    Alors que j’avais pré-reservé un airbnb pas vraiment dans le centre de Venise, je suis tombée sur le nom d’un hôtel Ca’ bauta (sur le forum du routard je crois), j’ai regardé le site, j’ai appelé Davide, le grand chef de ce petit hôtel qui se trouve dans un quartier sans touriste (Castello), peut être vers là où vous avez débarqué, et il m’a fait une promo à 400€ la semaine à 4… J’ai hésité car hôtel en famille signifie resto a gogo mais franchement on a été ravis car c’est un hôtel particulier avec plafond à 7m, petit déjeuner avec musique de Vivaldi et vrais tableaux du XVII… et puis avec Davide, on s’est senti comme à la maison! …
    Ensuite, super plan le cours de gondole, je ne connaissais pas. Sinon, nous on avait réservé le gondolier à l’avance. il s’appelle kuba (kubakuba@libero.it), parle français et donne RV au ghetto juif donc hors autoroute à touriste, vers Madona dell’orto. Pour le prix (80€ effectivement), on peut être 6 et on a trouvé que ça donnait un autre angle que se balader à pied ou prendre le vaporetto. Le vaporetto, c’est un peu ruineux quand on est nombreux, surtout qu’il n’y a pas de prix enfant. Du coup, j’avais pris 3 jours de vaporetto et on a fait les autres jours à pied. Par contre, les îles de Murano et Burano sont à ne pas louper : la lumière et les couleurs y sont fantastiques. Mes enfants ont aussi aimé le musée d’histoire navale et la visite « itinéraires secrets » du palais des Doges (à réserver par internet à l’avance car il n’y a qu’un groupe par jour en français). Nous, on avait adoré Venise en famille…
    Merci pour ce re-voyage que tu nous offres!

    • Ciloubidouille

      Merci pour ce retour. J’ai regretté de ne pas être allée à Burano !

  23. Anna

    merci encore une fois de partager tous ces jolis moments avec nous…

  24. bland’oeuf

    Merci pour cette visite aussi simple qu’agréable.
    Pour le IIII à la place du IV, il n’y a qu’en horlogerie que c’est utilisé… et pas qu’en Italie, chez nous aussi. et Delphine a marqué plus haut l’explication.
    autre explication:ce type de format est lié à un sens esthétique des horloges. Une répartition des heures en trois groupes ; le premier de 1h à 4h qui sont représentés uniquement par des I (I, II, III, IIII), le second de 5h à 8h contenant le chiffre V (V, VI, VII, VIII), enfin de 9h à 12h avec le chiffre X (IX, X, XI, XII).
    Au niveau de la répartition graphique des chiffres, le 4 « IV » n’équilibre pas avec le 8 « VIII » (IV / VIII). Pour faire simple, la partie gauche du cadran est beaucoup plus chargée que la partie droite : VII, VIII, IX, X, XI, XII contre I, II, III, IV, V, VI (cf image ci-dessous).

    Ouaich’, c’est un copié/collé et non ma science ; p

  25. Yokoflo

    On avait fait ca pour nos 10 ans de mariage et on s’était dit qu’on y retournerait avec les enfants. On a guetté les vols Volotea depuis Bordeaux et réservé pour la Toussaint en mai… Une loc d’appart plus loin, la semaine nous est revenue pas chère du tout (200 euros de billets d’avion et 400 euros de loc). Il a fait super beau, on a beaucoup marché et pris une fois le vaporetto (ca coûte une blinde en famille) et tout le monde a adoré. En revanche, pas de gondole ni de restau chic, on en est resté aux pâtes à la maison le soir et pizza le midi… glace en dessert ! C’était génial et à la Toussaint, il y a très peu de monde (hors de la place St Marc) et on était en manches courtes en journée… À conseiller ! Dans 10 jours, c’est à Florence que j’emmène Charles pour nos 15 ans de mariage (2 jours une nuit)… Je te raconterai !

  26. Stéphane

    Franchement c’est un peu juste fantasmatique de passer un week-end à Venise en amoureux ?
    J’y suis allé en « amoureux » et au final grosse déception : prix élevé, trop touristique et j’en passe

  27. CarolineV

    Bonjour, je découvre votre blog par ce post et c’est drôle parce qu’en octobre on a prévu un week-end à Venise pour y feter mes 40ans. Notre programme est le même que le votre : se perdre dans les rues.
    Pour ge qui est des bons plans en familke, nous avons pris les billets d’avion avec Volotea qui propose des allers ou des retours à 5€ ponctuellement. Ca ne revient pas cher du tout ! Bonne continuation .

  28. Claire

    Venise… Que du bonheur pour moi !
    Avant mon départ (en train de nuit avec à l’arrivée le lever de soleil sur Venise), tout le monde m’avait dit :
    Venise en août ? Trop de monde, trop chaud, et trop de mauvaises odeurs et trop cher.
    Eh, bien non !
    Il n’y a quasiment personne dans les musées, les églises magnifiques et les ruelles.
    Il n’y faisait pas trop chaud et… je n’ai pas d’odorat 😉
    La plus belle île : Torcello.
    Quant aux tarifs : 35 euros le train de nuit et la location autour de 40 euros/nuit si on s’y prend assez tôt.
    Bon, Ciilou, je suis morte de rire pour les briques !
    Et je me le permets parce que je vis dans une ville de briques (Toulouse), dans l’une des deux plus vieilles maisons de la ville (XIIe siècle avec un mur romain qui va avoir 2 000 ans dans trois ans).
    Donc, la brique, il y a tout ce qu’il faut en France. Et plus il y a de pollution ou d’humidité, plus elle se creuse… d’où l’état des briques qui t’a charmé. C’est sûr, elles ne risquent pas d’être lisses.
    Un petit tour par ici et vous serez comblés de briques.
    Merci mille fois pour ce retour de voyage d’amoureux.

  29. Kawin

    Bravo zhom pour ce wend…. Quelle veine Cilou! Pour répondre à tes interrogations, oui le dîner abritée alors qu’il pleut peut parler… Mon endroit préféré quand il pleut: ma terrasse couverte, un bon thé, un plaid s’il fait un peu frisquet, je pourrai y passer des heures 😉

  30. tara

    joli week-end, merci pour cette belle visite de Venise

  31. meryem

    Super week end et merci de nous l’avoir fait partagé qu’est ce que j’aime ce genre de reportage 🙂 et je trépigne d’impatience pour celui des USA !!
    Je suis allée une fois à Venise avec mon ex, en montant dans la gondole il a voulu prendre appui sur une moulure mais la moulure n’a pas tenu le coup et mon ex c’est cassé la figure dans l’eau, quand j’y repense encore maintenant le fou rire me guette !!!!
    Burano j’avais fait aussi, beaucoup d’ateliers de création de verre, et d’artisans, et des maisons toutes plus colorées les unes que les autres. A tout bientôt Cilou pour de nouvelles aventures 🙂

  32. Marc

    Merci pour cet article comportant une magnifique galeries d’images, mais que j’apprécie avant tout pour les avis partagés à propos de Venise. Je n’ai hélas pas visité encore le pays avec mon épouse, mais avant de lire ces quelques lignes, j’avais déjà quelques réserves à propos de cette destination méga touristique depuis des siècles.

  33. sabrina

    Merci pour l indicatiion du site pour les gondoles: nous y sommes partis un we cet ete en famille, avec les enfants (15 et 8) et nous avons réservé egalement cette initiation à la batelle !
    Tout le monde a apprécié etre hors des « canaux battus ». Les enfants se sont eclatés à essayer de manoeuvrer, et encore maintenant le petit nous crie « voga voga » quand il veut qu on accelere le rythme !
    comme toi, Venise ne faisait pas partie de mes priorités, mais j ai bcp aimé cette ville ! A refaire, sous d autres cieux !

Postez votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Idées de voyages

Le Maroc en famille РMarrakech et le d̩sert marocain
Posted in: Maroc, Newsletter, Voyages

Je continue le récit de nos vacances au Maroc. La première partie de notre virée parlait d’Essaouira en famille. On y est restés quelques jours puis on a fait une pause à Marrakech, assez courte parce qu’on est arrivés le soir et qu’on est partis le surlendemain aux aurores. Ca nous a fait une seule […]

Idées d’anniversaire

Couronne en meringue
Posted in: A côté, Anniversaire, Au fil des saisons, Cuisine, Fêtes, Gateaux rigolos, Hiver/Noël

Je n’ai plus de petit. Faut que je me fasse une raison, mon troiz ne peut plus être rangé dans la catégorie « bébé ». Dans mon petit coeur, parfois c’est bien, parfois c’est choumouloumoulou. C’est un peu paradoxal, le rapport au temps que nous renvoient les enfants. On se sent vieillir en même temps qu’ils nous […]

Idées de bricolage