Ciloubidouille
23 septembre 2019 conseils pour louer sa maison

Mes conseils pour louer sa maison sur Airbnb

Louer sa maison peut faire peur. On pense que le pire va arriver, on appréhende de voir ses biens volés ou cassés… L’intrusion d’inconnus dans son intimité a aussi de quoi nous faire psychoter. En gros, on se demande si on peut faire confiance aux locataires. Si vous me suivez, vous devez le savoir, c’est pourtant ce que j’ai fait cet été. Pendant qu’on sillonnait l’Europe, deux familles écossaises et une famille hollandaise sont venues s’installer chez nous, à tour de rôle.

Je vous mentirais si j’affirmais que la décision de louer notre maison s’est faite rapidement, sans hésitation et si je savais exactement quoi faire… Houlà non… Il s’en est fallu des tergiversations internes pour en arriver-là.

Comme j’ai eu beauuuuuuuucoup de questions sur comment j’ai fait, je vous ai rédigé cet article, très personnel, peut-être pas exhaustif, mais qui aura le mérite probable de vous faire avancer dans votre propre réflexion.

S’engager à deux

Je commence par ce paragraphe mais il n’intéressera que les personnes en couple. Si vous vivez seul, pas besoin de convaincre qui que ce soit. Veinards !

Dans mon cas, scénario classique, j’étais partante pour l’aventure. Mon mari beaucoup moins. Il est plus casanier que moi, sa maison, c’est son royaume, son refuge, son trésor, son cocon. Difficile pour lui de faire entrer des inconnus chez lui. Louer sa maison était inenvisageable.

A force de discussion, j’ai fini par le convaincre, avec des arguments mi-financiers, mi-humanistes, qui pourraient se résumer par : on a besoin de sous pour compenser le manque d’activité de ma société en août + quand on fait confiance aux gens, on ne le regrette que très rarement.

C’était super important qu’on soit dans le même état d’esprit. C’est du bon sens, mais quand on loue sa maison, il vaut mieux que tout le monde soit non seulement d’accord, mais sur le même raisonnement. A savoir, on prend le risque ensemble et on assumera ensemble. Pas de « je te l’avais bien dit » en cas de pépin. On est des grands maintenant ;).

Louer ou échanger sa maison

Spoiler : tout est possible et tout est bien.

Échanger sa maison :

C’est la première idée qui m’est venue, parce que je trouve le concept génial. Et puis parce que ça supprime le côté « manque de confiance ». Si tu vas chez quelqu’un et que cette personne va chez toi, forcément, la démarche étant similaire, le respect est mutuel. Tout le monde prend soin de la maison de l’autre.

J’ai abandonné l’idée d’échanger ma maison car on partait en itinérance en vacances. Et bêtement, je pensais que pour faire du troc de baraque, il fallait forcément aller chez la personne que tu reçois. Alors, non seulement c’est faux, tu peux aller chez une tierce personne. Mais mieux encore, même si je n’avais été nulle part, je pouvais « stocker » des points en prêtant ma maison cet été et m’en servir plus tard.

Je le saurais pour la prochaine fois. L’argument en faveur de la location, comme je le disais plus tôt, était aussi de gagner des sous. Or quand tu échanges ta maison, pas de gain, forcément, car autre philosophie. Et tant mieux :). C’est chouette aussi que cet état d’esprit existe.

Louer sa maison :

Le grand pape du secteur de la location de biens de particuliers, c’est Airbnb. Je n’ai pas vraiment réfléchi et je suis passée par eux. Vous connaissez d’autres sites pour louer sa maison ? J’ai entendu parler de Home Away, mais c’est tout et ils sont canadiens.

Les avantages selon moi ?

  • C’est là que sont les clients ^^ ! Et ce n’est pas un détail, c’est un critère important.
  • Les sous que tu gagnes. Pis les paiements sont sécurisés et bien gérés.
  • Tu peux décider de tes prix mais Airbnb a forcément une meilleure vue sur le marché. Ça aide parfois à ne pas s’emballer.
  • Tu peux choisir tes locataires (éviter ceux qui ont des notes trop négatives, ceux qui sont clairement là pour faire la fête et ruiner ta baraque…).
  • L’assurance de Airbnb (qui ne dispense pas de la vôtre) peut aider mais bon, ça reste une assurance, et on sait la difficulté pour se faire indemniser parfois.

Dans tous les cas, en location ou en échange, ça évite de laisser sa maison inhabitée pendant nos vacances. Une bonne chose parce que les risques peuvent également être de ce côté ;).

Maison de poupée valise

Le tuto de cette maison de poupée dans une valise est à retrouver sur mon blog.

Comment gérer l’intendance ?

C’est la première chose que j’ai cherché à assurer. Ça me semblait primordial de savoir si oui ou non, quelqu’un pouvait gérer à notre place. Le principe de louer pendant nos vacances incluait notre incapacité de filer les clés, faire le ménage entre les différents locataires… (thanks Captain Obvious). Il fallait donc absolument trouver une personne pour gérer l’intendance à notre place, sinon, pas la peine de louer.

Faire appel à des pros ?

Dans mon cas, le premier réflexe a été de chercher des prestataires, des gens dont c’est le métier. Je suis tombée sur GuestReady qui est un service de conciergerie Airbnb. En gros, ils proposent la totale : des photos au dépôt de l’annonce, en passant par la remise des clés, le ménage… Ils s’occupent même des relations avec les locations et nous, on a bien vu que c’était super important. On a géré seuls pendant nos vacances et clairement, ça demande de rester connectés et d’être réactifs. Ce n’est pas tout le monde qui a envie de ça, ni qui peut le faire d’ailleurs.

Rien à voir mais si vous êtes curieux de savoir à combien vous pourriez louer votre maison, cliquez sur le lien et vous pourrez obtenir une première estimation. Parfois c’est un bon argument pour se lancer.

Bref, passer par un pro c’est la solution de la tranquillité.

Attention, ils ne fonctionnent pas partout , même si ils couvrent des grandes villes françaises : Paris, Nice, Cannes, Biarritz, Lyon et Bordeaux, ainsi que certaines au Portugal, Royaume-Uni, Malaisie, Dubaï et même Hong Kong !

Faire appel à des amis ?

Pas de chance pour moi, je n’habite pas dans la zone de Guest Ready (banlieue parisienne). Je suis repartie en quête d’une autre solution et j’ai bien galéré.
Au mois d’août, pas évident de trouver des amis et/ou des voisins gentils dispos, même en les dédommageant. Ils sont en vacances eux-aussi. Alors on a finalement opté pour l’option « Je paye quelqu’un même si ce n’est pas son métier ».

Une femme de ménage qu’on connaissait est venue en avance à la maison. On a fait le tour du proprio pour lui expliquer les consignes. Ensuite, on lui a remis un papier avec la liste des choses impératives à vérifier/rectifier :

  • L’état de propreté des toilettes et des douches + réassort
  • Le rangement en général avec une insistance sur la cuisine, le frigo, etc…
  • Aspirateur partout
  • Sacs poubelles vidés et changés
  • Le réassort des tablettes du lave-vaisselle et lave-linge
  • Le changement des draps, serviettes, etc…
  • Vérifier la présence des clés pour les locataires suivants
  • Arrosage des plantes (important pour moi ^^).

Elle n’a jamais eu à croiser les différents locataires et a réussi à laver tous les draps/serviettes entre les deux changements de famille. Vive le soleil de l’été qui sèche vite les affaires.

Mais clairement, je ne pense pas qu’elle aurait su gérer leurs soucis en direct car elle ne parle pas anglais. C’est nous qui avons dû répondre aux mails, aux appels des locataires. Et il y en a eu. Pour des pétouilles mais bon, dans les commentaires qu’ils ont laissé, ils ont souligné notre disponibilité. Si nous ne nous n’étions pas rendu accessibles, je suppose que nous n’aurions pas eu les mêmes notes.

Déposer une annonce Airbnb qui déboite

(Traduction pour les jeunes qui traineraient dans le coin, quelque chose qui déboite = quelque chose qui kill le game). ^^

Qui dit louer sa maison, dit dépôt d’annonces.

Création du compte :

Ne faites pas comme nous. Pour booster le lancement interne de l’opération « louer sa maison », j’ai ouvert mon compte airbrb comme une grande, en suivant leur pas à pas. Ça a très bien fonctionné, Zhom s’est brusquement réveillé avec l’envie de gérer cette partie (ce qui était mon objectif secret…). Il a donc dupliqué l’annonce sur son compte à lui, qu’il avait déjà ouvert et où il était « actif ».

Sauf qu’entre temps (deux jours à peine), une famille avait réservé sur mon compte. On s’est retrouvés à la fin avec un contrat chez moi et les deux autres chez lui. Relou. Surtout pour les commentaires, vous le verrez plus bas.

Bref, un seul compte pour tous et tous pour un seul compte !

Simple et honnête :

Quant à la rédaction de l’annonce, on a joué sur la transparence. Nous sommes une famille, notre maison est familiale. Nous avons décrit au mieux les pièces et expliqué clairement les différents couchages que nous proposons. Le seul côté un peu « marketing » a été mis dans le titre, pour que ce soit un peu accrocheur.

On a indiqué les plus et les moins de la maison de manière fiable.

Nous avons également bien précisé les conditions de location, d’annulation, le ménage qui devait être fait par les locataires (même si on a donc pris quelqu’un pour vérifier), les créneaux horaires de remise des clefs ou de départ, les interdictions de fumer, d’avoir des animaux de compagnie…

Le choix des photos :

J’ai pris le parti de ne pas mettre une photo par pièce, juste quelques-unes qui montraient l’ambiance. L’idée n’était pas de faire une visite guidée pour les voleurs mais de faire envie avec une maison au style assez marqué. Je pense que ça fonctionné, personne n’a réclamé des photos en plus.

En revanche, j’ai vraiment fait attention à ce que les photos soient attractives. Une belle lumière et une mise en avant de la déco.

Le prix :

Je ne sais pas si cette partie sera la plus à suivre, niveau conseil. Moi j’ai pris le parti de suivre les indications de prix de Airbnb. Je me suis dit qu’ils savaient ce qu’ils faisaient niveau valorisation de l’emplacement, la saison, la superficie, le nombre de couchages, etc. J’ai donc loué pas trop cher et j’ai même proposé une réduction aux premiers.

Pourquoi ? En fait, Airbnb met en avant les annonces avec réductions. Ça augmente la visibilité. Et quand tu es une annonce toute neuve, sans aucune note ni commentaire, ben c’est difficile d’émerger sans un petit coup de main. Donc on s’est dit qu’on allait « sacrifier » nos gains pour être sûr de remplir et d’avoir les fameux commentaires. Maintenant qu’on les a, on pourra mettre un prix plus haut.

Dans les variables de tarification, il y a

  • les rabais sur les long séjour
  • les frais par voyageur supplémentaire
  • un coût pour les animaux si vous les acceptez.
  • les saisons et les événements locaux. Si vous avez un appart près d’un festival ou d’un centre de conférence, ça peut s’exploiter je suppose.

Attention aux arnaques Airbnb :

Vous allez vite vous en rendre compte, le fait d’exposer sa maison peut donner envie à des personnes mal intentionnées. On a reçu quelques mails de gens qui voulaient venir visiter avant de louer…

Heu… bah non, mon ami. Tu fais comme tout le monde, tu loues et tu découvres en arrivant. Sinon, ça s’appelle du repérage et c’est niet.

Bref mes conseils : bavardez avec les locataires pour savoir si vous les sentez et faites confiance à votre instinct. Ne sortez jamais du site pour effectuer les transactions.

Comment sélectionner ses locataires ?

La communication !!

Si vous envoyez des messages, vous allez vite sentir le ton des gens et si vous leur faites confiance. Je me souviens du premier message reçu, on sentait l’enthousiaste de la dame, son envie de venir dans notre maison avec ses enfants. Elle était super gentille. Et d’ailleurs, pendant le séjour, elle nous a envoyé des photos d’elle et de ses 4 enfants pour nous dire que notre maison était formidable. On a eu raison de la trouver sympathique, elle l’était.

Et même les derniers, ceux qu’on sentait le moins, parce que moins de « Amaaaaaaazing » dans les échanges ^^, ils nous ont super gâtés. Ils nous ont laissé des cadeaux : du vin, des fleurs, un dessin… Bref, bonne pioche.

dessous de plante en bois

L’enquête ?

Alors pareil, nous on a été assez légers ce point car tous nos locataires étaient là pour leur première location. Pas de dossier pour nous dire si c’était des gens sympas. Je sais que c’est rédhibitoire pour beaucoup de loueurs. Mais nous aussi finalement, c’était notre première location. Alors encore une fois, on a fait confiance.

J’ai lu que certains hôtes enquêtent en tapant les noms des locataires sur les réseaux sociaux, google et compagnie. Moi je me dis qu’un mec nul, il va prendre un pseudo non ? Il ne va pas avoir un compte facebook qui dit « je suis un gros naze ». Ou alors c’est vraiment un cornichon ^^ !

Préparer sa maison :

Le rangement :

Pour le coup, ça a été tornade blanche ! J’ai TOUT rangé, lavé, dépoussiéré… J’y ai passé pas mal de temps en amont, pour trier, vider. J’ai reclassé mes tiroirs de cuisine pour que ce soit plus logique. J’ai rangé toutes les armoires pour que les piles de linges ressemblent à quelque chose, j’ai même classé mes crayons de couleur et lavé des peluches… Bref, je me la suis jouée Brie Vandekamp. Je voulais que ce soit impec. A la fin, limite je ne voulais plus partir en vacances et rester chez moi pour apprécier le calme et l’ordre ^^ !

On a aussi essayé de laisser de l’espace pour les locataires pour qu’ils puissent ranger leurs fringues s’ils le souhaitaient.

Les achats :

Toujours dans une optique de propreté, j’ai racheté des housses de couettes pour tout le monde ainsi que des protèges matelas. J’en ai profité pour changer aussi certaines couettes centenaires ou presque ^^.

La décoration :

On dit partout qu’il faut offrir aux locataires un espace neutre, retirer tout ce qui est personnel.
Moi j’ai fait totalement l’inverse. J’ai laissé les photos, les bibelots, les créations, les plantes, la déco. Je voulais justement qu’ils sentent que des gens vivent ici, que c’est le foyer de vraies personnes. Pour moi, c’était la clé pour que tout le monde se sente bien et que les locataires respectent ma maison.

C’est clairement quelque chose qui a plu. Nos « invités » nous l’ont TOUS souligné, qu’ils avaient adoré nous voir sur les photos au mur. On a même reçu un mail nous demandant nos métiers car ils avaient essayé de deviner nos vies en fonction des indices en place ^^ !

Les rangements de valeur :

Pareil, j’ai joué la carte humanité. On a mis dans une pièce fermée deux trois trucs fragiles (dont les petshops de SiloëJolieFée qui ne voulait pas que les gens y touchent ^^), nos ordis et un peu de matos informatique. Mais dans l’ensemble, j’ai tout laissé. Même mes bijoux, en apparence. Je ne sais pas, je me disais que c’est quand même rares les personnes qui volent. Et puis, au contraire, laisser tout indiquait notre estime pour eux. Moi je crois que quand tu fais confiance à quelqu’un, il a envie de la mériter.

Mais là encore, c’est personnel. Surtout que je ne suis pas hyper matérialiste. J’aime les choses, je sais leurs valeurs sentimentales, mais si je les perds, ma foi, j’en ferai le deuil avec philosophie. Je préfère me faire voler plutôt que d’anticiper un acte vilain qui ne viendra probablement pas. Sinon, ça me donnerait l’impression d’être hypocrite avec qui je veux être. Etre la personne super chouette quand il n’y a pas de danger et devenir tatie Danièle en cas de souci potentiel. Ça ne me va pas. Louer sa maison oki. Changer de personnalité non !

Le carnet d’accueil :

Ce fut le travail de zhom. Un cahier fait maison rempli d’infos :

  • Les pas à pas pour faire fonctionner les différentes machines, avec des photos.  De véritables articles Ciloubidouille ^^
  • Les explications pour l’alarme et le fonctionnement global de la maison
  • Des infos pratiques : où prendre le RER, comment circuler à paris, se garer…
  • Des conseils de visites touristiques, etc…

La démarche a été très appréciée.

L’importance des notes et des commentaires :

Comme je le disais plus haut, Airbnb fonctionne sur un système de notations respectives. Les loueurs notent les locataires, les locataires notent les loueurs. Et plus les notes des uns et des autres sont proches de 5, plus on est content.

La plateforme Airbnb accorde beaucoup d’importance à ce que racontent les locataires et les hôtes car leur priorité est d’offrir un séjour parfait à ceux qui l’utilisent.

Donc, soignez vos locataires comme si c’était des amis, c’est la meilleure façon pour que tout le monde soit satisfait. Et le Graal pour devenir un super hôte.

Et si par hasard vous avez un commentaire négatif, sachez réagir intelligemment. Pas question de s’exciter en retour et de faire monter la mayonnaise, respirez un grand coup avant de répondre. Soulignez les points positifs renvoyés si il y en a. Prenez du recul et demandez-vous si il n’y a pas un fond de vérité dans les reproches, auquel cas répondez que vous avez noté ces points d’amélioration. Si les critiques sont infondées, essayez d’argumenter poliment point par point.

Chose qu’on oublie : n’hésitez pas à répondre également aux commentaires positifs. C’est aussi la preuve de votre engagement et votre réactivité. Sans parler que cela donne un aperçu de votre personnalité avenante ^^ !

commentaire airbnb

Et voilà pour mon retour :). Alors, qui est prêt à louer sa maison ?

Avez-vous des questions sur des points que j’aurais oubliés ? Des conseils à partager à votre tour ?

#Liens vers GuestReady Sponsorisés. Mais tout reste vrai pour autant ;).

24 réactions au sujet de « Mes conseils pour louer sa maison sur Airbnb »

  1. Top! Je me retrouve bien dans … la tornade blanche!!
    Car nous aussi on a loué notre maison cet été mais dans une situation très confortable: des amis nous ont demandé si on pouvait louer notre maison à des parents à eux. On n’avait pas du tout envisagé de le faire et finalement ça tombait à pic pour que notre maison soit occupée et les plantes arrosées pendant notre absence!
    Mais cela m’a mis une grosse pression à quelques jours de notre départ pour tout ranger/ nettoyer/ désencombrer!
    Au final cela m’a donné envie de retenter l’expérience lors de nos prochains congés.
    Le bonus c’est que cela m’a remotivée à faire du tri et du vide dans notre maison qui est encore trop encombrée à mon goût. Et même si pour l’instant nos efforts portent sur le jardin, cela nous a donné aussi envie de remettre un peu d’énergie dans de petits aménagements intérieurs que l’on avait laissé de côté par manque d’envie / de temps.

  2. Certes vous avez vraiment dépoté mais c’est fastoche d’avoir autant d’avis positifs car vous avez une maison qui (quoi déjà ? Ah oui: ) kille the game. Bravoooo!

  3. Je partage tout à fait votre point de vue.
    Cet été, on s’est décidé à prêter notre maison (je pensais que mon mari serait réticent mais il a adhéré sans difficulté). On ne l’a pas loué, on ne l’a pas échangée, on l’a prêtée à des gens qu’on ne connaissait pas, via une page FB.
    Tout s’est merveilleusement bien passé. Nos hôtes ont été parfaits, respectueux et généreux.
    J’avais aussi préparé un guide et récupéré pas mal de documentation touristique axée sur nos centres d’intérêts communs. Et je n’avais rien mis à l’abri sauf notre ordinateur et 2/3 bijoux de famille.
    Une super expérience!

  4. Conseils très intéressants, merci !
    J’ai commencé à louer ma maison sur airbnb en août cet été. Mot d’ordre : que les invités se sentent « comme chez eux » « home feeling ».
    Quelques petites attentions bien appréciées : je mets à leur disposition thé, café, boissons, une bouteille de vin en kdo de bienvenue, les produits de base pour faire la cuisine, des jeux adaptés à l’âge de leurs enfants… comme pour mes amis ou ma famille…
    Il se trouve que les familles qui sont venues étaient toutes très respectueuses des lieux. On ne gagne pas des millions de dollars et ce n’est pas le but mais cet apport me permet de financer des petits travaux d’amélioration du jardin, l’achats de nouveau linge… Une belle expérience en tout cas, de belles rencontres et un peu de revenus 🙂 🙂

  5. Nous n’avons eu que des voyageurs sympas et respectueux. Le seul problème est que Airbnb est trop intrusif, il propose des tarifs qui ne tiennent pas compte du lieu ( île par exemple ) ou appartement entier à disposition.

  6. Toit est bien expliqué.
    Je me suis lancé aussi cette année pour louer une chambre par ce biais rbnb.
    J’ai été ravie de faire de belles rencontres..
    Je n’ose pas me lancer pour louer ma maison peu d’être déçue mais en vous lisant ça donne envie de le faire..

  7. Une belle idee des amis ont fait ça sous forme d’échange…moi ce qui m’arrête c’est le boulot pour que la maison soit Impec 🤣ceci dit ça nous obligerait à nous y mettre

  8. MERCI pour ce partage d’expérience ! Nous allons commencer par louer l’appartement que nous possédons en face de chez nous. Je ne me sens pas encore prête pour louer ma maison. Et puis là je pourrai être disponible pour mes hôtes !

  9. Pour ma part, c’est précisément à GuestReady que j’ai confié la location de mon appartement dans le 12e arrondissement de Paris avec vue sur les principaux monuments de la capitale. L’expérience est relativement concluante. Relativement car si Katia chargée de trouver des « guests  » est très professionnelle et si la société de nettoyage confère à l’appartement le lustre d’un hôtel 4 *, mon annonce a subi une rétention pendant 2 mois qui a empêché sa publication pendant 2 mois due apparemment à un bug de l’application GuestReady.
    Mais surtout ce que je déplore c’est la désinvolture avec laquelle les fameux  » guests » se comportent. Pas toujours comme c’est décrit dans d’article. À mon retour la semaine dernière, je n’ai pu que constater la perte faute d’arrosage de 2 sur les 3 arbustes (lauriers) disposés sur la terrasse face à aux Invalides et à la Tour Eiffel. Que par ailleurs, les sandales mises à leur disposition des guests pour diminuer les bruits de pas et autant que faire se peut réduire l’hostilité de voisins très sensibles à la campagne anti économie collaborative de Ian Brossat (Adjoint au maire PCF de Paris) . Mais plus encore les détériorations notées sur l’électro-ménager. Une bouilloire électrique et un moteur de volets roulants changés pour 800 euros au total. Le tiroir du bac à légumes du frigo cassé pour avoir été bêtement forcé: Il restera en l’état. Idem pour un lecteur qui n’éjecte plus ses CD faute d’avoir été manipulé selon les règles de l’art. Plus grave le lave linge confond désormais tous les programmes de lessive ! Et impossible de bénéficier de la fameuse assurance AIRBNB, comme il est impossible de noter en conséquence les  » guests  » indélicats. Car la formule de la conciergerie n’est pas à mon avis très bien adaptée à la réalisation d’un état des lieux sérieux et que de toutes façons c’est le propriétaire qui « in fine » paie les pots cassés ! C’est pourquoi comme je voyage beaucoup, j’envisage de passer à la location meublée longue durée.

    1. Je comprends, dans ce cas que ce soit une solution plus fiable. Même si, pendant que j’étais expatriée, j’en ai entendu des copains qui se plaignaient de leurs locataires longue durée. C’est compliqué de trouver la solution parfaite !
      J’espère que je n’aurais pas à me désoler de mes futurs locataires. Croisage de doigts.

  10. Merci pour cet article !! Je ne me projete pas du tout, rien que d imaginer des gens chez moi, je me sens opressée 😂 et je parle même pas du rangement et ménage à faire en amont…. mais c est super intéressant de decouvrir la démarche, les choses à faire en amont, les choix stratégiques quand on débute! L’autre côté du miroir en fait, moi je connais que comme locataire! Je vous souhaite encore pleins de locataires sympas et respectueux !!

  11. Bonjour Ciloubidouille,

    Vous me donnez envie de louer votre maison… (lien site Airbnb ?) Vous habitez en région parisienne ?
    Mon mari et moi avons loué plusieurs fois via le site AIrbnb, parfois en ne passant par le site (de cette façon, on n’a pas payé les frais au site Aibnb et le loueur a reçu l’intégralité de notre paiement, pas de frais prélevés par Aibnb. ). Que de belles expériences !
    Nous n’avons pas franchi le pas de proposer notre maison à la location car nos vacances se décident à la dernière minute puisque mon mari travaille en fonction de la météo et ne sait donc pas à l’avance quand il sera disponible.
    Merci d’avoir partagé cette nouvelle expérience pour vous, avec autant de détails.
    Belle fin de semaine et passez un agréable week-end !

  12. même si je n’envisage pas de louer, j’ai trouvé cet article très intéressant.
    Ce qui m’épate toujours dans ce que tu fais, c’est la réflexion que tu y mets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *