Ciloubidouille

Les plantes ont des besoins différents. Les humains aussi.

 

Si les plantes ont des besoins différents, pourquoi en serait-il autrement pour les humains ?

Je me dis souvent qu’être empathique, ce n’est pas tant de croire qu’on devine ce que l’autre ressent, mais plutôt d’essayer de comprendre comment l’autre fonctionne. Ne pas se penser « je sais », mais poser des questions, dire des mots de compassions, ne pas juger… Car il est impossible d’être dans la tête de l’autre.

Le chemin est sans doute d’accepter qu’il y a plein de façons de réagir et que beaucoup se valent. Y parvenir serait déjà un grand pas vers la véritable bienveillance, vous ne trouvez pas ?

Les plantes ont des besoins différents. Les humains aussi.

Une réaction au sujet de « Les plantes ont des besoins différents. Les humains aussi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *