Fabriquer le saule cogneur d'Harry Potter - Ciloubidouille

Fabriquer le saule cogneur d’Harry Potter

Le saule cogneur est l’arbre magique que la merveilleuse Rowling, autrice de la saga Harry Potter, a imaginé. J’ai tenté de le reproduire à ma façon, bien loin du talent qu’ont pu avoir les équipes qui ont réalisé les films. Mais à ma décharge, pour composer ma maquette, je n’ai utilisé que du matériel très accessible : du fil de fer, de l’argile, de la peinture et de la mousse… Rien de bien extraordinaire à dénicher.

La petite histoire du saule cogneur :

Le saule cogneur a été planté dans l’enceinte de Poudlard pour protéger un des personnages, Lupin, en 1970, des années avant la naissance de Harry Potter. En effet, le futur prof de défense contre les forces du mal, est un loup-garou. Et à chaque pleine lune, il doit se précipiter à l’intérieur d’une cachette plaquée au pied de ce saule pour empêcher qu’il ne tue les autres élèves (visiblement, toutes les écoles ont leurs petits problèmes de comportement ^^).

A l’époque, l’arbre fut enchanté pour devenir particulièrement agressif envers toutes les personnes qui s’approchaient de lui. D’où son nom de saule cogneur. Même des années plus tard, au moment où Harry Potter essaye d’obtenir des buses, il est toujours capable de balancer ses branches avec la puissance d’une massue…

La première rencontre de Harry avec le saule cogneur (ou Whomping Willow en anglais) se fait dans l’épisode où avec Ron, ils cherchent à se rendre à Poudlard car ils ont râté le train. Ils décident de piquer la Ford Anglia volante du papa de Ron et finissent leur course dans le fameux saule… Mal leur en prend, ils se font expulser branchu militari par l’arbre.

Mon bricolage du jour raconte cet épisode. J’ai voulu refaire le saule cogneur avec sa Ford coincé dedans.

Une structure en fil de fer

Pour former l’ossature du saule cogneur, j’ai découpé une quinzaine de fils de fer d’une longueur de 40cm environ. Je les ai tous tordus ensemble pour former le tronc en veillant à ce qu’il reste assez de matière pour former les racines et les branches.

Justement, le saule est assez noueux au niveau des branches. Alors j’ai fait des boucles pour apporter du volume. Comme vous le voyez, je n’ai pas cherché à fignoler plus que ça.

Modelage du tronc à l’argile :

Là encore, rien de bien compliqué. J’ai pris un bloc d’argile auto-durcissante achetée chez Action. Ensuite, j’ai pas mal improvisé.

Par exemple, j’ai roulé des boudins que j’ai rassemblés pour donner un effet torsadé au tronc. En revanche, pour les troncs et branches, ce sont des bouts d’argile agglomérés puis rayés pour figurer l’écorce.

Voilà la bête avant le séchage. Il faut attendre au minimum une journée (mais deux c’est mieux selon les épaisseurs) pour que l’argile ait vraiment le temps de durcir.

tuto saule cogneur

Le même quand l’argile a perdu l’eau qu’il contenait et est devenu plus blanc :). Enfin, pas vraiment le même car entre temps, j’ai rajouté de la matière sur les tiges métalliques pour agrandir les branches. Vous aviez remarqué ?

saule cogneur

Il y a donc eu 2 étapes de séchage.

Petit zoom pour vous décomplexer : je ne fais pas du travail d’artiste, minutieux et réaliste. J’en suis toujours aux gros boudins de la maternelle !

construction saule cogneur

Colorier le saule cogneur :

On passe à la couleur ? Clairement pas ma partie préférée. J’ai parlé plein de fois ici de mon appréhension de la gestion des couleurs. J’ai un frein à ce niveau, allez savoir pourquoi.

Alors j’ai donc fait au plus simple. J’ai piqué les tubes de gouaches des enfants et j’ai tartiné d’une première couche de marron.

Ensuite, je me la suis jouée Bob Ross ^^ ! J’ai rajouté des touches de noirs, de bleu, de vert au marron de ma palette. Et j’ai arrêté quand je me suis dit que ce n’était pas si important :).

Et hop, le revoilà, phénix de gadoue !

Un peu de verdure :

Dans le film, le saule cogneur n’est pas aussi végétalisé, car on le filme dans des saisons froides. J’ai pris le parti de lui mettre plus de verdure, parce que j’en avais en stock ^^ ! Le pragmatisme a des raisons que le réalisme n’entend pas toujours, mais tant pis…

J’ai sorti la colle blanche qui me sert habituelle à faire mes ateliers fleurs en papier crépon.

J’ai collé touffe par touffe de la mousse pour modélisme.

Et hop… Il a déjà belle allure ce saule cogneur, non ?

saule cogneur

Prendre racine :

Enfin, j’ai collé au pistolet à colle les racines de mon arbre sur un morceau de carton (recup un jour, récup toujours…).

Et j’ai camouflé tout cela avec de la vraie mousse sèche.

Tadam… Le saule cogneur est dans la place !

J’ai termine tout ce travail par la touche ludique. La fameuse Ford Anglia volante (achetée ici) à installer dans le saule. Je l’ai mise dans toutes les positions possibles.

saule cogneur Whomping Willow

J’étais trop contente !

saule cogneur Whomping Willow

En même temps, c’est la partie la plus rigolote non ?

saule cogneur

Le jeu sans fin ^^ !

saule cogneur Whomping Willow

Oki oki, j’arrête ! J’aurais pu abimer un peu la Ford car elle est bien plus cabossée que cela dans l’histoire. Mais j’ai un peu eu la flemme…

saule cogneur Whomping Willow

Allez, on s’éloigne un peu pour voir l’ensemble ?

saule cogneur

Sur les photos, le saule est sur un tabouret mais depuis, je l’ai posé sur une belle rondelle de bois. C’est super chouette.

saule cogneur harry potter tuto

Mais bon, vous voyez quand même bien le projet fini. Fans d’Harry Potter ou non, est-ce qu’il vous plait ?

saule cogneur harry potter tuto

Moi je suis doublement heureuse. Déjà parce que je vais l’offrir à ma nièce pour son anniversaire. Sibylettepouetpouet, dès que tu viens à la maison, il est à toi ! Et puis parce que ça fait des années que j’ai ce projet dans un coin de ma tête. J’ai l’impression d’être soulagée ou un truc comme ça. Vive la créativité et le bienfait qu’elle apporte dans nos vies.

saule cogneur harry potter tuto

 

J’ai hâte de vous lire.

Je termine en vous promettant de faire l’article sur notre dernière virée à Londres rapidement.

D’ici-là, vous pouvez relire l’article sur les studios Harry Potter de ma première visite en 2012. Ou l’anniversaire sur le terme Harry Potter, qui est clairement un de vos articles préférés sur mon blog.

Studios Harry Potter – Londres en famille

Anniversaire Harry Potter : de la magie à la maison

33 Commentaires

  • Il est très beau. Quelle belle surprise !
    Et je garde l’idée de l’argile sur fil de fer… Plutôt pour une sculpture genre Ousmane Sow.
    Belle semaine

    • Superbe ! Bravo !
      Et ton saule me fait penser à une autre de tes bidouilles avec de l’argile. Il me semble que tu avais fait des mandragores si mes souvenirs sont bons ?!
      Je vais proposer ton tuto du saule à mes enfants !

  • Je dois être une des rare personnes qui n’a pas regardé Harry Potter….donc le saule… il me parle pas du tout…..Qu’importe, le resultat est top ! Je retiens également l’idée du fil de fer et de l’argile. Je suis persuadée qu’il fera une heureuse

  • génial
    j’aime beaucoup
    ici on est pas branché HPotter
    (on y connait) rien mais j’aime l’arbre
    sinon ça fait aussi penser à un vieux film de de Funès “Sur un arbre perché”
    oui je sais y en a plein de ‘jeunes ” qui se demandent de quoi je parle

    en tout cas ♥ merci pour les étapes détails etc

  • Bravo ! Merci pour l’article, le tutoriel, les techniques (même si elles ne sont pas conventionnelles : c’est encore mieux, ça me conforte dans l’idée que tout est possible ! ), la créativité, … Et tout le reste.

  • super, j’ai justement de l’argile durcissante dont je ne sais quoi faire.
    Je suis bluffée par le feuillage mousse, ça fonctionne très bien.
    où as-tu trouvée la voiture?
    Merci

  • Bravo, c’est super joli !
    Et je ne sais pas pourquoi, peut-être le thème Harry Potter, mais ça me ramène un peu (beaucoup) en arrière quand j’ai commencé à suivre, avec tant de plaisir, ton blog (bien avant Instagram donc) ! 😊

  • Fan de Harry Potter et de ton arbre ! Dans certains films, on voit le saule cogneur habillé de feuilles, il en profite d’ailleurs pour dégommer un oiseau qui passait trop près !

  • Non mais où vas-tu chercher des idées si originales ??!! C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles j’aime te lire : découvrir une idée de bricolage (ou autre) à laquelle je n’aurais jamais pensée, et dont je trouve le rendu tellement sympa que cela me fait envie de me lancer aussi. Même si je ne le fais pas aussi souvent que je le souhaiterais !
    Ce saule cogneur me plaît beaucoup ! Bravo à toi et à ta créativité !!!

  • Trop fan (de ton arbre et d’Harry Potter ^^) ! J’adore car tu as toujours des idées très originales et qui sortent de l’ordinaire. Ça me fait repenser au déguisement de l’ombre de Peter Pan que tu avais fait. Oui je suis très marquée par tes idées qui sortent des sentiers battus !!!! Rien de tel pour booster la créativité !!! Un grand merci de nous faire toujours rêver et d’illuminer mes journées avec des petits riens… qui font tout.

  • Bravo bravo quelle réalisation ! On se retrouve instantanément projeté dans l’univers d’Harry Potter. C’est super bien fait (ta modestie dut-elle en souffrir^^) et très joli en plus !
    Merci pour ce tuto !!!

  • Ton article anniversaire HP m’a poussé à l’organiser pour les 9 ans de ma puce (elle va en avoir 15…) et j’ai adoré l’organiser.
    Inutile de te dire que je me délecte d’avance de ce projet!

  • magnifique, bravo!
    moi qui fait de la poterie, tu me donnes une forte envie de le réaliser, mais sans fil de fer, pour la cuisson à 1280°C, je ne sais pas s’il résisterait.. si un jour je le réalise, je t’envoie la photo!
    bonne journée et hâte aux prochains billets (je te suis par intermittence depuis bien avant la naissance de Siloë, avec toujours grand plaisir!)

  • Super, je crois que je vais me lancer pour l’offrir à la classe de Mathilde… theme des Cm2 :Harry Potter. Mathilde part à Londres une semaine avec l’école… Au programme visité des studios. Merci pour cette belle idée. Bye.

Commenter