Construire une palissade en bois tout seul, c'est possible

Construire une palissade en bois originale

Construire une palissade en bois, tout seul, comme des grands, c’est possible ! On l’a fait et c’est donc forcément à la portée de beaucoup.

Le jardin avant

Avant de vous expliquer comment on a réalisé cette palissade, c’est important de vous montrer de quoi on partait.

Nous avions donc cette haie végétale qui m’a fait loooooongtemps hésité. Je suis comme Idéfix moi, j’ai du mal à couper des arbres. Je trouve qu’une plante, c’est forcément une entité à respecter. Je pensais cela bien avec mon stage en permaculture mais depuis, c’est quelque chose qui est encore plus présent à mon esprit. Respecter le vivant.

En dehors de cette haie, en revanche, peu de chose à conserver. Le terrain avait été recouvert par le lierre avant qu’on arrive (maison abandonnée depuis 5 ans) et qu’on arrache tout cela.

Si j’ai finalement décidé de virer la haie, c’est pour ces quelques raisons :

  • son feuillage était recouvert d’odium et je n’ai jamais réussi à m’en débarrasser.
  • Je n’ai jamais vu d’oiseau nicher dedans. Elle n’accueillait pas beaucoup d’alliés du jardin.
  • je voulais apporter à nouveau du végétal dans cette partie de mon jardin, mais différemment, de façon plus riche et variée, afin d’accueillir les pollinisateurs par exemple.
  • En permaculture, on délimite des zones de proximité. La zone 1 est celle où tu es le plus. Inversement la zone 5 est celle que tu fréquentes le moins (et ce n’est pas forcément une question de distance, simplement d’intérêt). Moi je ne me sentais pas bien dans cette zone 1. J’avais besoin de la rendre plus bienfaisante.

J’ai donc beaucoup réfléchi à ce que je voulais, de manière très consciente, de la même façon que je réfléchis à ma vie intentionnelle. J’ai fait des projections dans ma tête, des propositions crayonnées à mon mari. Beaucoup de lobbying pour le convaincre d’adhérer à ce projet.

J’ai impliqué les voisins aussi, même si, dans les faits, ça n’a pas été un grand succès.

Mais in fine, un accord global a eu lieu et le projet “palissade en bois” s’est mis en marche. ^^

Première étape : virer la haie

Et paf… le confinement est arrivé !

Alors lui, on ne l’avait pas programmé du tout, comme des milliards d’autres personnes. Non seulement on a dû se cloitrer chez nous, mais tous les magasins de bricolage ont fermé.

Alors j’ai rebattu mon jeu de cartes et je me suis attaquée à ce qui était à ma portée : faire tomber les haies.

J’ai pris les sécateurs, les scies, et tous les p’tits trucs qui coupent et qui font très très mal #payetesrefs

J’ai aussi embauché tout mon petit personnel : ma frangine et mes enfants.

On a dégagé progressivement les petites et grosses branches.

Puis déraciné les souches à la pioche. Ca nous a demandé une belle énergie à tous, mais bon, on avait du temps… ^^

On a fini par avoir une belle vue sur les voisins :).

Enfin, on a viré la “clôture” qui n’était qu’un vieux grillage de guingois, troué et plié de partout.

Et voilà le résultat, mon terrain sans palissade, sans haie, sans aucune séparation avec les voisins.

J’ai même pris le temps de labourer le bout de terre, ce qui a m’a valu des reproches plus tard, mais je vous en parlerai lors de l’article “construction d’une terrasse en bois” ! Suspens…

Moi je me souviens simplement de m’être dit que rien que comme ça, j’étais déjà mieux. Mon besoin de beau était davantage chouchouté.

Etape 2 : la structure de la palissade en bois

Quand le confinement a pris fin et que les magasins de bricolage ont rouvert, la construction de la palissade a pu se remettre en marche.

construire une palissade en bois

Alors, comment on a procédé ?

Petit point sur l’existant. Nous avons un terrain qui est en hauteur par rapport à celui de nos voisins. Il y a donc un muret bétonné qui était déjà là pour retenir la terre :).

Zhom a donc utilisé ce muret pour bâtir la structure de la palissade en bois. Si ça n’avait pas été le cas, on aurait dû creuser des trous pour construire un socle en béton à la place (cf aussi l’article sur la construction de la terrasse).

Autre point à savoir. Notre terrain est en pente. C’est donc normal que les poteaux en bois soient de plus en plus petits (ou grands, selon le sens).

On fixe d’abord les supports métalliques pour fixer les poteaux en bois. Ensuite, on attache les poteaux dedans et on les relie entre eux par deux autres poteaux. Ça forme des sortes d’écrans et c’est sur cette structure que viendront se poser les planches.

Tout cela se positionne avec un niveau à bulle pour que ce soit bien droit.

Étape 3 : montage des planches

Ayé, est arrivé le moment de poser les planches ! Gnniiiiii ! Je me souviens comme j’étais contente. Parce que bon, oki, je suis créative, oki, je sais me projeter niveau déco. Mais bon, ce n’est pas non plus une science exacte tout cela. Alors quand Zhom a fixé les premières planches et que ça rendait comme j’en avais envie, waaaa, la joie

On a pris un parti déco rigolo : des planches en quinconce et jamais de la même hauteur. On voulait un côté champêtre, souriant, pas sérieux.

Niveau matériel, on a pris les planches terrasse de chez Leroy Merlin. On a utilisé le même bois pour la palissade, la terrasse, les bancs… Tout ! Il est traité pour l’humidité et changera de couleur dans le temps.

Et donc niveau budget, entre le bois, les supports à poteaux et le nombre incalculable de vis, on en a eu pour 600€ environ, sans doute moins. Sachant que notre frontière fait 12 mètres de long.

J’ai pensé à peindre la palissade en bois. C’était même mon envie première. La peindre du même gris que la cabane et la terrasse en béton pour avoir une unité. Mais je vais attendre un peu de voir comment vieillit le bois. Comme c’est sensé virer au gris justement, je me dis que ce sera très bien comme ça. Une couleur naturelle de bois flotté, ça me va.

Palissade en bois finie !

Pis un jour, zhom a vissé la dernière vis. Et on a eu notre belle palissade en bois. Joie dans nos cœurs. Mais vraiment la joie.

Les voisins voulaient une porte entre nos jardins, alors on s’est exécutés. On a prévu un verrou si on veut néanmoins pouvoir s’isoler.

D’ailleurs, en parlant de voisin, vous aviez été nombreux à me demander comment ça rendait de leur côté. Et bien comme cela. Ils n’ont pas souhaité habiller la palissade de leur côté comme prévu mais si ils changent d’avis, ils n’auront qu’à procéder comme nous. S’appuyer sur la structure et rajouter des planches.

Et voilà comment on a réalisé cette palissade trop choupinette !

tuto palissade en bois

Je termine la visite par une petite vidéo non ?

Vous qui me suivez, vous connaissez la suite de cette histoire de palissade en bois. Est-ce que vous auriez imaginé que ça allait se terminer comme ça rien qu’en regardant cet état des lieux ?

Ca vous inspire pour vos projets ? J’ai hâte de lire vos réactions.

42 Commentaires

  • Tellement tellement belle cette palissade.
    Je fais tout de suite suivre ton article à mon homme 😊
    Bravo pour toutes ces belles idées et ce travail accompli. Et merci pour cet article détaillé.

  • J’adore l’idée, ça habille bien le jardin. Bravo aux charpentiers! Moi je ferais courir quelques plantes grimpantes dessus mais pas trop, pour qu’on voie encore le bois derrière. Ou alors quelques jardinières suspendues ici et là. En tout cas, c’est magnifique!

  • J’adore, j’adore, 💗💗💗 merci pour cet article très attendu, directement transféré au mari!!! Par contre, notre “frontière” fait bien 25 m… J ai un peur que ça fasse long 🤔

  • elle est top
    j’adore que les planches ne soient pas de la même hauteur
    ici c’est haie de tuyas elle y était quand on est arrivé est vielle nécessite entretien de fou 2fois an (taille) mais elle abrite plein d’oiseaux ♥♥insectes et autres petites bêtes donc …
    et elle isole bien

    600euros pour les 12 m c’est très raisonnable je trouve

    à suivre !

    merci

  • Je la trouve vraiment très jolie mais chez nous pas de clôture. 3000 m² de terrain. Et si notre voisin de gauche a fait une clôture pour que ses chiens ne se sauvent pas, entre notre voisin de droite et nous aucune clôture de même entre notre voisin de droite et ses voisins. Nous nous entendons tous très bien et avons l’impression d’une immense propriété de 8000 m². Cela ressemble aussi aux maisons américaines.

  • du beau boulot, la tête et les jambes, euh les mains😁
    une belle idée ces lames en quinconce, ça donne du mouvement, et comme tu dis dans une de tes stories, tu es inspirante😉
    hâte à la terrasse!

  • C’est superbe ! Bravo!!!
    Une petite question pratique : pour la structure de base, tu sembles dire que les barres horizontales sont simplement fixées aux poteaux verticaux. Il semblerait que les poteaux aient été taillés pour que les barres horizontales s’encastrent dedans (Suis je claire ??). D’où ma question : comment les tailler pour que ca rentre pile poil, et à quel moment le faire ???

    Merci en tout cas du temps pris pour tout nous expliquer, c’est top !

    • Encore moi…. 😉 toujours des questions pratiques…. quel écart entre les lames du fond ? Quel écart entre le sol et les lames ?
      Merci !
      (Suis pénible mais j’aime tellement que je vais peut être me lancer ?…)

    • Bonjour,

      En effet, j’ai entaillé les poteaux verticaux pour y insérer les poutres horizontales.
      Cependant, je l’ai fait surtout parce que mon voisin insistait 🙂
      En fait, il n’y a très peu d’efforts dans l’axe vertical sur ces poutres horizontales.
      Une simple fixation en bout aurait suffit 🙂

  • Oh la la, c’est trop beau ! Je l’attendais avec impatience cet article, depuis que j’avais vu des photos sur IG 😍, car même si je n’ai pas de compte, j’aime bien regarder ce que tu publies là-bas.
    Quel boulot pour enlever les souches ! La photo qui clôt l’étape 1 met bien en avant toute l’énergie que vous avez dépensée pour arriver à ce résultat. Et je me demande bien combien de temps vous avez mis pour la haie, et comme pour le montage de la palissade d’ailleurs🤔. Des heures et des heures de travail sûrement, même si tu as une grande famille !
    Merci pour ces explications super claires. Je n’en ai pas l’utilité pour l’instant, mais cela m’intéresse quand même !
    Et je te rejoins complètement dans ce besoin de beau, d’aménager à son goût ce qui était déjà là, se l’approprier pour se sentir en harmonie avec son cadre de vie.
    Bravo pour cette très belle réalisation “faite maison”!

    • Bonjour,

      Le plus long a été d’arracher la végétation.
      Pour le reste, ça a du prendre 2 jours pour les poteaux + structure horizontale et 2 jours de plus pour la palissade

  • Votre palissade est belle et harmonieuse et le bois va vieillir en grisonnant comme les chalets de montagne.
    N’y a t-il pas de problème de hauteur à respecter, même si je vois un dénivelé de terrain entre vos deux jardins ? Mais je suppose que vous avez vu ça à la mairie avant.L’eau de pluie pourra t-elle toujours s’écouler normalement ?
    Etant à la campagne nous avons un grillage à moutons avec des haies diverses qui accueillent la vie et j’aime bien ça !

    • Bonjour,

      Oui nous avons regardé le PLU avant de faire la palissade afin de respecter les règles locales.
      Pour la pluie, pas de problème. L’écoulement ne peut pas être bloqué par la palissade car la pente est dans l’autre sens et que par ailleurs nous avons laissé un espace entre le muret et les planches (pour éviter la stagnation d’eau – yc avec la tension superficielle et le pourrissement du bois)

  • Bravo, beau boulot pour une terrasse fort sympatoche !
    A quand un tuto pour le lobbying auprès du mari ? 😁 Comme tu es très inspirante, forcément …. ça mouline dans ma caboche et l’homme craint ce qui va en sortir 😂😈 peut-être rien, mais en tous cas c’est tjs un plaisir d’admirer tes réalisations .

  • Oh ben c’est carrément chouette. Chez nous c’est plutôt mon zom qui est contre tailler ou supprimer des arbres même malades ! J’aime beaucoup cette belle palissade et je pense qu’un jour ou l’autre on fera un truc du genre avec notre voisin de gauche … mais il y a d’autres projets prioritaires !
    En tout cas l’effet waouh est bien là ! Bravo la cilou corporation

  • Je le pisé la même question à propos de la porte entre votre jardin et celui des voisins. Vous êtes potes et vous voulez passer les uns chez les autres facilement ? J’ai vu la suite sur Insta et c’est magnifique. Personne à convaincre pour ma part, je vis seule et vais déménager en appartement…

  • C est marrant de voir ton homme répondre aux questions dans les commentaires.
    J adore cette palissade. Comme je te l ai déjà dit notre projet mûri aussi. Mais on s entend pas super super avec nos voisins de côté. Ceux du fond devraient accepter.
    Même si comme toi j ai mal au coeur de couper la haie, on gagnera 1m50 de terrain!! Et on fera pousser des plantes grimpantes.
    Hâte de montrer tout ça a mon homme.
    Merci 🤗

  • Super ! merci beaucoup pr cet article car ça fait longtemps que j ‘ai cette idée e tête mais je savais pas trop comment la réaliser ni dans quoi je m’embarquais.

  • Bonjour. C’est magnifique!!!!!!!!!
    La disposition des planches a un rendu trop top! (en quinconce et en hauteur différente)
    Les planches verticales étaient vendues avec des tailles différentes ou c’est vous qui les avez taillé ?
    Quelles sont les différentes tailles?
    Merci d’avance de votre réponse

  • Encore du joli et du travail.
    J’aime beaucoup les planches de différentes hauteurs et en quinconce.
    Merci pour tous les détails qui nous permettent de nous dire :”mais oui, c’est possible!!!”

  • Quel boulot !!! Et quel résultat fantastique !!! Franchement vous assurez grave, bravo à la CilouTeam !! Et merci pour cet article détaillé qui, j’en suis certaine, va faire germer des petites idées chez de nombreux lecteurs. Longue vie à ce blog créatif, positif et incitatif, et merci encore Cécile, pour tout le temps et l’énergie que tu y consacres, je suis très sensible et réceptive à tes bonnes ondes et intentions 😉
    Monique

Commenter