Découverte de la technique du cyanotype

Faire découvrir le cyanotype à des enfants

J’ai animé un atelier créatif avec des enfants pour leur faire découvrir la technique du cyanotype. En commençant mon atelier, je leur ai raconté le principe, qui vient de la photo argentique. J’ai bien senti que je les avais un peu perdus… Le truc des photos que tu es obligé d’imprimer pour les voir, ils ont trouvé l’idée farfelue.

Mais à la fin de l’atelier, peu importe d’où venait le concept, ils étaient conquis :).

Quelle est la technique du cyanotype ?

J’ai déjà raconté dans le détail comment fonctionnaient les cyanotypes dans un précédent article. Je vais donc résumer brièvement. En gros, pour que le procédé de révélation s’actionne il faut :

  • du papier résistant à l’eau, comme le sont les papiers aquarelle.
  • Un mélange de Citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium ferrique.
  • On badigeonne ce mélange sur la feuille, dans une pièce qui n’a pas accès à la lumière naturelle. Il faut absolument éviter les UV du soleil.
  • Une fois la feuille sèche, on peut poser des éléments dessus, placer encore par-dessus une plaque de verre pour bien les plaquer au papier et les mettre sous le feu des UV, soit naturels, soit via une lampe à UV.
  • Les éléments peuvent être naturels ou du papier découpé, ou des dessins sur des feuilles transparentes..

Je vous montre un exemple. Ici, c’est un mille-feuilles à 3 étages : la feuille enduite de la préparation (légèrement verte), la feuille transparente sur laquelle j’ai dessiné un truc et une plaque de verre au sommet.

Atelier cyanotype

Quand je suis assurée que tous les éléments sont bien installés, je fais “cuire” les trois couches sous ma lampe UV. Attention, si vous voulez en acheter une, l’important, c’est sa puissance. Donc prenez une minimum 48W, voire plus, comme celle-ci. Niveau temps de pose, moi je pars sur du 2mn, mais ça dépend de vos éléments. Plus c’est fin et délicat, plus il faut attendre. Les gros éléments type gommette, pas besoin de trop attendre.

Le mieux c’est de faire vos essais, car cela varie beaucoup en fonction du papier, de la couche de produit chimique, etc… C’est ainsi que vous maitriserez VOTRE technique du cyanotype.

Après, c’est le moment où tu fais une petite photo moche… Hyper important dans le processus pour bien montrer que le papier n’est pas encore bleu !!

Pfff parfois je m’auto-saoule avec mes photos floues ^^ Enfin, pas les photos floues. On a le droit de rater. Mais sur le fait que je ne vérifie pas. Comme diraient mes enfants, j’y vais trop à la confiance ^^ !

Bref, avant c’est gris bleu. Le vrai bleu, il apparait quand on rince le produit. On met la feuille dans une bassine ou sur un filet d’eau. C’est pour cela qu’il faut que ce soit du papier résistant à l’eau, sinon, il se délite.

Pas besoin de beaucoup d’eau. Ça se rince rapidement. Ensuite on met la feuille à sécher, si possible à plat pour ne pas qu’elle gondole.

rincer le papier cyanotype

Et voilà le résultat. C’est rigolo non ? Voire magique je trouve. Faut bien anticiper le dessin en négatif. Ce qu’on a mis en noir deviendra blanc. Et tout le reste deviendra bleu cyan.

technique de cyanotype cyanotype d'Halloween

Pendant l’atelier découverte de la technique du cyanotype avec les enfants, je les ai laissé expérimenter, afin qu’ils voient ce qui fonctionnent ou pas. Au début, j’ai fait un test avec eux. Et puis ensuite, ils étaient libres “d’imprimer” ce qu’ils voulaient.

Il y a deux ou trois cyanotypes flous et ratés, mais à la fin, les résultats étaient superbes ! Enfin moi je trouve cela très beau.

technique de cyanotype
technique de cyanotype

Je suis heureuse de ce temps passé avec ma troupe de 10 gamins et je les félicite pour leurs expérimentations enthousiastes. J’aime leur joie créative.

technique de cyanotype

Et vous alors ? Quand est-ce que vous vous y mettez au cyanotype ?

 

6 Commentaires

  • ils sont superbes
    bravo à eux (et toi)

    oui toujours trouvé aussi un petit côté magique (jamais testé encore ) et même si je connais le principe (ds les grandes lignes) c’est un peu obscur quand même (sans doute si je testais ce serait plus clair)
    donc je peux comprendre qu’eux sans connaitre l’argentique le développement photo encore plus
    c’est en testant expérimentant qu’on comprend
    la preuve ici encore
    manipulons testons expérimentons (c’est ce que je m’efforçait de faire avec mes petitous étape indispensable pour se construire mettre la main à la pâte!)
    merci ça donne très envie et tes photos sont très explicites

  • Je ne connais pas cette technique mais j’attends patiemment que tu nous proposes un atelier !
    C’est tellement fin et magique comme procédé

  • Bonjour,

    après avoir lu votre article, je me disais que peut-être vous avez la réponse à ma question. Lors d’un jeu d’escape game “Exit” nous devions mettre un morceau de carton bleu dans de l’eau et un message apparaissait. Quand le carton séchait, le message disparaissait de nouveau. Est ce que vous connaissez? Avez-vous une idée de comment ça marche?

    • J’ai regardé sur Internet et il y a plein de façons de procéder. Tape “encre qui apparait avec de l’eau” et tu auras des pistes 🙂

  • Cette technique me donne bien envie aussi ! J’imagine les étoiles dans les yeux des enfants en voyant le résultat.

    Je la rajoute sur ma Bucket list créative ! (Je suis absolument fan du caméléon <3 )

Commenter