Le printemps de ma fille - Ciloubidouille

Le printemps de ma fille

Ah Siloëjoliefée… Je vous souhaite à tous de côtoyer une SiloëJoliefée dans votre vie. Cette humaine épatante, ce vivier à émotions, cette spontanéité si rare, cette volonté dingue…

A une période où ses trois adelphes sont occupés à grandir hors de notre bulle, SiloëJolieFée débute ce mouvement. Elle s’installe, elle pose des questions, elle agrandit ses dimensions de vie, elle pleure, elle rit, elle câline, elle s’inquiète, elle rassure, elle demande, elle obtient, elle contourne… Si parfois je me sens une vieille maman versus celle que j’étais pour son grand frère de 10 ans de plus, elle est là pour faire exploser mon rythme mémère.

Mon printemps - Ah Siloë… Je vous souhaite à tous de cotoyer une Siloë dans votre vie. Cette humaine épatante, ce vivier à émotions, cette spontaneïté si rare, cette volonté dingue… A une période où ses trois adelphes sont occupés à grandir hors de notre bulle, Siloë débute ce mouvement. Elle s’installe, elle pose des questions, elle agrandit ses dimensions de vie, elle pleure, elle rit, elle câline, elle s’inquiète, elle rassure, elle demande, elle obtient, elle contourne… Si parfois je me sens une vieille maman, elle est là pour faire exploser mon rythme mémère. Je regarde mes enfants avec une curiosité réelle. Je crois que mes plus grandes joies viennent des surprises qu’ils apportent à ma vie. Les contempler exister, tracer des routes personnelles, c’est totalement fou, intrigant, inspirant. Au fil du temps, ils nous ont doucement excentrés de leur vie pour s’installer eux, au coeur, au centre, pour prendre les commandes et faire leurs choix. Siloë est encore à un moment de sa vie où elle aime nous avoir pas loin. Alors j’en profite comme on profite des derniers bonbons du paquet.Je ne me sens pas obsédée par ma parentalité et j’existe très fort par moi-même. Mais je sais reconnaitre qu’être la maman de ces 4 gentils, c’est une aventure palpitante. Pas un grand huit émotionnel, pas du cardio, non. Mon coeur bat avec une régularité apaisante, au contraire. Juste une sensation de vivre en plus grand.Alors merci les enfants ????et merci jeune Siloë qui continue de se partager et nous faire sentir vivants. ?

Je regarde mes enfants avec une curiosité réelle. Je crois que mes plus grandes joies viennent des surprises qu’ils apportent à ma vie. Les contempler exister, tracer des routes personnelles, c’est totalement fou, intrigant, inspirant. Au fil du temps, ils nous ont doucement excentrés de leur vie pour s’installer eux, au cœur, au centre, pour prendre les commandes et faire leurs choix.

mom of 4

SiloëJolieFée est encore à un moment de sa vie où elle aime nous avoir pas loin. Alors j’en profite comme on profite des derniers bonbons du paquet.

Je ne me sens pas obsédée par ma parentalité et j’existe très fort par moi-même. Souvent même, j’ai douté de ma bonne construction, de mon instinct, de mes choix à leur égard. Je me suis toujours priorisée moi, en tant qu’humaine avec une vie à vivre. Ce qui ne signifie pas que je les ai rayés de la carte, simplement que j’ai fait des tas de choix en fonction de mes intérêts, avec la croyance profonde que mes joies ruissèleraient sur eux.

Malgré cet investissement parental un peu atypique, je sais reconnaitre qu’être la maman de ces 4 gentils est une aventure palpitante. Pas un grand huit émotionnel, pas du cardio, non. Mon cœur bat avec une régularité apaisante, au contraire. Ça se rapproche du bien-être. Comme une sensation de vivre en plus grand.

Alors merci les enfants chéris.

Et merci jeune SiloëJolieFée qui continue de se partager et nous faire sentir vivants.

 

4 Commentaires

  • Merci à toi de nous faire partager ton bonheur tellement émouvant! En te lisant, je trouve que tu as raison, une maman qui priorise ses choix de vie en fonction de sa personnalité est forcément plus heureuse, et une maman plus heureuse aide ses enfants à l’être aussi car ils apprennent à se chercher, et à aimer la vie qu’ils ont choisie. C’est la théorie du ruissellement par la joie!😊

  • Je suis extrêmement admirative de ta parentalité, qui reflète tout ce à quoi je crois et j’aspire. Je ne suis qu’au tout début de ce chemin mais tes paroles sont très inspirantes et rassurantes.
    Et vu de l’extérieur ces 4 personnes ont l’air effectivement fantastiques !

  • Bonjour Cilou,
    Je te remercie pour ce très joli texte.. Il me rassure un peu sur la parentalité qui change, l’adolescence, tout ça tout ça…..
    Par contre, je viens de m’apercevoir avec surprise que tu n’as pas fait de cérémonie particulière pour les premières menstruations de tes filles…. Ou alors tu ne l’as pas dit 🥰!! J’y réfléchis même si j’ai encore le temps (ma fille n’a que 7 ans). Quand nous étions jeunes, mes sœurs et moi c’était « restaurant juste avec Papa et un bijou ou une montre »…. Ça reste un beau souvenir et une belle célébration de la jeune femme en devenir…….. À bientôt

Commenter