Porte crayons hérisson - Ciloubidouille

Porte crayons hérisson

Je ne sais pas chez vous, mais dans ma maison, la gestion des crayons de couleurs a toujours été un peu pénible. Il manque toujours un crayon pour terminer un bouchon et réciproquement… En furetant dans des sites de déco, j’ai trouvé une bonne idée et je l’ai adaptée 🙂 !

Le matos :

De la pâte à modeler qui durcit à l’air :

Des crayons de couleur :

Et… une pierre ou deux 😀 :

 

L’objectif premier est d’arriver à modeler un hérisson. Enfin, moi j’ai pris le parti du hérisson parce que je trouvais que ça s’y prêtait, mais on peut préférer un coeur, une simple boule, un tas informe… C’est comme-on-veut-on-choise.

Je me suis servie des pierres pour deux choses : lester mon hérisson et économiser ma pâte à modeler 😉 !

Alors les hérissons chez moi, ils sont en forme de poire… si si !

Une fois que la forme vous convient, vous lissez votre sculpture avec de l’eau et vos petits doigts. Ca glisse, ça mouille, ça salit… Et vous frissonnez en songeant à cette scène d’anthologie dans Gost… Patriiiiiiiiiiick

 

Oups… je m’égare…

 

Ensuite vient le moment barbare, celui où votre esprit sadique se révèle… Il faut piquer le hérisson pour le parer de ses épines ! Ca a l’air simple comme ça, mais faut quand même réfléchir à la répartition des feutres dans l’espace, voire à l’agencement des couleurs. On n’est pas là pour rigoler hein… De la bidouille soit, mais du profesionnalisme toujours !

 

Manifestement, ça plait déjà 🙂 :

 

Mais il faut pourtant ruser et empêcher les petites mains baladeuses d’aller tripoter le hérisson tout frais ! Parce que ce n’est pas sec. Il faudra bien compter une bonne journée, voire plus selon la température extérieure, avant de leur autoriser de toucher avec les yeux… Nan mais ! Là, c’est le temps du radiateur (pas tant pour la chaleur mais pour la circulation d’air ;)).

 

Une fois bien sec, on peut passer à la phase peinture. J’ai pris l’option du tout bleu mais vous pouvez bien sûr choisir d’être plus réaliste :).

 

Ensuite, il ne reste plus qu’à replacer les feutres, en prenant soin de coller les bouchons un par un avec une bonne colle. Parce qu’il faut toujours garder à l’esprit l’utilisation finale, à savoir une mise à disposition totale de cette objet dans des mains d’enfants… no comment… 😉

Et voilà le résultat :

 

Mes enfants sont ravis. Et moi aussi parce que j’ai un objet aussi pratique de déco à leur proposer.

Ca vous tente ?

15 Commentaires

Commenter