Journaliste, si je le veux bien !

Aujourd’hui, j’ouvre une nouvelle catĂ©gorie d’articles qui n’a rien Ă  voir avec les bidouilleries de mon blog mais qui en dĂ©coulent. Depuis que je tiens Ciloubidouille.com, je suis souvent interpellĂ©e par diffĂ©rents phĂ©nomĂšnes. Parfois, j’ai envie de prolonger la rĂ©flexion avec vous. Par exemple, je reçois rĂ©guliĂšrement des mails de gens qui me demandent de collaborer avec leur marque en Ă©crivant un article chez moi ou chez eux.

Et ça me fait rĂ©agir Ă  plus d’un titre. Je ne prĂ©tends pas avoir la vĂ©ritĂ© suprĂȘme, je vais simplement vous exposer mon opinion du moment sur cette thĂ©matique lĂ , pour qu’on en discute ensuite.

Le thĂšme du jour sera donc : est-ce que le bloggeur peut ĂȘtre un vitrine pour les marques qui le concernent ? Faut-il suivre tout ce qui brille ?

Bon, je ne sais pas trop par quoi commencer. On est en plein dans une tendance actuelle forte oĂč les internautes deviennent une proie facile pour les publicitaires, soit qu’ils surfent sur des sites populaires, soit qu’ils tiennent carrĂ©ment ces sites.  De nos jours, on peut ouvrir aisĂ©ment son blog pour mettre en avant ses talents particuliers. Certains ont une prose truculente, d’autres font de magnifiques photos, certains sont les rois du shopping virtuel et dĂ©nichent les tendances du moment, d’autres fabriquent des objets uniques ou accumulent les articles sur un domaine particulier jusqu’Ă  devenir expert de celui-ci.
Je ne peux pas faire la liste des talents de tous mais vous comprennez l’idĂ©e.

La dĂ©marche premiĂšre du bloggeur est sans doute d’avoir une vitrine pour exposer ses compĂ©tences et les partager Ă  un maximum de gens. Parfois certains bloggeurs en font leur mĂ©tier et rĂ©cupĂšrent des sous, soit en vendant leurs crĂ©ations, soit en mettant de la pub par exemple. D’autres acceptent Ă©galement d’Ă©crire ce qu’on appelle des articles sponsorisĂ©s, c’est-Ă -dire des billets rĂ©munĂ©s.
Dans ce cas particulier, ils sont souvent contactĂ©s par une agence ou par l’annonceur directement et ils recoivent une somme prĂ©dĂ©terminĂ©e pour rĂ©diger un article qui parle de la marque ou d’un produit spĂ©cifique. Les bloggeurs ne sont pas forcĂ©ment tenus d’Ă©crire le truc le plus hypocrite du monde, ils doivent juste dire ce qu’ils pensent du produit. Mais bon dans les faits, l’article est quand mm souvent Ă©logieux, d’une parce que la marque, si elle a bien fait son job, s’est tournĂ©e vers un bloggeur en adĂ©quation avec son produit. Et de deux parce qu’il n’est pas Ă©vident de dire du mal de la main qui nous nourrit.

Personnellement je n’ai rien contre ce genre de billets, surtout s’ils sont bien ciblĂ©s, et donc s’ils peuvent plaire au public du blog en question. AprĂšs tout, moi la premiĂšre, je serai tentĂ©e d’Ă©tablir un partenariat avec une marque sympa de cuisine qui me fournirait du matos que je testerai. Je trouverait ça malin et bĂ©nĂ©fique pour tous, moi, la marue et vous. Attention, Ă  mon sens la dĂ©marche doit etre explicite, c’est-Ă -dire que le bloggeur doit prĂ©ciser qu’il s’agit d’un billet sponsorisĂ©. Un peu comme pour les publi informations. Ensuite au blogueur de faire son travail pour que l’article (ou son blog) ne devienne pas un lieu promotionnel bĂȘte et mĂ©chant.

La oĂč il y a des dĂ©rives c’est quand les annonceurs cherchent Ă  passer outre la barriĂšre financiĂšre et s’offrir le travail des blogueurs gracieusement ou presque. Et on reçoit de plus en plus de mails dans ce genre. Ca part d’un peu de flatterie, ça s’appuie sur le besoin de reconnaissance de tout un chacun. On est content de savoir que la marque machin chose suit notre blog avec un « intĂ©rĂȘt croissant », qu’elle adore notre travail et que du coup, gentille comme elle est, elle veut bien nous laisser parler d’elle. Merci madame…
En fait toutes ces marques demandent aux blogueurs d’ĂȘtre les nouveaux journalistes produits. En temps normal les attachĂ©s de presse auraient dĂ©marchĂ© des journalistes papiers. Ils n’auraient pas payĂ©s les journalistes non plus (enfin si on veut parce les cadeaux par ici, les restaus par lĂ , le copinage Ă©hontĂ©, etc.,  sont monnaie courante) simplement parce que c’est dans le cadre de leur mĂ©tier. Les journalistes ont besoin d’infos pour tenir leurs chroniques et les attachĂ©s de presse cherchent Ă  accumuler les papiers traitant de leurs produits.

La diffĂ©rence avec le web, c’est que les blogueurs n’ont pas pour vocation de relayer ces infos gratuitement. Ce n’est pas leur mĂ©tier, ils ne sont pas salariĂ©s pour cela. Mais comme les blogueurs sont flattĂ©s, comme c’est nouveau pour eux, ils acceptent.

Je ne juge pas ceux qui le font parce qu’on peut aussi avoir de trĂšs bonnes raisons d’accepter de promouvoir un produit gracieusement, pis parce que on peut nĂ©gocier une rĂ©munĂ©ration diffĂ©rente. Un lien d’un site Ă  gros trafic qui renvoie vers le site, ça vaut des sous. Je ne parle pas du fait que les blogueurs peuvent aussi vouloir faire plaisir Ă  un contact sympa, vouloir se faire plaisir, etc… Simplement il faut accepter cette dĂ©marche en toute connaissance de cause, sous peine de voir sa gentillesse escroquĂ©e.

Je ne condamne pas non plus les entreprises qui se lancent dans ce genre de sĂ©duction, nĂ©anmoins je pense qu’il faudrait que certaines arrĂȘtent de manipuler les gens. Je veux bien qu’elles s’essaient au rĂ©equilibrage d’opinion ou mĂȘme Ă  la cyber promotion de leurs produits mais je prĂ©fĂ©rerais qu’elles utilisent les blogueurs comme une occasion de faire un travail de marketing diffĂ©rent, une Ă©tude de marchĂ© par exemple, qu’elles acceptent que les critiques soient nĂ©gatives pour progresser, quitte Ă  intervenir si elles estiment qu’on s’est trompĂ©, qu’on n’a pas vu le potentiel du machin. Je trouverais infinement plus sympathique, plus intelligente, plus lĂ©gitime, plus humble aussi, une marque qui prendrait la parole sur un blog pour dĂ©fendre son bout de gras. Je la prendrais davantage en considĂ©ration que celle qui a placĂ© son truc comme on place sa montre dans un film, les sous en moins.
Faut vivre avec son temps, c’est vrai. Or en 2008, les gens se tournent vers Internet pour se forger une opinion sur un produit. Ils ne croient plus en la pub, ni mĂȘme plus trop en la presse. Ils prĂ©fĂšrent l’avis de leurs pairs, des gens non susceptibles d’ĂȘtre achetĂ©s. Grave erreur d’ailleurs… Avant, quand tu achetais un produit, tu demandais l’avis de ton voisin qui avait le mĂȘme ou tu lisais la presse adĂ©quate. Maintenant tu tapes le nom du produit et tu recherches des commentaires sur le sujet. Et sans aucun recul (ou beaucoup moins) tu te fais Ă  l’avis des gens que tu lis. Comme si parce que c’Ă©tait Ă©crit sur Internet, c’Ă©tait juste. Hier, pour le clin d’oeil, j’ai cherchĂ© la taille de Jacques Chirac. Ben j’ai trouvĂ© tout et n’importe quoi. Au final, je ne sais pas combien il mesure, Ă  part qu’il est grand !

Les annonceurs, du coup, cherchent Ă  manipuler les « pairs » de façon Ă  obtenir une promotion de leurs articles qui semblent trĂšs naturelle. On revient aux origines de la publicitĂ©, le bouche Ă  oreille, mais artificiel cette fois-ci. Le fameux buzz… Je ne crache toujours pas dessus, c’est mon mĂ©tier de faire des trucs comme ça.

Je vais vous parler d’un cas prĂ©cis. Mon cousin, en plus d’ĂȘtre beau comme un dieu, fait de jolies photos. Comme c’est un jeune homme de son temps, il les charge sur flickr et pousse mĂȘme la perfection jusqu’Ă  les tagger (ce que tout le monde oublie de faire et c’est mal). Du coup, en tapant le nom d’une ville dans l’outil de recherche de flickr, une agence est tombĂ©e sur une de ses photos. Elle a contactĂ© mon cousin pour lui demander combien ce dernier Ă©tait prĂȘt Ă  lui vendre ce clichĂ©. Le cĂŽtĂ© positif de cette dĂ©marche, c’est dĂ©jĂ  que l’agence ait pris le soin de demander les droits. On en connait qui aurait simplement piquĂ© la photo pour leur catalogue en serrant les fesses afin que personne ne la reconnaisse.
Le cĂŽtĂ© moins glamour, c’est le principe. Normalement les agences se tournent vers des photographes professionnels pour acheter les photos dont elles ont besoin. ForcĂ©ment les prix sont plus Ă©levĂ©s. Mais bon c’est leur boulot hein et tout le monde a l’habitude de ces tarifs. Sauf que maintenant qu’il y a Internet et ses ressources infinies, les agences cherchent Ă  rĂ©cupĂ©rer des clichĂ©s pour pas cher, voire pour rien. Nombreux sont les gens qui par ignorance des prix pratiquĂ©s vont accepter une somme dĂ©risoire, ou mĂȘme vont donner gracieusement les droits de leurs photos. Et ce sont les agences qui se sucrent sur leurs dos (je ne parle mĂȘme pas de la profession des photographes qui souffre).

C’est la mĂȘme chose pour les billets sponsorisĂ©s. Dans les mails qu’on reçoit, c’est la marque qui te fait une saveur. Tu es sĂ©lectionnĂ©e parmi une poignĂ©e de blogueuses et on « te permet » de parler d’un sujet prĂ©dĂ©terminĂ©. Bien sĂ»r, aucune notion d’argent lĂ  dedans. Ni mĂȘme d’Ă©change de liens (encore que lĂ , c’est souvent oui quand mĂȘme, ça ne coĂ»te pas cher et c’est le minimum syndical).

Je n’ai pas la solution. On peut refuser de participer, et ils trouveront forcĂ©ment une autre blogueuse pour faire l’article à notre place. On peut accepter mais en demandant des sous (un billet sponso selon ton trafic, ça peut aller jusqu’Ă  500 euros). On peut aussi accepter en ne demandant rien, et en espĂ©rant qu’en contrepartie, on aura donc des liens ou de la visibilitĂ© vers notre blog. Tout est envisageable. C’est juste qu’il faut savoir ce qu’on veut faire NOUS de NOTRE blog.

A nous de voir si on y trouve notre compte ou pas.

Vous en dites quoi ?

Similar Posts:



Fashion_728x90

A propos de l'auteur /


32 commentaires

  1. Yokoflo

    Preum’s,

    j’ai tout lu et j’en pense qu’effectivement, ca depend ce que chacun veut faire de son blog… mais que les blogs ou l’on sent le billet sponsorise a plein nez, ben… on finit par les fuir car c’est beaucoup moins drole que les reactions des gens « a chaud et sans contrainte » ;-)!

    Pour ma part, j’ai tranche, je reste libre et sans le sou :-)! Et surtout, je n’ai pas la pretention de vouloir imposer mon point de vue sur quoi que ce soit, et surtout pas sur les objets decos que je deniche !

    Les gouts et les couleurs… c’est sympa quand c’est diversifie, pas quand tout le monde achete la meme chose parce que c’est ce qu’il faut avoir a ce moment la !

    J’ai lu tout un tas d’articles sur Castorama ces derniers temps : les bloggueurs ne sont pas tous honnetes et ce n’est que via quelques uns que j’ai compris que la marque avait paye (quoi ?) pour que l’on vante les merites de son dernier catalogue en matiere de decoration. J’avoue, j’ai ete decue des bloggueurs qui n’ont pas annonce la couleur des le debut de l’article… mais je n’ai pas lu non plus les articles de ceux qui disaient clairement qu’il s’agissait d’un billet sponsorise.

    Je n’ai pas envie d’etre prise pour cible, je zappe sur la pub a la tele, je ferai pareil sur les blogs.

    Oui, je suis une rebelle qui n’a pas envie qu’on lui dicte sa conduite !!!

  2. Valdebussy

    exactement comme yokoflo, je n’ai aucune envie de lire des articles sponsorisĂ©s sur les blogs que je frĂ©quente.

    il y a quelques temps dĂ©jĂ , l’internet est le moyen de se rendre des « tuyaux », qui tant qu’ils Ă©taient « gratuits » pouvaient encore paraĂźtre fiables, dĂ©sintĂ©ressĂ©s…

    aujourd’hui, qui est vraiment fiable, dĂ©sintĂ©ressĂ©? articles sponsorisĂ©s, marketeurs qui interviennent (et oui c’est leur boulot, je suis d’accord et je ne les juge pas) sur les sites d’avis de consommateurs, comment prendre pour argent comptant ce qu’on lit sur le net?

    il reste encore quelques sites tout de mĂȘme trĂšs frĂ©quentĂ©s qui ne sont pas tombĂ©s dans ce genre de travers, oĂč une certaine libertĂ© de ton, tant dans le sens de la critique que dans le sens de l’Ă©loge , rĂšgne.

    si une seule fois on voit un lien sponsorisĂ© sur un blog, comment peut on ensuite considĂ©rer qu’il n’est pas influençable?

    pour moi, une fois suffit.

    pour chacun, une seule parade, en toute chose utile : le doute!

    ne jamais se fier que Ă  ce que l’on lit sur le net, continuer Ă  demander Ă  ses voisins, Ă  ses amis, parents etc etc

    ça fait un poil « donneur de leçon » ce que j’Ă©cris lĂ , dĂ©solĂ©e, mais s’il te plait, cilou, ne le fait pas!

    aprĂšs, quand tu as envie de dire qu’on truc te plait, parce qu’il te plait vraiment, quelle sera ta libertĂ©??? comment les gens pourront le percevoir???

  3. elonex58

    Mais…t’Ă©tais pas dĂ©jĂ  sponsorisĂ©e par un suĂ©dois?? 😉
    Nan plus sĂ©rieusement je pense comme les autres, que ce serait dommage de ne plus avoir de libertĂ© de ton…

  4. Creadidi

    Alors les deux prĂ©cedents commentaires Ă©taient bien long, et n’Ă©tant pas trĂšs litteraire je vais faire court !

    Je ne connaissait pas trop ces mĂ©thodes, mais ma collĂšgue n’arrĂȘte pas de me dire, mais ton nom sur tes photos, maintenant que je lis ton article je me dis que je vais surement le faire du coup !!

    Maintenant je n’ai jamais vu de post sponsorisĂ©, mais des post avec en line le nom de la vaiselle ect… ou bien les bloggeuse qui se mettent Ă  faire des livres et lĂ  j’avoue que je trouve cela sympa,

    Mais c’est sĂ»r que la bloggosphĂšre nous atttire car elle est faite d’histoire authentique et spontanĂ©e, par de gens comme nous. Avec la pub en moins, alors j’avoue que trop de pub tuerait le blog en question.

    Enfin pour finir, mon roman, heureusement que je ne suis pas literaire habituellement, je suis d’accord avec Valdebussy, ne le fais pas 🙂

    Mais sommes nous pour te dire çà ??? Mais tes plus grands FANS…..

  5. FabinouRoudoudou

    D’accord avec Yokoflo, et si j’ai bien compris ton propos, avec toi: ce que j’aime, sur un blog comme le tien, c’est l’indĂ©pendance d’esprit, la  » libertĂ© de plume »: souvent, tu parles de telle ou telle marque, mais on sent bien que tu n’y es pas infĂ©odĂ©e ( quoique…je suppute une relation quasi charnelle et adultĂšre entre toi et le beau blond suĂšdois…;o) )… Moi, j’aime cet esprit et ouvert, et critique! pis comme je suis autonomiste dans l’Ame, quand tu nous fais partager tes observations sur la fontaine choco C*sa, ou le siphonphonphon I*i, ben moi, je file pas dans les boutiques spĂ©cialisĂ©es pour autant! je zieute dans les brocantes et autre vide grenier, je cherchouille sur le net… Tout ça pour dire que je sais aussi faire marcher mon cerveau en fonction de mes envies, mes besoins et …mon budjet!
    Maintenant, toi aussi tu as une famille Ă  nourrir, et je comprendrais que tu acceptes des liens rĂ©munĂ©rĂ©s… [l’autre jour, sur un blog que j’aimais bien, je suis tombĂ©e sur un lien de Narconon, un truc de dĂ©sintox de…l’Eglise de Sc***tologie! Ben, j’Ă©tais ahurie! et c’est fini, j’irai pu jamaisjamaisjamais!]
    Si tu arrivais Ă  obtenir une sponso  » clean », du type  » on vous laisse Ă  dispo tout le matos, y compris des prototypes, vous les testez MAIS vous restez LIBRE d’enscenser ou de fustiger SANS LIMITE », ben moi je continuerais Ă  te lire, parce que j’ai confiance en ton honnetetĂ©.
    Pis si y’avait un lien ou 2, dĂšs l’instant ou ça me pollue pas mon Ă©cran toutes les 30 sec, et que ça se met pas Ă  hurler  » vous zavezzzzzz gagnĂ©Ă©Ă©Ă©Ă©Ă©Ă© cette magggggnifique proutprout!!! « , j’en pense que j’arriverais Ă  gĂ©rer comme une grande ( sourire de contentement! ); pasque j’aime vraiment trÚÚÚÚs beaucoup venir te lire, Cilou!

  6. Alex

    Pour moi, tout est question de libertĂ© et d’intĂ©gritĂ©.
    Si une marque te fournit un robot pour le tester, que tu gardes ta liberté de ton, tout en prévenant tes lecteurs, je ne vois pas le problÚme (surtout si ça ne reviens pas tous les 4 matins). Je fais confiance aux bloggeurs que je lis et je suis.
    La dĂ©marche de prĂ©venir que tu es « sponsorisĂ©e » dĂ©montre une hĂŽnnetĂ© totale mais jusqu’oĂč peut-on garder son intĂ©gritĂ©?

    Tu as le chic pour nous interpeller!
    Je vais me renseigner pour sigler mes photos de ce pas!

  7. Plume

    « Dans les mails qu’on reçoit, c’est la marque qui te fait une saveur. »

    saveur … pour un blog comme le tien, saveur (en lieu et place de faveur, j’imagine) est tout Ă  fait de circonstance, hmmm ?
    J’ai bien aimĂ© le ton de ton billet du jour. MĂȘme si, finalement, un article sponsorisĂ© qui s’affiche comme tel, au mĂȘme titre que les « publireportages », dans les magazines, ça ne me dĂ©range pas outre mesure. Je zappe, si ça ne m’intĂ©resse pas (ce qui est souvent le cas lorsque je lis prĂ©cisĂ©ment « publimachintruc »)
    Ah, et puis, ton billet prĂ©cĂ©dent Ă  propos du siphon et tout et tout … oh, ça, alors, j’en ai encore les papilles qui frĂ©tillent, et c’est rien de le dire ! Il m’en faut un de siphon !!! ta recette semble tout Ă  fait miaou-miam.
    Mais, dis-moi, tu n’es pas en vacances, toi ???

  8. milie

    haaaaaa ces histoires de sponsors… ai jamais lu je crois, de post commandĂ©s, mais j’imagine que ça ne me plairait pas plus que ça. Suis contente de surfer d’un blog Ă  un autre sans avoir Ă  me coltiner de la pub, alors si en plus je devais en lire… Lire les commentaires, les questions/rĂ©ponses, les dĂ©couvertes des bloggeurs des sites que l’on choisit je trouve ça chouette, on se sent libre d’ĂȘtre d’accord ou pas et surtout on sent une certaine sincĂ©ritĂ© que l’on doit pas forcĂ©ment retrouver dans un article sponsorisĂ©…
    Enfin bref, que chacun aille oĂč il veut, le web est vaste il y a de quoi faire pour tous…

  9. Leeloup

    Effectivement, tu changes de catĂ©gorie dans ce billet….. et en plus tu nous demandes de rĂ©flĂ©chir !
    Pour ma part, je ne connaissais pas ce genre de pratique… je suis sĂ»rement trop naĂŻve. Cela ne m’empĂȘche pas de penser que si on annonce clairement un article sponsorisĂ© (et si la pratique est courante, je n’ai jamais vu ça mentionnĂ© 😉 ), le lecteur saura prendre du recul vis Ă  vis de l’article en question. Donc cela ne me dĂ©range pas si cela reste occasionnel sinon le blog deviendrait moins spontannĂ©.
    En tout cas, je ne vois pas pourquoi toi tu ne pourrais pas le faire… tu donnes souvent des adresses pour les accessoires de cuisine et tu dois passer beaucoup de temps sur tes articles, alors pourquoi ne pas continuer en ayant parfois une petite contribution de la marque, du moment que tu arrives Ă  rester toi-mĂȘme.
    Bonne rĂ©flexion…. 😀

  10. fred

    Pas le courage ce soir de lire les commentaires prĂ©cĂ©dents, par contre j’ai lu tout ton article et je le trouve intĂ©ressant Ă  plusieurs titres, notamment parce qu’il me montre que je suis Ă  la fois une bille alors que je pensais pas mal connaĂźtre le web, et d’autre part parce qu’il me confirme que je suis trĂšs naĂŻve et qu’il faudrait que parfois je descende de mon pays des bisounours perchĂ© sur des nuages en coton… Bref, tu l’auras compris, je ne connaissais rien de ces pratiques ! mais cela me donne de quoi rĂ©flĂ©chir, c’est dĂ©jĂ  pas mal 😉

  11. Amélie

    je suis parfaitement d’accord avec les constats soulevĂ©s.
    c’est moche mais on est en train de tuer les professions comme journaliste, chroniqueur, photographe, illustrateur…etc…
    le web c’est TOUT mais c’est aussi N’IMPORTE QUOI…

  12. nutella

    Je partage l’avis de Val de Bussy et Yokoflo : on fait ce qu’on veut de notre blog. est il lu par les mais ? La famille ? Un plus grand nombre ? Veut on en faire une vitrine ou juste s’amuser ?
    Je fuis les billets sponsorisĂ©s (je’n ai peu vu pour l’instant d’ailleurs), me disant que quoi qu’il Ă©crive un avis sponsorisĂ© ne peut pas etre 100% honnĂšte.

    Vu la qualitĂ© de mes photos je ne sias pas s’il faut que je les sigle mais je vais y penser… Comment qu’on fait ?

    Bon et si tu veux je peux te sponsoriser un billet et tu m’en sponsiorises un …. On en reparle ? lol

  13. fab

    effectivement, si la transparence est lĂ , si on sait exactement de quoi il s’agit alors pourquoi pas? mais ĂȘtre manipulĂ©e , ça non.
    En tous cas, chez toi, je ne crois pas que tout cela puisse arriver un jour vu la franchise et l’esprit libre que nous dĂ©couvrons un peu plus Ă  chaque fois! Et puis, si les marques tentĂ©es de pratiquer ce business lisent cette rĂ©flexion collective, ils seront peut-ĂȘtre tentĂ©s de revoir leur fonctionnement, on peut toujours l’espĂ©rer.

  14. Julie

    Pour ma part je suis comme Fred et Leeloup ! Je ne connaissais pas non plus ce principe! (en mĂȘme temps je ne tiens pas (encore 😉 ) de blog aussi…)Et du coup, je ne sais plus quelle personne parlait de pub pour Casto, ça m’a fait me demander si, sur les plusieurs blogs justement, oĂč j’ai vu ces articles sur le nouveau catalogue de Casto Ă©taient ou non des articles sponsorisĂ©s… Car effectivement ce n’Ă©tait pas annoncĂ©… donc comment savoir! Je ne pensais pas du tout Ă  ça et je pensais que c’Ă©tait de leur propre chef qu’ils avaient dĂ©cidĂ© d’en faire la pub (ce sont 2 sites de dĂ©co, donc j’ai trouvĂ© ça normal…)C’est peut-ĂȘtre le cas mais ça ne l’est peut-ĂȘtre pas non plus.
    Bref du coup on se pose des question et c’est moins attrayant d’aller voir ces blogs en question.
    Mais je pense, comme dans certains commentaires, que tu peux accepter du moment que tu as la libertĂ© de dire les moins comme les plus de l’article et que tu n’es pas censurĂ© par la marque en question! La libertĂ© d’expression et d’opinion! Ce qui serait sĂ»rement intĂ©ressant pour le produit en question, puisque ça pourrait permettre des amĂ©liorations etc…
    AprĂšs c’est vrai que je n’ai pas vraiment rĂ©flĂ©chi sur la question des emplois de journaliste, photographe etc qui sont leur mĂ©tier et donc gagne-pain… Mais comme tu dis si c’est pas toi, ce sera une autre bloggeuse…
    En tout cas tu es libre de choisir de le faire ou non mais c’est vrai que si ça devient trop rĂ©current, ça peut ĂȘtre lassant! Point trop n’en faut! 😀 😉

  15. evelyne

    oups tu t’es vraiment mise Ă  la couture alors tu veux tailler un costume a tout les (et anciens ) chefs d’etats ???

    AH OUI si c’est pour une surprise tu ne peut pas lui demander perso mais en t’adressant Ă  sa femme et lui demandant la taille de son homme !!!! (moi je dis meme pour un ancien president porter du fait maison par cilou c’est un honneur )

    bon je crois que rare seraient celles qui partiraient si tu fait quelques articles sponsorisés (surtout que je suis sure que tu resterais integre et que tu dirais les trucs qui vont pas !!!)

  16. M H F

    Beaucoup de choses sont dites…

    Quelle est l’influence rĂ©elle des blogs ? J’ai lu des articles « sponsorisĂ©s » par des boutiques de fringues, ce n’est pas pour ça que j’y suis allĂ©e !
    Ni chez Casto d’ailleurs !

    Quelle influence tu as toi sur nos achats ? Qui a acheté un siphon ?
    J’ai achetĂ© un « crocodile » mais Ă©tait-ce suite Ă  un de tes articles, je ne sais plus !
    Qu’attendra une marque que travaillerait avec toi ?

    Si Casa (plus que le suĂ©dois) te proposait un partenariat, tu testes leur produit, sans obligation de rĂ©sultat, cela ne me poserait pas de problĂšme… et nous donnerait des idĂ©es pour nos cadeaux de NoĂ«l !
    Prendrais tu le travail d’un autre ? Ce serait une partie de ton travail Ă  toi et il mĂ©riterait une rĂ©munĂ©ration correcte.

    Quel est le % de blog Ă  qui on propose de tels liens ? Est ce que ce n’est pas ceux qui justement font un rĂ©el travail de journaliste, photographe, dessinateur, critique ?
    Je m’interroge, je ne sais pas… moi je suis dans un monde d’amateur qui fait un blog juste pour partager en m’amusant.

    Ton concept Ciloubidouille est plus ambitieux et tu ne pourras peut ĂȘtre pas le developper seule donc… on reprend depuis le dĂ©but !

    Bonne réflexion !!!

  17. MONA

    ça c’est rigolo car je voulais t’en parler l’autre soir Cilou (mais bon j’ai eu l’occasion de le placer… bizarre :p trop de bloggeuses bavardes au m2 moi j’dis ! 😀 ) : tu ‘nas encore fait aucun article sponsorisĂ© et pourtant tu dois ĂȘtre sollicitĂ©. Pourquoi ? Je n’ai pas complĂ©tement la rĂ©ponse dans ton billet. Tu m’Ă©claires ?

    Mon avis sur le sujet est clair : sur mon blog aucune pub, aucun article sponsorisĂ©. C’est mon crĂ©do. Peut-ĂȘtre qu’un jour une marque (mais de quoi ? peut-ĂȘtre le Collectif Pour Les Blagues A Chier…)me demande de faire un article en me payant de quoi acheter mon permis de conduire je cĂ©derais.

    Sur le blog des autres gens : je zappe les articles sponsorisĂ©s et d’ailleurs j’apprĂ©cierais qu’ils soient mentionnĂ©s comme tels AU DEBUT de l’article et non Ă  la fin.

    AprĂ©s je nuance, si un jour, comme l’ont dit les filles, tu dĂ©goupille un billet oĂč tu aprles de comment la marque t’a contactĂ©, tes hĂ©sitations, puis tes tests en dĂ©tails et sans concessions je crois que ça m’amuserais 🙂

    Quand aux marques qui demandent de le faire gracieusement,et puis quoi encore ??? Elles prennent les bloggeurs pour des courges ???!!!

  18. Ciloubidouille

    Je n’ai pas trop le temps de venir discuter de tout ça maintenant mais je reviendrai. Je suis contente que l’article suscite des rĂ©actions dĂ©jĂ  :).

    C’est rigolo quand mĂȘme, vous semblez penser que le dĂ©bat tourne autour du fait que j’accepte ou non les articles sponsorisĂ©s. En fait, je n’y songe pas vraiment moi. Je serai plus dans une dĂ©marche de labo. On me file des trucs et je les teste. Je ne demande rien d’autre que le produit et je ne m’engage pas sur le cĂŽtĂ© « positif » de mon jugement.

  19. willow

    Alors il y a quelques temps je t’avais fait un commentaire en rigolant Ă  ce propos et nous y voilĂ  …Moi je suis hyper mĂ©fiante vis Ă  vis des pubs, des gens Ă  costume ou Ă  belles phrases etc…. je suis une trĂšs mauvaise consommatrice et le peu de dĂ©marcheurs (2 je crois bien)qui sont venus Ă  la maison sur mon invitation (parce que j’avais besoin d’un renseignement sur un produit) ben, ils ont coulĂ© des gouttes … pas faciles mes questions … pour un simple commercial,
    Les mĂ©thodes me font doucement rigoler et me navrent et si je viens sur les blogs c’est juste pour retrouver cette simplicitĂ© qu’il n’y a plus ailleurs oĂč on essaie toujours de te fourguer le truc que t’a pas … en revanche chacun fait ce qu’il veut mais de toutes façons, mentionnĂ© ou pas , on arrive souvent Ă  deviner s’il y a sponsor ….je n’ai pas assez de naĂŻvetĂ© pour vivre quelquefois sereinement mais suffisement pour ne pas me faire avoir.
    Autant je donne mes photos, mes idĂ©es gratos autant je ne supporterai pas qu’on me les prenne pour les utiliser Ă  son compte et encore moins pour du commercial …donc je vais quand mĂȘme les signer mĂȘme si elles n’ont pas grande valeur… je suis dĂ©marchĂ©e souvent sur mon blog de bois flottĂ©, maintenant je devient acerbe ou je ne rĂ©pond pas , c’est selon ….
    Je zappe de toute façons les blogs publicitaires et quand ils sont un peu mĂ©langĂ©s (pub, pas pub) je sais trier ce qui m’intĂ©resse…

  20. bulle

    Je fais aussi partie du monde des bisounours 😀 J’avais dĂ©jĂ  lu un article lĂ  dessus il y a quelques jours mais je ne m’y Ă©tais pas plus attardĂ©e que ça… mais lĂ , pouf, ça vient de me parvenir jusqu’au neurone.. et c’est un peu tristoune parce que, oui je trouve du coup que la blogosphĂšre perd un peu de sa « blanche virginité » ..
    Moi, j’y cherche les articles de vrais gens qui testent, bidouillent et merdouillent (ou pas), qui trouvent le dernier truc vraiment super chouette ou nul Ă  ch.., qui lisent les modes d’emplois Ă  la fin de leurs expĂ©riences ;-),pas les articles plus beaux et plus forts et seulement en 10 min (comme les couleurs de l’OrĂ©al .. naann j’ai rien touchĂ© :-D) qui s’en trouvent du coup quelque peu dĂ©naturĂ©s, je trouve.
    AprĂšs .. si c’est le jeu (ma pov lucette …FDJ.. rien pour celui lĂ  non plus) pourquoi pas ? mais que les rĂšgles soient clairement affichĂ©es alors. En outre, je garde l’illusion qu’en « connaissant » la bloggeuse, je peux conserver une certaine « confiance » en son avis. (et oui .. on ne quitte pas le monde des bisounours comme ça ..)

  21. Angé

    J’ignorais que ce genre de pratique se faisait. Je suis comme bulle, je dois vivre au pays des bisounours ou ĂȘtre trop naĂŻve.
    Ce que j’aime justement dans les blogs, c’est que c’est trĂšs personnel, un petit bout de vie de chacun: ses coups de gueule, ses envies, ses dĂ©ceptions, ses bidouilles, ses coups de coeur etc.
    Maintenant, si certains souhaitent gagner de l’argent en Ă©tant sponsorisĂ©s, ça les regarde, c’est leur espace perso, aprĂšs tout. Mais ce qui serait sympa c’est d’avoir l’honnĂȘtetĂ© de l’annoncer franco. Au moins, on le sait quoi. Parce que lire des « ah ouais c’est super » pour toucher des sous, alors que le produit testĂ© ne vaut pas une bille, et bien c’est plutĂŽt ballot, mensonger quoi.
    Je suis trÚs déçue que les blogs véhiculent des pubs via des articles sponsorisés. Finalement, la spontanéité et le naturel ont quelle place dans ce style de fonctionnement ?
    De la pub, on en mange sur les sites, sur les forums, à la radio, à la télé, dans la rue etc alors si en plus elle vient envahir la blogosphÚre, ça va vite me gaver ça.
    Maintenant, il faut voir quelle est la dĂ©marche des sponsors: faire faire un article pour faire vendre ou faire tester en admettant que la critique ensuite pourra ĂȘtre positive ou nĂ©gative dans l’objectif d’amĂ©liorer le produit grĂące au test du bloggeur mais aussi grĂące aux commentaires des internautes. Mais, bon, peu d’espoir, hĂ©las, que ça dĂ©rive vers ce point de vue je pense.
    Affaire Ă  suivre donc …

  22. supercatwoman

    Ben Ă©coute moi non plus je connaissais pas ces pratiques ( qui ne m’Ă©tonnent pas, hein !) et je pensai effectivement que ça te concernait … mais le cumule les avis prĂ©cĂ©dents :
    – toujours garder le ton : le tiens est si singulier …
    – garder les produits Ă  tester aussi ça doit ĂȘtre sympa et puis toujours garder ton franc parler …
    – et garder notre ami suĂ©dois ………….
    Bref, savoir si on veut gagner des sous : parfois ça peut ĂȘtre utile ou si on veut juste « rigoler » …
    Je te fais confiance, car tu il semble que tu attires vers toi suffisamment de monde (mĂȘme pas branchĂ©s sur les ficelles de la toile : oh ! cette phrase …) pour ne pas avoir besoin qu’en Ă©change de ton avis, ils te donnent des liens, non ? ton compteur le prouve je pense …
    Mais j’m bien l’idĂ©e du labo aussi !!!
    Bref, des sous et la liberté sinon : Rien !!!
    Biz
    Cathy

  23. Anne crénéguy

    Hello,
    dis moi, tu ne pourrais pas nous faire un tout petit article sur la maniĂšre de tagguer nos photos pour les marquer ??? Moi je ne suis pas trop douĂ©e pour ce genre de manip’…
    A bientĂŽt en tout cas, c’est toujours un grand plaisir de te lire !
    Anne.

  24. agnĂšs

    Malheureusement le monde de la pub est d’une grande perversitĂ© (dĂ©solĂ©e pour ceux dont c’est le mĂ©tier), et il m’a fallu 1 an pour ĂȘtre dĂ©goĂ»tĂ© Ă  vomir des pratiques commerciales en bossant pour un magasin de sport aux couleurs bleues et blanches (pour ne pas le citer). Certaines de leurs pratiques sont anodines et pourtant inadmissibles Ă  la fois ! Depuis j’ai perdu ce cĂŽtĂ© ahuri et naĂŻf que j’avais dans les magasins, pensant ĂȘtre libre dans mes achats alors que loin de lĂ …
    Internet emploie les mĂȘmes mĂ©thodes que la tĂ©lĂ©vision, la radio ou les affichages publics, mais en plus dangereux car il se fait passer pour un ami ! C’est lĂ  qu’il est bon que des gens rĂ©agissent pour faire prendre conscience au plus grand nombre de cette perversitĂ© et tu me prouves encore une fois que ton blog est indispensable car toi, tu l’as fait !
    Et je suis heureuse de lire Ă©galement ces quelques lignes sur le mĂ©tier de photographe car je souffre jour aprĂšs jour de la non-reconnaissance de notre mĂ©tier et internet fini de nous achever… alors quand j’ai Ă©tais contactĂ© par un artiste qui m’a demandĂ© de faire un lien bien voyant vers son site, j’ai dit oui, OUI aux droits d’auteur !!! Mais je dirais non Ă  la pub des marques, si elle continue Ă  ĂȘtre malsaine et dangereuse.

  25. Poucecaillou

    Je sens comme un brin de scandale naĂźtre de toutes ces rĂ©ponses. Et pourtant…
    J’ai travaillĂ© dans la pub pendant 8 ans, je vis encore de la pub, je me nourris de la pub. Je parle de la publicitĂ© comme une oeuvre d’art car elle attise ma curiositĂ©.
    Le marketing faussement avouĂ© ne m’intĂ©resse pas.
    La pub dĂ©barque sur internet car malheureusement on l’Ă©loigne de la tĂ©lĂ©vision. Et pourtant elle est nĂ©cessaire au dĂ©veloppement de la consommation. Je vous ferais grĂące du « mieux consommer » 😉

    Par contre, chose importante, il ne faut pas accepter de le faire gratuitement car c’est dĂ©nigrĂ© un travail et surtout Ă  force de tout faire bĂ©nĂ©volement, on finira par ne plus ĂȘtre payĂ© pour son travail.

    Alors je ne suis pas contre un billet sponsorisĂ© si c’est franchement dit comme pour les publi-communiquĂ©. C’est toujours instructif et ensuite, nous sommes assez intelligents pour prendre du recul, non ?

  26. sounie

    eh bien moi je me suis essayĂ©e aux articles sponsorisĂ©s … j’avais envie de faire de la pub pour ce que j’aime vraiment, contre rĂ©munĂ©ration c’est encore mieux, non ? sauf que, n’ayant pas assez de trafic sur mon blog, je n’ai pas accĂšs aux campagnes qui m’intĂ©ressent vraiment, pas assez populaire … C’est dommage, car ce sont des sites que je frĂ©quente souvent, des produits que je connais bien, mais les annonceurs ne sont pas intĂ©rĂ©ssĂ©s !!C’est pour ça que j’arrete et je me donne le droit de faire de la pub pour ce que j’aime vraiment et de dire si je n’aime pas, comme cet article sur la wii fit qui a fait rĂ©agir du monde.

    bon, Ă  quand l’article sur les artistes qui ne supportent pas d’ĂȘtre copiĂ©s, meme pour un usage personnel ???

  27. sounie

    NB : l’idĂ©e du labo existe dĂ©jĂ  avec BuzzParadise : ils te donnent un produit Ă  tester et tu en parles !! Sauf qu’il faut etre TRES TRES populaire avec des pages rank et tout et tout pour y avoir droit et de prĂ©fĂ©rence ,un blog de fille, girly, qui parle de mode, normal ! les crĂ©atrices, les bidouilleuses n’ont pas l’air de les intĂ©resser !!! Dommage, j’adorerais cette idĂ©e aussi, tester un truc dĂ©co ou une peinture ou un truc de loisirs crĂ©atifs, tu penses !!!
    NB2 : sous les articles sponsorisĂ©s, en principe, on Ă©crit « article sponsorisé », ainsi, le lecteur est au clair !!! Certaines prĂ©tendent y dire la vĂ©ritĂ©, que c’est gĂ©nail et qu’elles adorent cette marque … Pourquoi pas … Je suis d’accord avec toi, quand tu es payĂ©e, tu ne vas pas dire du mal ! Mais pour le peu que j’en ai fait, je prĂ©fĂšre parler et Ă©crire librement, dorĂ©navant !!

  28. Isikitten

    Eh bien,
    quel dĂ©bat intĂ©rĂ©ssant ! c’est que ça fait rĂ©flĂ©chir tout ça ….
    Malheureusement, en ce qui me concerne, je connais dĂ©jĂ  ces pratiques et il y a dĂ©jĂ  quelques temps que j’ai quittĂ© le monde ‘des Bisounours’ :
    quand vous avez failli signer un contrat pour une maison pas terrible et un crĂ©dit de 25 ans Ă  cause de ‘pratiques pas claires’, ça vous redescend plutĂŽt brutalement sur terre … et quand Ă  peine 1 an aprĂšs, votre petite MĂŽman se fait avoir (comme dans les reportages Ă  la tĂ©lĂ©) et signe pour une cuisine toute petite mais totalement hors de prix; lĂ  vous avez dĂ©finitevement les pieds ancrĂ©s dans la rĂ©alitĂ© ! Et depuis je cherche toujours ‘les petites lignes’ en bas de page ou ‘la condition d’application’ qui change tout …
    Donc oui, je connaissais dĂ©jĂ  ces pratiques dans les blogs et je l’ai dĂ©jĂ  vu : Eh ben, ça fait bizarre… quand vous rĂ©alisez que l’article que vous venez de lire sur un blog que vous apprĂ©ciez est en fait une pub ‘dĂ©guisĂ©e’ ben, ça gĂąche un peu … ça m’a fait l’effet d’un petit arriĂšre goĂ»t de ‘crĂąmĂ©’ dans un plat que j’apprĂ©cie d’habitude. Et du coup, je le dis, je n’ai plus jamais le mĂȘme ‘oeil’ qu’avant sur les articles de ce blog ..
    Et d’ailleurs, j’y vais mĂȘme un peu moins mĂȘme si je comprend les raisons de l’avoir fait.
    Moi je rejoins ton avis Cilou : je pense que c’est Ă  chacun de dĂ©terminer prĂ©cisement ce qu’il veut faire de son blog … la seule chose c’est que je ne suis pas sĂ»r que tout le monde a les ‘billes’ nĂ©cĂ©ssaires pour le faire en toute connaissance de cause…
    je n’y suis jamais allĂ© mais je sais qu’il se tient de vĂ©ritables ‘soirĂ©es bloggeurs’ oĂč le ‘gratin des bloggeurs’ (censĂ© !!) est prĂ©sent : ben au milieu, vous trouvez aussi des ’employĂ©s’ de grandes marques (parfois trĂšs haut placĂ©s dans la hiĂ©rarchie !) qui distribuent Ă  tout va leurs cartes de visites et autres ‘petits prĂ©sents’ ….
    Et oui, le monde marche comme ça aujourd’hui. je pense que c’est Ă  chacun de faire ses choix … moi j’adore venir ici justement pour la libertĂ© du ton et ‘l’insouscience’ qui y rĂšgne. je prends ce que je veux ailleurs en essayant de rester lucide et d’avoir du recul mais je ne me leurre pas sur ce qui nous entoure …
    Ce que nous ‘dĂ©posons’ sur le net, ne nous appartient plus. Nous, nous le faisons avec ‘fraĂźcheur’ mais ce n’est pas forcement le cas de tout le monde, et il y a des gens ‘trĂšs’ douĂ©s pour se servir de tout ce qui plait : il n’y a pas que les pĂ©dophiles pour prendre de faux profils et s’insinuer partout …
    Maintenant attention : si je n’apprĂ©cie pas ce genres de pratiques, je ne dĂ©nigre pas le monde de la pub en gĂ©nĂ©ral : une bonne communication, intelligement pensĂ©e : j’adore. (et j’ai mĂȘme fait des Ă©tudes dans ce domaine mĂȘme si je n’y suis pas restĂ©e …).
    Donc merci Ă  toi, Cilou de soulever le sujet pour tous ceux qui ne connaissaient pas ces pratiques. Se pencher sur un sujet, le dĂ©cortiquer et y rĂ©flĂ©chir, voilĂ  quelque chose de sympa ! J’ai lu cet article et tous les commentaires attachĂ©s avec plaisir car j’aime les partages d’opinions.
    j’espĂšre que cela aura servi Ă  quelques personnes (pour se poser les bonnes questions ..)

    Sinon, je suis aussi intĂ©rĂ©ssĂ©e pour apprendre Ă  ‘tagguer’ les photos ! cela fait longtemps que je souhaite le faire mais je suis tellement nulle dans ce domaine … c’est dĂ©jĂ  de ‘prĂ©parer’ les photos qui me prend du temps et me fait prendre du retard dans mes posts car je n’y connais rien ….

  29. valerie

    TrĂšs bon article.

    sinon moi j’Ă©cris du billet sponso. y’a pas 200 raisons : l’argent.

    Pour le reste, je crois que les marques – voire mĂȘme les agences – ne se sont pas prĂ©parĂ©s au phĂ©nomĂšne blog et s’y lancent n’importe comment. D’ou les, propositions dĂ©biles et insultantes qu’on reçoit Ă  longueur de journĂ©e.
    je crois en revanche que le blogueur est lui, bien plus informĂ© de ses droits et n’hĂ©site pas Ă  nĂ©gocier.

  30. Ciloubidouille

    En tout cas, j’ai adorĂ© la rĂ©ponse que tu as faite Ă  ton annonceur Ă  l’Ă©go surdimensionnĂ© 😀 !

  31. sarahdarsimont

    et bien !

    je ne suis jamais tombĂ©e sur ce genre d’articles sponsorisĂ©, mais il est vrai que je ne frĂ©quente pas tellement les blogs « à gros traffic »; je suis plutot sur les bidouillages familiaux (2 posts, 3com’). Ce genre de pratique ne me gĂšne pas, mais Ă  condition bien sur que l’on annonce la couleur dĂšs le dĂ©part ! aprĂšs tout, un blog, ça prend du temps, beaucoup de temps, alors pourquoi ne pas recevoir une rĂ©munĂ©ration (sous quelque forme que ce soit ?)
    ce qui me gĂšne plus, c’est que sous pretexte que ce n’est pas rĂ©munĂ©rĂ© (et donc pour ne pas faire de pub « gratuite »), de plus en plus d’internautes s’empĂȘchent de citer un marque…et la censure avec des « i**a »…que tf1 « floutte » les logo de marque sur les t-shirt des participants Ă  ses jeux (parce que la marque n’a pas payĂ©, en fait !), c’est une chose, avoir peur de prononcer le nom d’une marque, non !

    je garde mon libre-arbitre, je m’informe, et je me fais mon opinion; je n’ai pas peur de la pub, mais c’est peut-ĂȘtre parce que j’ai fait des Ă©tudes dans le secteur des mĂ©dias et de la com’…Je suis intimmement persuadĂ©e que l’Ă©ducation aux mĂ©dias (tĂ©lĂ©-radio-presse Ă©crite-net) doit se faire tĂŽt et par des pro. Je suis du coup ravie de ton article…rĂ©veiller la conscience des gens n’est jamais un tort…

    Moi aussi, je suis partante pour un tuto-tag !

Postez votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *