Ciloubidouille
22 novembre 2009 Bali, le voyage #3

Bali, le voyage #3

Et hop, suite et fin de notre voyage Ă  Bali ! Ensuite, on repart dans des articles plus Ciloubidouillesques 🙂 ! Surtout que j’ai des tas de trucs Ă  vous montrer qui devraient vous plaire. Enfin j’espĂšre 🙂 ! En attendant, zhou, on reprend l’avion et on file au soleil !

Notre guide nous a emmenĂ© dans une sorte de jardin tropical oĂč poussent des Ă©pices localement. C’est un paysage magnifique, qui m’a fait songer Ă  ma Martinique natale 🙂 !

CĂ©dric sent la cannelle fraĂźche, (qui est en fait de l’Ă©corce d’un arbre mise Ă  sĂ©cher, d’oĂč l’aspect des rouleaux marrons qu’on achĂšte sur les marchĂ©s) :).

Petit panel de leur savoir-faire : cannelle, piment, thĂ©, poivre noir, poivre blanc, clous de girofle, badiane, cacao, cafĂ©… J’en passe et des meilleurs. C’est l’avantage d’habiter un pays oĂč tout pousse. J’ai encore sur mes lĂšvres le goĂ»ts des fruits exotiques qu’on a mangĂ©s… miam miam miam…

Par exemple, j’ai goĂ»tĂ© pour la premiĂšre fois ce fruit Ă©trange dont je n’ai plus le nom en tĂȘte. Ce qui ce mange, c’est la partie blanche, qui ressemble Ă  des gousses d’ail ! C’est booooooon !!! J’en ai ramenĂ© deux kilos en France, tellement j’ai adorĂ© ! Pour ceux qui connaissent les quĂ©nettes, ça y ressemble un peu niveau goĂ»t, en plus mou niveau texture.

DĂ©gustation de cafĂ©, de thĂ© et de chocolat. Pas mal le cadre non ? C’est trop cool cette petite terrasse. Je verrais bien ça dans mon jardin… 😀

On quitte le jardin tropical pour rejoindre une forĂȘt sacrĂ©e. Bon, faut savoir qu’ici, tout est Ă  peu prĂȘt « sacré » hein… D’aprĂšs-vous, quels sont ces points noirs qu’on voit au loin sur l’arbre mort ?

Il s’agit… de chauves souris !! Elles squattent le coin par centaines et elles ne sont pas franchement petites ! On est habituĂ© aux Pipistrelles du sud, mais pas Ă  ces Ă©normes « oiseaux » !

Deux spĂ©cimens en train de roupiller. Elles sont suspendues sur une seule jambe. Des flaments roses inversĂ©s 😀 !

Elles roupillent le jour sauf quand elles sont dĂ©rangĂ©es par des cornichons de touristes… Ils leur font boire du thĂ© pour qu’elles restent calmes.  Ca a le don de m’Ă©nerver. Je ne suis pas Brigitte Bardot, loin s’en faut. Et je trouve chouette l’idĂ©e de dĂ©couvrir la faune et la flore, mais quel intĂ©rĂȘt de vouloir toucher Ă  tout prix ? Qu’on leur fiche la paix.

On croise parfois de magnifiques oiseaux (et pas que en cage). Cela dit, les animaux qu’on voit le plus ce sont les coq et les chiens. Doit y avoir un coq par habitant, tellement il y a en a  ! Les combats de coq sont encore trĂšs rĂ©pandus. Cette coutume europĂ©enne s’est dĂ©cidemment trĂšs bien exportĂ©e dans les Ăźles tropicales.

Dans la forĂȘt sacrĂ©e, se trouvent Ă©galement les singes. Je ne vois pas pourquoi ils iraient ailleurs (en dehors du cĂŽtĂ© sacrĂ© de la forĂȘt, qui m’Ă©chappe forcĂ©ment un peu…), on leur fournit Ă  manger autant qu’ils en ont besoin. LĂ  ils se shootent sur un « rail » de riz.

Ca qui ne les empĂȘche pas de venir de te taxer tes cacahuĂštes… Au tour de CĂ©dric de se faire agresser. Lui aussi ne semble pas trĂšs dĂ©contractĂ© hein…

Allez les singes, on descend…

Arf… un mythe s’effrondre…

Baste de la faune, passons Ă  la flore. Les riziĂšres… C’est beau comme dans les images qu’on avait avant de venir… On dirait une agriculture de poĂšte, comme si le riz poussait mieux s’il prenait part Ă  un spectacle grandiose. C’est doux et raffinĂ© (alors que le travail dans les riziĂšres est particuliĂšrement harrassant je suppose).

Une autre petite vue. Les riziĂšres sont cachĂ©es mais on les devine dans n’importe quel coin exploitable. La condition sine qua non est de pouvoir drainer l’eau vers les cultures, pour le reste, le soleil et l’homme font le reste.

Les hommes brûlent la paille aprÚs la récolte et les poules picorent les résidus !

Cet endroit est sensĂ© ĂȘtre le plus beau point de vue de Bali pour admirer les riziĂšres.  Et c’est vrai que c’est drĂŽlement beau.

En bon touriste, on pose pour la photo :).

Bien sĂ»r, comme partout, on attend les touristes de pied ferme. C’est le seul truc qui m’aura agacĂ© pendant le voyage, cette sensation d’ĂȘtre un Ă©norme porte-feuille ambulant Ă  leurs yeux. Ce n’est pas super agrĂ©able de n’ĂȘtre vu QUE comme un touriste. Ils ne recherchent pas d’autres Ă©changes que pĂ©cuniers (ou alors faut creuser peut-ĂȘtre ?).

Sur le muret oĂč nous avons pris la pose, un petit panier d’offrande finit doucement sa journĂ©e. Ce genre de « prĂ©sent » pour leurs Dieux, on en trouve PARTOUT ! A n’importe quel coin de la rue, dans les voitures (mais lĂ , je comprends qu’ils veuillent se porter chance 😀 ), dans les jardins, au pied des portes…

Et bien sĂ»r dans les temples ! Voici CĂ©dric en pleine visite. Le port du sarong est obligatoire. Ce n’est pas l’idĂ©e de se couvrir qui est retenu, parce qu’un jean est refusĂ©, mais plutĂŽt le cĂŽtĂ© traditionnel de la tenue qui est important. Beaucoup de balinais le portent au quotidien, avec le bandeau dans les cheveux. Si tu es une femme, mĂȘme tenue. L’accĂšs au temple est simplement interdite Ă  celles qui ont leurs rĂšgles etĂ   celles qui ont un bĂ©bĂ© de moins de 3 mois (va savoir pourquoi trois mois, Charles ?).

Tous les temples se divisent en trois parties, qui vont de la plus sacrĂ©e Ă  la moins sacrĂ©e. Trois, c’est un chiffre important, qui correspond aux trois dieux principaux, aux trois castes, etc… Les deux premiĂšres parties des temples sont accessibles aux touristes. La derniĂšre n’est ouverte que lors des cĂ©rĂ©monies, et pas forcĂ©ment Ă  tout le monde. Voici une premiĂšre partie, destinĂ©e aux rassemblements, aux promenades, aux rencontres.

On y trouve une sorte de grand hall, qui est un lieu de vie. On y fait du sport, on organise des combats de coq, on discute…

A chaque fois qu’on passe d’une partie Ă  une autre, on franchit des portes de ce type. Ca fonctionne avec tout type de frontiĂšre. Par exemple, quand tu passes d’un dĂ©partement Ă  l’autre, tu franchis Ă©galement d’immenses portes comme celle-ci.

La seconde partie est souvent plus religieuse, plus décorée, plus sacrée. On y pose des offrandes, on vient se recueillir.

RevoilĂ  le Dieu furibard 😀 ! Si quelqu’un a son nom sur le bout de la langue, je le veux bien :).

Tout est trÚs travaillé, le bois est sculpté et peint de milliers de couleurs.

On croise des offrandes partout.

Et des poissons dans tous les bassins.

Chose assez anachronique pour nous, riches europĂ©ens, on peut venir au temple pour laver son linge…

Une vue plus aĂ©rienne de ce temple. On se croirait au coeur d’une histoire de Rudyard Kipling et on s’attend Ă  voir surgir le roi Louie, de Mowgli.

Un autre temple, une autre porte sĂ©pare la partie un de la partie deux.  Celle-ci est assez grande comparitivement aux autres qu’on a observĂ©es.

LĂ  encore, interdit de pĂ©nĂ©trer dans la troisiĂšme partie, mais on peut en faire le tour et admirer ces Ă©tranges constructions. Ils appellent ça des MĂ©rous. Ces maisons reprĂ©sentent les montages de l’Ăźle, chacune a un nombre prĂ©cis d’Ă©tages selon la montagne qu’elle honore, mais toutes en ont un nombre impair.

C’est trĂšs joli (et marrant) Ă  voir. J’ai oubliĂ© le nom des montagnes, mais vous avez compris le principe !

Enfin, me voilĂ  Ă  Tanah Lot, en train de filmer des Brice de Nice locaux, qui attendent la vague pour se jeter dans les rouleaux.

Vous pouvez en voir un vers la droite. De notre cÎté, on attend que le soleil se couche pour admirer les lueurs rasantes des derniers rayons.

Je trempe un peu mes pieds dans l’eau chaude. Il parait que la mer du coin est sacrĂ©e…

Et voilĂ  le fameux spectacle attendu par des milliers de touristes, dont nous sommes. C’est vrai que ça vaut le coup d’attendre, c’est trĂšs joli.

De retour Ă  l’hĂŽtel, on profite des repas spectacle. On mange Ă  ciel ouvert, Ă  la lueur de superbes guirlandes.

Les tables sont décorées différemment tous les soirs.

Deux danseuses balinaises suivent le rythme Ă©tourdissant des chanteurs du kat kat kat kat. Les hommes entonnent a capella  une sorte de chanson rituelle composĂ©e principalement du son « kat ». Et ils le rĂ©pĂ©tent Ă  tous les rythmes… Kat kat kat kat…

Petit zoom sur les danseuses, archi maquillĂ©es, graciles, gracieuses, souples, souriantes…

Une autre photo des touristes. Les danseuses doivent avoir 10 ans, tout au plus.

Pris en flag… je fais la queue pour les glaces !!

 

Et voilĂ  pour ce reportage de nos vacances ! Un IMMENSE MERCI Ă  Lotus pour cette pause extraordinaire !

Pour finir… la pause Lotus de CĂ©dric.

Et la mienne !

On repart quand vous voulez cela dit… : D!

***

 

Article Sur Bali n°1

Article sur Bali n°2

Mot clé :

55 rĂ©actions au sujet de « Bali, le voyage #3 »

  1. wouahou, que de belles, choses !! merci pour ce superbe reportage, je suis sure que vous allez en garder plein les yeux 😀 (et nous on en rĂȘve !!)
    les enfants ne sont pas trop jaloux ??

    en espérant que la prochaine pose ne sera pas trop loin,
    bises, zouli

  2. Waouw! Hier soir, impossible de se connecter Ă  ton site, alors ce matin, zou!
    Merci vraiment pour ces magnifiques images!
    La photo ou l’on te voit dans l’eau, j’ai trouvĂ© que tu ressemblais Ă  Venus sortant de l’onde, le fameux tableau de Boticelli ( si je ne m’abuse!)… Une anecdote rigolote: »on franchit des portes de ce type. Ca fonctionne avec tout type de frontiĂšre. Par exemple, quand tu passes d’un dĂ©partement Ă  l’autre, tu franchis Ă©galement d’immenses portes comme celle-ci. »en lisant ceci, encore dans les brumes du sommeil, je me suis dit  » ben zut alors! je sais bien qu’ici on est au Pays Basque et qu’on fait rien comme ailleurs, mais quand meme, je dois etre drolement dans la lune, parce que ces portes lĂ , je les ai jamais repĂ©rĂ©es… » Bon, ça a durĂ© qu’une fraction de seconde, mais assez pour qu’ensuite je me demande si j’Ă©tais pas en train de virer zinzin ( ça excuse un peu si je dis qu’on a les clefs de la maison qu’on attends depuis 2ans et demi demain???!!!:oD )…
    Belle journée à tous!

  3. Quel magnifique pays… Qu’est-ce qu’on fait sous la flotte dans notre banlieue parisienne ??????????
    Et je vois que le 4e gnome de la maison commence Ă  faire ça place. Il aura la peau parfumĂ©e aux Ă©pices et aux fruits exotiques, celui (celle?)-lĂ  😉
    Pour l’histoire de l’interdiction de rentrer dans les temples aux femmes ayant des enfants de moins de 3 mois : cela n’aurait pas un rapport avec le retour de couches ?
    Merci de nous faire rĂȘver, Cilou, et repose-toi bien

  4. bon, ça avait l’air quand mĂȘme sympa tout ça! CĂ©dric n’a pas eu peur des singes qui lui sautaient dessus? ceux lĂ , dĂšs qu’on a la moindre nourriture, ils viennent te la chiper dans les mains!
    Le fruit dont tu parles, j’adore aussi, je m’en gavais au Vietnam, c’est les ramboutans. Et t’as bien fait d’en ramener des kilos, ça coĂ»te une petite fortune ici!

  5. TrĂšs dĂ©paysant tout ça! Et les T-shirts, c’ets vraiment trop la classe!
    C’est amusant, je voulais justement intervenir au sujet du fruit mystĂ©rieux, mais le nom que je propose n’est pas le mĂȘme que Spike!
    Au Congo, oĂč nous en mangions rĂ©guliĂšrement aussi (c’est savoureux! Ă©tonnante coque dure comme du bois qui renferme ces petites portions vitaminĂ©es…) on appelait ça des mangoustans. (http://caribfruits.cirad.fr/var/caribfruits/storage/images/fruits_des_antilles/mangoustan/2327-5-fre-FR/mangoustan.jpg) Les ramboutans, Ă  mon sens Ă©taient plutĂŽt une sorte de litchi « poilue » un fruit assez Ă©trange, pas mauvais, mais surtout original par sa forme! (http://caribfruits.cirad.fr/var/caribfruits/storage/images/fruits_des_antilles/ramboutan/2535-4-fre-FR/ramboutan.jpg)

    Merci pour cette petite sĂ©ance diapo! et Ă  bientĂŽt pour les prochaines bidouilles! (Ă  un mois de NoĂ«l, ton cerveau doit ĂȘtre en Ă©bullition!)

  6. Quel superbe reportage, ça donne envie de partir… Surtout quand je vois la pluie et le vent dehors…!!
    En tout cas, ça a l’air d’avoir Ă©tĂ© un super trip…

  7. Trés instructif et dépaysant!
    Je pensais que les chauves souris dormaient dans l’obscuritĂ©. (Je suis « contente » que celles qui logent sous mon toit et qui pointent le bout de leur nez les soirs d’Ă©tĂ© n’aient pas cette taille. Quelle horreur! )
    Visiblement, le singe avait trĂšs froid. LOL

  8. Que de belles photos!
    toutes ces couleurs, ces motifs … ça transporte.
    on a effectivement l’impression que vous avez bien profitĂ©. un beau sĂ©jour qui laissera de bien beaux souvenirs, on dirait.
    Quant Ă  toi, tu as l’air de bien ‘profiter’ de ton Ă©tat ; ) (eh, je parle pas du bidon, hein ! mais tu as l’air dĂ©tendue sur les photos, juste ‘bien’ … bon, en mĂȘme temps avec un tel voyage, c’est plus facile)
    Et j’aime beaucoup le T-shirt clin d’oeil !

    Merci encore pour avoir partager tout ça. C’est magnifique et ça nous fait voyager. Un vrai bonheur ; )

  9. MERCI pour ce beau voyage !! Je me croyais sur la plage avec vous !!!
    Prenez soin de vous et encore merci pour votre blog que je regarde chaque semaine et que j ‘ adore
    Amicalement
    Isabelle

  10. C’est vrai que t’es toute jolie !!!

    Faut que je te montre Ă  mon zhom (je peux ?), p’t’ĂȘt’ qu’il va ĂȘtre enfin d’accord pour un deuz….

    Et merci pour ces jolies photos, ça donne envie.
    Pour pas avoir l’impression d’ĂȘtre un portefeuille gĂ©ant sur pattes, ya pas 36000 solutions : faut y retourner !!! (et y rester un peu plus longtemps, aussi…)

  11. ouf ! plus d’internet Ă  la maison et 48h sans Ciloubidouille, c rude …
    Enfin ! quelle joie d’arriver et de voir 3 nouveaux articles !! yes 🙂
    merci de nous faire partager votre voyage ..; et au risque de rĂ©pĂ©ter ce qu’ont dit les copinautes, j’adooooore les T shirt et ton petit ventre rond …
    Si ça peut te rassurer, je suis un peu comme toi niveau touristes … j’M mieux quand Ă a se voit pas qu’on en est … mais C parfois difficile Ă  cacher selon oĂč on va !!!!
    Biz
    Cathy

  12. ouf ! plus d’internet Ă  la maison et 48h sans Ciloubidouille, c rude …
    Enfin ! quelle joie d’arriver et de voir 3 nouveaux articles !! yes 🙂
    merci de nous faire partager votre voyage ..; et au risque de rĂ©pĂ©ter ce qu’ont dit les copinautes, j’adooooore les T shirt et ton petit ventre rond …
    Si ça peut te rassurer, je suis un peu comme toi niveau touristes … j’M mieux quand ça se voit pas qu’on en est … mais C parfois difficile Ă  cacher selon oĂč on va !!!!
    Biz
    Cathy

  13. merci pour ces deux rĂ©cits et toutes les photos !!!! on est encore plus jaloux maintenant 🙂
    Non sans rire c’Ă©tait vraiment un chouette voyage que vous avez fait lĂ  !
    ..; et tip top la photo du singe !!!! lol

  14. @ IrĂšne: mais t’as trop raison!!! C’est les Mangoustan pas les ramboutans! je confonds les deux noms!
    Les Ramboutans, c’est les lychees Ă  poils comme je les appelle! (parce que ça a gout de lychee, mais la coque a plein de trucs qui dĂ©passent de partout, c’est bizarre comme fruit encore!)
    ben heureusement que t’as corrigĂ©, j’aurais enduite Cilou d’erreur tiens…

  15. et bĂ©, ça c’est du voyage lointain !!!
    TrÚs dépaysant tes photos, surtout avec ce lundi pluvieux

    sinon, ton fruit Ă  la chair blanche et Ă  l’enveloppe violette, c’est un mangoustan. J’avais aussi craquĂ© dessus lors d’une sĂ©jour en thailande.
    Pour info, tu peux en trouver chez les frĂšres tang…

  16. Dans bali # 1 tu as Ă©crit, je cite : « Je vois plein de gens qui restent Ă  l’hĂŽtel toute la semaine (et pourquoi pas hein, la piscine est extra), nous on a choisi d’aller voir au maximum ce qui se cachait derriĂšre le joli nom de Bali  »
    et bien tu ne nous as pas menti !!!

    Fabuleux …

  17. Merci Cilou pour ce voyage Ă  travers tes images…
    Pour l’info on trouve aussi des mangoustans Ă  Grand Frais… dĂ©jĂ  que ceux qu’on trouve en France sont dĂ©licieux, j’imagine quand on les cueille tout frais sur place…
    Repose-toi bien et prend soin de toi et de ta famille !

  18. Superbes, ces photos!
    Pour l’histoire des 3 mois pour les jeunes mamans dans les temples, c’est pour une question de puretĂ©. On considĂšre qu’une femme qui vient d’accoucher est impure pendant environs 3 mois (soit le temps du retour de couche, Ă  peu prĂšs).
    Le sang étant considéré comme impure, elles ne peuvent venir quand elles ont encore des saignements post-accouchement
    On retrouve ce genre de rites dans certaines tribus indiennes 😉

  19. Super ! C’est chouette que vous ayez pu profiter de tout ça !
    Sympa ton t-shirt Lotus ! Certains ont dĂ» se demander pourquoi tu te promenais avec une photo de PQ dessus… T-Shirt de fan ?
    Je comprends les trois Ă©lĂ©phants…

  20. Bravo et merci pour ces photos de dĂ©paysement, ca fait du bien de s’Ă©vader quelques fois (j’en sais quelque choses lol).

    En tous cas je me dis que mon petit clic innocent pour ta vidéo a fait un joli voyage.

  21. Merci pour ces petits images de rĂȘves et de chaleur….. c’est dans longtemps qu’on pourra aller Ă  la plage nous hein?? se faire bronzer comme des sardines ?? c’est trop injuste !
    en tout cas, tu es rayonnante !
    au fait quid de ta martinique natale ? je croyais que tu Ă©tais bretonne ???

  22. Salut cilou et les autres bricoleuses , sans aucun lien avec ce post, mais bon… je voudrais me faire offrir une machine Ă  coudre pour noĂ«l mais je ne sais pas du tout vers quelle marque m’orienter! Sachant que je suis une dĂ©butante de chez dĂ©butante et que mon budget ne dĂ©passera pas les 150 € que dois je prendre comme machine??? Merci Ă  toutes d’avance pour vos conseils!

  23. Juste une prĂ©cision: si tu voulais voir des zozios noirs sur des arbres nus, c’Ă©tait pas la peine d’aller aussi loin…
    j’en ai plein pile devant mes fenĂȘtres… sauf qu’ici ils ont la tĂȘte en haut et qu’on les appelle des corneilles!
    Et ce sera comme ça jusqu’en mars/avril…
    C’est bon pour le moral (bis) !!!

  24. Merci de nous faire voyager par tes jolies photos,c’est vraiment magnifique,Ă©poustouflant mĂȘme!
    La dĂ©tente et le dĂ©paysement vous vont bien en plus 😉
    Le retour Ă  la « vraie vie » a dĂ» ĂȘtre rude quand mĂȘme….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *