Fabriquer du sucre en morceau - Ciloubidouille

Fabriquer du sucre en morceau

Il m’arrive d’avoir des lubies un peu étranges. Ça fait longtemps que j’avais dans la tête de fabriquer mes propres morceaux de sucre, vous savez les tout durs qu’on trempe dans le café. Chez nous, on a une très très faible consommation de ces petits carrés, car on ne boit pas de café justement (et on sucre notre thé au miel). Résultat, j’ai une vieille boîte de sucres en morceau qui a mis plus de deux ans à se vider. Alors, au lieu d’en racheter une, je me suis lancée le défi d’arriver à confectionner mes morceaux de sucre toute seule, et qui plus est, avec une forme sympa !

Les enfants ont adoré l’expérience et moi aussi. Simple et efficace.

Comme je vous l’ai dit, quitte à faire son sucre en morceau soi-même, autant s’amuser un peu avec les formes. J’ai fouillé dans mon stock de moules mous afin de dénicher des récipients aux des motifs pas trop grands. Il ne s’agissait pas de fabriquer un morceau de sucre de 200 gr hein, je laisse ce genre de record à d’autres. J’ai sélectionné ce moule à glaçon en forme d’étoile. Pour que vous vous représentiez mieux la taille, j’ai posé une pièce de 10 centimes dessus.

MaëllePrincesse, qui a activement participé à l’atelier, vous montre ma dernière trouvaille : un moule à mini plaques de chocolat !! Adorable non ? Je l’ai acheté chez Côté ouest, un truc comme ça. Steph, tu confirmes ? (Ah, on me dit dans l’oreillette que c’est Coté Maison, à Boulogne). Merci de l’info 😉 !

Sa particularité ? Il est vraiment peu profond ! Je comptais l’utiliser pour du bricolage plutôt que de la cuisine, mais finalement, il est très chouette à utiliser avec des aliments !

Dernier moule rigolo sélectionné, mes space invader ! Il s’agit à la base d’un moule à glaçons et on peut le trouver chez Fleux, par exemple ! (Un petit clin d’oeil à Yoko au passage 🙂 !

Une fois que vous avez trouvé votre bonheur avec les moules, il ne reste plus qu’à choisir votre sucre. Dans les (très rares) sites où j’ai fureté avant de me lancer dans mon opération, on expliquait que les vrais sucres en morceaux étaient composés de sucre cristallisé. Personnellement, comme je n’en avais pas sous la main, je me suis contentée de les faire avec le sucre en poudre lambda !

J’ai rajouté un peu d’eau à ce sucre. Pour les quantités, je vais encore désespérer les plus scientifiques d’entre vous, parce que je n’en sais rien. J’ai procédé au pifomètre. L’objectif était d’arriver à humidifier très légèrement le sucre, sans qu’il se gorge d’eau et se mette à fondre. Faut avancer cuillère à café d’eau par cuillère à café !

Ensuite, il faut simplement remplir les moules. Au début, on est partis à la fourchette, mais en fait, ce n’est pas pratique.

Du coup, on a fini à la spatule plate (celle ramenée de mon voyage à NY), qui a un double avantage de tasser et de raser le surplus. C’est vraiment important de remplir au maximum les cases, sinon le sucre ne sera pas assez compact. Nous, on rajoutait du sucre au dessus de chaque case, on tassait et on renouvelait l’expérience jusqu’à saturation !

Une fois le surplus remis dans le saladier, ça donne ça :

Et ainsi de suite pour les autres plaques. Ici les tablettes de choco en préparation !

Là les petites étoiles.

Après, il suffit d’avoir une petite source de chaleur pour faciliter le séchage et l’évaporation de l’eau du sucre. Chez nous, le radiateur a fait l’affaire.

J’ai laissé passer la nuit pour les tablettes de choco, qui avaient une grande surface d’évaporation idéale et un petit volume de sucre. Et deux nuits pour les autres.

Et au final, voilà le résultat : des mini tablettes de sucre ! Je les trouve extra ! On pourrait même rajouter des colorants alimentaires, mais dans le café, des tablettes rouges, je ne sais pas ce que ça donne 😀 !

Et voici une belle étoile de sucre. Ça rend plutôt pas mal non ?

Et hop, la constellation la plus sucrée de l’univers !

Enfin, voilà les Space Invader ! Je suis super contente du résultat ! C’est vraiment un format ludique et original.

Le seul hic des S.I., c’est le démoulage. Pas facile de leur faire conserver leur forme, pleine de petits détails.

Vous pouvez le constater, il y a un certain nombre d’handicapés… Peut-être qu’ils manquaient d’un peu de séchage encore ? Pis peut-être que j’aurais pu être plus précautionneuse. Je ne suis pas un modèle de délicatesse…

Et voilà, c’est aussi simple que cela. Les enfants sont ravis, et ils m’en réclament comme ils réclament des bonbons !

Bien sûr, on peut utiliser du sucre roux, je suppose, du sucre non raffiné, bio et tutti quanti ! Je pense aussi aux diabétiques. Est-ce que c’est une idée nulle de se fabriquer ces petits morceaux de sucre, si on trouve un moule qui en forme des à un poids spécifique ? Ca peut permettre de contrôler les quantités absorbées et d’apporter un côté amusant à cette maladie un peu pénible au quotidien, surtout chez les enfants.

En tout cas, pour former des petits personnages de déco pour des gâteaux rigolos, ça peut aussi être envisagés !

Alors, vous en pensez quoi ?

93 Commentaires

Commenter