Lampe Grande Roue - Ciloubidouille

Lampe Grande Roue

Quoi de mieux pour lancer le premier article de mes 36 ans, après l’annonce officielle de notre décision de quitter momentanément la France, que de vous présenter une lampe en forme de Grande Roue. Qu’on y voit la roue du destin ou celle des manèges et autres amusements, ça me va ! Tant qu’il y a l’ivresse… 😀 L’idée de cette lampe m’accompagne depuis 3 – 4 ans je pense. J’avais croisé dans une vitrine d’un magasin une lampe similaire et je m’étais jurée de la reproduire à ma façon. Oki, celle que j’avais vue tournait, la mienne non. Certes, son diamètre était immense, alors que le mien a la taille de mon petit vélo d’enfance.

Mais elle est dans son jus et a drôlement d’allure. Je vous montre ?

Première étape, récupérer la roue ET le porte bagage d’un vélo. Vous allez voir que les deux sont complémentaires.

Ma sister et ma fille s’y me filent un coup de main. Pas si simple de dévisser les vieux écrous encrassés…

La photo est floue mais il est aisé de comprendre le principe. On ne garde que ces deux éléments et on les renverse de façon à ce que le porte-bagage soutienne la roue. Moi j’ai du repercer des trous supplémentaires dans l’applat métallique du porte-bagage, mais ce n’est pas forcément nécessaire selon le système de fixation de votre vélo. On s’assure à coups de boulons que les deux tiennent bien ensemble et c’est bon. Bien sûr, on vire le pneu et la chambre à air !

La suite est enfantine. On prend une guirlande à leds plate (ils en vendent chez Ikéa des similaires à la mienne je crois) et on l’entoure dans le creux de la roue, à la place de l’ex chambre à air. On fait autant de tours que nécessaire pour que la guirlande y passe en entier.

J’aurais pu m’arrêter-là, sauf que je trouvais disgracieux le boîtier électrique. Alors j’ai habillé de papier les flancs du porte-bagages, histoire que le transformateur puisse être dissimulé.

Restait plus qu’à faire un petit test de lumière et la magie a opéré… ^^

Ma lampe a d’abord été faire sa crâneuse sur mes buffets blancs… Faut imaginer que si cette Grande Roue ne tourne pas, la lumière en revanche bouge via la guirlande. C’est super joli !

Depuis, je l’ai installée sur le radiateur et j’aime bien l’effet rendu par les deux cercles sur le mur. Le jour, ça anime bien le coin…

Et la nuit, ça éclaire plutôt pas mal du tout.

Mais alors quand on allume à côté les petites maisons, ayé, on l’a notre Grande Roue ! On dirait un petit village de fête foraine…

Mes photos, comme d’hab, ne rendent pas honneur à cette lampe, mais croyez-moi, ça fait super. Non seulement je l’adore, mais ils sont rares les invités qui passent à côté sans réfléchir à leur tour à s’en fabriquer une 🙂 !


Et vous ? Ça vous inspire ?

61 Commentaires

Commenter