Ciloubidouille
11 septembre 2013 Une famille en Chine #2

Une famille en Chine #2

Que d’attente entre plusieurs articles. Mais quelle lenteur ici pour mettre en ligne les photos ! Tout demande une telle énergie, une telle patience, que j’avoue perdre mon calme plus souvent qu’à mon tour. Je peste, je ronchonne, j’enquiquine zhom pour un coup de main, mais c’est toujours peine perdue. Il faut attendre que les octets se chargent un par un… Alors j’attends. Alors j’apprends (la patience). Tous vos commentaires aident ma motivation, je me dis que ce coup de canif dans mon mode de fonctionnement ne se fait pas pour rien. Mais quand même, j’ai régulièrement les boules de tout ce temps gâché.

J’imagine que vous vous demandez un peu comme se passe notre quotidien. Alors cet article sera consacré principalement à nos découvertes et notre rythme de vie chinois.
Voici donc le deuxième article sur notre installation à Wuhan, en Chine.

Je râle contre Internet mais il y a aussi d’autres démarches qui entament ma patience, dont la paperasse administrative. Enfin, façon de dire, parce qu’avec le travail de mon mari, on est super bien encadrés. Je n’ose pas imaginer ce que doivent endurer les expatriés qui doivent se débrouiller par eux-mêmes. La vraie galère du parcours du combattant dans le dédale de Minotaure qui aurait mal digéré son Kafka… (en plus compliqué).

Pour regarder le verre à moitié plein, c’est aussi amusant de voir ce qui se passe dans les institutions à l’étranger. Ici, nous sommes à la préfecture. Les gens sont tous souriants et plutôt de bonne volonté. Un truc qui interpelle rapidement, c’est la permissivité au niveau des téléphones. Les chinois sont très équipés, tout un chacun a son smartphone. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils sont très décontractés du mobile. Tout le monde décroche par exemple. A n’importe quel moment. A n’importe quel niveau hiérarchique. Ça sonne, tu décroches. What else ? Tu es donc avec un flic et hop, il répond à son tel. Pas de souci. Pareil chez l’épicière, la caissière, le serveur… De plus, niveau sonore, c’est tout autant à la cool. Zéro notion d’intimité ou de respect. Le mec te parle normalement, il décroche et hop il hurle. Ça c’est vraiment une différence. J’ai l’impression que les chinois parlent beaucoup plus fort que nous (et pourtant, je n’ai pas une voix fluette).

Voilà ma fliquette en train de pianoter. Je m’approche d’elle pour lui demander si je peux prendre une photo de ses ongles, qui m’éclatent.

Pas de problème, non seulement elle me laisse faire, mais en plus, elle cherche dans son tel des photos où sa manucure est à son avantage… ^^ J’ai des doutes sur la possibilité d’une scène similaire en France, mais peut-être que je ne fréquente pas assez les commissariats pour ça ^^!

Niveau personnalisation de l’espace de travail, c’est plutôt sobre, mais certain s’emballent 😀 ! Huhu…

Parlons un peu sous. Ici tu as l’impression de te trimballer avec une vraie fortune constamment. Déjà tu payes quasiment tout en cash (on a réussi à avoir une carte bancaire chacun cela dit !!!  Youyouu !  Mais elle n’est pas souvent acceptée). Du coup, tu débarques avec tes liasses de billets comme si tu étais Al Pacino ! Genre tu achètes la boutique ^^ !

Évidement, il y a un rapport de 8 (environ) entre les yuans et les euros. En gros, 8 yuans (¥) = 1 euro. Donc un billet de 100 ¥ équivaut à 12,5€. Pour ma part, je n’ai vu passer que des billets de 100, de 50, de 20, de 10, de 5 et de 1 yuan (eux disent Kwaï, ce qui doit être l’équivalent des « balles » français). Mais il doit sans doute exister de plus grosses coupures (enfin, j’espère pour eux…). Pour les enfants, c’est le pied. Comme on a décidé de maintenir leur argent de poche, le fait qu’on leur donne des billets leur plait beaucoup 🙂 !

En parlant d’argent, c’est en allant au distributeur que j’ai rencontré ma première nana en pyjama. On m’avait dit que j’allais en rencontrer plein. Alors « plein », c’est un peu fort, mais effectivement, certains chinois se déplacent en pyjama pour de petits trajets, sans prendre la peine de s’habiller civilement. Et puis bien sûr, ils sortent le parapluie, qui leur sert surtout de parasol en fait :).

Allez, je vous ramène à la maison.
Ah, il faut que vous présente Tenron (enfin, je l’écris comme je l’entends, soit ten (genre 10 en anglais) et ron comme tout rond ^^). Je vous rassure, elle galère aussi à prononcer nos prénoms, ElouanPrinceCharmant étant celui qui lui oppose le plus de difficulté. Le « an » final, comme celui de maman, passe encore, mais le « Lou », ça coince.

Tenron est une dame d’une cinquantaine d’années, souriante, adorable, discrète et redoutablement efficace. Je pense qu’avoir une famille de 4 enfants à s’occuper ne l’a pas enthousiasmé à la base mais que ma petite tribu a réussi à la charmer. SiloëJolieFée en tête bien sûr. (Alors que moi, à choisir, je n’aurais pas fondu pour ma trois ans, en plein dans une phase péniblo-chiante, disons-le, j’aurais opté pour les garçons, bien plus malléables :D).

C’est surtout une excellente cuisinière. Quel bonheur de sentir les odeurs affluer dans toute la maison quand elle s’active. Au début, elle ne cuisinait que français (je suppose que c’est ce que demandaient les autres familles françaises qu’elle servait avant). Je lui ai gentiment fait comprendre que je mangerais bien chinois moi… Alors elle s’est lancée et le premier plat auquel nous avons eu droit, ce sont ces raviolis grillés.

Déjà en France, je les adore. Avec le patronami, on en commande quasiment systématiquement. Mais ceux-là sont encore différents dans leur farce. Et les sauces sont délicieuses (celle au marron est au sésame et l’autre au soja).

Elle me nomme les plats à chaque fois, mais j’avoue ne pas bien les retenir. Je me contente pour le moment de les déguster ! Elle cuisine tous les éléments séparément. Et à table, on a toujours trois ou quatre assiettes garnies de choses différentes pour se régaler.


Elle est aussi très attentive à ce que je lui dis. Un soir que je parlais de nems, en disant que les français, quand ils vont au restaurant chinois en France, ils mangent des nems. Mais d’après ce que je sais, c’est un plat vietnamien. Ben le lendemain, j’avais des nems à table. Tenron m’a dit que c’était aussi un plat chinois. Du coup, je suis perdue ^^ !

Cela dit, à l’intérieur, il n’y a pas du tout les mêmes choses. Dans ceux qu’elle nous a confectionnés,  pas de vermicelles de riz, pas de pousses de soja, pas de menthe… L’un était au porc mariné et aux herbes, l’autre également au porc mais avec un légume inconnu et du gingembre.

Je lui ai également parlé de ma curiosité vis-à-vis des œufs de 100 ans et pareil, le lendemain elle en avait ramené un. J’ai donc goûté forcément (seule MaëllePrincesse m’a suivie dans l’aventure, les autres se sont contentés de renifler l’assiette en plissant le nez). Ça a fait rire Tenron qui a dit « Ça pue comme le fromage » 😀 ! Et voilà, un point partout… ^^

Visuellement, ce n’est pas ragoûtant. Le blanc de l’œuf s’est transformé en une espèce de gelée marronnâte. Et le jaune est devenu une crème liquoreuse verdâtre. Pis effectivement ça pue. Niveau goût, c’est moins horrible que ce que je pensais, mais clairement, on ne se dit pas « tiens, j’en commanderais bien 15 douzaines… » 😀 ! Après, ça doit être moins pire que d’avaler un gros ver blanc tout cru comme dans Khô lanta… !


Si vous vous demandez comment je communique avec elle, c’est simple, Tenron parle un peu français. Mais on est vite limité par le vocabulaire. Alors le dico offert par ma maman avant de partir est mon meilleur ami. Pis on fait toutes les deux des efforts. Moi j’apprends les expressions de base à la volée et elle cherche ses mots autant qu’elle peut. J’utilise aussi beaucoup des applications de traduction.

Je lui ai acheté deux livres de recettes en chinois. Je crois que ça lui a fait plaisir. Mais l »autre jour, c’est elle qui m’a fait plaisir. Elle est venue avec moi acheter des marrons chauds (et négocier les prix : 30¥ le kilo)

Ça m’a fait du bien de les manger, j’avais un peu l’impression d’être devant la cheminée de mes parents. Pffff, qu’est-ce qu’ils me manquent. L’éloignement, ce n’est pas pas simple à gérer.

Du coup, je ne cuisine pas beaucoup. Mais je me suis mis au yaourt. C’est rigolo à faire (et bien plus simple que ce que j’imaginais).


Mais au moins, on a des yaourts natures. Ceux d’ici sont rares et toujours sucrés.

Niveau course, aux alentours du village, il y a plein de magasins de légumes de ce style. Ils ont l’habitude de voir les petites françaises alors les prix sont plus chers qu’ailleurs, mais ça reste correct. Pour la viande, c’est plus compliqué, mais je vous expliquerai ça plus tard.

Voilà pour les repas à la maison.

Retournons à la vie à la piscine… heu au village ^^ (ben vu le temps qu’ils y passent, j’aurais du demander la maison à côté).

Je rigole, ils ne font pas que ça, ils font aussi du vélo et des policiers/voleurs dans tout le campement ^^ !

Bien sûr, comme tous les petits français, la rentrée a eu lieu à Wuhan. Nous sommes dans une école française, donc l’enseignement se fait en français justement. Donc pas de traumatisme particulier. L’école est constituée de 160 élèves je crois, de la maternelle au lycée. ErwanouGentilLoup est dans une classe de 8, MaëllePrincesse dans une classe de 12, ElouanPrinceCharmant une classe de 18 et SiloëJolieFée dans une classe de 21, en double niveau. En gros, ça ne change pas grand chose niveau effectif pour les petits (on était en ZEP en France) mais c’est clairement le pied pour les grands. Par exemple, mon grand continue son allemand, et ils sont… deux ! En anglais, c’est pareil, je crois qu’ils sont 6. Bref, la vie d’expatriés a quelques avantages scolaires.


On y va à pied car l’école est dans le village français. Pas de voiture, il faut juste éviter les vélos de ceux qui viennent en pédalant :). Deux minutes plus tard, on est arrivés. OK, en France, ce n’était pas bien loin non plus mais on y a gagné en sécurité ;).

SiloëJolieFée a commencé sa maternelle avec le sourire. Depuis, elle y met moins de cœur au moment où je la lâche mais ça ne dure pas selon la maîtresse.

Son papa est venu l’encourager comme il l’a toujours fait, à toutes les rentrées.

Évidement, ce sont les plus beaux de l’école ^^ ! Bon, la blague à part, en fait, je me suis fait la réflexion que les gamins de l’école étaient tous particulièrement mignons :). En revanche, on a largement perdu en mixité sociale, c’est dommage.

Après, c’est une école comme n’importe laquelle, au détail près qu’elle accepte des enfants de la maternelle au lycée, dans la même cour :).

Le soir, les 3 grands rentrent tout seuls. Je gère la petite uniquement.

Le truc chouette quand tu ne bosses pas, c’est que la rentrée signifie le commencement de tes vacances. En gros, j’ai mes matinées de libre (parce que la mini reste à la maison pour la sieste l’après-midi).

Le premier jour, ma marraine m’a entrainée dans un centre commercial du coin. La marraine, c’est la personne du village qui prend ta famille en charge pour t’aider à t’acclimater. Son aide est précieuse et la mienne est particulièrement chouette. Niveau shopping, y a pas de grandes découvertes, sauf peut-être ce magasin de pompes colorées ! J’y suis retournée depuis pour MaëllePrincesse, mais la bougresse n’aime pas ! Pfff…

Ils faisaient aussi des sacs rigolos.

J’ai acheté des marionnettes à SiloëJolieFée pour remplir un peu sa chambre, parce que là, en dehors d’un lit, une armoire et une poupée, c’est le désert !

J’ai pris des aussi des poupées genre Barbies, mais pas de la bonne came. Enfin, la miss était contente, alors c’est l’essentiel.

Pour se déplacer, c’est taxi ! Les tarifs ne sont pas chers mais faut arriver à se faire comprendre. J’ai toujours sur moi une petite carte où mon adresse est écrite en chinois. C’est un chouille infantilisant (on se croirait en sortie scolaire ^^), mais indispensable 😀 !

J’occupe aussi mes matinées tranquille au dessin. Je cherche des modèles sur Pinterest et je les recopie.


Je n’ai pas perdu les bonnes habitudes du matin. Sauf que maintenant, je coiffe aussi la petite.

Et c’est rebelote pour retourner à l’école. La vie de maman au foyer en somme !

Une matinée, les filles de la base vie m’ont proposé de m’emmener au marché du gros. Il s’agit d’une sorte de Rungis local, mais dédié à la viande. Je crois qu’il existe un équivalent pour les légumes, mais comme ces derniers s’abîment vite, ce n’est pas toujours intéressant d’acheter en grande quantité.

On a donc débarqué à 5 françaises, sous une pluie soutenue, dans un endroit… heu… spécial. Je ne trouve pas d’adjectifs. Une sorte de gros bordel organisé.

De grandes halles constituées de larges allées couvertes. Et de chaque côté, des petites échoppes de viandes. Au milieu, des scooter, des chariots, des colis, des chinois… ^^

Tout le monde étale la marchandise. Ici on achète en gros donc, alors impossible de se négocier son kilo de poulet, faut prendre  le carton à la place. Du coup, avec les copines, on se répartit les achats.

Ici un étal d’oreilles de cochons.


Là des pieds de porc et des tripes (pas à la mode de Caen) 😀 !

Oh, des queues même pas en tire-bouchon ^^ !

Si vous voulez une idée des prix, voici ce que ça donne. Attention, ici on parle parfois de prix à la livre, pas toujours au kilo. Un saumon frais, c’est 130 ¥ le kilo, donc une 15aine d’euros. C’est un produit de luxe ici. Comme un peu tout ce qui est inscrit sur cette liste. En revanche, on compte 20€ les 5 kilos de poulet. Pour ma part, à force d’entendre que rien est cher en Chine, j’avais imaginé des sommes plus dérisoires encore. Mais la viande reste encore un achat important dans ce pays (comme chez nous hein…).

On parcourt les allées, en essayant de reconnaître les vendeurs chez qui les expats ont leurs habitudes. Pas si simple quand pour nos yeux, tout se ressemble.

Niveau hygiène, contrairement aux apparences, ils ont parait-il fait beaucoup de progrès. Par exemple, les produits qu’on va acheter ne sont pas ici. Ils sont stockés au frais ailleurs. Le respect de la chaine du froid commence à s’installer.

Certains ont même investi dans de grands bacs congélateurs.

Là on commande nos St- Jacques, nos saumons… ^^Pas toujours facile de se faire comprendre mais les filles se débrouillent en chinois (elles). La bonne humeur règne.

Les seuls légumes qu’on voit sont ceux des marchands ambulants. Mais ils sont destinés à la préparation des plats des vendeurs. Ils achètent de quoi se cuisiner leur repas du midi. Du coup, ça sent parfois très bon dans les allées.

L’espace qui m’a un peu plus fait pitié c’est le quartier poissonnerie. J’ai trouvé ça vraiment cracra. Et pauvre. Enfin je ne sais pas, ça m’a dérangé dans mon petit schéma de petite fille riche :).
Ici un enfant devant des aquariums vides ou presque, scotché à son ordi :).

Vous pouvez voir l’état des aquariums (et je ne parle même pas des poissons sensés être vivants dans leur bocal…). Je ne suis pas BB, mais bon ce n’est pas la vision qui m’a le plus emballée.

En revanche, j’aurais bien embarqué une caisse de ces crabes à grosses pinces ^^ !

Je me suis également demandée si les gens vivaient sur place car j’ai vu de nombreuses fringues étendues au-dessus des échoppes.

Ici aussi, on n’échappe pas à l’impression de chantier permanent.

A la réception des produits qu’on achète, on recompte toujours. Les chinois ne sont pas voleurs dans l’âme, mais ils tentent toujours le coup de poker j’ai cru comprendre ! Dans ce cas, sans recompter, on aurait perdu un magret ;).

A la fin de la matinée, le coffret est chargé de produits frais. On peut repartir contentes. On reviendra dans deux ou trois mois.

Bon, on n’a pas pris de crapauds ! La prochaine fois peut-être ^^ !

On arrive juste à temps pour récupérer les enfants à l’école !

Quelques jours plus tard, une nouvelle sortie au bazar est organisée. Je vous en avais déjà parlé dans mon premier article, et je vous en parlerai encore très certainement. L’endroit est immense, labyrinthique.
Il pleuvait (comme souvent en ce moment, ce qui n’empêche pas qu’il fasse chaud).

C’est un quartier très animé.

J’ai repéré des boutiques de cerf-volants, spécialité nationale.

Des babioles en tout genre et à tous les prix. Ça donne envie de tout acheter (mais bon, une fois chez toi, tu te dis… heu mais pourquoi j’ai acheté ce porte-clef hamburger moi ^^).

Le bazar est très ramifié car on peut aussi se promener dans les sous-sol des immeubles (ou dans les étages). Tu rentres par une entrée qui ne paye pas de mine et hop, tu découvres un espace super grand !

Quelques photos pour l’ambiance :).

On était dans un quartier déco… Après, on aime ou on n’aime pas hein ^^ !

(En fait on n’aime pas ^^)

Même l’art plus traditionnel, perso, ce n’est pas ma came !

On finit la matinée par son petit bol de nouilles, cuisinées au wok sous nos yeux. C’est simple, c’était délicieux !! Tu indiques du doigt ce que tu veux manger, et 2mn plus tard, tu récupères ton bol bien chaud.

Tu t’installes sur la terrasse (un spot très couru ^^)

Et tu dégustes… Trop trop bon ! Le tout pour 5 yuans…

Et au retour, tu déballes tes paquets.. Les hooo, les aaaaah, les « c’est pour moi? » fusent ! Tu es la reine du pétrole.

Un kway pour MaëllePrincesse et un parapluie pour SiloëJolieFée.

Un parapluie pour moi…

Un pour ma grande.

Pis des vernis pour la rigolade !

Des perles et des fils pour moi :).

Les perles se vendent au collier, c’est rigolo non ?

Et voilà pour cet article. J’aurais pu le rallonger entre et encore, mais il a largement entamé ma résistance.

Beaucoup d’entre vous me demandent si le moral est bon. Je ne vais pas mentir, il n’est pas toujours au beau fixe. Tout n’est pas tout rose. Mes amis, ma famille me manquent. Beaucoup. Beaucoup. Beaucoup. Je ne pensais pas que ce serait si dur en fait. Après, faut que je trouve les ressources pour rebondir. Et là, j’avoue que sans le patronami, les Marie, les frangines, ma mère… tous ces petits boosters de ma vie, ben c’est pas évident.

Rien de grave. Juste le contrecoup de la mort de mes fantasmes d’expatriation. J’avais rêvé d’une autre Chine (pas mieux, mais plus facile). Maintenant, il faut que j’arrive à rêver en chinois véritable.
Il faut que je prenne le pouvoir ! Go go go…

Mot clé :

225 réactions au sujet de « Une famille en Chine #2 »

  1. bravo pour vos merveilleux enfants qui sont en effet superbes et qui donne envie d’en faire 4 (j’en parle dès demain à mon homme!); bravo pour votre aventure qui me fait rêver parce que même si la famille et les amis sont loin, même si les débuts sont parfois … chaotiques et déstabilisants, quelle richesse dans une vie de vivre un truc comme ça et la partager avec la famille; bravo pour ce blog et les bidouilles où on vient piquer les idées pour être nous aussi la reine des mamans lors des anniversaires et la fée du bricolage, alors CILOUPOWER en marche!!!!

  2. Envie de te faire un gros câlin, et de te dire que ce n’est pas grave si tu as parfois envie de te laisser aller. Tu en as le droit : tu as quitté ton job, tes amis, ta famille, ce n’est pas rien. Vivre loin de tout ce que l’on a connu, sans les repères habituels, c’est beaucoup plus dur que l’on pense, rien à voir avec des vacances à la fin desquelles on sait que l’on va rentrer. Tu vas voir, un jour, tu vas rentrer chez toi, à Wuhan, et réaliser que chez toi, c’est exactement là où tu es, et ça te paraîtra incroyable d’avoir considéré cette maison autrement (mais il faudra d’abord s’occuper de la déco et du merisier 🙂 !)
    Je n’arrive pas à croire que tu aies eu le courage d’essayer les oeufs de 100 ans, entre l’aspect et l’odeur, jamais je n’aurais pu ! Pour le reste, miam, ça fait super envie !
    Surtout continue de raconter vos aventures, on adore ça !

  3. Allez, Hauts les Coeurs! On pense à vous, on vous envoie des sourires et des calins de France, et aussi du camembert :o)
    Merci de partager tout cela avec nous!

  4. Vraiment, quelle chance pour nous de pouvoir suivre vos premiers pas en Chine! Cet article est savoureux! Merci! Les enfants ont l’air simplement heureux…
    Que dire de ces petites baisses de forme, de ces doutes qu’on entrevoit dans la fin de ton article… Sont-ils vraiment évitables? J’en doute… et puis ils ont quelque chose de rassurant aussi pour ceux que vous avez laissés derrière vous… Tu serais passée pour une sans coeur en nous disant que laisser un morceau de ta vie en France (mais un vrai gros morceau avec les Marie, le Patronami et la famille quand même!) ne te titillait pas un peu!
    Familles et amis sont certainement déjà en train de faire des rêves fous de voyage vers l’Orient, et en attendant il vous reste Skype, même si, quand on raccroche, après avoir été si proche virtuellement pendant une conversation, on se sent d’un coup vide et seul…
    Merci encore pour ces tranches de vie que tu nous laisses entrapercevoir… Je ne pense pas être ta seule « lectrice » à avoir hâte de voir tous tes projets professionnels bloguesques ou autres se mettre en place! Ces perles, ces fils, et tout ce que tu as caché dans tes malles… Ça promet tout cela!!!!
    (Pas mal le coup des commentaires bloqués pour affoler la blogosphère et la communauté Facebook!!! Juste quand tout le monde a envie de te rassurer, de te dire combien ce blog est essentiel et précieux, paf, tu nous baillonnes!!!)

  5. Merci pour cette superbe vitrine de notre nouvelle vie à Wuhan. Je n’ai pas encore été partout mais je ne désespère pas !!!Il est vrai que nos familles, nos amis nous manquent énormément mais saches que si tu as un petit besoin de parler, je suis là (appart 504).On ne se connais pas vraiment mais je sais que tu as des ressources…courage et bisous.

  6. ton blog a l’air d’avoir des horaires d’ouverture pour les comms 🙂
    Merci donc pour toutes ces photos qui nous font vivre pas à pas, votre vie en Chine. Je suis admirative par le fait que vous arrivez quand même assez vite à vous acclimater à votre nouvelle vie.
    Même si je sais que tu as du mal because le manque de ta famille et de tes amis.
    On est la pour te soutenir à distance (maigre consolation). J’espère que tu te fais de nouvelles amies !

  7. C’est normal, l’acclimatation, c’est toujours un peu long. C’est quand tu feras les valises retour que tu regarderas derrière toi et tu te diras que ces 3 ans ont filé très vite…
    Encore plein de belles découvertes à vivre!

  8. Bonjour Cilou, merci de nous faire partager ton expa, je pense que ça peu en aider plus d’une ^^, et si ça peut t’aider continue de nous faire rêver avec tes articles, comme on dit même si nous sommes des amies virtuels, nous sommes là pour te soutenir aussi, moi perso j’ai déménager du milieu de la France vers le sud ouest , plus de famille a coté, mes amies non plus c’est pas tjs facile, heureusement que les monstrouilles, mon zhom sont là et vive internet ^^. TU as la chance de pouvoir vivre une belle expérience (pas tjs facile), bizarrement on a tjs peur que les enfants aient du mal a s’acclimater où que se soient eux tt roule le plus dur c’est pour nous maman (on reste avec toi 😛 😆 ) profite mon cousin lui il a tellement aimé la chine, qu’il s’est marié avec une chinoise et a décidé d’y vivre et bosser là bas ^^… ça va bien se passer….. bon courage pour tout, reste zen pour internet et la mise en ligne de tes articles, nous seront tjs là pour te lire, la vie nous réserve tjs des surprises, garde le morale. Milles bonne pensées pour toi et ta famille. 😉

  9. ouf ouf, les com sont revenus. moi je veux bien lire pendant 3 ans les aventures de la famille Cilou. le temps passe si vite. les malles vont bientôt arriver 🙂 . bonne continuation

  10. Je ne suis pas la reine du commentaire (dire que cela fait 7 ans que je lis tes aventures et que j’ai mis 5,6 commentaires 🙄 , pas bien, pas bien…)mais là il fallait absolument que je me décarcasse pour te dire qu’on est là 😉 , j’avais bien cru voir sur facebook une baisse du côté Ciloubidouille que j’affectionne mais je te comprend, pas facile l’aventure que tu viens de commencer….dans tous les cas, merci pour le partage de ton expérience chinoise, j’adore!!!!l et moi je dis vivement les bidouilles made in china, les tests de nourriture façon Koh Lanta, et toutes ces petites choses qui font que Ciloubidouille est Ciloubidouille ..Bizzzz

  11. merci pour ton SUPER article! on a de la chance que tu partages tes émotions avec nous ( pour beaucoup de parfait inconnus ! ) c’est un mauvais moment et tout va aller mieux dans quelques temps……( bien plus facile à ecrire qu’à vivre )
    je me languis de te lire . à bientôt

  12. ton article est top et fait beaucoup voyager

    je n’imagine pas trop ce qu’est l’éloignement. Bon courage et je suis sûre que rapidement tu te feras un super réseau

    Belle journée à vous 6

  13. Merci pour cet article, tu rentres suffisamment dans les détails pour que l’on ait cet impression magique d’être à tes côtés, en train de marcher dans les allées du marché ou sur le chemin de l’école avec tes enfants, même les odeurs de cuisine me titillent les narines!! De gros bisous from France, on t’envoie tout ce que l’on peut pour que tu continues tes nouvelles aventures avec cette belle énergie qui te caractérise tant. Continues de nous surprendre

  14. oh que de changement, ça faisait longtemps que je ne t’avais pas lu.
    Je te souhaite encore pleins de jolies découvertes, et de courage pour les moments ou ça va moins bien, les enfants sont toujours aussi beau et la petite dernière a bien grandi non??
    C’est cool , j’ai voyager devant mon ordi !!!
    bonne journée ou bonne nuit, j’en sais rien !!!

  15. Merci beaucoup pour ce partage Cilou, nous voyageons tous avec toi et c’est trop cool !!!
    Comme dans Kung Fu panda : Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd’hui est un présent, un cadeau !
    Alors profite en !!
    Prends soin de toi et des tiens

  16. Merci pour ce super reportage, je ne sais pas quel débit tu as, mais il m’a bien fallu 5 mn hier soir (avec 1/2 méga) pour charger toute la page et vu le nombre de photos, je pense que j’y aurais passé plus d’une heure pour ma part pour le rédiger… ici en France donc je tire mon chapeau si tu as en plus encore moins que moi

  17. Il est vrai que vous êtes dans un pays ou tout est tellement différent qu’on perd ses repères. Des que tu recevras tes cantines, tu pourras mieux t’approprier ton logement. Pour la famille et les amis, je compatis complètement mais peut être que tu auras quelques visites… Courage ma belle , en tout cas merci pour ton partage

  18. Que de découvertes et de nouveautés. Un vrai changement culturel qui ne doit pas être si facile et on le ressent bien dans tes dernières lignes. Mais il faut méditer, profitez de l’instant présent et se dire que c’est une aventure hors du commun pour vous.
    Il y a eu tellement de changement pour toi : te retrouver au foyer, ne pas parler la langue, attendre les autres françaises pour se balader … Mais je suis sûre que tout va s’arranger, tu es une battante !!! Et puis, je suis sûre que des voyages vont se programmer et que tu vas bientôt revoir des gens connus.

  19. Bonjour cilou! Merci pour cet article, c’est vrai que c’est tellement bien écrit qu’on a l’impression de se balader à tes côtés et de découvrir les choses à travers tes mots!
    Je me demandais s’il y avait des nanas expat´ qui te connaissaient avant grâce à ton blog. Ça ne m’aurait pas étonnée et je me disais que ça devait être trop chouette pour elles de découvrir que ouiiii! C’était bien chez elles que tu allais atterrir!
    Puis j’ai lu le commentaire de « kikinou » et je pense qu’effectivement elle te connaissait d’avant! Tu nous raconteras tes rencontres?
    Bon courage pour ton acclimatation et continue d’écrire! Tu le fais tellement bien!

    1. Ma soeur me demande souvent si Ciloubidouille a été découverte… En fait, j’en sais rien. Kikinou est une nouvelle arrivée et on s’est rencontrée dans un séminaire avant de venir ici.
      Pour les autres, si elles me connaissaient d’avant, personne ne me l’a dit :).

  20. Trop contente d’avoir des nouvelles 😉 même si ce que je lis entre les lignes m’attriste un peu : tu sais, tu restes une copine, alors viens discuter. J’ai vu de jolies choses, va falloir monter une boite d’import export et se faire des swaps trop sympas ! Bref, les débuts sont durs, je m’y attendais un peu mais tu vas prendre ton rythme et tes marques et ça ira bien mieux ! Énormes bisous à toi et tout le monde !

  21. Heureuse de lire la suite des aventures d’la famille Cilou !

    Je compatis pour le manque de la famille et des amis. C’est pas du tout facile d’apprendre a vivre sans. Avec le temps, ça s’estompe, on se recentre sur la famille primaire et on s’en sort. Ça renforce énormément les liens du couple et des enfants. On devient une unité familiale a toute épreuve.

    On ne retrouve pas du tout les relations qu’on chérissait tant, mais on construit d’autres relation qui nous apportent d’autres choses, et en ça, on s’enrichit. Le cœur a cette faculté de grossir pour faire de la place a toutes les personnes qu’on aime. On ne les oublie pas, elles sont au chaud dans notre cœur 😉

    Sinon, tes enfants sont supers ! Ils ont l’air acclimatés, c’est fou cette faculté qu’ont les enfants de prendre les choses de manière beaucoup plus ludique que nous… Ils sont trop forts !

    En attendant un nouvel article, je te sers dans mes bras (mêmes s’ils te sont inconnus mes bras, le réconfort n’a pas de frontière) et te souhaite de rester le plus souvent possible dans les « hauts »

    Amicalement
    Sabrina

    (PS : est ce que tenron peut nous donner ses recettes ???!?! Je bave pour les raviolis grillés !!)

  22. Je n’ai encore jamais commenté mais te lis depuis des années (déja!)…(haaan c’est pas sympa…)
    Je me suis expatriée un an étudiante. Au Québec. Pas de barrière de langue (quoique) mais aucun encadrement pour la paperasse et surtout je me suis retrouvée seule loin de tous mes proches. Je comprends ce que tu ressens, c’est excitant sans l’être. C’est pas du tout ce que l’on avait rêvé mais avec du temps, cela devient notre nouveau rêve.
    Je suis revenue en France. Mais une partie de mon cœur est restée la bas.
    En tout cas, ces billets me remplissent de nostalgie (découvrir des modes de vie différents ça reste ou qu’on soit une expérience!) et me font sourire. J’espère en lire plein d’autre.
    Et plein de bidouilles aussi car le plus souvent je m’empresse d’essayer…à ma sauce.
    Enjoy!

  23. Coucou ma Cilou !!! J’ai voyagé grâce à toi. Que de changements !!! Il faut du temps pour s’acclimater à une culture différente mais je sais que tu as assez de ressources en toi pour y arriver 😉

    On est tous là (tes « amis »virtuels et ta famille, tes amis) à attendre avec beaucoup d’impatience les nouvelles de la Cilou family, alors quand tu publies un nouvel article : c’est que du bonheur !!!

    Tes enfants sont magnifiques et ont l’air super à l’aise dans leur nouvel environnement. C’est cool !

    Comme beaucoup, je souhaite te retrouver plus souvent dans tes moments « hauts » que dans les bas. Courage, t’es une nana fabuleuse et puis faut pas oublier que t’es une fée 😉

    Bisous de réconfort
    A très vite <3

  24. Wahouuuu!
    Et bien le quotidien a ses multiples facettes! Le test Koh-lanta je l’aurais peut être fait mais pas manger l’assiette entière! ¨Pas téméraire la nana ^^

    Tes enfants ont l’air de bien s’acclimater tout de suite, très souriant et pour Siloë je compatis ma Mogwaï est dans la même période… Un peu l’impression d’avoir une ado en face de moi!

    Allez les baisses de formes sont là mais c’est un passage obligatoire, prend ton temps, trouve le bon tremplin, noie toi sous des tonnes de perles en attendant de nous déballer tes malles mystérieuses!!! On est là, on te lit, on rêve grâce à toi et on te soutient! Se voyage est une énorme aventure mais il y aura une fin, en attendant essaye d’absorber le plus de choses possible là bas pour que l’expérience soit inoubliable et sans regret!

    Plein de bises pour te réconforter et pleins de bonnes ondes pour toi et ta famille!

  25. Merci beaucoup pour cet article que j ai déjà lu deux fois hier soir … Je reviens spécialement ce matin pour mettre un petit commentaire… j imagine ta frustration à ton réveil, de voir qu’il n’y avait aucun commentaire après avoir tellement galéré pour mettre ton article en ligne. Alors encore une fois merci pour ta patience, pour ton partage honnête, sans faux semblants. Et merci pour le voyage, les images, le quotidien que tu partages avec nous. Le sourire de tes enfants est tellement beaux et puis tout le monde même ceux qui ne t’on jamais rencontré « en vrai » savent que tu as les ressources pour vivre pleinement la Chine même si on comprend parfaitement que la séparation et la réalité chinoise soient durs.
    bon courage !!

  26. Vous vivez une aventure tellement importante, à tous les niveaux.
    Pas étonnant que tu aies besoin d’un temps d’adaptation, que tu passes par des coups de blues …
    Si chacun de nos petits mots peut te redonner un tout petit peu de boost, alors c’est avec encore plus de plaisir que je laisse celui-ci !
    Merci vraiment beaucoup de prendre le temps de publier tes billets, c’est un très beau cadeau que tu nous fais.
    Je découvre votre vie « là-bas » avec beaucoup d’intérêt et une vraie curiosité de petite fille !
    Profitez bien de ces moments hors du temps …
    Par contre, moi, tu vois jamais je n’aurai goûté aux oeufs de 100 ans ^^
    Bises !

  27. super cet article cilou !!!!
    on voit un peu mieux comment vous vivez.
    et t’inquiète pas je suis sûre que le moral sera meilleur une fois vos cantines arrivées. D’une tu seras occupée pour un moment à tout ranger lol
    et des 2 tu vas récupérer ton matos pour bricoler, tes livres, tes accessoires de cuisine….. Enfin une grosse partie de ton chez toi (enfin chez vous 😉 ) et je suis sûre que rien que ça, ça te fera du bien.

    bisou cilou !!!

  28. Tu as les ressources pour rebondir !!!
    Merci pour la patience dont tu fais preuve pour nous donner un chouette article 😉
    Et je te suis sur Facebook, comme ça j’ai des nouvelles régulières !

  29. Coucou!!!
    Lectrice de l’ombre (enfin pas complétement, je commente de tps en tps et je me souviens d’une prise d’otage de ton blog à laquelle j’avais participé lors de la naissance de SiloëJolie Fée!!!!), je suis ton blog depuis des années et cet article m’a mis les larmes aux yeux. Alors je t’envoie tous mes encouragements et j’espère que les nombreux messages que tu vas recevoir à n’en pas douter vont pârticiper à te rebooster.
    Moi, qd j’ai un coup de blues, je lis ton blog…alors je vais t’en conseiller un (en espérant que tu ne le connaisses pas déjà…) qui te plaiera j’en suis sûre et en plus il te donnera de super truc pour faire ta déco et personnaliser ta nouvelle maison… J’ai nommé le blog: tetedange.canalblog.com
    Courage ma belle, je suis certaine que tu vas t’acclimater, relativise, il y a pleins de belles choses autour de toi et dans ce que tu vis et peut-être as-tu déjà une visite de ta famille ou d’amis prévue?
    Bon courage à toi et pleins de bizous à toi et ta famille.

  30. contente de lire cet article et de voyager virtuellement !! merci de nous faire partager tout ça (surtout que ça te prend une energie et un temps fou )
    en ce qui concerne ton moral je suis sure que ca va aller , je ne peux pas savoir ce que tu ressent (je ne suis jamais partie de mon sud natal et toute ma famille y est ) mais en tout cas une telle aventure est je pense forcement intense en tout et surtout en sentiments (bons ou mauvais ) alors courage et repete : JE SUIS UNE FILLE SUPER ET CA VA ALLER !!
    a tres vite pour la suite des aventures ciloubuesques !!

  31. merci pour cette article,sa donne tres tres envie de vivre une vie d’expat,meme si ça doit etre dur au quotidien,l’ouverture au monde et la decouverte d’un pays est super enrichissant.
    merc merci merci de nous faire voyager a travers ton oeil!!!
    plein plein de bisous,continu cilou de nous faire « rever ».

  32. J’aime toujours te lire. Même à l’autre bout du monde, tes articles sont toujours aussi chouette. Et là en plus, à travers toi, on découvre un pays, des moeurs, des plats surprenants etc. Bref tu assures ! Chapeau !

    Extra les effectifs des classes pour tes loulous. C’est un sacré avantage, tant pour les élèves que pour les professeurs. Tes loulous vont progresser à vitesse grand V.

    Bouh la fin de ton article m’a mis la larme à l’oeil. J’imagine que quand le bourdon t’envahit, l’éloignement et l’absence de tes proches doit être pesante. N’hésite pas à cliquer pour papoter si besoin ;).

    Sinon je suis partante aussi pour un swap avec toi et Yoko, si ça vous dit :mrgreen:

    Je t’embrasse fort fort fort 😉

  33. Je n’ai qu’une envie : te faire un énorme câlin réconfortant ! Une native du 23 Avril comme toi va vite rebondir ! Tout est tellement différent, c’est normal d’avoir des coups de blues ! Le climat y est pour beaucoup. Pleins de bisous pleins d’énergie positive.

  34. Merci Cilou de ton partage et de ta générosité, comme toujours. Je te suis aussi sur Facebook et c’est toujours chouette d’avoir de tes nouvelles.
    Ton séjour ne fait que commencer, laisse-toi le temps.
    Mon 3 ans qui a je crois peu d’écart avec la tienne (du mois de mai) est aussi dans une phase démoniaque 👿 .

  35. ayé un petit copié-collé pour te faire plaisir et te montrer que je te suis, mais putain, marche moins vite STP au milieu de cette foule, je reste coincée devant les pauvres poissons !!!! pfff…..chui pas en état moi …. 😥
    Et dis aux chinois qu’ils arrêtent de fabriquer et nous inonder de minis choses qui ne servent qu’à détruire notre planète et nous obliger à trier nos tiroirs, nos panières, nos poches avec un ravissement 👿 ..evil dents !!!! euh…évident !!!! 😉

    Gros bisous ……je disais donc, hier soir :
    tout pareil pour les commentaires, j’étais un peu décontenancée en voyant ta mine sur la dernière photo, j’aurais bien voulu te faire éclater de rire à ce moment là …. super reportage , ça fait un contraste entre les photos de tes enfants et leur activités et celles des étals , des échoppes , des pauvres poissons …ça donne la mesure du sentiment que l’on peut ressentir loin de ses proches et de notre confort français autant matériel que visuel et gustatif …. en revanche je mangerai bien les pâtes au soja je suppose !!! putain, ma gourmandise prend le dessus !!!! Bon quelques blagounettes que tu connais peut-être pour te faire sourire un tantinet :
    Qu’est-ce qu’une luciole qui a pris du viagra ?
    – Un néon.
    Que fait Jean-Claude Vandamme lorsqu’il est dans sa voiture ?
    – Il fout l’contact !
    La maman d’Émilie n’est pas contente.
    – Regarde, le lait a débordé, je t’avais pourtant demandé de regarder ta montre.
    – Mais je l’ai fait, il était exactement 8H10 quand le lait a débordé !

  36. Merci, merci de nous faire partager ton aventure peu commune et pas facile… ton récit est passionnant, sans le narcissisme qu’on trouve si souvent dans les blogs(!), tous ces petits détails que tu sais repérer… bref, génial, on te lit avec gourmandise.

  37. Un grand merci pour cette immersion en Chine que tu nous offres de façon si vivante, comme à ton habitude. Je ne doute pas un seul instant que tu sauras faire une opportunité de toutes ces contraintes. Les malles vont arriver bientôt avec un peu de France à l’intérieur et ce sera déjà un grand plus. Et puis tes copines françaises vont vite se rendre compte de leur grande chance d’avoir une expat comme toi près d’elles !???????????????????????? bisous, bisous

  38. merci pour ce super reportage! J’ai l’impression de voyager aussi….! ça doit pas être facile , j’imagine bien!!! Mais quelle merveilleuse aventure…… !Vous êtes soutenue moralement 😆 par vos nombreux lecteurs…. on pense à vous yous bon courage à bientôt

  39. Je viens de lire les articles concernant votre expat, contrairement à ce que vous dites c’est ceux qui m’intéresse le plus, sûrement mon esprit d’aventurière! 😉
    c’est vous et votre famille les aventuriers, alors c’est peut être pas ce que aviez imaginé mais ça va peut être être mieux!! 😀 , je suis de tout cœur avec votre message a vous même a la fin de votre article, go go go!! 😉
    Un bisou a chacun de vos enfants!!! Ils me manque les mercredi!! Bouhouuuu mais contente de les voir au fil de vos articles!
    Et une grande accolade pour vous!!

    Et… GOOOOOOOOOO 😉 😉 🙂

  40. Tes articles sont tous savoureux et ceux sur votre expatriation sont très attendus. Je pense souvent à vous même si on ne se connait pas et je vous trouve tous si positifs et ouverts. C’est une vrai leçon de vie. Pour les coups de blues sont normaux, et comme toutes j’ai envie de t’envoyer pleins d’ondes positives. Pourquoi ne pas donner ton adresse sur FB pour que l’on t’envoie tous des cartes de France?
    Gros bisous à la tribu

  41. Oh, les jolies fleurs que je t’avais envoyées se sont transformées en ??? Donc je traduis : un trèfle à 4 feuilles porte bonheur et un tournesol plein de soleil, celui de l’amitié de toutes celles (et de ceux) qui te lisent.

  42. Merci pour ce moment d’évasion (alors que je suis censée bosser!!) Tu vas certainement avoir bcp de coups de blues (normal non, qd on est loin de tous ses repères!?), mais si j’ai bien compris, tu pars pour une pèriode définie. Cela va peut-être t’aider ds ces moments-là. Alors profite, profite de tout! Ca ne fait pas très longtemps que je vais sur ton blog, mais à priori, vu ta créativité, ton imagination, etc, etc, je suis certaine que d’ici peu tes journées ne seront pas assez longues………! 😉 😀

  43. Que la force soit avec toi ! Courage !
    J’ai vécu aux Antilles après mes études, donc un peu jeune et sans enfant ni de zhom… je capte très bien ton côté mélancolique ! Mais ça va passer, faut tenir ! à l’époque je n’avais pas Internet, juste un fax pour ma mère, j’avais des dessins et des messages d’amour qui dégueulaient du fax jusqu’au sol quand je rentrai le soir après le boulot, c’était très rigolo ! De grosses bises et au plaisir de te lire !

  44. J’ai adoré lire ces lignes de votre nouvelle vie, avant je prenais plein d’ idées pour mes anniversaires en tant que grand-mère et maintenant je m’échappe du quotidien pour vous suivre en Chine.Merci

  45. Coucou
    J’ adore ce genre d’ article et j’ en suis très fan .. Découvrir une nouvelle culture et que tu nous l’a fasse partager a ce point je trouve ça génial ..
    Par contre je serais aussi triste que toi si je devais quitter ma famille et mes amies pour aussi longtemps . C’ est vrai qu’il faut trouver la force de rebondir et voir le côté positif de tout ça .. Facile a dire et pas forcément facile a faire..
    En tout cas je t’ envoie pleins d’onde positives . J’ espère malgré tout que tu arrives a les joindres par skype( a moins que de ce côté la internet fasse aussi des siennes ) de gros bisous
    À bientôt .

  46. Merci pour ce superbe article, merci de nous faire voyager avec toi.
    Bientot un atelier avec tes nouvelles copines ??
    Garde le moral, et pense aux prochaines vacances en France quand tu as un coup de blues.

    A bientôt

  47. Très chouette ton article : continue, stp, ça nous fait aussi plaisir. Je t’envoie plein de courage pour affronter et t’adapter à l’inconnu et la différence. Je sais que mes propos ne sont que lieux communs mais ils sont sincères. Pense à tes lecteurs, ils pensent à toi!!! Et plein de joie et de bonheur sur toi et ta famille. Flouuuuu, voilà la poussière d’étoiles, tu l’as vue??? Le temps de faire le trajet jusqu’à Wuhan et c’est bon!

  48. Ah ça y est ça marche ! On nous avait bloqué !!!

    Comme on dit chez moi  » Pleure un peu, tu pisseras moins », très chic oui, mais efficace. C’est NORMAL d’avoir le cafard. Tu es en plein parcours initiatique, tu vas passer le cap et tu regarderas cette période des débuts avec bienveillance dans quelques mois à ta prochaine visite aux crapaux. Moi je me souviens de mon départ pour Montréal, où j’ai eu un choc culturel bien moindre mais des coups de grizous malgré tout… je me shootais en snifant mes vêtements et mes livres qui avait encore l’odeur de « ma » maison….

    Mesdames les expat voisines de notre Cilou, prenez soin d’elle, on vous la confie mais on veut la retrouver épanouie et heureuse dans 3 ans !

  49. Bienvenue chez les expats! 😆
    Cilou, lire tes com me fait penser que tu as un gros avantage dans ton statut de femme expatriée: de l’écoute et du soutien par brassées! Ce n’est pas toujours facile de recevoir de l’empathie quand on est en décalage total avec « la vraie vie ». Forcément tout va bien pour la femme expatriée! 😎 Derrière ses coups de blues, elle envoie du rêve alors on ne va pas la plaindre dans ses problèmes de riche. Combien de personnes aimeraient être à sa place? Et combien de personnes se sentent pourtant incapables de prendre un virage qui changerait leur quotidien? C’est tout le paradoxe. Tu as eu l’audace de le faire, tu trouveras les ressources pour continuer cette aventure qui t’apportera bien plus de positif dans ta vie que ce que tu peux espérer aujourd’hui, je n’en doute pas! Ton chemin ne fait que commencer, tes multiples découvertes aussi…

  50. Toujours autant de plaisir à lire tes articles, j’adore découvrir la Chine à travers votre séjour. En ce qui concerne les hauts et les bas du moral, les débuts sont toujours un peu difficiles (je ne suis pas allée aussi loin mais 4 ans en Guadeloupe ça laisse de traces surtout quand ça se passe moyen…) mais heureusement tu sembles bien entourée dans le village et avec ta jolie tribu pas le temps de s’ennuyer !!!

  51. Super article comme toujours ! De l’émotion, du rire (la déco chinoise, hum, hum….)….mais Ciloubidouille heureusement que l’acclimatation est compliqué (la langue, la gastronomie….) heureusement qu’il vous faut faire des efforts pour vous adapter, ça occupe l’esprit et évite sûrement un trop gros spleen.
    En tout cas, nous ici, on est avec vous, on vous encourage et on attend vos bidouilles et articles avec graaaaande impatience.
    Je vous souhaite du bonheur et une adaptation rapide.
    isabelle

  52. Contente de te lire 🙂
    Laisse toi le temps de construire une nouvelle vie de Cilou à la chinoise.
    Garde ton leitmotiv’: Tu réalise un de tes rêves !!! et offre à tes enfants cette richesse, cette ouverture vers l’autre incroyable.
    Et en plus tu as la chance d’être entourée par autant de personnes bienveillantes, tu vas quand même pas te plaindre 😉
    Et pis, le manque va certainement multiplié l’émotion des prochaines retrouvailles, les fêtes de fin d’année seront encore plus belles! (Vous rentré à cette occasion ?) .
    J’ai pris beaucoup de plaisir à te lire et à voyager à travers ton récit. Merci Merci pour ce bel article plein de courage pour les débuts compliqués et toutes les petites contrariétés.
    Nadège

  53. Je viens de lire tes deux articles chinois coup sur coup, merci, oui vraiment merci de nous faire découvrir ce pays, sa vie à travers tes yeux d’expatriée.

    Le dernier paragraphe me rend triste, mais j’espère que tu va rebondir.

    Je découvre déjà plein de clichés via Instagram, mais là avec les explications c’est le top.

    Il est 11h34… tes nouilles m’ont ouvert l’appétit mais je dois résister encore une heure

  54. oh là là tout ce courage!!!! mille mille merci de nous faire partager tous ça ! quel dépaysement … bon ça fait longtemps que je n’ai pas commenté mais je suis tes aventures en chine +++ merci de prendre le temps d’écrire tous ces articles de nous décrire vos vies vos aventures
    très chouette famille 🙂 plein de bisous et de courage 😉 à bientôt Marie

  55. merci je suis à la trace vos aventures et m’en regale, j’imagine bien ce dépaysement pas facile du début mais qui ne dure finalement pas si longtemps, on se crée vite des nouveaux repères qui finissent pas faire comme si on était chez soi au bout de quelques semaines…je suis sure que le prochain article aura une autre conclusion .. Mais je te souhaite beaucoup de courage pour cette mise en place qui je le sais est bien dure au début … Bon courage .. mais je suis quand meme bien envieuse malgés ces difficultés du début de votre belle aventure familiale …
    bizz céline

  56. Je te suis depuis un long moment déjà, et là d’autant plus, courage cilou les retours en france seront encore plus fort et ce n’est pas en cdi en chine… 3 ans au final ça passe vite, et tu découvre plein de choses que tu partages avec nous, c’est un vrai plaisir de te lire.
    plein de bisous et de courage.
    Margotte 🙂 🙂 🙂

  57. . Je suis super méga contente de pouvoir te suivre tout là-bas, on découvre comme toi, ne manque que les odeurs. Je pense bien fort à toi, t’envoies des ondes de courages et de douceurs. Merci de nous faire partager tout cela ?

  58. Je suis expat en Hongrie où certes le décalage est moindre avec la France, mais la langue aussi compliquée que le chinois (j’ai pris des cours) et les hongrois sympathiques comme des gardiens de prison (et hyper nationalistes). Ce que tu décris à la fin est normal et franchement, même après 2, 3 ou 4 ans (j’en suis à ma 4ème année), ton moral a toujours énormément de hauts et de bas. Et je rejoins le commentaire d’Angie, là où tu as beaucoup de chance, c’est que tu as une famille et des amis en France qui je pense te soutiennent beaucoup (ce qui est très loin d’être mon cas par exemple). La vie en expat est loin d’être un rêve, surtout quand tu avais un boulot que tu aimais, un réseau social qui te comblait en France, mais je suis sûre que tu réussiras à faire ton trou (et dis toi que ne pas avoir à faire les courses seule et les repas, ce qui est mon cas ici est un très très gros avantage dans ta vie quotidienne). Bisous.

  59. Mille mercis encore pour ce partage d’aventures, d’émotions et de tranches de vies!
    Le petit coup de blues est tout à fait normal… Tu as besoin de te poser les bonnes questions pour t’aider à apprécier ce qui t’attend. Tu vas prendre tes marques, retrouver tes/vos affaires et tout ira mieux (en tout cas, si toi tu n’y arrives pas… personne ne le pourra!)
    Bref, on pense bien à vous et bravo pour les rentrées de tes petits/grands qui ont l’air d’apprécier cette nouvelle vie!
    Et Zhom, il s’est bien habitué?
    Nous attendons avec impatience tes nouveaux articles et nouvelles bidouilles.
    Plein de réconfort et de pensées à vous 6

  60. Allez Cilou accroche toi , on est toutes avec toi !
    Juste le temps de rebondir , de te mettre un petit coup de pied aux fesses et je sais que tu vas tout dechirer

    Tu as l air bien entouree , meme si ca ne remplace pas ceux qui te manquent tant …
    On t embrasse et on t aiiiiiiiiiiiiime

  61. Ben alors? Un petit coup de mou? Allons, allons… Bon c’est sûr que quand tu as annoncé que vous partiez en Chine, je me suis dit « Peuchère ». Mon homme a déjà essayé de me vendre la chose et j’ai toujours dit non. Pourtant nous avons déjà été 2 fois expatriés dans des contrées lointaines, mais pour moi l’Asie ça veut dire du monde (mais vraiment NOIR DE MONDE), ne pas pouvoir parler la langue (ou en tout cas pas assez pour développer une discussion complexe avec l’autochtone), et donc vivre dans un village d’expat (et donc pourquoi partir si loin si c’est pour vivre entre européens?), sans parler de l’hygiène, de la pollution, etc. Bon la réalité est bien plus complexe, c’est sûr – et heureusement!- et je te remercie de la partager avec nous. Peut-être que tu me feras changer d’avis?!
    Alors, reprends vite du poil de la bête! Ça va passer, c’est le temps de s’acclimater (au pays et à l’absence). Pour notre 1e expatriation, mon mari avait vraiment le mal du pays. Alors au bout de 6 mois, nous sommes rentrés une semaine… Ben au bout de 2 jours, il m’a dit « Bon, et c quand qu’on rentre chez nous? ». Du coup après, nous avons profité du pays à 300%. Et lors de notre 2e expat, nous ne sommes pas rentrés en France avant 2 ans!!!
    Bisous et courage! Et si tu nous donnes une boite postale, on t’enverra tous une petite carte de France, ça te reboostera 😉

  62. Encore un chouette article, MERCI
    J’avoue, j’ai quand même un peu honte d’avoir été si impatiente de te lire à nouveau, quand on voit la galére pour écrire et publier tes articles 😳 😳
    Alors comme il est dit plus haut, sache qu’ici il y a un grand nombre de personnes qui pense à toi ( à vous 6) et qui envoie pleins de bonnes ondes positives.
    A très bientôt pour de nouvelles Cilounews ou Ciloubidouilles
    Bizz à toute la famille

  63. coucou

    MERCI MERCI pour cet article (et les autres) !

    Courga ecilou on est derriere toi !!!! une nouvelle vie avec autant de changement ca doit forcement perturbé mais vous etes tous les 6 et c’est ca le plus important, tes parents, amis seront tourjours la à ton retour et avec toi meme en Chine !

    je pense que tu peux voir mon adresse mail… peux tu m’envoyer ton adresse en chine ?

  64. Merci pour cet article, avant tout émouvant mais aussi intéressant.. dépaysan… merci de prendre (perdre) ce temps à télécharger les malgré tout très nombreuses photos!
    Très bonne suite d’acclimatation à vous tous… (et ton mari? il s’y fait à sa nouvelle vie?)

  65. Bonjour,
    C’est normal les coups de blues, ce n’est pas évident surtout aussi loin. Il faut arriver á tenir le coup quitte á se faire aider par les autres expat. Café et autres sorties permettent de se retrouver « entre copines » qui connaissent toutes le même problème et parfois ça permet de relativiser.
    En tout cas merci de nous faire partager votre quotidien, et de montrer qu’expat (même quand tout est payé, ce qui n’est pas mon cas) ce n’est pas tout rose.
    Merci et bises aux enfants !

  66. ravie d’avoir des nouvelles du bout du monde!votre nouvelle vie se met en place et ce sont les enfants qui en donneront le rythme…
    côté moral, quelques ajustements sont à faire mais ça va s’équilibrer au fur et à mesure des rencontres et des projets! c’est sûr que mis bout à bout l’éloignement, le fait de ne plus bosser, le contact moyen facile avec les locaux,la façon de faire ses courses et le pompon, la pluie…au début, ça peut jouer. mais les gens sympas rencontrent des gens sympas et dans 3 ans tu pleureras sur ton retour! j’attends avec impatience les chinoiseries que tu pourras bidouiller maintenant que tu es en « vacances »…peu importe qu’il faille quelques jours pour avoir un article, ils sont toujours aussi bien…merci pour cette découverte du mode de vie chinois. byz

  67. Je te suis via Instagram et aujourd’hui j’ai pris le temps de lire ET commenter ton article, pour t’aider à garder le peps !

    Pas facile effectivement à l’autre bout du monde et sans les proches, mais tu vas y arriver et dans quelques semaines ça ira beaucoup mieux !

    Plein de courage, on attend tes bidouilles made in china !

    Des bises

  68. coucou, bon bah je ne me manifeste jamais pourtant je suis lectrice assidue depuis …?? (je t’ai connu sur MM et ça date …) mais allons y, 12 septembre, c’est surement une date important donc ça vaut un commentaire 😉 j’adoooore tes articles, ta façon de nous les présenter (car c’est pas le tout d’écrire, tout le monde peut le faire, par contre le faire en partageant réellement c’est plus ardu), la passion que l’on ressent très souvent, ce petit grain de folie qui est toujours latent et pis cette tendresse dans la narration: t’essayes toujours de tempérer le truc, mettre de l’optimisme, c’est pas plaintif, c’est sincère et ça touche forcément … je trouve cet article encore plus vrai que les autres car il délivre une Cilou parfois cachée, habitués que nous sommes parfois à une (adorable)Wonderwoman qui parvient à faire des trucs de dingues qu’on ne saurait reproduire meme pas avec un manuel de 500 pages 😯 une Cilou un peu paumée et en manque de repères … mais c’est tout à fait normal et je te remercie d’ailleurs pour la dose de confiance que tu mets dans cette relation que tu entretiens avec nous, lecteurs qui te permet de te livrer de cette manière. si je devais te définir je le ferais par: étonnante et pleine de ressources, donc nul doute que tu rebondiras, meme si les périodes de « bad » vont surement encore être nombreuses. Bizz!!

  69. Merci de nous faire voyager en l’espace d’une comm’
    C’est carrément dépaysant et je comprends qu’il faille du temps pour s’adapter. Je pense qu’avec le temps tu vas connaitre de plus en plus de personnes et tu n’auras plus le temps de t’ennuyer !
    Les enfants ont l’air ravis en tout cas, bref c’est une chouette expérience pour vous tous !
    Biz !

  70. Merci pour ce recit , courage pr tes moments de cafards.
    je vois que tu as du courage pour decouvrir la cuisine chinoise …Moi …beurk…j’aurais bcp de mal ! ! !!

  71. Courage, courage, courage ! Quand tes caisses arriveront et que tu pourras recommencer à bidouiller, je suis sûre que ce sera plus facile. En attendant, tu as quelques bons gros bouquins sous la main ? (Je t’en envoie, si tu veux.)

    Et merci pour cet article, merci pour le temps passé à le rédiger et le télécharger, je trouve tout ça vraiment passionnant !

  72. …..La distance….. quelle épreuve…

    Certes, loin des yeux ne signifie pas loin du coeur, mais c’est redoutable dans les moments de cafard, de doutes.
    J’espère au moins que Zhom n’est pas débordé par ses nouvelles fonctions en Chine, car si en plus tu dois composer avec son investissement dans ses nouvelles fonctions, ça doit faire beaucoup en effet.

    Il n’en demeure pas moins que tu as tes loulous sur lesquels tu peux compter, ils doivent te solliciter suffisamment pour faire défiler les journées.
    Et puis j’imagine qu’avec ton esprit vif et curieux, tu dois « chiner » (c’est le cas de le dire) des idées, des projets, des aménagements…

    Pense à ce que tu vas en retirer à ton retour, des cours de cuisine chinoise, une adaptabilité hors paire et surtout la JOIE DE REVENIR !!!
    Allez courage, ça va le faire !
    😆

  73. Bon courage pour la suite !
    A ce que j’ai cru comprendre, tu n’es pas la seule expat’ à avoir un peu de mal à t’acclimater…

    Mais y’a pas de raison que tu n’y arrives pas !!

  74. Bonjour Cilou,

    Cela fait quelques années que je suis ton blog et tes aventures, j’adore la personnalité qui se dégage de tes articles, bref je suis une grande fan et je me décide aujourd’hui à t’écrire un mot.

    Ma famille et moi avons également été expatriés en Chine, à Suzhou. Nous y sommes restés 3 ans. Lorsque j’ai lu ton premier post sur votre arrivée et votre installation à Wuhan je me suis revue là-bas, j’en ai eu les larmes aux yeux…tout ce que tu décris est identique à ce que nous avons vécu, lorsque je vois tes photos je sens les odeurs, j’entends, bref j’y suis…

    Les premiers temps ne sont en effet pas faciles, mais tu as l’air d’avoir déjà beaucoup de connaissances et ton Ayi a vraiment l’air formidable, quelle chance. L’éloignement te pèse, c’est normal…peut-être aurez-vous la chance d’accueillir des amis ou de la famille, ce sera tellement beau de leur faire découvrir ce monde!
    Je t’avoue qu’au début de notre séjour, j’étais contente d’avoir acheté l’intégrale de « Desperate Housewives »!!!

    A présent (cela fait cinq ans que nous sommes partis de Chine) je vois cette expérience de vie comme une chance inouïe; j’en ai profité entre autres pour apprendre à cuisiner chinois, à parler le chinois, qui n’est pas si difficile qu’on peut le croire, à écrire et lire les caractères (ça c’est déjà plus costaud!!!), nous profitions de nos vacances pour visiter le sud-est asiatique, ainsi que les merveilles de Chine.

    Bref, tu verras que 3 ans ce n’est rien, ça file et lorsque vous retournerez en France rien n’aura changé, les amis seront toujours là et ce sera comme si vous n’étiez jamais partis, sauf que vous aurez tous un truc en plus, vous aurez toutes ces anecdotes, ces souvenirs en commun, cette magnifique aventure que vous aura tant apporté et vous serez heureux!

    Je te souhaite le meilleur pour votre séjour, que tu continues à t’éclater dans tes bidouilles, à prendre aussi bien soin de ton entourage et de toi…

    Je pense très fort à toi et à ta famille

  75. Vraiment très intéressant ce billet !
    Hâte de lire la suite de tes aventures !
    Je regrette que mon frère n’ait partagé aucune de ses expériences de vie en Chine en rentrant. On n’a même pas vu de photos … A chaque fois, il dit « La prochaine fois ».
    Il était logé dans des familles d’accueil à Pékin et le portrait qu’il brossait des personnes chez qui il était hébergé n’était super … surtout celui des femmes.
    Actuellement, il cherche à y retourner en garçon au pair. Enfin s’il trouve au Japon, ce sera encore mieux pour lui.

  76. Merci pour le partage de ta vie dans ce nouveau pays
    comme les autres je te fais parvenir mon soutien et je suis sure que très bientôt le moral sera au beau fixe
    Un coup de blues c’est normal au début mais tu vois, on est toutes avec toi avec le cœur On ne te connais pas mais depuis le temps que nous suivons ton blog, tu fais partie de notre univers
    Bisoussssssssssssssssss

  77. Merci de ce message.
    Mais si, c’est promis, ça va aller!
    Tu commences déjà à établir des liens alors que tu pourrais en être encore au stade où tu restes enfermée chez toi à ne plus bouger…
    ça va aller, promis (et les cantines seront bientôt là!!!!)
    En tout cas, c’est vachement de suivre votre vie par les photos avant d’avoir les sous-titre dans un article, qui, même s’il est dur à faire, est génial à suivre… ça vaut le coup, vraiment!

  78. C’est tout à fait normal ce que tu ressens. Les débuts dans un nouveau pays sont toujours stressants et plein de bouleversements. Je me rappelle surtout des problèmes administratifs, du dépaysement, de l’éloignement des siens. Puis, petit à petit, on fait siennes toutes les différences de notre pays d’accueil, et les choses de font de mieux en mieux.
    Accroche-toi à tes enfants, dans ces moments, ce sont eux qui te pousseront à avancer.
    Bon courage et merci de nous tenir informés de ta belle aventure humaine.
    Plein de bisous

  79. Les malles sont arrivées? Parce que ça c’est un super booster de moral! Un peu comme le Père Noël qui passerait pour toute la famille! On les ouvre et on se dit « mais oui j’avais pris ça, ça ne sert à rien mais c’est à moi! »
    Courage, la saison des pluies aussi va se terminer!
    Un abrazo mexicano!

  80. Courage!

    Nous attendons avec impatience tes articles, et les apprécions d’autant plus que nous savons quelles galères tu endures pour les mettre en ligne.

    Merci de nous faire vivre tes (vos) découvertes de la chine et de ses particularités.

    Je vote pour que tu crées une société d’import-export pour les petites chaussures colorées et les parapluies. Pourquoi y’en a pas chez nous? Y’a pourtant déjà plein de trucs fabriqués en chine!
    Par contre, pour l’import des crapauds, bofbof! 😀

    Plein de bonnes zondes!

  81. J’adore ces posts chinois…

    Perso je n’ai pas d’expérience d’expat (quoique, Sud de la France –> région parisienne ça compte ? :-)) mais il y a pas mal de couples dans mon entourage proche qui ont vécu ça (Inde, Corée, Maroc…), à chaque fois des nanas qui suivaient leur mari (comme quoi le MLF a encore du taf) et à chaque fois, elles sont toutes passées par des gros coups de calgon au début. Puis ne voulaient plus partir à la fin…
    Dans tous les cas courage ! C’est tjs difficile de sortir de sa zone de confort, mais en général on en ressort grandi 🙂

    Sinon rien à voir avec le riz cantonais, mais j’ai un enfant de la même cuvée que Siloë (mai 2010) et qui est aussi dans une phase très chianto-pénible, et ben rien que savoir que pour les autres c’est pareil, ça met du baume au coeur. C’est bête hein ?

    Allez, may the force be with you, petit jedi…

  82. j’adore vos articles

    je rêve de partir travailler à l’étranger, merci pour toutes ces photos qui nous montre l’authenticité des villes lointaines

    merci

  83. Et pour les photos il y a la solution « mosaique » de Picasa qui permet de mettre plein de photos (moins grandes bien sûr) pour un coup en octets moins élevé!

  84. Merci de nous faire partager votre aventure. Je suis certaine que le morale va revenir au zénith très bientôt c’est sur!!! Les cantines vont tres bientot arriver alors pourquoi pas organiser un grand goûter avec tes nouveaux voisins ? Avec de jolies décorations de beaux gâteaux ….. Je suis certaine que tu vas faire cela avec éclats et bonne humeur.

    Bon courage cilou, j’adore ton blog j’adore ta façon de bricoler et tes post un vrai rayon de soleil …milles mercis cilou

    Une pensée de france

    Bises

  85. Hé ho… normal d’être perdue… Fais toi confiance tu vas finir par trouver le petit plus qui n’existe que là bas et là…. tu vas nous épater comme toujours. Courage la belle! Et si ça peut te rassurer, en Normandie la connexion internet doit être « made in china »! allez, des bises!

  86. C’est avec un plaisir immense que je lis vos articles… je vous trouve merveilleuse ! imaginez vous ( et je suis loin d’être la seule) que vous faites partie de mes moments d’évasion préférés. Quand je viens vous lire, je sais à l’avance que ça va être un moment agréable ! Vous respirez l’intelligence, le partage, l’amour maternel, la simplicité, la créativité, et j’ en oublie ! Merci et je vous souhaite des milliers de bonheur. Soyez bénie ainsi que votre famille.

  87. Continue Cilou! Cela nous fait du bien de te lire à des milliers de km, et quelle joie de découvrir avec toi toutes ces différences culturelles. La vie d’expat’ n’est pas toujours facile, mais tu as l’air bien entourée. Nous attendons avec impatience tes projets bricolés grâce aux trouvailles du grand bazar!
    Au plaisir de te lire

  88. merci pour cet article, un vrai régal! c’est manifestement un énorme boulot au vu des écueils informatiques. la vie d’expat demande un temps d’adaptation, mais tu vas vite rebondir et reprendre les commandes, et on sera toujours là pour partager cette expérience, grâce à toi on va voyager dans un fauteuil, alors merci encore 🙂

  89. Des lustres (plusieurs années en fait) que je te suis sur ton fabuleux blog sans jamais commenter car je ne suis pas une grande bavarde et super timide.
    Ce soir je le fait car tu m’as fait pleurer!!!
    Courage et continue a nous régaler.

    une grande fan

  90. Merci beaucoup pour cet article. C’est chouette grâce à toi de découvrir ainsi la chine.
    je t’envoie plein d’ondes positives pour la suite de cette aventure.

  91. Me revoilà ici.
    J’ai eu beaucoup de plaisir en lisant cet article, de découvrir un peu plus des aspects de votre vie. Je me rappelle à Madagascar m’être sentie comme la reine de la mafia en me baladant avec mes billets de 1000 Frcs malgaches (1 f français environ selon les cours). J’imagine la joie des 4 fantastiques à dépenser leur argent de poche dans des choses complètement inconnues.

    A la fin de ton article, j’ai eu un petit pincement au coeur, surtout en voyant que les commentaires étaient fermés… et puis ce matin, au réveil, de voir tes tiroirs arc-en-ciel pleins de MPAB (matières premières à bidouilles), je me suis dit que tu devais retrouver un peu le moral.
    C’est bien normal, quand on est expat, même si on a emmené sa famille avec soi, d’avoir des coups de blues.

    Est-ce qu’on a une adresse où on peut t’envoyer des petits colis de pâté, rillettes, saucissons ?
    Vos familles et amis ont déjà programmé des visites ?

    Je t’embrasse et merci de prendre le temps d’écrire comme tu le fais, malgré ton quotidien de mère au foyer bien chargé 🙂 (je croise les doigts pour que les siestes de Siloë soient longues !)

  92. Ah ça y est, je peux laisser un commentaire ! et je ne vais pas être originale : merci, mille mercis pour le temps que tu as passé à écrire tout ça, à mettre des photos qui nous permettent de voir un peu tout ce qui t’étonne tant là-bas, de revoir tes enfants, ces beautés 😎 et de te revoir, toi, même si tes yeux sont tristounes. Je comprends cela. Accepte cette tristesse, ne te dis pas que zut, quand même, blablabla… Fais avec, vis avec, et raccroche-toi à tout ce qu’il y a de bon autour de toi, à ce que tu vas rapporter à ta famille quand tu rentreras… Et puis fais-toi dorloter quand tu en as l’occasion. Des bises, encore des bises !

  93. Et moi qui angoisse quand mon Amour me parle de déménager à 500 km de chez nous …
    La dernière photo est très émouvante, ça donne envie de te faire un gros câlin pour te réconforter (oui c’est bizarre, on ne se connaît pas !!!)

    Bises normandes 😉

  94. Sympa cette ballade avec toi, j’adore tes posts on a vraiment l’impression d’y être, de s’instruire (Ben oui maintenant qu’on sait a quoi ressemble un œuf de 100 ans…. lol)
    Tu as acheté plein de jolies choses et couleurs tout ça devrais te rebooster ! En tout cas nous on est là, je n’ai jamais autant laissé de com sur ton blog depuis 6 ou 7 ans que je te suit, mais comme ça tu vois que chaque jour nous avons tous une pensée pour toi. Merci encore de nous faire partager ton expérience! Bonne journée allez ce soir c’est le week end, coooooollllll

  95. Bonjour de Chine,

    Il faut du courage pour poster sur hellocotton, vu que je dois passer par VPN pour 80% des blogs par ici. La vie en Chine est fascinante et compliquée et surtout très épuisante. Tout est difficile (payer l’électricité, commander un plat au restaurant etc et c’est pas un problème de langue, c’est parce que le service c’est zéro pointé… )c’est la survie en Chine… pour traverser la route, prendre le taxi, aller au supermarché… là où j’habite y’a même pas une école française alors… (les nems c vietnamien mais les vietnamiens viennent de Chine, il ne faut pas leur dire ça, ils n’aiment pas trop). Mais en tant qu’étranger, on a nos avantages (d’ailleurs, je ne parle jamais chinois car je ne veux pas que l’on me traite comme une chinoise c’est à dire mal… ) on peut quitter le pays quand on veut, voyager… bon courage dans le pays où l’argent est roi

  96. L’administration chinoise c’est la cata, ils sont très technologies (c’est vrai qu’ils sont capables de vendre leur rein pour avoir le nouveau ipad), bodycheck à l’hôpital c’est une aventure.. n’hésitez pas à aller voir les hôpitaux publiques, les gares etc… oui, là où y’a du linge, y’a des gens qui y habitent. Les gens en pyjamas c’est fréquent, les enfants qui jouent par terre (très sale par terre)à 22 heures c’est fréquent, ici c’est le pays de mamies qui s’occupent de l’enfant unique de la famille ou encore des ayi. nous ça fait des années que l’on vit en Chine continentale, pas d’aides, parmi les chinois… ça change beaucoup des expats qui vivent entre eux et qui connaissent finalement pas grande chose de la Chine ;o)

  97. moi j’ai hâte de voir comment tu as customisé tes « beaux » meubles en merisier. avec ton goût tu as sûrement réussi à faire qquechose de sympa !

  98. Bonjour Cilou & co,

    Des années que je lis chacun de tes articles et que j’ai l’impression de te connaître mais je n’ai jamais pris la peine de laisser un commentaire, et puis là en laissans ton dernier article je me suis dit que c’étati à mon tour de te dire qu’on est là, qu’on te souhaite beaucoup de courage.
    Quelle belle expérience pour vous tous, que de découvertes! ALors oui, cela ne doit pas être facile d’être loin des siens, surtout que tu as l’air très attachée à ta famille et tes amis mais à mon avis ils seront bientôt là pour venir vous voir et puis 3 ans ça passe vite.
    Je te souhaite bon courage et je compte sur toi pour continuer à nous faire rêver.
    Bisous depuis la Belgique.

  99. Merci pour ce retour …. et bon courage à toi et à ta famille.
    Remets toi vite à tes bidouilles et continue de sortir pour découvrir la ville et apprendre la langue. Tu deviendras autonome dans quelques temps.
    Si tu ne sais pas quoi faire … une idée ? je recherche une idée/thème pour l’anniversaire de ma 2ème louloute … 😉

  100. C’est quand la famille est venue nous voir la première fois que j’ai enfin arrêté de vouloir rentrer… Courage, c’est normal d’avoir des regrets… C’est dur de laisser les siens…

  101. On est tous avec toi ptite Cilou, merci de nous faire partager tout ça! Je guette chaques articles, si cela peut t’encourager.Ce qui me fait patienter sont les photos que tu publies. Est ce qu’on mange du riz la bas?Les parapluies sont magnifique! Il fait chaud encore? Ici l’automne pointe son nez… pfffff!!!! Ou sont les tee-shirts? Rangés au fond du placard….. 😉

  102. Super,
    un article…. je voyage en Chine, trop bien!
    Je te dirais bien ‘bienvenue dans mon monde technologique’ car je suis dans une ville où le cablage est très vieux, les armoires de répartition sont vieilles et largement surchargées… résultat, ça rame comme c’est pas permit pour internet (pas de TV possible par box avec un débit comme celui-là!!)
    … mais cela cumulé à tous les autres changements, dur, dur, j’imagine
    une fois encore, j’admire ton incroyable courage face à tout ça
    alors tiens bon ! on est là, on pense à toi et à ta famille, on voyage par procuration grâce à toi.
    mille merci pour celà
    et puis le moral devrait être reboosté à l’arrivée des malles, non ?
    tu vas récupérer un peu de ton univers, la maison va se remplir, les enfants vont retrouver leurs jeux…. et toi les tiens !! ; )
    on ne remplacera pas ta famille et tes amis mais on est un peu le cadeau bonus… tous ces gens qui pensent à toi et qui rêve grace à toi!
    aujourd’hui, ici (en France) au milieu de cette journée grise, froide et pluvieuse, avec mon moral très attaqué par une situation professionnelle pourrie, j’ai voyagé en chine … quel bonheur !!
    merci Cilou d’avoir eu le courage de poster toutes ces photos. Encore merci de partager…
    Voilà, gros calin virtuel (si je puis me permettre ; ) et gros bisous Frenchy !!
    Courage

  103. Oui c’est exactement ça ; j’ai voyagé en Chine le temps de la lecture de ton article et j’avoue que c’est avec impatiente que je scruterai le prochain article ( tes photos et ton style sont prenants). Pour l’expatrié que j’ai été ( surtout en Afrique) , les débuts étaient toujours difficiles ( une maison impersonnelle, du personnels de maison charmant mais il faut s’habituer à cette présence extérieure au quotidien, des magasins diront nous différent comme l’alimentation…) mais les fins de séjour étaient très douloureuses aussi. Nous savions que nous allions retrouver la France et notre chère famille mais aussi quitter nos nouveaux ami(e)s et cette nouvelles vie dans laquelle, finalement, nous nous étions bien adaptés. Alors on fera le point dans 3 ans ! Mais pour l’instant prends le pouvoir !!!

  104. Merci Cilou, même à l’autre bout du monde, tu gardes ta plume alerte, ton oeil curieux et observateur, ton humour, ton appareil photo prêt à dégainer et nous faire partager mille découvertes, images et anecdotes à l’appui ! Ta description du marché en gros me rappelle celui de Tokyo. Mais chut : les Japonais sont pas copains avec les Chinois…

    Normal que le moral descende un peu vers les chaussettes de temps en temps : en Italie depuis un an, j’ai déjà pu me frotter au sentiment d’isolement, loin de la famille et des amis ; et rager pour les heures passées dans des administrations, et décrypter petit à petit une société qui ne fonctionne pas tout à fait comme celle que nous connaissons, basée davantage sur la transmission orale… alors en Chine, le dépaysement doit être encore plus grand. Et se heurter à la réalité après l’avoir fantasmée est toujours un peu secouant.

    Et puis, tu n’en parles pas très longtemps, mais voir rentrer sa petite dernière à l’école, c’est une sacrée étape aussi. Je parle en connaissance de cause, Camille (la jumelle virtuelle de SiloëJolieFée puisqu’elles sont nées le même jour 😉 ) est entrée CE MATIN alla scuola materna, avec son petit tablier rouge trop mignon, et j’ai dû essuyer une larme au coin de mon oeil sans qu’elle le voie !

    On voit que tu récupères du temps libre de maman au foyer sans enfants, car… tu réponds à plein de commentaires 😉 Tu vas pouvoir réaliser plein de projets pour lesquels tu manquais de temps ! Et comment Zhom vit-il cette aventure ?

    Bon courage pour patienter devant le sablier t’indiquant que la prochaine photo mettra 3 jours, 15h et 18 minutes à se charger sur le blog ! C’est super gentil de continuer à nous « alimenter » : pour beaucoup d’entre nous, l’addiction à la Cilousphère est plus forte qu’au Nutella !

  105. merci pour ces « impressions chinoise », je comprends que tout ne doit pas être toujours rose, mais profite des petits bonheurs quotidiens et de ta merveilleuse famille.
    bon courage et je me permets de t’embrassser

  106. PS : Quand même, une cuisinière à domicile qui te fait découvrir toute l’étendue de la gastronomie chinoise, ça fait rêver…

    Du coup, ça m’a inspiré l’envie de mettre un peu de sauce soja au dernier moment, après le parmesan bien sûr, sur mes cappelletti au prosciutto crudo. Que les Italiens me pardonnent ce crime de lèse-ravioli, vive la mixité culinaire ! 🙄

  107. La patience est mère de… beaucoup d’énervement !!! Rien à te dire pour te rassurer ; ça doit être hyper, giga, trop méga, c…………..iiiiiiiiiiiiiiiiiiii…………ant !!!!
    Question manque, tu vis ce que vivent tous ceux qui partent loin de chez eux -et qui pour certains laissent des parents pauvres, malades parfois même affamés… et qui n’y reviendront que dans XXX années et peut-être jamais. Donc en tant qu’expatriés… Essaie de te dire que c’est comme des vacances prolongées ou un truc dans le genre. Je ne veux pas pleurer sur ton sort mais je compatis largement !
    Allez courage, Cécile ! Tu vas nous filer le blues !
    Dis ? elle est où la Ciloubidouille qui nous faisait pleurer de rire ?
    On en re-veut !

  108. merci de nous faire plonger dans votre nouvelle vie en Chine !
    Le parapluie et les chaussures multicolores, j’adoooore ! la vie loin des tiens doit être très dur. moi, qui ne veut pas partir dans le bas de la France et m’eloigner de ma famille… Etre à des milliers de kms pfff ! mais je suis sûre qu’avec ta joie de vivre, ton entrain, tes merveilleuses idées, tu vas faire plein de connaissances et rencontrer des tas d’amis !! 🙂

  109. Bonjour,

    Un grand merci pour toute l’énergie déployée et le temps passé pour la rédaction et l’envoi de cet article.
    Je lis régulièrement ton blog depuis que j’ai découvert que presque chacune de mes requêtes sur google m’y renvoyait (et comme je ne suis pas vraiment hyper futée j’ai mis un certain temps à me rendre compte que c’était toujours le même blog) : décorer une chambre de chevalier : paf ciloubidouille, pyjama party fille 9 ans : paf ciloubidouille, anniversaire fée : des paf et des re-paf partout qui me mènent toujours chez toi.

    Tu nous as donc tous emmenés sans le savoir dans tes valises, ça va faire du monde à nourrir, j’espère que Tenron a de la ressource !!

    As-tu senti le souffle de toutes les pensées tournées vers Wuhan ?

    Je vais découvrir la Chine la semaine prochaine j’imagine déjà ramener des vernis à ongles, et des chaussures colorées dans mes valises…

    Comme d’autres si tu as envie de recevoir du courrier de France, ou d’organiser un swap, n’hésite pas à m’envoyer un mail, on ne se connait pas mais il y a un début à tout.

  110. Hello,
    ces billets sur l’expatriation de fascinent… Ils sont écrits à chaud, avant que tu t’y sois faite, et c’est tellement plus réaliste et honnête qu’un « on s’y fait vite » !
    Bien sûr qu’on s’adapte, mais jamais sans heurts…
    Donc que te dire, à part te transmettre toute mon admiration, toute ma compréhension aussi, et te dire que allez, courage, si tu reviens en France pour les fêtes ce n’est plus si loin….

  111. Tes articles sont attendus et dévorés comme une petite madeleine !
    On ne se connait pas mais on te suit avec plaisir en Chine par le biais de ta petite famille et on découvre une autre façon de vivre !
    Merci, merci, merci à Internet de nous permettre ça (même si ça rame…) ! 🙂

  112. Coucou Cilou,
    Je reviens vers toi apres deux mois de « vacances », quelle surprise de te savoir si loin avec ta jolie famille !!
    Je comprends bien ce que tu ressens, j’ai ete « expat » pendant six ans au Texas,les premiers moments ont ete tres durs…mais quand je repense a cette periode de notre vie,c’etait vraiment bien de l’avoir fait !!
    Alors bravo a vous pour avoir eu le courage de franchir le pas !!
    J’adore la derniere photo…je t’embrasse fort
    Isa
    PS: merci a toi de partager ton quotidien…

  113. Ca y est, je me lance 1er message pour te dire que c’est un très grand plaisir de te lire! On en veut encore! Continue d’écrire ça fait du bien! Je te souhaite de très belles rencontres….

  114. Coucou Cilou, ça fait maintenant plusieurs années que je suis assidûment ton blog et ton facebook, pis ton pinterest aussi, toujours en quête de super bidouilles et d’inspi ! J’imagine que la Chine, ça doit pas être facile facile, mais quelle superbe expérience de vie !
    Je te souhaite beaucoup de courage, et de garder cette belle joie que tu nous met dans tes articles 😉
    Pour ma part, j’adore tes articles sur la Chine, un pays qui m’a toujours fascinée, et quel bonheur pour moi de découvrir a travers ton regard ce quotidien ! Je te souhaite une bonne continuation !
    Amicalement, Carolane

  115. J’attendais ce deuxième article avec impatience et il est à la hauteur de mes espérances! Je découvre une partie infime de la Chine à travers tes yeux, et je me régale de tes photos et commentaires. Continue, j’adore!
    Le bouleversement est immense, et les petits coups de moins bien tout à fait normaux, il faut un temps d’adaptation je pense.
    Je me disais, crois-tu que Tenron tient un blog sur les bizareries des Français !? Ce serait drôle, non !!!
    Bisou

  116. Merci à toi de partager à chaud ton expérience, tes découvertes, tes impressions… Ça nous permet de voyager. Trop cool internet (même si ça rame 😉 ). On voit aussi que ce n’est pas toujours rose, mais on découvre aussi que tu as déjà rebondi. Pas facile d’être si loin de ses proches, ses amis, ses repères…
    Chez nous, notre Elouan (7 ans 1/2) se prononce comme « é-lou-anne » mais il est vrai que nous ne sommes pas bretons…
    Au plaisir de lire la suite de votre aventure familiale.

  117. quel plaisir de pouvoir avoir de vos nouvelles en chine 😛
    je te lis très très souvent mais n’ose pas mettre de commentaire mais là je te sens tristoune alors un petit coucou de France je pense très souvent à vous et je vous trouve courageux bisous à vous

  118. Bonjour Cilou,
    Tous ces commentaires devraient te motiver dans la longue galère de la publication d’un prochain article…
    POur le moral, c’est comme les marées, ça monte et ça descend. Je suis aussi partie à l’étranger (seule à l’époque) et je connais les oscillations entre fascination de la nouveauté et envie que tout soit facile comme « à la maison ». Si ça peut t’aider, je suis partie pour 18mois et finallement je suis restée… 6ans!!comme quoi les coups de blues en font partie. Surtout partage les, n’ai pas peur de dire quand tu es déçue. Un jour toute cette expérience fera partie de ta vie et de celle de tes enfants,, vous vous construisez tous les 6 là bas. Et ta famille en France ils ont les mêmes coups de blues sans les découvertes incroyables…
    Cette dernière image m’a beaucoup touchée, courage…
    Et un grand merci pour nous faire partager toutes tes aventures.

  119. Merci pour ces récits de « Ciloubidouille en Chine », je prends réellement plaisir à les lire et je les attends avec impatience chaque jour ! ça me rappelle quand j’attendais toute excitée de trouver mon magazine de Mickey dans la boite aux lettres il y a quelques années, impatiente de lire de nouvelles aventuuures. Il faut être forte pour son public mamzelle Ciloubidouille ! Pas le droit de baisser les bras, hein !? Dans quelques temps vous aurez un petit cercles d’amis avec qui vous aller vivre de formidables moments, et ces débuts d’expats ne seront qu’un mauvais souvenir. Courage et faites nous rêver avec toutes ces belles oreilles de cochon :)))

  120. Bonjour Cilou, courage! Peut-être que le plus dur c’est le changement de rythme entre mère entreprenante débordée par ses trois vies et mère au foyer en situation de dépendance… Dis toi qu’on attend déjà avec impatience des tutos d’Halloween, pis les calendriers de l’Avent, pis Noël, sans compter toutes les fêtes chinoises pour lesquelles tu vas nous trouver des bidouilles… Merci pour la patience avec laquelle tu as posté toutes ces photos (et je propose que tu floutes celle qui détaille le patronyme de zhom, juste pour ta tranquillité d’esprit quand des hordes de cilounautes vous assailleront pour participer aux célèbres Cilou Partys à votre retour). Amicalement

  121. Chère Cilou,
    Merci de tous tes efforts pour partager ta nouvelle vie avec nous : c’est passionnant !
    Sans la moindre originalité, bon courage ! et s’il te plait, continue !
    J’ai passé moi-même près de 7 ans au Portugal et mes enfants sont nés là-bas, je retrouve un peu de mes sensations d’alors en te lisant.
    Si tu as envie de spécialités bretonnes, fais-moi signe, mais je ne sais pas si les délais d’acheminement sont longs ou très longs 😛
    Je vais maintenant explorer un peu tes articles sur les anniversaires, mon 2e, à force de regarder par dessus mon épaule pendant que je te lis, m’a demandé une petite fête chevalier !

  122. Ça y est…. Vous y êtes….
    Un peu accaparée par ma petit vie, je pensais à vous sans avoir pris le temps de venir aux nouvelles. Ça y est : j’ai refait le plein des news les plus fraîches grâce aux 2 articles « vis ma vie » hyper concrets !
    Qq larmes aussi au passage, mais contente de voir que la famille prend doucement ses marques. QUELLE AVENTURE !!!
    Prenez soin de vous et gardez bien haut le moral…
    Bizzzz forts, forts from Bijoux Family

  123. Bonjour !

    Eh non, pas de coupure supérieure à 100 yuans. Quand on a payé un an de loyer d’avance j’ai eu l’impression de me balader avec tout mon compte en banque sur moi.

    Une petite question sur l’argent de poche si ce n’est pas indiscret : ces 250 yuans, c’est pour un seul enfant ? par mois ?

    Ca ne m’étonne pas que votre Ayi ait craqué pour Siloé. En général les Chinois adorent les petits enfants. En France on ne verrait jamais une tablée de mecs, la quarantaine, arrêter de discuter pour regarder un petit bonhomme qui s’amuse. Ici c’est normal ! Alors une petite blonde comme Siloé, elle ne peut avoir qu’un succès fou !

    Bon courage !

  124. De ma part aussi plein d’ondes positives pour balayer les coups de blues comme par temps de mistral.
    La présentation de tes expériences est super intéressant. Ca nous fait effectivement voyager. Les parapluies ont un look d’enfer, et ici aussi, en région parisienne, on aurait bien besoin d’en avoir d’aussi beaux pour égayer les paysages tout gris.
    Moi désormais, ce que j’attends c’est que tu nous racontes si la soirée de bienvenue aux nouveaux expats s’est bien passée.
    Un de mes anciens collègues a dû faire partie du comité d’accueil ;-).
    Amicalement et dans l’attente des nouvelles aventures.

  125. Beaucoup de courage et de sincerité, de tout ce qu’on peut lire entre les lignes. J’aime toujours autant te lire, merci encore de partager tout cela avec nous

  126. Chouette les commentaires sont ouverts. Merci pour ces articles sans complaisance, oui la vie d’expat c’est pas toujours rose et pas souvent simple même si avec le temps ça devient un peu plus facile. J’aime vraiment découvrir la vie de ta famille en Chine, alors merci de d’affronter toutes ces difficultés pour nous ouvrir une fenêtre sur ce pays qui me parait si exotique!

  127. Que de changements dans ton quotidien ! Une langue et une écriture nouvelles, tout autour de toi ; une ville comme tu n’en as jamais vue ; un microcosme français au beau milieu d’une immense civilisation ; des mentalités et des comportements différents et inconnus ; des conditions d’hygiène autres que les nôtres ; un climat, différent, aussi ; un emploi du temps changé, puisque tu ne travailles plus ; un accès à Internet et aux bidouilles limité (as-tu retrouvé tes 2 caisses ?) ; un environnement social et affectif qui n’est plus dans ton quotidien (patronami, copines, famille…) ; etc ;etc ; etc…
    Mais qui n’aurait pas un coup de calgon à ta place ?!! Il faut le temps de digérer l’adaptation ! Tout ça est beaucoup !

    En attendant, tu vois un pays et tu vis une expérience inédite. Et tu nous fait voyager avec toi. Et tu vois avec tout ces commentaires que tes fans te suivent toujours sur ton blog, et pensent toujours à toi. A des milliers de kilomètres les uns des autres, en levant les yeux, les hommes voient les mêmes étoiles, vivent sous le même ciel. Il y a beaucoup de monde avec toi.

    Pour ma part, je ne serais pas étonnée, vu toute ta créativité dans ton blog, que tu prennes un tournant et que la Chine t’inspire des choses encore plus ingénieuses et inventives qu’avant ! J’ai hâte !

    Bien à toi,

    Danslalune

  128. un coup de mou, je pense que c’est absolument normal..le temps de prendre de vrais repères! ce billet est vraiment instructif!
    courage pour la suite..et des bises bretonnes pour toi que je ne connais qu’à travers ce blog..tu sembles si « proche » de nous!

  129. bonjour cilou et toute sa famille !
    j’aimerai copier les « copines » ci dessus, car elles expriment bien mieux que moi ce que je ressens à la lecture de ce (long) post. que de changements en si peu de temps, et il est clair que la culture et le quotidien en Chine n’a que peu de points communs avec le notre… donc beaucoup de découvertes, d’acclimatation, et si j’en crois les beaux sourires de tes enfants, spa si mal réussi pour un début !!!! ça fait quoi, un petit mois maintenant que vous etes à wuhan?!
    j’espère que tu créeras de nouvelles racines, non pour remplacer celles qui te manquent tant, mais juste pour que tu trouves ton équilibre de jeune expat !!
    plein de courage et au grand plaisir de te relire, les péripéties d’une tribu en chine me fascine… par contre, je deviendrai végétarienne en une semaine :-))
    à bientôt
    caro

  130. Hello je consulte souvent ton site, je suis fan de tes bidouilles et je pique souvent des idées.
    Les familles qui osent m’impressionne. L’éloignement et les débuts sont difficiles mais ça ne dure pas … alors courage. 😉
    Merci de nous faire partager ton aventure.
    Je connais une autre famille qui a osé… l’aventure est différente mais elle est aussi sympa à suivre : http://tortucar.canalblog.com
    Bonne continuation

  131. Ce que tu es belle sur cette photo!
    Merci de nous faire voyager encore. Franchement, ça donne envie de venir vous faire coucou. Je te fais plein de bisous pour ton moral. Tu viendrais pas un peu papoter chez les dtdr pour qu’on te soutienne un peu? 😉

  132. Merci cilou pour cette article je viens de faire un aller retour pour la chine. Courage. nous t’envoyons pleins d ondes positives. Merci encore de partager

  133. Merci ciloubidouille pour ces articles.
    Je les attends avec impatience et je les lis avec grand plaisir.
    C est certainement difficile d etre eloignee de ta famille et de tes amis mais vous remplissez votre tete et votre coeur de tant de souvenirs, vous vivez tous une suberbe aventure.

    Pour moi, vient la saison des anniversaires et je vais me plonger dans tes archives…..il y aura un anniv sur le theme detective et un autre a ferme

    Bon courage et amusez vous bien

    Amities
    Mariew

  134. bonjour.je regarde ton blog de tmeps en temps. un petit mot pour te dire que tous les expat’ vivent ça. j’ai eu ma « dose » en guyane….depaysement garantie. dommage pour nous, mon ainé a eu des complications tres graves et nous n’avons pas cessé de l’emmener dans l’hosto le plus proche (16ou 17X en deux ans).aussi, la bas la langue n’etait pas une barriere, comme en chine! profite du temps présent, une experience superbe! 🙂

  135. Bonjour Ciloibidouille,
    Merci pour ton blog, je te suis depuis quelques années, je pense souvent à toi et plus particulièrement depuis que j’ai découvert ton voyage en Chine.Je viens de prendre connaissances de tes derniers articles : merci de nous donner de tes nouvelles et de nous faire partager ton aventure.
    Je t’envoie plein d’Energie positives !!!!
    Tu es une courrageuse, une combattante et je suis persuadée que tu vas nous en mettre plein les yeux ;-).
    Avec toute mon amitié

    Ingrid

  136. Plein de courage dans cette aventure et surtout plein de gniac pour avancer et trouver les bons côtés de l’expat dans un monde si différent. Ils existent ces bons côtés, il suffit juste de se laisser le temps et de penser que les personnes restées en France pensent à vous et vous aiment.
    Le plus beau est à vos côtés : vos enfants, votre famille, votre mari. C’est en eux que vous trouverez la force.
    Courage et haut les coeurs ! Une créatrice telle que vous va forcément trouver comment exploiter cette nouvelle aventure…. avec un peu de temps et de patience.

  137. Aller Cilou…
    Si tu savais le nombre de fois où, rien qu’à te lire, tu m’as remonté le moral!! A mon tour de t’envoyer plein de bisous!! Courage et felicitations pour tout ce que tu as déjà fait!!

  138. Je découvre votre blog et en même votre départ pour la Chine : dément !!! partir avec 4 enfants, quelle organisation. J’ai adoré vos deux articles sur votre installation là-bas, je voyage avec vous. Je suis sûre que vous allez vous plaire, vous avez énormément de ressources, d’énergie positive, mais s’il vous en faut un peu plus en ce moment pour ce temps d’adaptation, je vous envoie ce qu’il me reste depuis la rentrée (assez peu soyons honnête) mais j’ai tellement envie de vous suivre désormais que je tiens à ce que vous trouviez votre place en Chine. A très vite sur votre blog.

  139. Bonjour et merci pour le partage : tu nous emmenes dans tes valises en quelque sorte. J’adore ! Pas facile l’expatriation, personnellement je connais surtout l’Afrique et les EAU, mais terriblement enrichissant y compris et surtout pour les enfants. C’est une tranche de vie inoubliable qui nous construit, même si cela implique des sacrifices tel que l’éloignement de sa famille et ses amis. Je trouve que cela forge une formidable capacité d’adaptation. Finalement le plus difficile sera peut être de retourner à la vie « française »… . Bonne aventure !

  140. coucou Cilou… ça fait maintenant un certain temps que je me plonge avec délice dans tes articles sans jamais oser écrire alors là je me lance pour te dire merci, tu es mon petit soleil sur internet. Bricolages, idées , bonne humeur, un vrai booster pour les jours gris!! Ta tribu et toi vivez des moments certes difficiles mais qui fabriquent des souvenirs pour la vie et surtout pour tes loulous qui dans cette expérience vont partager une complicité merveilleuse !! Je t’envoie tout plein de merci, bisous et d’énergie… à bientôt!!

  141. Coucou Cilou !

    Un petit mot pour te souhaiter plein de courage ! Tu es peut-être loin de ceux que tu aimes, mais nous sommes TOUS derrière toi et avec toi, et nous sommes bien plus encore que ceux qui laissent des commentaires 🙂
    Merci d’enjoliver notre quotidien avec ta pêche, ta créativité et ta gentillesse. Courage pour les moments durs, ne t’inquiète pas, ça ne va pas durer et bientôt ils seront même un moteur pour encore mieux apprécier et savourer les moments avec ceux que tu aimes.

    Gros bisous !

  142. première fois que je laisse un message ici; mais pour le coups, être sous marin c’est bien mais ça ne traduit pas mon amour pour tes posts, tes idées, tes histoires… sais-tu qu’on réalise toutes un bout de rêve à travers toi? on le vit en toi, et c’est un cadeau magnifique que tu nous fais là… à travers tes tristesses d’expatriées, reçois nos remerciements les plus énormes et les plus sincères… merci Cécile, et du courage, du courage! quelles histoires tu pourras raconter à tes petits enfants!!!

  143. Bonjour,
    Je n’ai jamais laissé de commentaires mais je suis ton blog que j’aime beaucoup, depuis longtemps.
    je reagis a la lecture de ce post, car je connais bien la sensation dont tu parles, j’ai moi meme ete expat en argentine, au mexique et je vis actuellement en ecosse (donc on pourrait dire « semie » expat par rapport a la distance !)
    Je voulais juste dire que, c’est normal de passer par ces moments d’abattement, qui sont tres forts au debut mais QUI PASSENT (si si), le 1er mois est en general horrible (TOUT est complique), puis on prend ses marques petit a petit, et les moments de blues disparaissent on on devient capable d’apprecier cette grande experience, d’une richesse unique. Grosses bises et bonne adaptation Claire

  144. Voilà des années que je n’ai plus laissé de messages par ici même si j’y passe quasi heu … quotidiennement :op !
    ton message m’a touché, beaucoup touché ! tes sentiments, le manque de la famille et des amis … et pourtant je ne suis expatriée qu’en … Suisse ! Pays absolument charmant mais teeeeeeeeeellement différent de ma Belgique natale ! Comme d’autres l’ont dit : ça passe ! Ca prend du temps, mais ça passe ! Arme-toi de patience, donne toi à fond dans une activité et surtout delecte nous de tes articles !
    grosses pensées
    Shirel

  145. Coucou Cilou!!
    Je suis ce blog depuis longtemps, et je n’écris que très peu. Mais j’ai bien vu dans cet article que tu avais réellement besoin du soutien de tes lecteurs/trices!!!!
    Je pense que le blues de l’expat’ est une étape obligatoire qui te permettra de trouver tes marques dans ce pays culturellement… différent!!
    Bon courage, profite au maximum de ton zhom et de tes petites merveilles, puisque eux sont avec toi.
    Des bises
    Kands

  146. 5 min devant mon PC, je prends le temps d’écrire un mot…
    Ca fait longtemps que je te suis, maintenant. Tu fais partie de la famille, presque. Je parle de toi à ma famille, à mes amis. Je donne des nouvelles.
    D’une certaine façon, tu as contribué à changé ma vie : ta simplicité, ta bienveillance, ton côté fonceur, décomplexé, positif, chaleureux font que je me dis, ah oui, moi aussi. Le but n’est pas d’être parfait, mais d’essayer et de s’amuser. Alors, je me suis lancée. Dans la cuisine, les anniversaires (à ma hauteur, hein), les pochettes en bas de pantalon 😉 , les serre-tête de princesse, les petits sablés aux sucres de couleur…
    Alors, sache que oui, tu es appréciée. Pas un jour sans pansée pour toi et ta famille. Et que oui, c’est normal d’être déboussolée en arrivant dans un nouveau pays. Mais tu vas rebondir, c’est sûr !
    Et j’adoooooooooooooore ces articles exotiques (je suis/j’étais [un peu moins maintenant] une pas mal grosse voyageuse. Mais je ne connais pas la Chine continentale)
    Bises et gros hugs

  147. bouh …
    Je suis toute remuée par les dernières notes.
    Si les octets usent de ta patience, voici une proposition de plume. Pour le reste, je vois courage, découverte, beauté des enfants, dépaysement, manque, curiosités, échange, ….
    Merci pour ce partage, ce voyage.
    bises à vous 6
    PS : en France aussi il pleut mais les parapluies ne sont pas aussi originaux 😉

  148. C’est un vrai bonheur de te lire et dépaysant à souhait, merci !!! ? 🙂

    Je te lis depuis longtemps sans oser répondre ( pff je sais pas quoi répondre d’intéressant) . Mais comme tu t’es arraché les cheveux ( et ceux de ton chéri ) pour nous livrer ce bel article, je prends mon courage à deux mains pour te faire un petit mot. 🙂

    On comprends mieux pourquoi tu as dû pédaler des jours durant pour que ton article vole jusqu’à nous 😀

    Pour l’avoir vécu, les débuts sont souvent difficiles. Il faut prendre ses marques, trouver des repères, s’adapter à une culture différente, à une langue parfois nouvelle ( où on ne comprends rien nulle part et c’st déstabilisant et frustrant même si c’est aussi parfois rigolo), et se faire à la distance, au décalage horaires et aux contraintes qui en découlent pour partager avec nos proches ?

    Et puis tout doucement on s’y fait, et on profite du séjour qui passe à toute vitesse pour revenir avec une montagne de jolis souvenirs, de belles rencontres ( qui à leur tour nous manquerons ) , de paysages époustouflants, de surprises et d’anecdotes.

    A mon époque ( on dirait une vieille mamie hihihhi mais bon c’était en 2001), tout le monde n’avait pas internet alors on a formé papy, mémé et hop ! mais les copains eux ne l’avaient pas forcément ou pas à la maison alors dur dur de maintenir le lien . Pas de skype ni de téléphone illimité, chaque minute passée au téléphone était comptée. ( et comme je ne suis pas du tout bavarde…)

    Maintenant ce n’est pas la même échelle et c’est plus facile, mais ma soeur a dû partir à plus de 1000 kilomètres après 2 ans à 5 km ( et des années pour arriver à s’installer à côté l’une de l’autre ) , pas trop de sous pour faire les trajets plus de 2-3 fois par an ( et c’est déjà super chouette, sinon c’était la guyane 😉 ), pas les moyens de m’installer à côté , et un petit croc de 20 mois qui n’aime pas du tout que maman soit au téléphone alors ça change et c’est toujours dur, mais ca va quand même beaucoup mieux qu’au début 🙂 ( mais je verse toujours une larme en découvrant les dernières photos, de voir à quelle vitesse il pousse et tout ce que je rate, tous ces moments de complicité que l’on avait et que l’on ne partage plus..bouh!) On partage différemment ( des petits colis ( lorsqu’ils sont partis à Londres, ça m’avait coûté 2 bras de faire parvenir mes surprises), des photos grâce à un groupe facebook pour partager par la même occasion avec mes parents, mes grand parents – j’ai formé papy tu te souviens, je lui ai monté au moins 200 fois qu’il fallait cliquer sur envoyer pour faire partir le mail à l’époque mais maintenant il se débrouille super bien et est accro à des groupes de discussions 😀 , des mails, des textos, et puis on travaille très activement à la téléportation mais malheureusement c’est vraiment loin d’être au point notre truc. Très très loin même ^^

    Enfin je blablate mais tout ça pour te faire un gros bisous en attendant que ton mal du pays et de tes petits boosters s’atténuent ? 🙂

    NB Euh, tu as vraiment mangé ces  » oeufs » ? ( d’ailleurs, es tu sure que ce sont bien des oeufs ? ^^)

  149. C’est un vrai bonheur de te lire et dépaysant à souhait, merci !!! ? 🙂

    Je te lis depuis longtemps sans oser répondre ( pff je sais pas quoi répondre d’intéressant) . Mais comme tu t’es arraché les cheveux ( et ceux de ton chéri ) pour nous livrer ce bel article, je prends mon courage à deux mains pour te faire un petit mot. 🙂

    On comprends mieux pourquoi tu as dû pédaler des jours durant pour que ton article vole jusqu’à nous 😀

    Pour l’avoir vécu, les débuts sont souvent difficiles. Il faut prendre ses marques, trouver des repères, s’adapter à une culture différente, à une langue parfois nouvelle ( où on ne comprends rien nulle part et c’st déstabilisant et frustrant même si c’est aussi parfois rigolo), et se faire à la distance, au décalage horaires et aux contraintes qui en découlent pour partager avec nos proches ?

    Et puis tout doucement on s’y fait, et on profite du séjour qui passe à toute vitesse pour revenir avec une montagne de jolis souvenirs, de belles rencontres ( qui à leur tour nous manquerons ) , de paysages époustouflants, de surprises et d’anecdotes.

    A mon époque ( on dirait une vieille mamie hihihhi mais bon c’était en 2001), tout le monde n’avait pas internet alors on a formé papy, mémé et hop ! mais les copains eux ne l’avaient pas forcément ou pas à la maison alors dur dur de maintenir le lien . Pas de skype ni de téléphone illimité, chaque minute passée au téléphone était comptée. ( et comme je ne suis pas du tout bavarde…)

    Maintenant ce n’est pas la même échelle et c’est plus facile, mais ma soeur a dû partir à plus de 1000 kilomètres après 2 ans à 5 km ( et des années pour arriver à s’installer à côté l’une de l’autre ) , pas trop de sous pour faire les trajets plus de 2-3 fois par an ( et c’est déjà super chouette, sinon c’était la guyane 😉 ), pas les moyens de m’installer à côté , et un petit croc de 20 mois qui n’aime pas du tout que maman soit au téléphone alors ça change et c’est toujours dur, mais ca va quand même beaucoup mieux qu’au début 🙂 ( mais je verse toujours une larme en découvrant les dernières photos, de voir à quelle vitesse il pousse et tout ce que je rate, tous ces moments de complicité que l’on avait et que l’on ne partage plus..bouh!) On partage différemment ( des petits colis ( lorsqu’ils sont partis à Londres, ça m’avait coûté 2 bras de faire parvenir mes surprises), des photos grâce à un groupe facebook pour partager par la même occasion avec mes parents, mes grand parents et puis on travaille très activement à la téléportation mais malheureusement c’est vraiment loin d’être au point notre truc. Très très loin même ^^ ( mais bon, promis si ça se concrétise, je te fais signe !)

    Enfin je blablate mais tout ça pour te faire un gros bisous en attendant que ton mal du pays et de tes petits boosters s’atténuent ? 🙂

    NB Bon par contre il y a des découvertes culinaires qui ne me font pas rêver. Du tout ^^

  150. juste quelque mots pour te souhaiter bon courage dans cette grande aventure familiale.
    je suis ton blog très régulièrement sans forcement laisser de commentaire, alors je me dis qu’il est peut être temps de me manifester pour te donner un peu plus de baume au cœur, même si ca ne remplacera pas ce qui te manque.
    a bientôt via ton blog et profites bien de cette aventure familiale

  151. Hello Cilou,
    du fond de mon lit, angine, j’ai parcouru ton blog ( je te dis tu parce que grâce ton à blog, c’est comme si je te connaissais un peu Et puis je suis à peine plus vieille- si un peu, je crois) avec beaucoup d’intérêt. Moi aussi, maman de 4 enfants, je t’admire d’avoir fait ce grand voyage vers l’inconnu. Respect. Je travaille aussi et je suis admirative devant l’énergie que tu déployés à démontrer tes expériences culinaires ou « bijoutieres »… Les photos sont sympa, je suis partie en Chine avec toi…. Merci de partager ça. Prends le bon côté des choses… à Paris aujourd’hui il pleut, il vente et il fait gris… mais froid! Bon courage pour cette nouvelle vie!
    Aline

  152. Je te souhaite plein de courage dans ton aventure!! Ca doit pas etre simple tous les jours, mais en même temps c’est une vraie aventure et d’un coté une chance de le vivre.
    Continue a découvrir et à nous faire partager tous cela c’est juste génial!!!!

    MERCI MERCI

  153. Bonsoir Cilou!

    Il me semble que vos vacances d’été étaient au Portugal. Du coup, peut-être as-tu entendu parlé de la saudade…
    Je te souhaite de découvrir ce sentiment. En effet, c’est un genre de nostalgie heureuse. Bien plus agréable et sain que la nostalgie. Je l’ai découverte petit à petit au Portugal où je vis depuis 7 ans. La nostalgie que j’avais de la France, de ma famille, de mes amis, des courses au marché, des ballades au jardin, etc et la tristesse associée se sont petit à petit transformées en saudade et en un souvenir heureux de toutes ces choses qui manquent (les odeurs, les sons, les couleurs, les sensations sont à présents de bonnes choses dont j’aime me souvenir).

    Bon courage. Comme de nombreux commentaires le disent, c’est une question de temps.

    Grosses bises.

    Aude

  154. Sous marin également depuis longtemps, j’ajoute mon com aux centaines d’autres pour te souhaiter du courage.
    Je ne doute pas que toute cette chaîne de coms qui arrive jusqu’à la Chine va te booster!

  155. Bravo, j’apprécie ton regard franc, sans jetage de pierres ni à prioris !
    C’est agréable à lire du coup, ça me rappelle des souvenirs et c’est bon. 😀

    Merci 🙂

  156. bon courage a toi, c’est une merveilleuse aventure qui s’offre a toi et a ta famille, avec toutes ses richesses et ses deceptions, profitez en bien car la vie est trop courte.
    bises
    Christelle

  157. Bonjour,
    Je vous souhaite bon courage pour ces premières semaines d’adaptation. Je ne doute pas que vous y parveniez, entourez comme vous l’êtes, et compte tenu de l’attitude positive qui est la vôtre. Merci de partager avec nous votre découverte, votre expérience, et de nous permettre de voyager aussi un peu. Serait il possible d’envisager un trafic de parapluies et de vernis à ongle entre la Chine et la France ???? GBBC (« Grosses bises et bon courage » et non « gros bonbons chinois ») 😉 Virginie

  158. Bonsoir,
    Moi aussi une trafic de bidouilles et de parapluies made in china me tenterait bien…. je vous suis depuis presque deux ans et votre site m’aide beaucoup moi qui n’ai aucune imagination.
    Nous parlons aussi d’expatriation mais dans des conditions bien moins roses et j’avoue que je ne suis pas bien chaude pour du long terme avec nos Loulous.
    Encore bravo à vous 😛 Sonia

  159. Génial ça me donne envie de retourner à Taiwan (connais pas la Chine), même les galères, mais la différence c’est que j’étudie le chinois (enfin j’ai le temps d’apprendre 3 langues pendant ce temps). J’ai hâte de savoir la suite !

  160. Merci pour cet article.
    J’adore suivre tes aventures. Je trouve très courageux de tenter cette expérience et je suis sûre que le temps fera les choses et que vous finirez par prendre vos marques.

    Bonne continuation, un bisous à tes loulous !

  161. Merci!! Je m’arrête de temps en temps sur ton blog, je n’ai pas pu m’empêcher de t’écrire pour te souhaiter bon courage!! Le deuil se fait petit à petit mais bon on trouve des automatismes, les petites joies des enfants de chaque jour…bonne continuation et puis à bientôt.

  162. Merci pour ce bel article Cilou. Je trouve très courageux de ta part, d’avoir franchit le cap. Une grande aventure, pour toi et toute ta petite famille. Tu sais quoi on est là, on t’attendra. Pleins de bisous Parisiens remplit de froid et de pluie aujourd’hui ^^

  163. Je viens de voir sur MoBlog les magnifiques photos de Karakul.
    Paysages et montagnes splendides, les yourtes, le lac…
    J’imagine que pour les petits et grands le dépaysement est garanti !
    Profitez bien de tout !

  164. Je commente pratiquement jamais, alors que voilà plus d’un an que je lis assidûment ton blog. Tes articles sont tellement bien écrits, on a l’impression de vivre en Chine avec toute ta petite famille (qui est magnifique!!). Dur de s’expatrier et d’être loin des siens, je n’en doute pas une minute. Allez, courage, je sais que tu dois autant manquer à ceux que tu aimes, vos retrouvailles n’en seront que plus intenses !

  165. Merci Cilou, pour ces articles sur la Chine.
    Ca me laisse nostalgique de mes séjours à Canton (Guangzhou) + au Sud où je suis allée (avec Zhom) 2 fois pour nos filles.
    Je comprend ton dépaysement et la difficulté d’adaptation à long terme (même si pour nous c’était différent, nos séjours duraient 2 à 3 semaines). Mais lorsqu’on arrive en Chine, on a l’impression d’être sur Mars 😯 LOL tous nos repères disparaissent face à la différence de culture. Mais j’ai adoré mes 2 expériences Chinoise et j’essayerais d’y retourner d’ici quelques années en famille avec les filles ! Bon courage pour ton adaptation, ça devrait venir en douceur… Et heureusement qu’il y a Skype !!! Ca change la vie !!

  166. J’aime bien découvrir ce pays à travers tes photos, mais c’est vrai que ça doit pas être facile tous les jours. Je ne sais pas si j’aurai eu ton courage, surtout avec les 4 enfants. Mais ça vous fera de beaux souvenirs une fois les premières difficultés passées !
    Continue à nous faire rêver, depuis le bout du monde !
    Bises

  167. Merci pour ce bel article ! Un plaisir de voyager un peu en te lisant. Un air de déjà vu après notre voyage au Vietnam cet été. Ta petite famille semble ravie c’est chouette !

  168. Allez, courage!! tu vas te faire des ami(e)s, et tout de suite, ça paraitra plus facile!! J’ai débarqué au Maroc il y a 10 ans… j’ai suivi « l’amour ». 10 ans , 1 mariage, et 2 enfants plus tard, les choses qui m’avaient découragées au départ, c’est maintenant ma vie. C’est sûr que c’est différent pour toi, et je n’ai pas la barrière de la langue (tout le monde parle français dans mon entourage, au boulot), mais tu vas te faire des amis et découvrir ton environnement, et tout ira mieux!
    En tous cas, quand je vois toutes tes photos, ici et sur IG, je vois de grandes ressemblances entre là bas et ici au Maroc: les marchands ambulants, les bricoles à pas cher dans les souks, les conditions d’hygiène parfois douteuses dans certains endroits.
    Mais on s’y fait!
    Allez, hauts les cœurs!!!

  169. Au niveau de la permissivité sur le portable, cela m’étonne quand même de la part de ces Chinois 😐 . Ils sont d’habitude reconnus pour leur grande rigueur. Ou s’agirait-il d’une méprise de ma part, fallait-il penser à leurs voisins japonais ou coréens ? Je ne sais plus. Que penser aussi des gens qui se promènent dans la rue en pyjama ? C’est culturel, on va dire. Par contre, oui, j’ai remarqué aussi que les Chinois se protègent toujours avec leur parapluie, pour préserver la peau j’imagine.

  170. Bonjour Cécile !

    J’ai trouvé votre site grâce à mon Biba dans la rubrique des « Bons Blogs » et je suis sous le charme du vôtre ! Il est excellent, je voyage à travers vos images, et vos textes sont toujours plein d’humour.

    Pour ma part, je viens à peine de commencer le mien (onsinstallealyon.unblog.fr), certes le dépaysement n’est pas total comme de Paris jusqu’en Chine, mais on ne connait rien de Lyon non plus 🙂

    Je continuerai à vous lire, c’est promis !

    Mélissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *