Susurro - Ciloubidouille

Susurro

Dans ma famille, si on demande l’artiste, contrairement à ce que vous allez imaginez, ce n’est pas forcément moi dont le nom va fuser. Il y a de fortes chances qu’on parle plutôt de ma petite sœur Maudéa. Du haut de ses presque 24 ans, elle a un CV de la vie qui m’épate. Je ne vous liste pas le nombre de pays vers lesquels elle est partie, juste avec son sac à dos et son gentil sourire. Je ne liste pas non plus les sports qu’elle pratique, c’est complexant. Ni le nombre de langues qu’elle parle, hein, je propose qu’on n’en cause pas non plus… Pis Maudéa est une photographe, une cadreuse-monteuse (c’est même écrit sur son diplôme), une danseuse, une peintre à ses heures perdues, une musicienne… Bref, Maudéa est une artiste.
Alors forcément, quand elle a écrit à la famille pour nous expliquer qu’elle avait trouvé un super projet professionnel, on ne s’est pas attendus qu’elle annonce un boulot où on se pose sur une chaise derrière un écran. Non, Maudéa a inventé son propre travail. Elle veut ouvrir un espace culturel à Barcelone, plutôt orienté vers la danse latine, mais pas que…

Elle a trouvé un super local, de 600m², qu’elle s’applique actuellement à remettre en forme. Et ça va être super !

Son espace s’appelle Susurro, ce qui peut se traduire par “susurrement” en français. La version doucement sifflante du murmure, la bonne adresse qu’on se refile dans le creux de l’oreille, l’invitation discrète, souriante et prometteuse.

logo susurro

Il est beau son logo non ? Elle a choisit le Paon en emblème parce que c’est un animal gracieux, de parade, un peu comme quand on danse… C’est coloré, c’est bohème, c’est joyeux et dès qu’il fait la roue, on n’entend qu’un “waaaaa” dans le public !

Parce qu’à Susurro, on pourra prendre des cours de danses (salsa, tango…), venir écouter des concerts, étudier un instrument, faire de la peinture ou plus simplement venir boire un jus dans un cadre décalé et chaleureux.
Ouverture prévue pour janvier 2014. D’ici-là, y a du boulot !

Je vous montre quelques photos pour vous montrer le Avant. J’espère pouvoir revenir dans quelques mois vous montrer un super Après !

1368647_10201002188991681_6544143_n-1

1368923_10201002189151685_817875999_n-1

Si je vous parle de Susurro, c’est qu’elle a besoin d’un coup de main. On peut l’aider de plusieurs façons.

Financier, bien évidemment en premier lieu. Maudéa a rassemblé toutes ses économies et un peu des nôtres mais il lui manque encore un peu de sous pour faire démarrer Susurro. Elle a ouvert pour cela un compte de Crowdfonding chez Ulule. Il s’agit d’un site qui regroupe les dons collectifs pour faire avancer des projets. Le sien a réussi à séduire l’équipe de Ulule (et ne croyez surtout pas que n’importe qui soit accepté) et il est désormais accessible ici : Susurro Barcelona.
Personne n’étant milliardaire dans nos amis (et c’est bien dommage :D), Susurro accepte tous les dons, même les plus petits. Si vous voulez participer à ce projet, vous contribuerez à la réfection du lieu : peinture, électricité, assainissement général, décoration… Ne pensez pas qu’un don de 10€ soit négligeable, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, ça permettra doucement d’arriver aux 3000€ nécessaires (et plus si affinité). Tout est expliqué sur le site. Cette somme est vraiment le minimum dont elle a besoin, vous vous doutez bien que tout l’argent en bonus sera utilisé avec bonheur 🙂 ! De petits cadeaux aussi symboliques que mignons ont été prévus pour vous remercier de votre participation à ce chouette projet.

Attention, Maudéa n’a plus que 30 jours pour faire ses preuves sur Ulule !!
PIRE, si par hasard la somme de 3000€ n’est pas atteinte, elle ne reçoit aucun sous. En revanche, si ça dépasse, c’est bien sûr tout bénef ! Une sorte de quitte ou double.
Donc si vous avez envie de contribuer à Susurro, ne tardez pas !Merci pour elle.

Dons en nature : non, on ne va pas vous demander de venir faire des bisous aux barcelonais ^^ ! Mais si vous avez un frigo dont vous ne savez pas quoi faire, un micro-onde, un four, des tables, des chaises, des pots de peinture, du matériel de danse, des tatamis, des luminaires, de la vaisselle, des nappe, des miroirs, des ordinateurs, des imprimantes, des robots de cuisine, des aspirateurs, du matériel de bricolage… ben n’hésitez pas à contacter ma sœur, via sa page Facebook. Selon où vous habitez, ce ne sera pas forcément récupérable, mais parfois, on a des bonnes surprises ! Je précise bien qu’il s’agit de dons hein…
Si vous êtes à Barcelone, de passage ou en résidence, Maudéa accepte également les coups de mains physiques : selon vos compétences, on peut faire de la peinture, de la plomberie, de l’électricité, du bricolage en tout genre…

Devenez fan : puisqu’on parle de Facebook, il y a un truc qu’on imagine pas bien mais qui est devenu une norme : quand on cherche à prouver la popularité d’un projet à un banquier ou à des partenaires, et bien le nombre de fans sur Facebook est maintenant un VRAI argument ! C’est fou hein ? Donc si vous pouvez devenir fan, forcément, ce sera toujours ça qui apportera du poids à Susurro ! Pour le moment, il y a 161 fans. Voyons jusqu’à où vous pouvez faire monter le chiffre 🙂 ! Pis évidemment ça vous permettra de vous tenir au courant de l’avancée du projet.

Bricolez pour Susurro : j’espère que cette accroche vous a fait tendre l’oreille (enfin l’oeil… enfin a retenu votre attention quoi !). Maudéa va avoir besoin de déco et c’est là que vous pouvez aussi intervenir. On a listé 4 projets créatifs sur lesquels vous pourriez participer (comme vous l’aviez déjà fait de manière fantastique pour le mariage de mon petit frère).

  • Fabriquer des coussins : Susurro a besoin de jolis coussins ! Des coussins bohèmes, des coussins paons, des coussins colorés, des coussins accueillants ! Pas besoin forcément qu’ils soient fourrés, la housse suffit amplement (et sera plus facile à envoyer).
  • Customiser des miroirs : Maudéa adore les miroirs. Elle compte même faire un mur rempli de tous les miroirs qu’elle trouvera ! Ce qui est une bonne idée dans un lieu où on danse et où il est parfois intéressant de se regarder (ou d’observer l’autre discrètement ^^).
  • Créer des accroches-rêves : Maudéa est folle des plumes ! Elle porte souvent aux oreilles des plumes qui feraient pâlir d’envie les plus beaux oiseaux du paradis ^^. Elle s’est dit que des attrapeurs de rêves seraient de superbes objets emplumés à suspendre au plafond ! Surtout si elle en récupère des tonnes !
  • Inventer autour du Paon : ma sœur a prévu une catégorie de créations plus libres. Si le thème du paon vous inspire, elle est prête à prendre soin de vos œuvres et à les mettre en avant dans son lieu pour les vendre. Elle ouvrira une petite boutique dont les bénéfices iront à Susurro. Donc elle accepte les colliers, les bracelets, les boucles d’oreille, les habits, les barrettes, les broches… On vous fait confiance !

ATTENTION : histoire d’être un peu raccord sur l’esthétisme de ces projets, Maudéa a créé une page Pinterest, avec plein de boards. Vous pourrez voir le style d’univers qu’elle recherche et tentez d’y apporter votre touche ! Ça évitera que vous vous lanciez dans un style totalement différent aussi ^^ !

Pour faire parvenir vos objets, il suffit de m’envoyer un mail dès que votre projet est réalisé (avec une petite photo, histoire que ma curiosité soit satisfaite… :D). je vous ferais alors parvenir l’adresse du lieu (selon la date, ça va changer de Poste) !

Faites-tourner : Pour populariser ce projet, le rendre viable financièrement et lancer cette aventure sur le chemin du succès, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à partager cet article ou les liens qui le composent sur Facebook ou sur vos sites, si le cœur vous en dit. Plus il sera visible, meilleures seront ses chances d’émerger. Ces petits gestes, ces générosités cumulées, c’est hyper important pour Susurro, pour Maudéa, et forcément pour moi :).

Participez à Susurro : dès l’ouverture, en venant prendre des cours bien sûr ! Et si vous êtes un prof, en louant ses espaces pour faire venir vos élèves. Le lieu est donc louable, par petits bouts ou dans sa totalité, à l’heure ou à la journée !

Voilà la liste des choses possibles. Rien ne vous empêche de faire différentes choses en même temps : donner des sous et bidouiller, donner des sous et devenir fan, donner des sous et faire tourner… ^^
Vous voyez le principe 😀 !
Merci de m’avoir lue ! Ce projet est d’autant plus important pour moi que je suis loin de ma famille, loin de ma sœur. Et que c’est dur de le voir avancer sans pouvoir y participer plus concrètement. Oh je donne des sous bien sûr, mais ce n’est pas pareil que de pouvoir me rendre sur place. Alors si vous arrivez à l’aider à votre tour, ce sera ma façon de m’investir, d’investir mon blog et les gens de la communauté bidouillesque. C’est bête, mais je compte sur vous :).

 

55 Commentaires

Commenter