Ciloubidouille
31 octobre 2017 Faire des makis pour Halloween

Faire des makis pour Halloween

J’ai pas trop le cœur à fêter Halloween cette année, de rassembler les amis, de mettre l’énergie et des sous dans l’organisation d’une soirée, dans de la déco. Je crois que j’aurais aimé qu’on m’embarque, en ces temps un peu choumouloux. Tant pis, ce sera pour une autre fois. C’est rigolo, les enfants m’ont tous demandé un par un, sans se concerter si on faisait Halloween, étonnés qu’aucune chauve-souris n’envahisse la maison. J’ai fait passer le message : si ils veulent des choses, ils se bougent le popotin. J’ai conscience d’être celle qui booste, qui prend les initiatives, qui rend possible un tas de projets improbables. Forcément, c’est une habitude confortable d’habiter avec Ciloubidouille. Mais eux-aussi sont capables de s’organiser pour vivre leur vie au mieux. Résultat de la discussion, ils sont en train de se lancer dans des réflexions avec leurs copains pour ce soir. Il y en a trois qui vont partir à la chasse aux bonbons dans la ville et une qui fait la même chose mais avec ses copines + soirée pyjama films d’horreur… Au final, ce sera sans moi donc, mais Halloween devrait les voir déambuler dans le noir. J’aime les sentir réactifs, c’est bête mais ça me fait du bien ! Du coup, j’ai passé mon aprèm à les maquiller/déguiser ! Pour quelqu’un qui ne fait pas de farandole festive avec Jack, ce n’est pas si mal !

Hier, j’ai quand même cuisiné un petit truc rigolo sur le thème, parce que même si je ne suis pas assez costaude pour reprendre le bâton de GO, je n’aime pas oublier de marquer le temps. Rythmer mon quotidien est une donnée importante dans ma vie. En automne, on fait des feux de cheminée, on mange des châtaignes et on fête Halloween. C’est ainsi. C’est en regardant le compte instagram de Bentomonsters (un des comptes Instagram créatifs que j’aime suivre), que je me suis dit que j’allais tenter les makis d’Halloween. Sachant que je n’avais jamais fait de makis de ma vie ou presque.

Je suis allée chez Paris Store, le temps d’une promenade, pour acheter de quoi fabriquer ces fameux makis ou sushi balls, comme disent les américains !

Première question de débutant : quel riz choisir ?

J’ai regardé sur Internet et visiblement, le débat semble faire fureur. J’ai vite eu conscience de l’importance du riz mais je n’ai pas pigé comment on déterminait le bon grain de l’ivraie. C’était trop compliqué pour moi, alors j’ai fait simple : j’ai pris un riz lambda, en évitant simplement les riz basmatis, complets et ceux de toutes les couleurs.

J’ai bien suivi les consignes de lavage en revanche, ce que je ne fais jamais. Déjà, parce qu’on ne mange pas beaucoup de riz dans ma famille et puis parce que c’est long…

En gros, faut rincer jusqu’à ce que l’eau ne soit plus trouble. Ça enlève à la fois les poussières qui enveloppent le grain mais surtout ça vire une partie de l’amidon. Donc tu frottes le riz avec tes mains pour bien aider à son nettoyage. Et tu changes l’eau régulièrement.

Comment cuire et assaisonner le riz à maki / sushi ?

Autre question un peu bébête sans doute que je me suis posée, mais importante pour la novice que je suis. On cuit le riz de la même manière que d’habitude ? Là encore, trop de réponses sur Internet. J’ai fini par suivre une des voies proposées : rajouter une fois et demi le volume de riz en eau et cuire jusqu’à absorption du liquide.

Pendant que le riz bloblotait, j’ai fabriqué la sauce qui donne au riz des makis son goût particulier. J’ai donc rassemblé les trois ingrédients que j’ai le plus souvent retrouvé dans les recettes de cuisine japonais : du vinaigre de riz, du sucre, du sel. Ils disent qu’il faut 100 gr de vinaigre + 75 de sucre + 25 gr de sel. J’ai diminué le sucre de moitié et je n’ai mis que 15 gr de sel. Aucune idée de la différence de goût mais ça me semblait bien trop sucré. Déjà que mes enfants ont trouvé mon riz trop sucré. Perso, j’ai plutôt bien retrouvé le goût du riz des makis.

En tout cas, on mélange d’abord le vinaigre/sel/sucre, jusqu’à dissolution des grains et ensuite, on rajoute la sauce au riz, en filet pour bien que l’arôme soit partout.

Décorer ses makis pour Halloween :

La suite, c’est un peu plus ma partie. J’ai acheté des feuilles de nori. Nori, c’est le nom de l’algue qui permet de fabriquer ces fines feuilles parfumées et comestibles, qu’on retrouve dans beaucoup de plats japonais, comme les makis et autres témakis. Parfois, les japonais les effilent pour saupoudrer leurs ramens. Miam ! Si l’algue est plutôt rouge dans la nature, une fois séchée, elle devient verte ou noire. Je n’ai pas trouvé de feuilles noires dans ma boutique, alors je me suis rabattue sur la verte.

Pour fabriquer les makis, on s’aide de cette natte articulée, en bambou. On pose la feuille d’algues et on dépose du riz. Au début, on ne mettait pas de riz partout, puis on a regardé une vidéo youtube et là, le mec étalait une fine couche de riz sur toute la feuille. M’enfin, notre maki avait quand même une tête de maki ^^ ! Ça se farcit à ce que tu veux. Nous on a fait classique, saumon fumé avocat, mais si toi, ton trip c’est cornichon ananas, n’hésite surtout pas (mais pas la peine de m’en proposer, je n’ai pas très faim finalement…)

Une fois le rouleau de makis découpé en tronçons, on rajoute une touche de déco diabolique à la carotte et aux feuilles de Chuck Norris.

On s’est aussi lancées (je cuisinais avec MaëllePrincesse) dans les makis inversés, ceux où le riz est à l’extérieur. Technique similaire au début : tu tartines de riz la feuille. Tu saupoudres de sésame. Ensuite tu recouvres d’un film alimentaire pour retourner le montage et tu poses le tout à nouveau sur la natte de bambou. La feuille de nori se retrouve en haut et tu la garnis comme tu veux. Ensuite, ben tu roules le tout, en faisant bien attention à virer le film alimentaire… C’est pas bon !

Et hop, la déco pour faire un petit fantôme gentil…

Pour les autres bouchées, on a fait différemment. Par exemple, pour les citrouilles, on a roulé le riz dans nos mains mouillées pour former des boules. On les a enveloppées de lamelles de carottes.

Et hop, du découpage dans des feuilles de nori pour faire les yeux, la bouche et la tige… Tadammm, voilà la citrouille ^^ !

Même procédé pour les chapeaux de sorcière. On modèle la forme dans le riz, on recouvre d’algue et on décore d’un peu de saumon et d’avocat.

Mes petits préférés… Boulette de riz donc (qu’on peut fourrer au saumon) et fines lamelles d’avocat. Pis cheveux de Frankenstein en feuille de nori !

Et voilà mes petits mignons 🙂


La manucure, c’est cadeau !

Voilà pour mes makis d’Halloween ! On s’est bien amusés et ils étaient bien bons !

Maquillage en Clown Ca

Du coup, j’ai passé mon aprèm à maquiller les filles. Des photos ?

MaëllePrincesse voulait un makeup du Clown Ca, l’horrible monstre du film.

SiloëJolieFée voulait être un zombie… Bon, j’ai improvisé en truc hybride, je ne voulais pas sortir le silicone… Donc c’est plutôt un vampire dépressif chevelu ^^

 

Mes gentils partis récolter leur lot de sucreries… Le grand a enfilé rapidos la perruque qu’il portait pour son anniversaire Scientifique quand il avait 10 ans… histoire de pouvoir accompagner sa petite sœur dans les rues. ElouanPrinceCharmant s’est incrusté dans la foulée, alléché par les bonbons. J’ai collé des yeux sur le lampion qu’ils ont embarqué pour avoir un peu de lumière.

Et zhou, la soirée glucide a pu commencer.

Je vous souhaite un très joyeux Halloween !

Bonus… J’ai bricolé une vidéo pour vous montrer celui de MaëllePrincesse. On est loin du pas à pas des professionnels mais ça fait la blague :).

Décorations pas chères pour Halloween

Guirlande lumineuse d’Halloween

Fabriquer une toile d’araignée géante

Soirée Halloween

Préparatifs et fête d’Halloween

Préparatifs et fête d’Halloween

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

32 réactions au sujet de « Faire des makis pour Halloween »

  1. Dur dur d’être dans un creux de vague… c’est chouette que tes enfants aient rebondi en montant leurs propres projets. Ton maquillage de clown Ça est superbe !! Et j’adore les idées de maki d’halloween, les frankensteins sont les préfères (mais pas sûr que j’en fasse, je n’arrive jamais à bien choisir les avocats, entre trop mûrs et trop durs c’est la galère). Bons feux de cheminée et grillages de châtaignes !

  2. Oh je kiffe c’est génial! Mon préféré c’est le petit frankie, il est choupi tout plein.

    Pour une pamotivay, tu t’es bien éclatée, j’aurai pas eu le courage de me lancer là dedans.

    En tout cas j’espère que tu reprendras vite du poil de la bête pour faire ce qui te plaît le plus et concrétiser tes projets, bonne fête!

  3. Pour un Halloween low Key, il y a quand même des bonbons, des déguisements, des Enfants Zheureux, alors le compte est bon !
    L’important c’est que tu arrives à prendre du plaisir, et c’est chouette que tes Korrigans se soient pris en main pour s’organiser quelque chose !
    Je pense bien à toi !

  4. coucou!
    super idée ces makis! et je vois que les enfants prennent la relève! eh oui ya des jours sans parfois! mais l’automne amène sa langueur qui n’arrange rien; courage! je suis sure que tu vas bientôt avoir de bonnes nouvelles! pour ma part j’ai juste fait la soupe à la citrouille cette année, pas motivée non plus! en tout cas, bravo pour le make up de maelle, ici j’ai vu une petite en « la muerte » et ça m’a rappelé un de tes articles de Chine 🙂

  5. Je voudrais t’envoyer plein d’énergie. Mais je sais aussi qu’il faut parfois du creux pour laisser l’espace de rebondir ensuite…
    Sympa, surtout Frankenstein!
    Et les filles sont juste tellement différentes comme ça, ouah!

  6. Whouahh trop beaux ces makis…. et pour le reste, tu as le droit d’avoir des baisses de forme… tu n’es pas une machine.
    Et … après la pluie, le beau temps ????
    Bon courage …

  7. Je t’envoie le maximum d’ondes positives que je peux rassembler! On vit parfois des passages difficiles, mais je suis sûre que tu vas retrouver le moral grâce à tes proches et ton appétit de vivre! En tout cas, ça ne t’a pas empêchée de nous gâter avec ce super article qui nous donne plein d’idées! Encore merci et bon courage pour la suite!!

  8. Super tes makis… le rendu est génial et ls garnitures originales ! Pour l’assaisonnement du riz tu montres la sauces toute prête et non le vinaigre de riz normalement dans cette sauce tu n’as pas à ajouter ni sucre ni sel… d’où le goût trop sucré….
    J’adore aussi le clown de ta grande

  9. Courage!! C’est normal les creux de vague , des fois c’est le corps qui proteste mais les têtes imaginatives continuent à tourner !!! Enfin , je crois!
    Tes enfants ont très bien réagi ,ça soulage! Bises pour la remontée

  10. Ils sont mignons tout plein ces makis ! Je confirme ce que j’ai pu lire dans d’autres commentaires, le vinaigre Kikkoman n’a pas besoin d’être additionné de sucre. Il faut étaler le riz en couche fine sur une plaque après cuisson (type lèche frites), et dès que ça arrête de fumer, on imbibe de vinaigre (et il faut éviter de tout bouloter bien sûr – perso j’ai du mal :D). Après ça reste technique, même pour la cuisson du riz, j’ai pris plusieurs cours de cuisine sur le sujet et je les rate encore une fois sur deux ! Courage dans cette période de moins bien !

  11. Les makis, sushi et Cie, ce n’est pas du tout mon truc, mais la présentation est juste géniale ! Pas d’Halloween ici, l’an dernier j’avais fait des super cupcakes pour la soirée des ados pendant que je travaillais et ils ont oublié de les manger 🙁 Cette année, annulation de la soirée du plus jeune cause angine et le grand est allé mollement frapper à quelques portes mais personne n’avait de bonbons. Bref, Halloween raté chez nous. Pas facile d’être dans le creux de la vague mais au moins, avec le blog, tu peux avoir un peu de soutien avec nous toutes. Une bise pour t’encourager

  12. Bravo pour cet Halloween, tu as bien réussi à « marquer le temps » même sans rien organiser « d’officiel » !!!
    Je viens de lire ton dernier article sur le voyage aux Etats-Unis et c’est extra ! J’adore ta facon dont tu nous emmenes avec toi et ta famille. Tu me fais voyager là où je ne pourrai jamais aller.
    Merci pour tout cela????
    Et plein de pensées positives pour passer ton creux de vague.

  13. Bravo pour ce maquillage canon!! Plein d’ondes positives pour traverser ce tunnel…courage, la lumière est au bout!! En tous cas chacun de vos articles illumine mes journées, merci pour tout ce temps et cette énergie consacrés à la blogosphère.

  14. Après la pluie le beau temps, non ?
    Allez, ne perds pas espoir, tu trouveras ce que tu cherches
    Super appétissants ces makis et très originale décoration
    Et le maquillage d’halloween, très abouti !

  15. Super idée ces makis ! encore une réussite !… Je vous suis depuis des années mais je n’ai jamais commenté un post.
    Ce petit passage à vide prendra fin, je crois qu’à notre âge (on a le même, à un an près 😉 ) c’est normal de traverser une petite crise, ou même de grands bouleversements. Nous sommes tellement emportées dans un tourbillon fou de construction, d’avenir, de joie débordante et d’amour fou quand nos enfants naissent ou sont petits, qu’après, il est parfois difficile, quand ils commencent à prendre leur envol, quand on prend réellement conscience du temps qui passe, de trouver un élan vital aussi fort que ce que l’on a connu. Mais ces crises, ces passages à vide, peuvent être aussi l’occasion (la chance) de renouer avec un sentiment d’inconnu, de surprise, de peur, ce que nous connaissions finalement il y a longtemps, lorsque l’on se demandait si cet homme serait le compagnon de notre vie, si on arriverait à avoir notre bac, si on aurait un enfant ou plusieurs… bref, je ne sais pas si je suis claire, mais ce que je veux dire, c’est que les situations d’attente, d’insatisfaction, cela peut juste être un petit entracte avant une nouvelle aventure. Vous avec de très nombreux talents, vous êtes gentille, bienveillante et aimante. Quelques soient les évènements qui vous attristent et vous rendent moins heureuse et dynamique en ce moment, ne lâchez rien. ON NE LACHE RIEN. Et aujourd’hui je vous écris ce que je dis à mes amies quand un ennui, une contrariété, une grosse catastrophe leur tombe dessus : WOMEN POWER. Pour moi cela signifie solidarité, amitié, affection, soutien, bravoure et ténacité. Alors Ciloubidouille, ne lâchez rien, et WOMEN POWER <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *