Couscous végétarien - Ciloubidouille

Couscous végétarien

Couscous végétarien

 

 

Agrandir sa zone de confort…food ! Je discutais avec la fille d’un ami, qui devient végétarienne.

C’est quand même un bel exercice de créativité que de virer la viande de son assiette quand celle-ci a toujours été présente. En cuisine, on est vite sur des routines, des plats qu’on maitrise. Mais quand d’un coup, on change les règles du jeu, c’est déstabilisant autant que grisant ! On cherche, on tente, on se plante, on questionne les copains, on a des révélations… jamais je ne me serais fait un couscous de légume le midi avant. Ou des lasagnes végé comme ce WE. Je me sens loin de maitriser le sujet mais j’adore m’y aventurer :).

Et vous ? Ca vous arrive de cuisiner différemment de vos habitudes ? Vegan, allergène ou étranger par exemple.

Je repense à mes frites de manioc de la semaine dernière… je crois qu’il faut que je trouve d’autres idées pour ce légume, parce que c’était moyen bon ^^ ! Quelqu’un a une recette sympa avec du manioc à me filer ?

1 Commentaire

  • Mon fiston est végétarien depuis 2 ans (mais pas “intégriste”, il accepte de manger les légumes du couscous même s’ils ont été cuits avec la viande) et nous avons pas mal changé nos habitudes : encore plus de légumineuses qu’avant à notre table (du coup, le taux de fer de tout le monde est remonté !), c’est venu en même temps que le panier de légumes de l’Amap, donc mon temps de préparation des repas du quotidien a plus que doublé. Le site “cuisine addict” et ses menus de batch cooking est une grosse source d’inspiration pour moi (mais je ne pratique pas le batch cooking en revanche, je préfère cuisiner au jour le jour). La semaine dernière, la bolognaise au chou-fleur a fait l’unanimité.
    Et dans mon entourage, il y a deux allergiques au gluten, j’ai donc adapté pas mal de recettes pour qu’elles puissent manger comme tout le monde ces jours-là et elles m’en sont reconnaissantes.
    Pour le manioc, à part la semoule (attiéké), je ne le cuisine que sucré, dans des gâteaux. J’en faisais aussi des purées pour ma fille, à l’époque lointaine de ses intolérances alimentaires, mais ce n’était pas de la haute gastronomie !

Commenter